Favori 

Le narcissisme n'est pas l'estime de soi

 

narcissisme venus Burne Jones

Vénus se mirant dans l'eau (Edward Burne-Jones 1875)

 

Le narcissisme n'est pas l'estime de soi

Les gens parlent souvent parler de respect de soi ou d'estime de soi, de fierté, d'amour-propre, d'orgueil, d égocentrisme et de narcissisme. Nous pourrions même parler d'une génération " moi ", dépendant de ses selfies et des likes sur facebook.
Sommes-nous plus narcissiques que la génération précédente ? Les heures passées sur les réseaux sociaux aux égos exposés ont-elles modifié nos comportements ? La télé-réalité confirme que nous sommes narcissiques ? Sommes-nous au milieu d'une épidémie de narcissisme ?
Sommes-nous devenus obsédés par nous-mêmes ? Et si oui, où est le problème ?

 

narcissime Paris Hilton


Estime de soi et narcissisme


Hors contexte psychologique, la langue française utilise le terme de vanité pour décrire le comportement ou le défaut d'une personne qui étale avec complaisance, sa satisfaction de soi. En même temps, le mot vanité est péjoratif dérivé de ce qui vain, inefficace et futile.
La vanité est avide de compliments, d'admiration et de flatterie. La vanité est souvent la conséquence d'une estime de soi " fragile ", une demande constante pour se rassurer.


Le poète anglais John Milton pensait que l'estime de soi est suffisante quand elle enrichit nos vies ou celles des autres. Milton parlait d'une confiance en soi modeste, modérée. Dans les années 1750, Jean-Jacques Rousseau a popularisé le terme Amour-propre. Pour Rousseau, l'amour propre devrait éviter la vanité, et ne se lasse pas de poser des gardes  fou contre les maux de l'amour-propre : vanité, envie et mépris.


Le terme narcissisme vient du mythe grec de Narcisse, le beau jeune homme qui tombe amoureux de son propre reflet dans une flaque d'eau. Le Narcissisme est un concept de la théorie psychanalytique de Freud. Le narcissisme apparaît en psychiatrie sous la forme du trouble de la personnalité narcissique.
Nous utilisons le terme narcissisme pour désigner une tendance culturelle, et non pas un trouble psychologique ou psychiatrique, un comportement qui privilégie le soi, qui étale les acquis pour s'auto-glorifier.
Il y a une différence entre l'estime de soi et le narcissisme. Quelqu'un ayant une haute estime de soi valorise la réussite, apprécie la réussite des autres, croit à l'altruisme, peut parfois minimiser sa réussite pour ne pas altérer l'estime de soi chez les autres.
Le narcissique a un comportement qui ne valorise pas les autres, il ne cherche pas la bienveillance dans les relations, il manque d'empathie, expose sa réussite comme un témoignage de l'échec des autres. Le narcissiste est vaniteux, dans une relation d'arrogance ou de mépris vis-à-vis des autres. Il est dans l'égocentrisme, dans l'obsession de soi.

 

narcisse

 

Le narcissisme en augmentation  


Comparant une étude évaluant le narcissisme réalisée sur 15 000 étudiants en 1982, avec une autre étude réalisée sur les mêmes principes en 2006, les chercheurs confirment que les scores de narcissisme sont plus élevés que par le passé, et spécialement à partir des années 2000.
Ces études suggèrent que l'augmentation du narcissisme n'est pas liée à une tranche d'âge ni à une origine ethnique ou démographique. Les hommes étaient plus narcissiques dans les années 80, les femmes sont devenues plus narcissiques que les hommes dans les années 2000.
Les chercheurs pensent qu'il existe un lien direct entre la vanité ou le narcissisme, et certaines demandes comme la chirurgie esthétique. L'augmentation mammaire et la liposuccion ont été multipliées par 3 pendant la même période.


Les personnes narcissiques ont des difficultés relationnelles. Leurs relations sont peu stables, moins longues que les autres. Les personnes narcissiques se marient plus tard que les autres. Leurs relations se fondent sur la sexualité, et la consommation.
Il existe un lien entre narcissisme et matérialisme. Le narcissisme se concentre sur l'image, sur la réputation, et sur l'admiration des autres. Ces valeurs sont en vogue dans notre culture actuelle, encouragées par les réseaux sociaux. La personne narcissique sur les réseaux sociaux étale son bonheur, ses achats, raconte ses exploits sexuels, ses voyages, expose son corps, ses prothèses mammaires, en critiquant les autres sur leur échec social, sur leur pauvreté, sur leur obésité.


L'éducation joue un rôle dans ce comportement narcissique, quand les parents confondent la construction de l'estime de soi et le narcissisme. Quand l'enfant pense qu'il est spécial, intéressant, intelligent, il construit son estime de soi. Quand il pense qu'il est supérieur, que les autres lui sont inférieurs, il peut devenir narcissique.
Les personnes narcissiques sont intéressées par la culture des médias, par les célébrités, par la télé réalité, et par le glamour, plus que la moyenne. Internet permet aux personnes narcissiques de chercher à satisfaire deux besoins indispensables à la personne narcissique : l'admiration, et la validation.
Pour les personnes narcissiques, la télé réalité est une chose normale. L'admiration des téléspectateurs comme les commentaires favorables sur les réseaux sociaux est une récompense si désirée, qu'elle justifie les autres inconvénients.


Une étude sur des adolescents finlandais a constaté que, dans les années 1980, si vous demandiez aux adolescents ce qu'ils craignaient, ils étaient beaucoup plus susceptibles de mentionner les préoccupations mondiales (guerre, terrorisme) ou économiques (chômage). Depuis quelques années, les adolescents sont préoccupés par des craintes personnelles comme la solitude ou le manque d'amour. En même temps, les adolescents semblent plus susceptibles d'être déprimés ou anxieux que les générations précédentes.

Les auteurs du livre Good to Great ont été surpris par le résultat de leur enquête. Les grands chefs d'entreprise ne sont pas narcissiques. Au contraire, le succès de l'entreprise exige modestie, capacité d'accepter les critiques, et discrétion. Un chef d'entreprise ne peut être narcissique, car la personne narcissique cherche l'admiration des autres à tout prix, sans souci du résultat. Dans le même livre, les auteurs ont noté que les grands sportifs ne sont pas narcissiques non plus. Un grand sportif, comme un chef d'entreprise, doit savoir travailler avec les autres, apprécier les qualités des autres, les motiver, et les encourager. Ses traits de caractère sont à l'opposé de l'excès de confiance qui caractérise la personne narcissique.

 

narcissime homme


Narcissisme et réseaux sociaux    

Les personnes narcissiques ont plus d'amis sur Facebook. Les narcissiques prospèrent sur les réseaux sociaux car ils sont actifs, ils dévoilent leurs vies, et font tout pour être populaires et admirés. Ceci ne signifie pas que la majorité des personnes sur Twitter ou sur Facebook est affectée de narcissisme. Les réseaux sociaux encouragent la recherche d'attention d'un public docile, gratuit, généreux de compliments et de complicité, presque indifférent.
Dans une étude récente de l'Université de Swinburne, un échantillon de 200 participants ont répondu à un sondage en ligne comprenant des questions sur l'estime de soi et l'utilisation d'Instagram. Les chercheurs ont distingué deux types de narcissisme. Le narcissisme fort encourage exhibitionnisme, , extraversion, manipulation, sentiment de supériorité, agressivité, indifférence, recherche de succès. Le narcissisme vulnérable s'accompagne d' insuffisance, de sentiment de honte, de la colère, timidité et réaction violente à l'insulte.
Selon cette conclusion, l'estime de soi apparait comme est un facteur qui distingue entre le narcissisme fort et vulnérable.

 

individualisme

 


Pourquoi sommes- nous de plus en plus narcissiques


En consultant les moteurs de recherche, nous pouvons noter une tendance vers une culture occidentale autocentrée. Les livres sur comment s'aimer, comment découvrir l'être spécial que vous êtes, ne manquent pas.
Le narcissisme est à la hausse dans les sociétés occidentales modernes. Certains pensent que le narcissisme est le fruit d'une culture individualiste.
Une étude réalisée après la réunification de l'Allemagne a interrogé 1.025 personnes pour évaluer les niveaux de narcissisme et l'estime de soi.
Les participants de l'ex-Allemagne de l'Ouest ont plus de narcissisme par rapport aux participants de l'ex-Allemagne de l'Est. Les personnes de l'ex-Allemagne de l'Est avaient l'estime de soi plus élevée que ceux de l'Allemagne de l'Ouest.


L'environnement culturel individualiste ou collectiviste affecte le développement des traits de personnalité, y compris le narcissisme.

 

1
Alcoolisme féminin : discret, répandu, et probléma...
Mad men : le temps retrouvé

Articles en lien

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
dimanche 21 octobre 2018
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook