La solitude entre philosophie et psychologie

solitude

 

 

La solitude entre philosophie et psychologie


Un vieux chirurgien américain, Vivek Murthy, écrivait que la maladie la plus fréquente qu'il ait vue au cours de sa pratique médicale "n'était pas une maladie de cœur ni le diabète, c'était la solitude. "
Pendant que des médecins voyaient la solitude comme " maladie ", d'autres, écrivains et philosophes théorisaient la solitude comme une attitude d'indépendance, et de méditation sur soi.  

La solitude : paradoxe et évolution 

La solitude, paradoxe de notre monde de communication, fait peur, prise au sérieux et devient une " grande cause nationale " en France en 2011. Cette solitude fascine et attire, les amateurs d'exploits solitaires, se multiplient, les retraites volontaires, et les voyages dans le désert ou dans les zones dépeuplées deviennent à la mode.
Voilà l'aboutissement d'une longue histoire qui débute dans l'Antiquité, où les intellectuels avaient déjà posé les termes de la question : l'homme est-il un animal social ou une créature solitaire ?
En occident, à partir des années 60, nous envisageons, la solitude comme un problème de santé publique, voire comme une épidémie. Durant des milliers d'années, l'individu ne pouvait se détacher du groupe, protection indispensable face aux dangers de la vie. La solitude ne pouvait exister.
Nos réactions vis-à-vis de la solitude demeurent ambivalentes, et contradictoires selon les époques et les écoles de pensée.    
" Il n'est pas bon que l'homme soit seul ", dit la Bible en exaltant en même temps la vie solitaire des ermites et des moines.
Les aspects problématiques de la solitude apparaissent dans la culture occidentale à la fin du 16e siècle. Des textes littéraires intégraient la solitude dans les images de l'enfer, de la tombe ou du désert.
 En 1667, dans son poème épique " le paradis perdu ", le grand poète anglais John Milton propose un des premiers personnages solitaires de la littérature britannique : Satan. Dans ce poème, Milton envoie Satan dans le jardin d'Éden pour le sortir de l'enfer. Milton décrit la solitude de Satan en termes de vulnérabilité : être seul, fragilise même au paradis.

 

sport solitaire


Au 18e siècle, le discours ne change pas. Les " solitaires " rousseauistes s'opposent aux " gens " de salons. Les romantiques louaient la solitude. Les " solos " du XXIe siècle vantent leur indépendance, et leur liberté. Les poètes romantiques louent la solitude productive et enrichissante.
Il y a la solitude du visionnaire louée par Alfred de Vigny, la solitude intimiste chère à Alfred de Musset (1810-1857) qui refuse toute poésie sociale et politique. La solitude pour lui est une partie de la nature humaine. Les hommes sont des " machines isolées ", et l'isolement des corps ne fait que matérialiser l'isolement des esprits.


La solitude représente selon le philosophe David Hume " la plus grande punition que nous pouvons subir ".
Schopenhauer dans ses " Aphorismes sur la sagesse de la vie " voit la solitude à sa façon :
" On ne peut être vraiment soi qu'en étant seul ; qui n'aime pas la solitude n'aime pas la liberté, car on n'est libre qu'étant seul. Un homme est plus isolé quand il occupe un rang plus élevé. C'est une véritable jouissance que l'isolement physique est en rapport avec l'isolement intellectuel. "
Balzac pensait, dans le lys dans la vallée (1836), que :
" La solitude morale produit les mêmes effets que la solitude terrestre ; le silence permet d'y apprécier les plus légers retentissements, et l'habitude de se réfugier en soi-même développe une sensibilité dont la délicatesse révèle les moindres nuances des affections qui nous touchent. "

hooper solitude room hotel

 


La solitude est moderne

Au 20e siècle, la culture occidentale affronte la solitude comme un problème, un inconvénient de notre mode de vie urbaine et individualiste. Selon Freud, "nous serions beaucoup plus heureux si nous abandonnions notre mode de vie et si nous retournions à des conditions primitives".
La solitude est un concept nouveau dans le monde universitaire. À partir des années 1960, l'expérience de l'isolement affectif et social apparait. Dans les années 1978, une échelle en 20 points pour mesurer ce sentiment subjectif de solitude et d'isolement social était élaborée par l'université de Californie pour évaluer l'isolement et tenter d'aider les patients.
La civilisation nous rend solitaire. Notre mode de vie repose sur la séduction, la motivation, le dynamisme, le culte du corps, la hantise du vieillissement. Un climat hédoniste de satisfaction immédiate, et de solitude individuelle.


Les définitions médicales et psychologiques n'ont pas modifié la culture. La solitude signifie différentes choses pour différentes personnes. Certaines personnes peuvent avoir des contacts sociaux fréquents et se ressentir de la solitude. D'autres n'ont aucun problème à vivre seul.  

 

Solitude ou isolement social : Danger

La solitude est une perception subjective de la réalité. La solitude se définit par la volonté ou le désir d'interaction sociale plus importante. "La solitude subie s'impose sans avoir fait l'objet d'un choix", précise Arnaud Campion. "Elle échappe à toute tentative de définition objective, contrairement à l'isolement social."
La plupart des gens ne choisissent pas la solitude prolongée, ou de longues périodes de solitude sans y être obligés. La solitude prolongée fragilise la santé mentale, augmente les troubles cognitifs.

Une personne peut être considérée comme seule dès lors qu'elle entretient un "appétit" social, un désir inassouvi de liens avec les autres. C'est une évaluation personnelle qui ne dépend pas du nombre de relations ou liens, mais de besoins. Des personnes se sentent seules et en souffrent même entourées, en raison du manque de sens ou de qualité de ces relations. À l'inverse, des personnes, objectivement isolées, peuvent ne pas sentir seules. Parfois, un seul lien, même symbolique, peut suffire.
Depuis ces dernières années, les auteurs qui décrivent la solitude à la façon de Darwin comme un système de correction et d'adaptation font leur apparition.


"La solitude est un système d'alerte", écrit Hawkley, psychologue à l'Université de Chicago. Elle pense que le sentiment de la solitude nous avertit que nous devons sortir de notre isolement et nous connecter avec d'autres humains. De son côté, Steve Cole, professeur de médecine et de psychiatrie à l'Université de Los Angeles écrit : "Le corps interprète la solitude comme une menace."
Selon les études, les cerveaux des gens solitaires sont plus sensibles aux menaces. Vingt-trois participants ont été placés dans une unité d'IRM. Ils ont observé des photos agréables et d'autres désagréables. Les cerveaux solitaires répondent moins positivement aux images agréables que les cerveaux non solitaires, et plus fortement à des images de violence et de situations sociales désagréables. La solitude piège le cerveau dans un état hyper-vigilant, incapable de se détendre. Le cerveau interprète le monde comme un endroit hostile.
Sur le plan physiologique, des études montrent que les personnes seules ont un taux plus élevé de cortisol dans le sang avec plus de risque cardiovasculaire et de stress.
Dans une méta-analyse à partir de 2010, les chercheurs ont constaté que les individus solitaires sont 26 % plus susceptibles d'avoir une mort précoce, deux fois le taux des personnes obèses par exemple. Une étude de 7.665 jumeaux néerlandais a révélé que des traits associés à la solitude sont héritables dans 50 % des cas, ce qui suggère un lien entre la génétique et la solitude.

 

solitude bridget jones


Solitude au féminin  

De nombreuses études montrent que les femmes subissent actuellement la solitude. La femme moderne est seule, et souffre d'isolement social plus que les hommes.

Dans la société occidentale, les facteurs sont nombreux : augmentation du nombre de divorces et de familles monoparentales.  
Il existe d'autres facteurs. "De manière générale, les femmes sont bien plus exposées à la solitude que les hommes", explique Monique de Kermadec psychothérapeute et auteur de "Un sentiment de solitude". Elle ajoute : " certaines femmes n'ont pas investi dans leur vie professionnelle. Seule une minorité fonctionne sur un mode 'masculin' avec un fort investissement dans leur carrière. D'autres le font en complément de revenu, et focalisent d'abord leur attention sur les enfants et le couple. Plus on néglige son enrichissement personnel, plus on reporte son temps et affection sur les enfants et le conjoint, plus on risque de se retrouver seul quand ce noyau se disloque, à cause d'une séparation ou du départ des enfants de la maison."

 

Un équilibre à trouver

En 1840, Edgar Allan Poe a décrit dans " énergie folle " un homme vieillissant qui errait dans les rues de Londres, du crépuscule jusqu'à l'aube. "Il refuse d'être seul, écrivait Poe.  " Il est l'homme de la foule. "
Il décrivait la lutte d'un homme contre son isolement. La solitude se développe autour de nous, inhibe le contact avec les autres. Notre cerveau devient prudent, en face d'un monde hostile. Nous vivons dans un état d'hyper vigilance pour éviter la supposée menace sociale. On a tendance à interpréter le monde en termes négatifs.
La solitude mal vécue nuit à nos rapports avec les autres. Elle devient l'expression d'un sentiment d'étrangeté au monde, au cœur d'une société individualiste. On n'appartient pas à ce monde, on subit le stress, l'anxiété, l'abandon, et la dépréciation.
La meilleure façon de contrer cela est de passer du temps avec les autres. Les médias sociaux nous permettent de suivre la vie et les intérêts des centaines de personnes, sans nous investir, sans liens et aussi sans bénéfices.

Paradoxe de la solitude, elle conduit à l'isolement, dépression, suicide, comme elle peut nous permettre d'être observateurs du monde social et de notre monde intérieur.

 

Lire la suite
4
  524 lectures
  0 commentaires
524 lectures
0 commentaires

Dépression chez la femme enceinte ; faut-il traiter ?

klimt femme enceinte

Dépression chez la femme enceinte ; faut-il traiter ?

La dépression chez la femme enceinte est souvent non traitée. 50 % des femmes dépressives enceintes sont traitées aux États-Unis. L'absence de traitement s'accompagne de douleurs physiques, de souffrances mentales, de troubles de la nutrition, de consommation élevée d'alcool et de tabac, et de relations perturbées avec la grossesse, et avec le partenaire. La dépression chez la femme enceinte augmente le risque de suicide.
L'absence de traitement est motivée par des questions financières, par une opposition au traitement de crainte d'exposer le fœtus aux antidépresseurs, par manque de disponibilité, et par la méfiance vis-à-vis de la psychothérapie.
La dépression principale unipolaire est diagnostiquée chez les patients qui souffrent d'un épisode dépressif, sans histoire de manie ou d'hypomanie. Un épisode de dépression principale unipolaire est une période de deux semaines au moins avec au moins cinq symptômes parmi les symptômes suivants : humeur dépressive, perte d'intérêt, perte du plaisir de la majeure partie des activités, insomnie ou hypersomnies, changement d'appétit, agitation psychomotrice, perte d'énergie, faible concentration, mauvaise estime de soi et culpabilité, pensées morbide ou suicidaire.

 

venise femme enceinte


Le diagnostic d'une dépression chez la femme enceinte exige une collaboration entre le médecin traitant, le médecin obstétricien, et le médecin psychiatre.
La dépression principale grave exige une hospitalisation dans 7 % de cas.
Pour le médecin, il est important d'évaluer les antécédents de sa patiente, pour proposer un traitement efficace. Par exemple, si la patiente avait déjà bénéficié d'une psychothérapie, le médecin peut proposer une nouvelle psychothérapie pendant la grossesse, de même que pour le traitement par médicament.

Le médecin devrait également discuter avec la famille de la patiente. Expliquer la dépression à la femme enceinte et à sa famille peut avoir certains bénéfices, pour aider la patiente à appliquer le traitement, et adhérer au conseil de son médecin. Discuter avec la famille peut aider le partenaire et la famille à comprendre les symptômes, et à prévenir des risques potentiels comme le suicide.
Le traitement par antidépresseur est une option valable. Les effets secondaires des médicaments antidépresseurs sur la grossesse ne justifient pas l'absence de traitement. Ses effets secondaires devraient être évalués, expliqués à la patiente et à sa famille et pris en compte par l'équipe médicale.
L'équipe médicale peut expliquer à la patiente l'importance d'une bonne hygiène de vie associant une bonne alimentation, à une bonne qualité de sommeil, accompagnée par une activité physique adéquate.
Le manque d'adhésion de la part de la patiente au traitement et aux conseils médicaux augmente le risque lié à la dépression.

La surveillance médicale devrait être régulière, organisée par le médecin psychiatre, qui vérifie selon les échelles utilisées dans la médecine psychiatrique l'amélioration de la dépression. La surveillance médicale implique également une surveillance de la bonne évolution de la grossesse.

 

vermeer femme enceinte

 


L'utilisation des antidépresseurs devrait être discutée et évaluée par la patiente, et par son entourage, en expliquant les avantages et les inconvénients de ce traitement.  
L'efficacité des antidépresseurs est la même chez la femme enceinte que chez la femme non enceinte. Le traitement par antidépresseur chez la femme enceinte devrait être adapté, à dose réduite. Les doses de médicaments antidépresseurs peuvent être augmentées à la fin de la grossesse. Le risque sur le fœtus après le troisième trimestre est moindre que le risque sur la grossesse au premier trimestre.
La surveillance échographique de la grossesse devrait être stricte, plus fréquente que la surveillance de la grossesse chez une femme non enceinte.

 

Références
Vigod SN, Wilson CA, Howard LM. Depression in pregnancy. BMJ 2016; 352:i1547.
Ko JY, Farr SL, Dietz PM, Robbins CL. Depression and treatment among U.S. pregnant and nonpregnant women of reproductive age, 2005-2009. J Womens Health (Larchmt) 2012; 21:830.
National Institute for Health and Care Excellence (NICE). Depression: The Treatment and Management of Depression in Adults. Clinical Guideline 90. October, 2009.
Larsen ER, Damkier P, Pedersen LH, et al. Use of psychotropic drugs during pregnancy and breast-feeding. Acta Psychiatr Scand Suppl 2015; :1.

Lire la suite
5
  385 lectures
  0 commentaires
385 lectures
0 commentaires

Psychologie positive, pensées positives

sport pense positive

 

 

Psychologie positive, pensées positives

 

Un humain devrait s'adapter à son environnement, et répondre aux défis de la vie : santé, économie, couple, deuil, etc.  Si vous voulez atteindre un objectif, la sagesse populaire vous invite à être positif.
Nos pensées fondent notre capacité à formuler notre conscience, nos sentiments et notre volonté puis nos actions.


Dans ses études sur l'intelligence, Julie Norem a comparé les opportunistes stratégiques et les pessimistes défensifs. Si vous êtes un opportuniste stratégique, vous envisagez le meilleur résultat possible et vous planifier pour atteindre ce résultat. Si vous un pessimiste défensif, même si vous avez été couronné de succès par le passé, vous allez décrire toutes les choses qui pourraient aller mal et vous risquez de ne rien faire.
Nous sommes en réalité l'ensemble de nos pensées. La qualité de nos pensées conditionne nos actions et notre qualité de vie. C'est l'un de principes de la psychologie positive.
Les grands hommes des différentes époques ont compris la capacité de l'esprit à engendrer créativité, détermination, résistance et endurance.

 

Matisse pensee positive

 


Les pensées nourrissent notre esprit


Les mots et les idées sont notre nourriture psychologique et morale. Ce que nous entendons (parole, sons, musique), ce que nous voyons (livres, image), ce que nous discutons deviennent la nourriture de notre esprit et la base de nos pensées.
Lorsque nous entendont constamment des mots négatifs, des pensées négatives ou anxiogènes, nos pensées deviennent moins positives, et doivent lutter contre cette atmosphère négative. Quand nous sommes confrontés à des situations qui suscitent la réflexion, certaines idées nous aident dans nos décisions, d'autres nous ralentissement en semant peur et hésitation.
Notre esprit se nourrit à travers ce que nous recevons de notre environnement : famille, amis, émotions, musique, livres, films, art, etc.


C'est une banalité, de mentionner que notre famille et nos amis affectent notre point de vue et nos pensées. Ceci explique pourquoi nous sommes encouragés à nous entourer de gens qui augmentent notre estime de soi et rehaussent notre lucidité et notre capacité à formuler des pensées positives et utiles.
Les personnes défaitistes, pessimistes, ou nihilistes ont quelque chose en commun, ils influencent nos décisions et nos pensées, puis nos réactions et nos comportements. Combien de fois, est-on déprimé ou démoralisé après une discussion avec un rabat-joie, ou avec une personne cynique ?
L'influence des livres, de la musique, de la culture, est primordiale. Nous gagnons à travers ces productions intellectuelles un esprit plus apaisé et plus harmonieux. En lisant un livre, ou en regardant un film, nous bénéficions d'un discours structuré et soigné capable de nous aider à produire des pensées positives.
La prudence et le pessimisme sont parfois utiles pour affronter la complexité d'un sujet et ses conséquences. Ces approches négatives, en sachant maîtriser la dose, peuvent modérer nos actions, améliorer notre défense et accroitre notre capacité d'analyse.

 

Derain pensee positive


De nombreuses études confirment que les émotions positives sont une force déterminante pour avoir des pensées positives et incontournables dans la recherche de l'épanouissement de tout être humain.

Il serait utile de réduire les situations qui empoisonnent l'esprit par leur négativité, comme on peut constater parfois dans les discussions sur les réseaux sociaux, ou en écoutant les personnes trop anxieuses, ou cyniques et de chercher des situations qui encouragent la pensée positive.
Les livres, l'art, la culture, la musique, la méditation et les amis optimistes peuvent nous rendre plus heureux, plus positifs et nous aider dans notre réussite et notre épanouissement.  
La psychologie positive est fondée sur les pensées positives : penser positivement pour produire des conséquences positives.

Réf :
Wiley Periodicals, Inc. J Clin Psychol 58: 993-1001, 2002.
Fredrickson, B. L. (2001). The role of positive emotions in positive psychology: The broaden-and-build theory of positive emotions. American Psychologist, 56(3), 218-226.

 

Lire la suite
4
  438 lectures
  0 commentaires
438 lectures
0 commentaires

De quoi dépendent nos décisions ?

 

decision incertitude
Savoir prendre une décision


Ne pas savoir prendre une décision est un problème. Et beaucoup de personnes redoutent la décision, et le jugement de leurs résolutions précédentes peu fiables ou mal préparées. Les gens qui réussissent un projet avaient généralement pris une décision valable, et avaient fait le nécessaire pour réaliser leur projet.


abs11.5 rose Prendre en compte les choix disponibles

Dans une étude ancienne de 2003, sur les dons d'organes, les chercheurs s'étonnaient de la différence du taux de donneurs d'organe dans les pays européens, 99 % en Suède et 4.25 % au Danemark. Les chercheurs ne pouvaient pas incriminer la culture pour expliquer la différence de taux de donneurs entre deux pays comme le Danemark et la Suède qui partagent une grande partie de leur héritage culturel. En France, Belgique, ou en Suède, la loi indique que chacun est donneur d'organe, sauf en cas d'opposition, au Danemark, chacun est non-donneur, sauf en cas d'acceptation.
Des études de ce genre sont nombreuses pour nous expliquer que les humains préfèrent le choix par défaut pour éviter l'inconfort de choix complexe. Dans de nombreux cas, le statu quo est le refuge pour ne pas choisir.

decision difficultes

 

abs11.5 rose Les 5 types de décisions


1- La décision de type raisonnable :
 C'est une décision prise selon des arguments pour et contre, après une délibération. Là, la décision raisonnable est simple, les arguments sont clairs, les raisons évidentes.
2-  deuxième type
Décision prise après une délibération rapide, accompagnée d'une certaine indifférence. Les risques sont peu importants. Ainsi, la délibération prend en compte le risque le plus important, assumant les autres risques. C'est le cas également dans les décisions stéréotypées, où les risques sont connus et évalués à l'avance.  
3- troisième type
Dans ce type de choix, la détermination est accidentelle. C'est le cas d'une décision plus ou moins importante, dont les critères semblent insuffisants pour prendre une décision raisonnable fondée sur le pour et le contre. Ce sont les décisions du genre : fonce et on verra, ou va vers l'avant. Cette décision est généralement motivée par des caractères volontaires, et aussi instables. Les émotions jouent un rôle déterminant dans ce genre de délibération. La réussite des actions suscite l'admiration des autres, les échecs coûteux.  

4- Quatrième type
C'est une décision prise après une délibération rapide, sans argument solide, fondée sur une expérience extérieure, ou sur une motivation émotionnelle. Nous prenons ce genre de décision quand nous hésitons entre nos valeurs et nos motivations, et nos impulsions. Dans ce cas, la décision peut être prise rapidement, ou abandonnée avec la même rapidité pour échapper au malaise de décider.
5- cinquième type de décision
Voilà une décision où la raison ne joue aucun rôle, la volonté devient la seule motivation de l'acte, et le libre arbitre seule justification.   Ce Jugement peut être justifié par de besoins conscients ou inconscients, par une idéologie, par une culture, par croyance matérialiste ou métaphysique. Nous élaborons un projet personnel de voyage, ou d'un changement de vie, car nous le voulons, nous le désirons.

 

decision motivation


abs11.5 rose La décision exige la motivation, mais..


Acheter une maison, c'est un projet d'une famille qui se justifie par un enfant qui arrive, un adolescent qui a besoin d'une chambre, vous vérifiez votre compte bancaire, votre taux d'endettement, et vous commencez. La motivation devient indispensable pour accepter de prendre du temps à discuter avec les banquiers, à comparer les offres, et à trouver l'offre la plus adaptée.
La motivation commence par bien identifier les buts, les avantages et les inconvénients. En deuxième temps, élaborer une stratégie pour renforcer cette motivation, en cherchant comment rendre l'achat d'une maison utile, bénéfique, convaincante.    

abs11.5 rose Du temps et de l'énergie, et de l'optimisme  


Après la discussion avec les banquiers, il est temps de trouver la maison de vos rêves, de visiter des propriétés et de passer des heures à discuter en famille et de négocier le pour et le contre. Il faut consacrer du temps et de l'énergie pour y arriver. La motivation joue un rôle important pour continuer et pour aller au terme de votre démarche.
Pendant vos démarches, vous serez encouragé par deux moteurs essentiels : votre propre motivation et votre optimisme.

decision facteurs choix

abs11.5 rose La décision : l'émotion joue un rôle


Les neurosciences nous enseignent que la décision nous apparaît logique, mais, après analyse, nous trouvons toujours une dose d'émotion dans nos décisions. Nous cherchons à réduire l'influence des émotions dans nos décisions. Pourtant, nos achats coup de cœur, nos résolutions sont motivées par nos émotions et nos sentiments. Notre logique construit une solution, nos émotions tentent de la valider ou vice versa.


Le neurologiste Antonio Damasio a étudié les décisions en cas de lésions cérébrales affectant la partie du cerveau où les émotions sont produites. Ces patients échouaient dans leurs prises de décisions. Leurs raisonnements ne souffraient d'aucun déficit.
Au moment de décider, les émotions interviennent pour trancher entre deux choix logiques. Chez les personnes qui tentent de décider de partir d'une logique fondée sur suppositions et expériences, la décision devient difficile surtout en cas d'incertitude.
Qui peut prédire, dans 20 ans, sa situation familiale ou professionnelle pour signer, avec certitude scientifique un crédit d'achat de maison ? La logique ne fonctionne plus.
Nos émotions jouent leurs rôles. Nous devons éviter de laisser les émotions choisir entièrement. Nous pouvons préparer plusieurs choix éclairés, et laisser aux émotions leurs parts. Après avoir bien étudié les caractéristiques d'une voiture, le dossier de crédit, vous pouvez laisser à vos émotions le choix du modèle, ou de la couleur ou d'équipements de conforts.

Un bon projet, une bonne décision dépend de vous   
Dans un monde idéal, une décision rationnelle ne doit jamais compter sur la volonté ou sur sa motivation, mais sur des critères vérifiables. Malheureusement, ce genre de décision facile n'existe pas, dans un monde instable, et en constant mouvement. Dans la plupart des cas, nous prenons la meilleure décision parmi les décisions disponibles. Prenez votre temps, comparez, veillez à hiérarchiser l'important et le moins important, en s'éloignant des avis négatifs et pessimistes, en évitant d'être contaminé par l'anxiété d'autres personnes.

 

decision raison

abs11.5 rose Après la décision


1 - Après avoir décidé, souvenez-vous des avantages de votre réussite. Éviter les personnes qui encouragent la passivité, ou le pessimisme. Vous n'avez pas besoin d'entendre des phrases sur l'échec de tout projet, ou le commentaire des gens pessimistes, fondé sur un état d'esprit, et non pas sur une réalité.
 2- Éviter les personnes conformistes qui ne cherchent qu'à continuer l'ordre établi dans leur vie personnelle et professionnelle. Un projet se définit comme une modification d'une situation donnée, acheter une maison ou fonder une entreprise.  
3- Dans votre entourage, des personnes peuvent exprimer un trouble devant votre réussite. Si ces personnes vous intéressent, vous pouvez leur expliquer vos motivations, les rassurer sur la portée de ces changements.
4- Citez les avantages que vous cherchez en réalisant votre projet. Ne restez pas seuls, incluez les vôtres dans votre projet. Vous pouvez transformer votre entourage en allié précieux en l'impliquant dans votre projet dès le début.
5- Durant les moments d'hésitation, citez les raisons pour lesquelles cette entreprise vous apparaît impossible à réussir puis analyser ces difficultés, en cherchant à les surmonter. Pour renforcer votre détermination, diviser les difficultés, séparez-les pour les surmonter.
6- Pendant la réalisation de votre projet, célébrez la réussite de chaque étape, en tant que pas vers la réussite de votre entreprise, pour consolider à nouveau votre détermination.
7- Pourquoi ne pas imiter les exemples positifs, ces personnes qui ont réussi leur projet en dépit de difficultés, de maladie, de leurs conditions humaine ou sociale. Les histoires de réussite peuvent renforcer votre optimisme.
8- Pendant les étapes de décision et d'exécution, distinguez nettement la détermination de l'entêtement. La détermination entraîne un comportement positif pour réussir un projet, l'entêtement est une réaction qui traduit une raideur.

L'entêtement n'est pas un signe de volonté ou de confiance, les enfants peuvent être entêtés, les adultes doivent être déterminés.

Réf
Pascal Moigno : La volonté, de l'idée à l'action, Ed Causam, 2015

Lire la suite
5
  485 lectures
  0 commentaires
485 lectures
0 commentaires

Comprendre la faim et la satiété

couper tomate salade

 

Comprendre la faim et la satiété

Le principe d'un régime alimentaire sain, équilibré et valable, à long terme, est de manger quand on a faim ce qu'on aime manger et s'arrêter quand on n'a plus faim.
Réapprendre à faire confiance aux signes de la faim et de la satiété, voilà la clé dans n'importe quel régime alimentaire. Savoir comment fonctionne l'appétit, c'est le transformer en allié de votre régime.

 

abs11.5 orange Comprendre la faim et la satiété

Notre corps nous envoie des signaux clairs de faim et de satiété. Ces signaux peuvent être perturbés par des facteurs émotionnels, ou par des régimes, ou par des habitudes alimentaires sociales ou culturelles. On finit par manger pour passer le temps, pour ne pas s'ennuyer devant la Télé, ou pour faire plaisir.
À un moment donné, le régime alimentaire, quelle que soit la méthode utilisée, doit commencer par une rééducation pour détecter la sensation de faim. Vous pouvez par exemple prendre la moitié de votre petit-déjeuner du matin. Quand vous avez faim, vous pouvez prendre l'autre moitié.
Cette rééducation peut être utile pour les personnes en bonne santé, qui ne cherchent pas à faire un régime ni à perdre du poids. C'est une règle d'hygiène alimentaire. D'autre part, cette rééducation s'accompagne d'un choix plus raisonnable des aliments.


abs11.5 orange Quelques définitions

Avoir faim, c'est éprouver un besoin nutritionnel urgent, car l'organisme manque de glucose (sucre) ou d'acides gras pour assurer le bon fonctionnement, et pour répondre aux besoins énergétiques.
La faim est une sensation qui accompagne normalement le besoin de manger.
Être rassasié, c'est recevoir du cerveau un signal qu'on a suffisamment mangé et qui fait arrêter le repas. En règle générale, l'estomac distendu par les réserves qu'il vient d'accumuler avertit le cerveau qui réagira en faisant disparaître le plaisir gustatif.
La satiété est le cas de non-faim, c'est notre état entre deux repas. La satiété est plus longue chez l'adulte que chez l'enfant, car l'enfant est en pleine croissance, et dépense beaucoup d'énergie.

 

abs11.5 orange Mécanismes physiologiques de la faim

Lorsque vous prenez une collation, vous savez peut-être que votre cerveau conscient exerce un contrôle sur le choix d'aliments. Par ex vous aimez la salade, ou vous évitez les sucres.
Par contre, le contrôle conscient du cerveau est moins présent quand il s'agit du moment de manger, ou de combien manger. La sensation de faim est gouvernée par de nombreux facteurs qui régulent la faim et l'appétit.
Nous connaissons la faim comme une sensation inconfortable, parfois pénible qui s'accompagne de signes physiologiques comme la fatigue ou le manque de concentration. Les contractions gastriques accompagnent les messages de manque de nutriments dans le sang. Après remplissage de l'estomac et la présence de nutriments dans les intestins, le cerveau arrête la sensation de faim pendant plusieurs heures.
L'hypothalamus, une zone centrale dans le cerveau agit et régulent les deux sensations : sensation de faim et sensation de satiété.

 

faim satiete mecanisme facteurs

 

abs11.5 orange Hypoglycémie et taux de sucre dans le sang

La faim traduit un état physiologique, un besoin, qui correspond au niveau de sucre dans le sang. En cas d'hypoglycémie (baisse de niveau de sucre dans le sang), la faim peut apparaître.
Contrairement à une opinion répandue, l'hypoglycémie n'est qu'exceptionnellement liée à une carence de sucre ou de glucides, sauf chez les diabétiques. Il s'agit généralement d'une carence globale d'apports énergétiques, soit par un excès d'utilisation, comme un effort physique intense, ou un effort intellectuel, par une défaillance de certains mécanismes physiologiques comme en cas de diabète, d'hyperthyroïdie (augmentation de taux d'hormone thyroïdienne dans le sang).
L'hypoglycémie, quelle que soit son origine, va être perçue par les neurones de la zone hypothalamique du cerveau. Ce centre hypothalamique va stimuler l'appétit. Dans le cas contraire, ce centre va inhiber l'appétit en stimulant la satiété.
Directement ou indirectement, le centre de la faim va agir sur des structures hypothalamiques responsables de la sécrétion de certaines hormones liées au taux de sucre dans l'organisme comme l'adrénaline, ou l'ACTH. L'ingestion d'aliments va, par un double mécanisme, inhiber l'activité du centre de la faim, le mettre au repos.

La seule façon physiologique pour neutraliser l'activité du centre de la faim est d'éviter l'hypoglycémie, en adaptant les apports caloriques aux dépenses, et en les répartissant au cours de la journée, cela par une alimentation fractionnée en quatre ou cinq repas.
Le corps est organisé pour avoir une quantité suffisante d'énergie tous les quatre à 5 heures dans la journée, et de 10 à 12 heures la nuit pendant le sommeil.
Se priver de manger s'accompagne de signes et symptômes comme la faim, fatigue physique, fatigue intellectuelle, perte de concentration, tremblements, énervement, pâleur, et crampes d'estomac.
La sensation de faim est liée au taux de sucre dans le sang (glycémie). Ce taux est bas, la sensation de faim apparaît. Pour calmer rapidement la faim, il suffit de manger des aliments qui font remonter le taux de sucre dans le sang, ces aliments donc son riche en sucres, on dit aussi ces aliments ont un index glycémique élevé. Ces aliments riches en sucre, qui s'assimilent vite (miel, confitures, pâtisseries) calment rapidement, mais transitoirement la sensation de faim, qui revient aussi vite.
Ces aliments ne peuvent pas assurer la satiété. Si on veut une satiété de longue durée, mieux vaut consommer des aliments qui font grimper lentement le taux de sucre dans le sang comme le pain, le maïs, yogourt, fruits et légumes.


abs11.5 orange La Ghréline

La Ghréline est une hormone stimulant la faim qui s'oppose à la perte de poids. La Ghréline est sécrétée par les cellules de l'estomac, et agit sur l'hypothalamus et sur d'autres zones du cerveau pour stimuler l'appétit. Cette hormone cherche à stocker l'énergie, et à gagner du poids. Cette hormone agit peu pendant le sommeil. Le manque de sommeil déclenche son action, cela explique pourquoi l'insomnie peut favoriser l'obésité.


abs11.5 orange Le cerveau agit sur l'appétit

Le cerveau produit un certain nombre de messages qui interviennent dans la régulation de la faim et de l'appétit. Par exemple, vous passez devant une boulangerie, l'odeur des pâtisseries, ou l'odeur de la cuisson du pain suscite votre appétit. Dans ce cas, votre cerveau a déclenché une stimulation chimique, le centre du plaisir dans votre cerveau va créer ainsi un désir de manger une pâtisserie. La quantité d'aliments présents dans l'estomac et le taux de sucre dans le sang ne jouent pas un rôle déterminant.


D'autres facteurs jouent également sur l'appétit et la faim en intervenant sur le système nerveux central :
- Certains médicaments psychotropes comme des antidépresseurs augmentent l'appétit.
- Les habitudes culturelles peuvent influencer votre appétit, comme le fait de manger après un événement heureux, ou comme le fait de manger certains aliments de façons culturelles ou rituelles.
- Les préférences personnelles et les conditions environnementales, comme la préférence des aliments chauds par temps froid.
- Certaines hormones comme les hormones sexuelles ou les hormones de la thyroïde influencent l'appétit.
- Les habitudes alimentaires, les préférences personnelles.
- L'interaction sociale, la présence de convives, d'amis, la bonne humeur ambiante.


abs11.5 orange La leptine

C'est une hormone de la famille des adipokines, produite par le tissu adipeux (tissu gras de l'organisme). La leptine se déplace par le sang, du tissu adipeux vers le cerveau, et vers l'hypothalamus où elle favorise la libération des neurotransmetteurs qui vont supprimer l'appétit et augmenter les dépenses énergétiques, et réduire par conséquent le tissu adipeux. La perte de graisses joue le rôle opposé : baisse de la leptine, augmentation de l'appétit, réduction des dépenses d'énergie, et augmentation du tissu adipeux dans l'organisme.
Dans les études expérimentales, les rats obèses développent une résistance à l'insuline (hormone responsable de la régression du taux de sucre dans le sang) et à la leptine. Ces rats obèses perdent leur capacité à la sensation de faim et deviennent obèses.
Les personnes obèses produisent de la leptine, mais elles sont résistantes à ces deux effets. Donner plus de leptine à une personne obèse ne permet pas de traiter l'obésité.


abs11.5 orange Nutriments énergétiques et satiété

La composition d'un repas semble affecter la satiété bien que les relations entre la composition d'un repas et la sensation de satiété soient complexes. Parmi les trois éléments nutritifs qui produisent l'énergie, la protéine semble avoir le plus grand effet rassasiant. Même un verre de lait peut améliorer la satiété et diminuer la sensation de faim. Les aliments riches en sucre contribuent également à la satiété, à condition de contenir des sucres lents avec des fibres, comme céréales, ou légumineuses. Ces aliments riches en sucre sont capables de maintenir le taux de sucre dans le sang, et de préserver le taux d'insuline entre les repas. Cette régularité du taux de sucre dans le sang encourage le cerveau à ne pas déclencher la sensation de faim.
Les sucres rapides comme les sucres des glaces, des confitures, ou des boissons gazeuses sont incapables d'arrêter la sensation de faim, ces aliments augmentent le taux de sucre dans le sang, et encouragent l'appétit.
Consommer des matières grasses peut déclencher une sensation de satiété à long terme.
Les chercheurs ont également signalé une augmentation de la satiété après la consommation d'aliments riches en eau et des aliments gonflés d'air.
L'ennui et la monotonie du goût et des textures peuvent créer une sorte de satiété par perte de plaisir sensoriel initial. Cette baisse du goût d'un aliment peut être un élément qui invite la personne à finir son repas.


abs11.5 orange Le déclenchement de la sensation de faim

Pour pouvoir vivre normalement, il est important de trouver un équilibre entre la faim, la satiété, et la capacité de l'organisme avoir une réserve énergétique satisfaisante, pour subir des périodes de jeûnes entre les repas.
Quand vous mangez, vous stockez l'énergie capable de répondre aux besoins de votre organisme pendant plusieurs heures. L'intervalle entre le repas est normalement de 4 à 6 h pendant la journée, et de 12 à 18 h pendant la nuit.
De nombreux signes vous avertissent de la nécessité de prise alimentaire, c'est-à-dire la nécessité de manger. Plusieurs hormones vont avertir le cerveau de la nécessité de manger, associées à des sensations récoltées par les nerfs sensitifs digestifs.


Après avoir mangé, le cerveau reçoit certains signes, pour déclencher la sensation de satiété :
- sensation dans la bouche aussi à la consommation de nourriture.
- récepteurs nerveux détectant la distension et le remplissage de l'estomac
- la présence de nutriments dans les intestins déclenche la libération d'hormones avertissant l'hypothalamus.
- le cerveau détecte les nutriments absorbés, délivrés par le sang, à juste les neurotransmetteurs pour supprimer l'absorption de nourriture, ou pour augmenter cette absorption.
Les changements dans l'apport alimentaire provoquent des adaptations rapides de l'organisme. Une personne qui mange tout à coup des petits repas peut se sentir plus affamée qu'une personne qui mange un repas copieux. Dans d'autres cas, un repas copieux peut être inconfortable, car l'estomac est habitué à des repas peu volumineux.
En cas de privation ou de destruction de nourriture, la sensation de faim revient plus forte, comme une vengeance qui peut conduire à des épisodes de grande consommation alimentaire. Dans ce cas, la capacité de l'estomac s'adapte rapidement à cette période de suralimentation.
Ce point de vue physiologique peut expliquer certaines particularités de l'alimentation. Par exemple, l'industrie alimentaire aux États-Unis se distingue par des portions alimentaires plus grandes que les portions alimentaires d'autres pays. La population s'est rapidement adaptée, cependant l'apport calorique est plus élevé.

 

abs11.5 orange Maîtriser sa faim pour perdre du poids

C'est possible, ce n'est pas un slogan publicitaire. C'est une question d'habitude alimentaire, et de rééducation.
- manger suffisamment au petit déjeuner, un repas aussi important que le déjeuner ou dîner.
- consommer à chaque repas des aliments variés qui, en se mélangeant dans l'estomac, prolonge la digestion, et retarde l'apparition de la sensation de faim.
- ne sautez pas de repas, ne faites pas de petits repas.
- éviter les repas pauvres en protéine et en matières grasses. Ces repas pauvres sont généralement caloriques, remonte rapidement votre taux de glycémie, mais ne permettent pas lutter contre la faim.
- manger lentement, manger en mastiquant les aliments.
- éviter les repas rapides.
- en mangeant, laisser le temps à votre cerveau de sentir le repas, concentrez-vous sur votre assiette, en évitant la lecture ou la télévision pendant le repas.
- privilégiez des aliments volumineux, et de grandes quantités d'aliments peu caloriques, par exemple les yogourts maigres, les salades ou les fruits, les légumes verts.


- dans la tradition occidentale, on commence le repas par la soupe, ou par la salade ou par une entrée légère pour remplir l'estomac et éviter un repas trop copieux. Dans la tradition orientale, certains débutent le repas par un grand verre d'eau.

 

Ref
* Marotz. L.R : Health, Safety, and Nutrition for the Young Child, Eighth Edition, Wadsworth, 2012
* Ambrosini GL, Oddy WH, Robinson M, et al. Adolescent dietary patterns are associated with lifestyle and family psycho-social factors. Public Health Nutr 2009; 12:1807.
* Affenito SG, Thompson D, Dorazio A, et al. Ready-to-eat cereal consumption and the School Breakfast Program: relationship to nutrient intake and weight. J Sch Health 2013 ; 83:28.
* Ritchie LD. Less frequent eating predicts greater BMI and waist circumference in female adolescents. Am J Clin Nutr 2012 ; 95:290.

 

Lire la suite
3
  562 lectures
  0 commentaires
562 lectures
0 commentaires

Internet aime son roi : le chat

 

chat roi web

Internet aime son roi : le chat

Dieux dans l'Égypte antique, symbole de beauté et d'harmonie au Japon, les chats peuvent s'enorgueillir d'être les rois sur Internet. D'autres animaux sont mignons, drôles, pourtant le web adore les chats.
Les internautes se montrent directs, cyniques, ou cruels, sauf quand il s'agit des chats. Des millions de chats miaulent partout, se pavanent sur le réseau et font leur cirque sur YouTube, sur les réseaux sociaux et sur les blogs.
Personne ne peut expliquer pourquoi internet a choisi le chat comme le roi des cœurs. Pourquoi pas après tout. Voilà un animal beau, gracile, joueur, doux, drôle et indépendant. Quand un chat joue, il s'amuse, ne cherche pas à impressionner son maître. Un chat est une joie de vivre spontanée, et cela sans dressage.
Pourquoi ne pas décrire le côté paresseux et zen pour élucider cette élection ?

 

chat repos sommeil

 

Un chat se domestique selon sa volonté. Nos félins ne sont pas différents de leurs ancêtres sauvages. Le biologiste de l'Université de Bristol, John Bradshaw, soutient que 85 % de tous les accouplements de chats impliquent encore des chats sauvages contrecarrant toute poussée évolutionniste vers la domestication. Cette réalité scientifique nous informe que les chats n'ont pas intégralement évolué pour cohabiter avec les humains à l'opposé des chiens.


La relation homme-chat pourrait avoir commencé par un mariage de raison. À l'époque actuelle, les chats sont inutiles. Il n'y a aucune raison de laisser ces turbulents animaux à fourrure vivre avec nous et manger nos repas. Nous gardons des chats par amour, ils ne nous dérangent pas, et savent rester distants et indépendants.
Les chats miaulent pour communiquer. Ils risquent d'étiqueter les humains comme animaux muets incapables de miauler. Ils nous traitent comme des chatons avec leurs mères. Ils gagnent nourriture, protection, et caresses. Ils communiquent avec nous de la même façon qu'avec les autres chats. Un mistigri est imprévisible pour nous, et notre relation avec lui est peuplée de malentendus risibles.
Si les chats nous voient comme de gros chats, nous avons la propension à les traiter comme des humains à fourrure. L'attribution de motivations humaines à nos animaux de compagnie fait partie de la raison pour laquelle nous les trouvons si irrésistibles.

 

chat heureux paresse


Chat et bien être  

Quand nous avons des chats domestiques à la maison, nous vivons avec de minuscules pumas, des tigres de taille réduite. Ces chats sont nos liens avec une nature devenue éloignée de nos villes et nos appartements, une connexion indispensable avec le monde sauvage qui nous entoure.
Les études confirment que la présence d'animaux domestiques est bénéfique pour la santé mentale. La relation avec un animal domestique n'évolue pas au détriment des échanges avec les autres personnes. Les propriétaires d'animaux domestiques, spécialement chats et chiens jugent que la présence d'animal domestique encourage l'apaisement, et une meilleure estime de soi.
La présence d'un chat est décrite comme bienfaisante en cas de deuil, et peut aider à surmonter le sentiment de perte et d'abandon. Les personnes en deuil déclarent parler à leur animal de compagnie pour verbaliser leurs sentiments, il est plus facile de parler à un animal qui ne risque pas de répondre ni de formuler un jugement.


Un sondage britannique a révélé que 82 % des femmes sont attirées par les hommes qui aiment les animaux domestiques. 90 % des femmes célibataires disent que les hommes qui possèdent un chat sont " gentils ".
Une étude 2011 de la fondation de santé mentale a constaté que les propriétaires de chats décrivant leur relation avec leurs chats comme positive dans 87 % des cas, et satisfaisante dans 76 % des cas. Des patients dépressifs soulignent l'effet bénéfique de la présence d'un chat pour minimiser la tension mentale, pour combattre la tristesse, et le sentiment de solitude.
Posséder un animal de compagnie est bénéfique pour le cœur. Les chats, en particulier, diminuent le stress, et réduisent le niveau d'anxiété. Caresser un chat a un effet calmant positif.

 

estampe chat


Les chercheurs en santé mentale mentionnent la présence d'un animal domestique comme un élément important pour structurer sa journée et pour réduire le sentiment d'isolement et de solitude.
Une autre étude à l'université de Miami en Ohio a constaté que les propriétaires d'animaux de compagnie ont eu un amour-propre élevé, sont moins seuls, plus optimistes.

Les chats accompagnent les employés dans les bureaux pour lutter contre le stress, pour cultiver la convivialité. La présence de ces chats devient source de confort, de sourires, et même d'éclats de rire. Par leurs caprices et leur amour du jeu, ces animaux à fourrure participent à la création d'une ambiance détendue et productive.
Selon les études, le contact physique avec le chat participe à la production d'hormone ocytocine, qui réduit le taux sanguin de la cortisone, l'hormone responsable du stress. Cette sécrétion d'ocytocine s'accompagne d'un sentiment d'attachement, de relaxation, et de bien-être. La production de l'hormone ocytocine peut être encouragée par d'autres activités comme le sport, la relaxation, les rencontres amoureuses ou sociales.

Votre d'animal de compagnie révèle des parcelles de votre personnalité. Les amateurs de chiens apprécient les fêtes et le mouvement, les propriétaires de chats privilégient le calme et la solitude choisie.


Des études prétendent que le simple fait de regarder des vidéos de chats sur Internet peut stimuler l'énergie d'une personne et créer des émotions positives.  Il n'est surprenant que le chat soit couronné roi du web.   

 

REF
1. Allen R. McConnell, Christina M. Brown, Tonya M. Shoda, Laura E. Stayton, Colleen E. Martin. Friends with benefits: On the positive consequences of pet ownership. Journal of Personality and Social Psychology, 2011

 

Lire la suite
6
  597 lectures
  0 commentaires
597 lectures
0 commentaires

Stress : de la simple fatigue à Tako Tsubo

stress

 

Stress : de la simple fatigue à Tako Tsubo 

Le stress est une réaction de l'organisme pour faire face à une menace ou à une situation nouvelle. Le stress n'est pas une maladie, mais peut provoquer de nombreuses maladies.

Le stress est une réaction variable selon les personnes, selon la culture, selon la personnalité, et selon le style de vie. Le stress est différent d'une personne à l'autre, dans son intensité et dans son origine. Ce qui est stressant pour une personne, est moins stressant pour une autre, une personne peut tolérer des doses élevées de stress, une autre personne sombre dans l'anxiété ou la dépression en subissant les mêmes doses ou des doses plus faibles. Autrement dit, nous ne sommes pas tous égaux devant le stress, nous devons chercher des solutions pour contrer le stress d'une façon personnelle.

Les stress est indispensable pour s'adapter aux situations nouvelles comme le mariage, ou l'arrivée d'un enfant dans le couple, le décès d'un parent etc. Ce qui compte, c'est la gestion du stress, c'est de savoir se reposer, se relaxer, évacuer la tension pour repartir ensuite.


Un événement stressant mal négocié vous prive de vos capacités de traiter d'autres événements. En cas de stress mal géré, tous vos problèmes semblent être d'une importance égale, et le stress vous domine.
L'absence de symptômes ne signifie pas l'absence de stress. Après un examen par exemple, l'organisme se repose profitant d'un moment de détente.  Si l'organisme continue à être " agité " et en éveil, avec des symptômes même minimes comme l'irritation, il est important de détecter le stress, de chercher comment alléger cette agitation et cette tension.

 

Stress et maladies

Certains patients mettent l'accent sur les liens entre le stress et maladies. Bien que le stress ne soit jamais mis en cause dans le déclenchement d'une lésion, certains médecins constatent qu'il joue un rôle important dans la réaction de l'organisme et dans l'évolution de certaines maladies.

Le Stress fait partie des facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires (infarctus, hypertension), des maladies du système immunitaire (asthme, eczéma) et des maladies gastro-intestinales (gastrite, ulcère), et contribue à l'aggravation de maladies neurologiques (migraines, névralgies) etc.

1- Stress et pathologies cardiaques
L'association entre les maladies cardiaques et stress a été largement étudié. Les patients compétitifs à forte personnalité sont les premières victimes des maladies cardiaques, non pas à cause de la compétitivité mais en raison de leur réaction à l'hostilité ambiante : réaction forte et stressante.
La colère n'est pas la seule émotion associée au stress capable de déclencher une pathologie cardiaque, d'autres émotions sont à citer : comme l'anxiété qui s'associe aux crises cardiaques et arythmies.
Le stress, comme réponse aux agressions ambiantes, entraîne une hyperactivité cardiaque et une hypertension de tension artérielle transitoire. L'émotion intense augmente le travail du cœur, augmentant le besoin du sang en oxygène, pouvant provoquer un infarctus.

2- Ulcère et stress
On a associé longtemps le stress aux ulcères gastriques. En 1980, Marshall un jeune médecin australien émit une hypothèse médicale nouvelle : la plupart des ulcères serait provoqué par une bactérie. Marshall avala une dose d'Helicobacter pylori, et développa un ulcère, se traita lui-même par antibiotiques et bismuth et changea de manière définitive le traitement de l'ulcère. Maintenant, grâce à Marshall, le traitement des ulcères a changé mais certains facteurs restent favorisants : tabac, stress, régime alimentaire.

3- Stress et abus de substance
Certains patients stressés cherchent un soulagement dans une consommation excessive d'alcool. D'autres habitudes peuvent être observées : abus de substance (Drogues), tabac, suralimentation, isolement social.

4- Stress et aggravation de certaines maladies
Le stress est responsable de l'aggravation de certaines maladies cutanées (psoriasis, eczéma), de maladies respiratoires (asthme, allergie), de maladies gynécologiques (syndrome pré - menstruel), et psychologique (dépression).

5- Stress et vie sexuelle
Le stress peut être la cause de plusieurs perturbations sexologiques comme chez la femme : Anorgasmie, dyspareunie, et chez l'homme : éjaculation précoce et manque d'érection. Egalement, le stress provoque une baisse de libido dans le couple et un manque d'intérêt pour la rencontre sexuelle.

 

Le Tako Tsubo ou syndrome du coeur brisé

Cette pathologie identifiée au Japon dans les années 90 et connue sous le nom de " Tako Tsubo, une maladie cardiaque liée au stress à répétition. Les symptômes ressemblent à ceux de l'infarctus sous forme de douleur dans la poitrine et dans le bras gauche. Cependant, il n'existe pas d'infarctus.
Les médecins appellent cette maladie une cardiomyopathie de stress. Il s'agit d'un trouble fonctionnel du ventricule cardiaque gauche plus fréquent chez les personnes exposées au stress, physique ou émotionnel. Selon les statistiques, cette maladie affecte essentiellement les femmes dans 89 % des cas.
Le mécanisme de cette maladie est inconnu. Par contre, on retrouve toujours une histoire de stress, comme le décès du conjoint, la violence domestique, problèmes financiers, catastrophes naturelles, et l'annonce de maladies graves. Les symptômes ressemblent étrangement à l'infarctus du myocarde, mais les études de l'irrigation cardiaque sont normales, ainsi que l'électro cardiogramme.

Références
Sato, H, Taiteishi, et al. Takotsubo-type cardiomyopathy due to multivessel spasm. In: Clinical aspect of myocardial injury: From ischemia to heart failure, Kodama, K, Haze, K, Hon, M (Eds), Kagakuhyouronsha, Tokyo 1990. p.56.
Medeiros K, O'Connor MJ, Baicu CF, et al. Systolic and diastolic mechanics in stress cardiomyopathy. Circulation 2014; 129:1659.
Dastidar AG, Frontera A, Palazzuoli A, Bucciarelli-Ducci C. TakoTsubo cardiomyopathy: unravelling the malignant consequences of a benign disease with cardiac magnetic resonance. Heart Fail Rev 2015; 20:415.

 

Lire la suite
3
  673 lectures
  0 commentaires
Mots-clés :
673 lectures
0 commentaires

Alain et la psychologie positive : le bonheur est une action

Psychologie postitive bonheur

 

Alain et la psychologie positive : le bonheur est une action

La psychologie positive est une nouvelle branche de la psychologie en pleine expansion. Martin Seligman est un pionnier de la psychologie positive (terme lui-même inventé par Abraham Maslow).

Depuis les années 2000, cette science humaine propose de s'intéresser non plus à ce qui fonctionne mal chez les individus mais ce qui fonctionne le mieux. Cette branche de la psychologie tente de réunir les avantages de la philosophie, de la psychologie, et du développement personnel pour célébrer l'épanouissement, le bonheur et le bien-être.
Les chercheurs en psychologie positive examinent ce ce qui rend les êtres humains heureux, épanouis et satisfaits dans le but de comprendre et de favoriser les facteurs qui permettent aux individus, et à la société de prospérer.


La psychologie positive repose sur trois piliers :
-  l'étude des émotions positives,
-  l'étude des traits de personnalité positive, en particulier nos forces et nos vertus mais aussi nos aptitudes, et enfin
-  l'étude des intuitions positives.

Martin Seligman définit la psychologie positive comme devant permettre de se concentrer sur les forces des individus plutôt que sur leurs faiblesses et de développer les talents pour atteindre l'épanouissement plutôt que guérir les pathologies.

 

citation seligman

 

Il distingue trois niveaux de bonheur :
1.    La vie plaisante (pleasant life), basée sur le plaisir, dont l'objectif est de vivre de nombreux plaisirs et d'en amplifier les effets. Ce type de bonheur instantané ne dure pas puisque l'effet des plaisirs décroît avec l'usage.
2.    La bonne vie  (good life) basée sur l'engagement, dont l'objectif est de connaître ses forces pour se maintenir dans un état de bien-être optimal. Le plaisir profond génère des émotions positives dont la durée est plus longue que celles générées par des plaisirs éphémères. La personne est dans un état de satisfaction.
3.    Le sens de la vie  (meaningful life) basée sur le don de soi où l'individu connaît ses forces et les met au service d'une cause plus grande que lui-même. Le sentiment d'accomplissement est alors profond et durable.

 

 

La pensée d'Alain avant la psychologie positive

Émile Chartier, dit Alain (1868-1951), est né dans la petite ville de
Mortagne-au-Perche, en Normandie, qui lui consacre aujourd'hui un musée.
Il est dans l'histoire littéraire le créateur d'un genre particulier : "  le propos  ",  forme de développement de la pensée dans une écriture précise.  Le propos n'est pas la maxime ni l'aphorisme, le Propos chez Alain est concis, affirmatif, porteur d'une pensé et d'une réflexion. On peut classer Alain comme un essayiste et moraliste de la pure tradition française.

 

citation Alain bonheur


Selon le philosophe Alain, apprécier le bonheur est une question d'action et de savoir vivre.
Dans son livre, toujours publié et lu dans de nombreux pays, Propos sur le bonheur, Alain fonde les principes de la psychologie positive, et du développement personnel.
Au coeur de sa pensée, il y a l'idée que vivre, c'est déjà être heureux. "Comme la fraise a goût de fraise, la vie a goût de bonheur", écrit-il.
Prenons quelques exemples de son best-seller Propos sur le bonheur. Alain pense que nous pensons nos émotions, et que notre cerveau peut les contrôler.   


" Sentir, c'est réfléchir, c'est se souvenir. Ceux qui ont trop pensé à leurs peines, lorsqu'ils les racontent à faire pleurer les autres, trouvent encore à cette action un petit soulagement. "

Concernant l'avenir, il conseille de faire appel à la raison et à la volonté pour choisir l'optimisme.

" j'aime bien mieux ne pas penser à l'avenir, et ne prévoir que devant mes pieds. Non seulement je n'irai pas montrer au mage le dedans de ma main, mais, bien plus, je n'essaierai pas de lire l'avenir dans la nature des choses ; car je ne crois pas que notre regard porte bien loin, si savants que nous puissions être. J'ai remarqué que tout ce qui arrive d'important à n'importe qui, était imprévu et imprévisible. Lorsqu'on s'est guéri de la curiosité, il reste sans doute à se guérir aussi de la prudence. "

Dans un autre passage il écrit sur l'importance d'agir, de se jeter dans l'action :  

" La destinée est instable ; une chiquenaude crée un monde nouveau. Le plus petit effort entraîne des suites sans fin. Celui qui a planté ces ormes n'a pas délibéré sur la brièveté de la vie. Jetez-vous comme lui dans l'action sans regarder plus loin que vos pieds, et vous sauverez vos ormeaux. "


Concernant l'action, il demande d'y mettre les moyens pour y arriver  

" Dès que l'on veut gagner, il faut vouloir les moyens, c'est-à-dire faire des sommes de petits profits. Ou bien c'est grimper sans regarder à chaque pas que l'on fait ; or toute pierre n'est pas bonne, et la pesanteur ne nous lâche jamais. Ruine est un beau mot ; car la perte est accrochée au marchand et le tire toujours. Qui ne sent pas cet autre genre de pesanteur perd sa peine."

Selon lui, un projet commence par l'idée, par l'imagination et progresse par l'action :

" L'imagination mène le monde des hommes, par ceci qu'elle ne peut s'affranchir
de coutume et il faudrait dire que l'imagination ne sait pas inventer ; mais c'est l'action qui invente. "

En matière de sentiments, il appelle à la raison, à la réflexion, pour lui, l'amour est un projet qui nécessite d'agir :  
" L'amour n'est pas naturel ; et le désir lui-même ne l'est pas longtemps. Mais les sentiments vrais sont des œuvres. On ne joue pas aux cartes pour les jeter au premier mouvement d'impatience ou d'ennui ; et personne n'a jamais eu l'idée de jouer au hasard sur un piano. "


Psychologie postitive

 

Le bonheur est une action

La philosophie et la psychologie positive se rejoignent pour constater que les personnes les plus satisfaites et optimistes sont celles qui ont découvert et exploité leurs forces et leurs  moyens. Le bonheur exige une vie agréable, un sens et une signification. Le bonheur exige de faire face au passé, d'être optimiste à propos de l'avenir, de profiter du présent, de cultiver les émotions positives, de chercher la connaissance, l'amour, la justice et d'avoir le courage et le sens de l'action.


Une vie agréable est une vie qui poursuit avec succès les émotions positives sur le présent, le passé et l'avenir, qui laisse à l'imagination les soins de proposer et l'action courageuse l'occasion de réaliser.
Le bonheur n'est pas le résultat de rebondir d'une joie à une autre ; atteindre le bonheur implique le fait de tolérer des périodes d'inconfort. Les psychologues sont d'accord avec les philosophes comme Alain qui disait qu'une partie importante du bonheur dépend de nos actions.   
Dans son livre sur Alain, Thierry Leterre écrit en 2006:

 

"Pour Alain, le bonheur ne dépend pas de ce que l'on a mais de ce que l'on fait, de notre capacité à agir. Le bonheur est une façon de faire."  

 

Bibliographie:
Alain : propos sur le bonheur, 1925
Seligman, Martin E.P. (2002). Authentic Happiness: Using the New Positive Psychology to Realize Your Potential for Lasting Fulfillment. New York, NY: Free Press.
Seligman, Martin E.P. (2004). "Can Happiness be Taught?" Daedalus, Spring 2004.

 

Lire la suite
2
  826 lectures
  0 commentaires
826 lectures
0 commentaires

Gérer le stress au travail

travail stress

 

Gérer le stress au travail

Chacun comprend le danger de stress sur sa vie personnelle, émotionnelle et professionnelle. Le stress peut altérer notre qualité de vie, peut nous rendre malheureux, tendus, insatisfaits, le stress peut favoriser des maladies comme la dépression, l'insomnie, les maladies cardio-vasculaires ou d'autres. Le stress est la sixième cause de décès aux États-Unis après les maladies cardiaques, le cancer, accident de la route, cirrhose du foie et suicide.

Le travail n'est généralement pas, une source de stress aigu ou sévère ; par contre le travail peut provoquer un stress chronique et l'accumulation d'épisodes stressants finit par épuiser.
Les responsabilités, la disponibilité, les nécessités professionnelles, la compétition exigent de chacun une adaptation permanente, parfois difficile, et pénible.

 

Alléger le stress au travail

Soyez positifs vis-à-vis de votre travail en évitant de penser aux difficultés comme un ensemble insurmontable, mais pensez à des tâches bien distinctes, réalisables l'une après l'autre.


Essayez de finir "définitivement" les tâches que vous avez commencées, un dossier ouvert nécessitera des efforts pour accomplir la tâche exigée, puis le fermer définitivement. Menez les tâches à leur terme signifie, pour vous, moins de stress, et une facilité d'organisation.


Organisez votre travail d'une façon raisonnable, avec la même assiduité pendant toute la durée de votre travail. Reposez-vous quelques minutes entre deux tâches, cela soulage le stress, et peut améliorer votre productivité.

Cherchez la légèreté et la bonne humeur durant votre présence au travail. Le pessimisme est un point de vue, l'optimisme aussi. Une personne pessimiste n'a pas plus de raison (de se plaindre ou de se lamenter ou de noircir la réalité) que les personnes optimistes.

Gardez confiance dans vos moyens, vous avez réussi par le passé à réaliser des tâches professionnelles délicates, vous pouvez toujours refaire l'exploit.

Essayez de faire face aux difficultés professionnelles, sans tricher, sans chercher des solutions intermédiaires. Affronter une tâche est largement moins stressant que de redouter les difficultés relatives à la réalisation de cette tâche.

Créez votre propre environnement où vous êtes isolé à l'abri des pressions et des intrusions des autres. Cela vous permet de faire votre travail à votre rythme, selon vos capacités, et selon votre propre organisation.

Ne négligez jamais l'organisation. Le désordre exige une adaptation supplémentaire pour faire face à l'imprévu, l'organisation vous permet de réaliser les tâches professionnelles avec moins de stress, et moins d'anxiété.

Essayez de savoir ce que vous ne savez pas. Prenez le temps de vous informer, pour vous adapter aux nouveautés. Le temps de formation vous permettra d'économiser du temps dans la réalisation des tâches, et pourrait diminuer votre stress.

Évitez les personnes pessimistes et anxiogènes, dans le milieu professionnel comme dans le milieu social. Le stress peut être contagieux, une personne angoissée peut vous rendre anxieuse ou stressée.

Sachez offrir votre empathie et votre soutien aux autres, selon votre disponibilité, et selon vos moyens, en refusant l'intrusion des autres dans votre vie professionnelle ou personnelle.
Ce qui est à l'origine du stress, ce n'est pas la situation dans laquelle on se trouve, mais ce sont les pensées négatives. L'employé peut alléger le stress professionnel, en participant à l'amélioration et à l'adaptation des conditions de travail.

Pratiquez une activité physique.  Chacun peut améliorer sa capacité à résister et à gérer le stress professionnel en pratiquant par exemple une activité physique qui permet au cerveau de dégager des endorphines, d'améliorer l'humeur, de combattre l'anxiété, et permettre une meilleure qualité de sommeil.

Cherchez la relaxation. La relaxation permet à l'organisme de se défaire de la tension engendrée par le stress lié au travail. La relaxation peut prendre plusieurs formes comme une activité sportive légère, ou simple promenade en famille dans le but de se changer les idées. D'autres personnes cherchent la relaxation dans les activités artistiques ou dans l'écoute de la musique ou dans la lecture.

Soignez votre nourriture. Bien manger permet à l'organisme de mieux résister au stress, de bien gérer les tensions professionnelles. Les nourritures saines variées, englobant tous les groupes alimentaires, riches en légumes et en fruits améliorent nettement la résistance de l'organisme. Essayer de prendre les repas à des heures régulières, sans excès, en évitant les aliments lourds à digérer.

Veillez à éviter le lien pathologique entre le stress et la nourriture, si le sucre ou le chocolat allège le stress, cette amélioration est éphémère et peut être un facteur d'obésité.
Une bonne alimentation exige de se réhydrater suffisamment, en buvant de l'eau, et en évitant les boissons sucrées ou salées.

Améliorez vos relations. La solitude peut encourager le stress, alors que le soutien social et les relations interpersonnelles améliorent la gestion du stress professionnel et social. Vous pouvez améliorer votre gestion du stress professionnel en établissant des relations de soutien et de confiance dans votre vie professionnelle et personnelle. Ses relations vous permettent de dépasser certaines frustrations, d'échanger les expériences avec les autres, et de recevoir leur soutien. Apprendre à accepter le soutien des autres est un élément important dans les relations interpersonnelles utiles. Ce genre de relation de soutien aide aussi à réduire le risque de dépression, d'améliorer la santé physique et mentale, et de cultiver une attitude positive.

Trouvez des solutions. La recherche de solutions au stress lié au travail peut s'améliorer par les discussions avec les amis, les collègues, les membres de la famille, ou par la consultation de personnes compétentes dans ce domaine.


Trouvez l'équilibre entre famille et travail. Cet équilibre est nécessaire à l'harmonie sur le plan physique, mental, et émotionnel. Il s'agit de bien partager le temps disponible entre la vie professionnelle, la vie familiale, et le temps nécessaire au repos et à la récupération. Ce partage nécessite un examen minutieux des priorités, de savoir refuser, de savoir accepter, et de planifier d'une façon raisonnable le temps disponible.

En cas de difficultés concernant cet équilibre indispensable entre la vie de famille et la vie au travail, il est utile d'étudier les possibilités pour aménager son temps de travail, ou pour chercher avec l'employeur des modalités pouvant encourager cet équilibre et réduire ainsi votre stress lié au travail.

 

Lire la suite
4
  662 lectures
  0 commentaires
662 lectures
0 commentaires

La beauté est bénéfique pour nous

Beaute pyschologie


Si l'automne est votre saison préférée, c''est le bon moment pour une promenade,  pour admirer les couleurs des forêts et des jardins, et pour apprécier le pouvoir de la beauté à  générer du bonheur et du bien-être.
Dans les ouvrages de psychologie positive, on parle de la capacité des gens à apprécier la beauté et combien cette capacité peut être source de bonheur et de joie de vivre.
Faire une promenade attentive, marcher à un rythme lent et observer la beauté du monde, voilà un moment de détente pour l'organisme et aussi pour le cerveau. Si vous aimez l'art, regardez attentivement pendant quelques minutes les œuvres, vous allez être touché par l'expérience de la beauté. Si vous aimez les fleurs, il suffit de s'en entourer, de les regarder, sentir, toucher.  
On peut devenir photographe amateur pour mieux observer, mieux profiter de la beauté de notre monde. Photographier ce qui est beau est un moyen de prolonger le regard et de bénéficier des effets positifs de la beauté sur votre psychologie.

 

Beaute pensee

 


Kant : la beauté exige la pensée

La nature de la beauté et la nature de l'Art sont parmi les deux thèmes les plus discutés et les plus controversés dans la philosophie occidentale. La beauté a traditionnellement été considérée comme une valeur ultime, avec la bonté, la vérité et la justice.  Au XXIe siècle, la beauté semble retrouver un intérêt dans les débats en Europe.
Juger le goût n'est pas un jugement logique mais esthétique.
Jusqu'au dix-huitième siècle, la beauté était objective en occident. Pour Platon, la beauté était dans les formes, dans sa proximité avec une forme idéale ou avec une pensée divine. Ainsi, on avait créé les canons de beauté.
Au dix-huitième siècle, surtout dans les îles britanniques, la beauté était associée au plaisir ; le plaisir était l'origine de la beauté. Locke a traité la couleur comme source ou lieu de beauté, dans sa qualité de rêve de l'esprit.
Hume et Kant pensaient que le goût était subjectif. Le goût avait la capacité de détecter et de savourer la beauté. Sans plaisir, il n'y a pas de beauté.


Kant concède que le goût est subjectif, que tout jugement de beauté repose sur une expérience personnelle.
" Je pourrais profiter d'une expérience douce devant le portrait de ma grand-mère, par exemple, ou devant l'architecture d'une maison qui me rappelle la maison de mon enfance. Personne ne me reproche telles expériences, mais elles ne prétendent pas guider ou correspondre aux expériences des autres. " Kant
Selon Kant, le jugement selon lequel quelque chose est beau, est un jugement désintéressé. Le jugement doit être indépendant des désirs humains - les désirs économiques et sexuels, par exemple. Au 19ème siècle, on disait que la beauté est donc une valeur positive ; c'est un plaisir. (Santayana 1896)

 

La psychologie du chocolat et de bonbons

Selon Kant, l'expérience de la beauté exige la pensée, contrairement aux plaisirs sensuels. Pourtant, le plaisir d'un baiser, d'un morceau de chocolat ou d'un verre de vin peut être une expérience de la beauté.
En mai 2017, des chercheurs ont publié dans le journal Current Biology un article amusant sur la beauté et la pensé. Leurs expériences donnent raison à Kant et le contredisent en même temps.
Leurs résultats montrent que les distractions nuisent à l'expérience de la beauté. Pour être touché par la beauté d'un tableau ou d 'une image, il vaut mieux être concentré. Par contre, les expériences confirment que les plaisirs sensuels peuvent être beaux.
Ils ont trouvé que la beauté est agréable et que le plaisir est toujours beau, selon Denis Pelli de l'Université de New York.
Un plaisir intense ou une expérience profonde de la beauté exigent tous deux, une pensée.
Pour explorer ces théories philosophiques, les chercheurs ont demandé à 62 personnes d'évaluer le plaisir et la beauté ressentis en regardant une image, en goutant un bonbon ou un chocolat ou en touchant un ours en peluche. Les chercheurs ont remarqué que distraire les personnes réduisent leurs jugements de beauté. Une image était jugée belle, puis moins belle en cas de distraction, puis rejugée belle en cas de concentration et de calme.   
En d'autres termes, Kant avait raison. La beauté exige la pensée, la réflexion.
Cependant, contrairement à la proposition de Kant selon laquelle les plaisirs sensuels ne peuvent jamais être beaux, 30 % des participants ont déclaré avoir eu une expérience de beauté en savourant un bonbon ou en touchant un doux ours en peluche.
Ces résultats montrent que beaucoup d'autres choses en dehors de l'art, peuvent être belles - même les bonbons, ou les peluches.
Les chercheurs ont l'intention de poursuivre leurs études sur d'autres thèmes : Y a-t-il des gens qui ne peuvent pas éprouver de la beauté ? Quel rôle joue la beauté dans la prise de décision ? Une beauté est-elle nécessaire à la créativité ?  La laideur est-elle le contraire de la beauté ?
Dans d'autres cultures, la beauté rejoint la pensée de Kant, elle exige calme, pensée, et méditation, comme on le peut lire dans la littérature japonaise ou chinoise.  

 

Beaute benefices


En quoi est-ce utile ?
Dans un musée ou dans un jardin, il est important de ne pas distraire les autres, un tableau est plus beau, un jardon est plus magnifique quand le cerveau est concentré. Quand on veut savourer un moment de beauté, arrêtons nos portables et nos smartphones, et plongeons nous dans la beauté sans distraction. C'est ce qu'on fait généralement en écoutant la musique ou en lisant.   


Quand nous embrassons notre amoureux, quand nous savourons une bonne pâtisserie, ou quand nous laissons agir nos sens, nous n'avons pas besoin de réfléchir, nos sens peuvent nous transmettre la beauté sans l'intervention de la pensée.


Réf
Aenne A. Brielmann, Denis G. Pelli. Beauty Requires Thought. Current Biology, 2017; DOI: 10.1016/j.cub.2017.04.018

Lire la suite
5
  773 lectures
  0 commentaires
773 lectures
0 commentaires

Végétarisme : trouble alimentaire? Culture? Nécessité ?

vegetarisme

Végétarisme : trouble alimentaire? Culture? Nécessité ?

Si un soir vous avez du temps à perdre, si vous avez envie de polémiquer, ou de troller sur les réseaux sociaux, vous avez le choix entre plusieurs sujets, critiquer les hommes ou les femmes, la gauche ou la droite, la pensée libérale, la pensée étatiste, mais vous pouvez opter aussi pour un sujet d'apparence simple, et qui ne laissera personne dans l'indifférence : la viande.  Vous allez polémiquer avec les religieux, les végétariens, les pro- animaux, les nutrionistes, les biologistes, la gauche et la droite à la fois.  
    


Pourquoi le végétarisme ?


Commençons par dire que personne ne sait répondre à cette question avec certitude.
Il y a un mythe populaire disant que le végétarisme indien a commencé comme une réponse spirituelle à la place de l'humain dans le cosmos. Dans son livre Cannibals and Kings, Marvin Harris pense  qu'il s'agit d'une idée fausse. Selon lui, à travers l'histoire, l'abstinence ou de l'exclusion de la viande étaient les outils plus utilisés quand la viande devenait rare ou de mauvaise qualité.   
Marvin Harris a analysé les deux vagues de végétarisme qui ont influencé l'Inde. La première était un stratagème pour lutter contre la pénurie de viande, et le deuxième pour des causes religieuses au début de la présence musulmane en Inde au VIII ème siècle. Les musulmans n'avaient aucun problème à consommer du bœuf, mais ils ont respecté et adopté les principes des hindous et ont opté pour le lait, le beurre et le fromage comme aliments " renouvelables ".
Selon Harris, le sacré rejoint l'économique, et la santé à notre époque. Selon lui le végétarisme est un outil philosophique et culturel pour ajuster la consommation aux ressources disponibles et pour répondre aux questions sanitaires et éthiques.

Quand il s'agit de végétarisme, les discussions morales, sanitaires et culturelles ne manquent pas. Notre culture dominante refuse la douleur, encourage la compassion, et la non-violence. La cause animale devient légitime et défendable.
D'autre part, les régimes alimentaires sans viande, ou réduisant la consommation de viande sont encouragés par une tendance générale à ajuster les calories consommées au besoin de chacun. Le choix des aliments devient un argument de qualité de vie, pour éviter certaines maladies, et pour réduire l'obésité.


Le Modèle actuel d'alimentation est-il soutenable ?

 

Actuellement, l'humanité est confrontée à un modèle économique et une démographie mondiale qui épuisent les ressources de la planète. En 2008, selon les Nations Unies, 70 % des denrées alimentaires étaient destinées à l'alimentation du bétail. 70 % des terres arables terrestres - 30% de la surface terrestre de notre planète - sont utilisés pour la production animale. 51 % des émissions de gaz à effet de serre sont causées par la production animale. Compte tenu du fait que la population humaine devrait croître de 35 % d'ici à 2050, et que la production animale devrait croître avec elle, le végétarisme pourrait bientôt être la solution et non plus seulement une option.
Quand on pense à la quantité d'eau et de céréales indispensables pour produire un kilo de viande de boeuf, on comprend que ce modèle est insoutenable. Un kilo de viande de boeuf nécessite 52,7 fois plus d'eau qu'un kilo de pomme de terre.
Devant ces données, le végétarisme retrouve ses défenseurs et ses adeptes.

 

Que dit la médecine sur le végétarisme ?


Dans les études médicales, il existe de nombreux régimes végétariens qui varient en fonction du degré de la restriction des protéines animales. Selon la définition la plus stricte, un régime végétarien se compose de céréales, de fruits, de légumes, légumineuses et de noix. Les régimes végétariens varient par leur contenu en produits laitiers, comme le lait et le fromage, en œufs et en miel. Les poissons peuvent parfois être intégrés dans certains régimes végétariens.


On peut grouper globalement les régimes végétariens selon le schéma suivant:

- Régime  Macrobiotique :  Les légumes, les fruits, les légumineuses et les algues sont inclus dans ce régime, ainsi  que le riz.  Des fruits cultivés localement sont recommandés.  Dans ce régime, la viande animale blanche et les poissons sont autorisés une ou deux fois par semaine.

- Régime  semi-végétarien :  La viande est occasionnellement incluse dans ce régime alimentaire. Certaines personnes qui suivent un tel régime peuvent ne pas manger de viande rouge et manger du poisson et parfois  du poulet ou de la dinde.

- Régime Lacto-ovovegetarien - Les œufs, le lait et les produits laitiers sont inclus, mais aucune viande n'est consommée.

- Régime Lactovégétarien : Le lait et les produits laitiers sont inclus dans l'alimentation, mais aucun œuf ni viande ne sont consommés.

- Régime végéralien (Vegan) : Tous les produits d'origine animale, y compris les œufs, le lait et les produits laitiers sont exclus. Certains végétaliens excluent le miel et peuvent s'abstenir d'utiliser des produits animaux comme le cuir ou la laine. Ils peuvent également éviter les aliments transformés ou non biologiques.

Les effets à long terme d'un régime végétarien en matière de santé sont difficiles à séparer de ceux du style de vie végétarien (Exercice régulier, évitement du tabac et des produits alcoolisés). Les études suggèrent que la consommation d'un régime végétarien est associée à une incidence plus faible d'obésité, de maladie coronarienne, d'hypertension et de diabète de type 2. Les les données d'observation suggèrent que le régime lactovegetarien présente de plus grands avantages pour la santé et réduit les risques davantage que d'être végétalien.

Les végétaliens, qui excluent les produits laitiers dans leur alimentation, peuvent avoir une faible densité minérale osseuse et un risque accru de fractures en raison d'une insuffisance de calcium. Les personnes qui excluent complètement les produits d'origine animale peuvent  avoir un apport insuffisant en vitamine B12.

 

Pourquoi le régime végétarien est toujours marginal ?


En dépit de nombreux avantages, on peut dire que le régime végétarien n'a jamais été un régime traditionnel ou dominant nulle part ou dans n'importe quelle culture. Aucune culture d'adopter le régime végétarien. Par contre, les cultures tentent de modérer la consommation de viande et de produits d'origine animale.
Le point faible du régime végétarien est son incapacité à fournir les vitamines A et D. il s'agit de deux vitamines présentes dans le tissu adipeux (vitamines liposolubles), dans la jaune d'oeuf, ou dans le foie. De même, un régime végétarien strict peut favoriser le déficit en vitamine B12 et en fer.
Le régime végétarien actuel, en Occident, incluent le soja comme un aliment essentiel. On parle beaucoup de protéines de soja, de céréales de soja, le tofu. Avec le recul, les études confirment que cette consommation peut favoriser certains problèmes de santé par manque de nutriments. En même temps, les effets hormonaux avec la consommation de soja (question des phytoestrogènes) sont controversés.
Les arguments éthiques que présentent par les adeptes de régime végétarien sont contrés par les arguments des adeptes d'une alimentation variée, durable, respectueuse de l'environnement. Les deux courants partagent deux points communs : il est temps de manger moins de viande, et de manger autrement.
Dans certains discours végétariens, les produits de substitution à la viande, ou aux produits d'origine animale sont culturellement éloignés, peu étudiés, et également peu disponibles (insectes).


Si les humains ont mangé du beurre pendant des millions d'années, il est difficile de proposer l'huile de canola pour remplacer le beurre. Ce produit demeure inconnu pour les occidentaux, sa production est limitée, il n'existe pas dans les recettes familiales.
Il n'est pas exact de prétendre que le régime végétarien est une réponse à des maladies répandues comme les maladies auto-immunes. Il n'existe aucun argument scientifique en faveur de cette prétention.

 

Conclusion

Le végétarisme n'est pas une maladie, n'est pas à comparer avec les troubles du comportement alimentaire. A travers l'histoire, l'humanité a toujours adapté son alimentation selon les ressources disponibles et selon la culture dominante.
Un régime végétarien strict exige une bonne information, une stratégie cohérente pour consommer les micro-nutriments indispensables à notre organisme. Le régime végétarien ne peut être pauvre en calcium, en vitamine D, en fer, en vitamine B12, en zinc et en acides gras oméga-3 et nécessite la recherche d'autres sources de ces nutriments que les produits d'origine animale ou que la viande.
Certains régimes végétariens sans excès sont excellents pour la santé comme le régime lacto-ovovegetarian (œufs, lait et les produits laitiers sont inclus, sans consommation de viande), ce régime peut assurer un bon équilibre nutritionnel, peut lutter contre l'obésité et contre les maladies cardio-vasculaires. D'autre part, ce régime présent en Asie depuis longtemps peut répondre à certaines questions sur l'économie de l'alimentation.


Pourquoi ne pas commencer par un repas sans viande, ou un repas pauvre en viande une fois par semaine par exemple?
C'est bon pour santé, et pour l'écologie.

 

Lire la suite
5
  639 lectures
  0 commentaires
639 lectures
0 commentaires

La monogamie, génétique ou culturelle ??

monogamie deux enfants

 

La monogamie, génétique ou culturelle ??

Il semble que la monogamie disparaisse. On vit dans de nombreux couples, on change de partenaires, on choisit de moins en moins des relations exclusives à long terme.
Depuis l'antiquité, nos ancêtres préhistoriques ont pratiqué plusieurs types de relations sexuelles et amoureuses. La polygamie était la pratique la plus courante dans le monde antique. Les hommes riches pouvaient avoir plusieurs épouses et même des harems.  Actuellement, de multiples sociétés pratiquent différentes formes de relations différentes de la monogamie. Le mariage devient de plus en plus fragile dans la société occidentale mettant à mal la monogamie   


Les gens sont en désaccord avec les valeurs de la monogamie.  Certaines personnes pensent que le mariage monogame opprime les femmes et impose aux personnes des attentes irréalistes tout au long de la vie. La monogamie dans cette perspective favorise le sexisme et entraîne des souffrances inutiles. D'autres personnes pensent que la monogamie favorise l'égalité des femmes et fournit un contexte pour approfondir la confiance et l'intimité. La monogamie à partir de cette perspective fournit une base pour le progrès social et offre aux personnes des relations plus sécurisées.


Les critiques de la monogamie varient dans leur portée. Certaines critiques rejettent tous les types de monogamie comme intrinsèquement négatifs. D'autres acceptent la monogamie sociale comme une forme de relation positive et rejettent la monogamie sexuelle comme une contrainte sur le comportement sexuel.  

 

monogamie

 

Monogamie, génétique et hormone

Dans une étude publiée dans le journal Nature  le 27 juin 2017, les chercheurs pensent que la monogamie peut avoir un fondement génétique. Les chercheurs de l'université de Harvard ont étudié deux races de souris. La première est la souris Peromyscus polionotus, un des rares animaux monogames. Pendant la vie de cette souris, le mâle et la femelle restent ensemble, pour créer un foyer familial, et pour élever les jeunes.
La deuxième race étudiée était la souris Peromyscus maniculatus. Dans cette race, les mâles s'accouplent avec autant de femelles que possible, sans faire aucun effort pour aider à élever les jeunes souris.
Les chercheurs ont mis en évidence des variations génétiques entre ces deux races. Ils se posent ainsi la question sur le fondement génétique de la monogamie
Les chercheurs ont échangé la place des jeunes souris pour savoir si la monogamie était génétique, ou une acquisition pendant l'enfance. En étudiant la deuxième et la troisième génération, les chercheurs ont constaté qu'une zone particulière sur un chromosome était active chez les souris élevées dans un foyer monogame. Cette activation semble sensibiliser les mâles à être monogames et à devenir plus attentif à leur progéniture.
Ils ont noté également une différence de l'expression d'un neurotransmetteur nommé la vasopressine. La présence de ce neurotransmetteur dans l'hypothalamus semblait inhiber la monogamie chez les souris mâles et femelles.


Dans leur livre sur la polygamie publiée en 2016 David Westneat et Jacqueline Dillard de l'université de Kentucky mentionnent le rôle de certaines hormones comme l'ocytocine et la vasopressine dans l'apparition de la monogamie.
Les hommes en couple semblent garder une distance plus grande avec une femme attirante, quand ils ont un taux élevé d'ocytocine selon une étude publiée par le journal Neuroscience en 2012.  

Cette hormone semble jouer un rôle dans l'attachement au foyer et à son partenaire. Cette hormone est secrétée dans une région du cerveau nommé hypothalamus. Cette hormone est impliquée dans le comportement favorisant les liens sociaux.
L'ocytocine augmente la confiance entre les personnes, et améliore les relations entre les parents et les enfants. Les hommes engagés dans une relation semblent éviter l'infidélité en recevant une dose d'ocytocine. Curieusement cette hormone ne change pas le comportement des hommes célibataires.

 

monogamie deux hommes une femme

 

Et si la monogamie n'était qu'un choix ???


"Être fidèle et monogame n'est pas naturel pour les êtres humains. Cela prend du travail. Au fond, nous le savons tous. Nous avons tous été tentés à un moment ou un autre même en pensée éphémère. Chaque fois que nous reconnaissons que quelqu'un du sexe opposé est "sexy", nous pensons qu'il serait un compagnon agréable et approprié. Ne pas agir selon ses impulsions nécessite une décision consciente. C'est une lutte entre ce que le corps veut et  la partie civilisée de votre cerveau afin d'éviter les conséquences négatives et la souffrance du conjoint et la destruction de la relation.  C'est pourquoi les aventures extraconjugales sont parfois considérées comme "un moment de faiblesse".

Extrait de livre du  Oliver Markus :  Pourquoi les hommes et les femmes ne peuvent pas être des amis


Références :
https://www.nature.com/nature/journal/v544/n7651/full/nature22074.html

Dillard and Westneat. Disentangling the correlated evolution of monogamy and cooperation. Trends in Ecology and Evolution, 2016 DOI: 10.1016/j.tree.2016.03.009

D. Scheele, N. Striepens, O. Gunturkun, S. Deutschlander, W. Maier, K. M. Kendrick, R. Hurlemann. Oxytocin Modulates Social Distance between Males and Females. Journal of Neuroscience, 2012; 32 (46): 16074 DOI: 10.1523/JNEUROSCI.2755-12.2012

 

Lire la suite
7
  1115 lectures
  0 commentaires
1115 lectures
0 commentaires

Réussir nos bonnes résolutions du Nouvel An

2017

 

Le nouvel an est l'occasion de faire la fête et de faire le bilan de l'année. C'est aussi le moment d'espérer des changements pour la nouvelle année, de prendre des résolutions pour changer les choses, pour améliorer sa vie.
C'est l'un des sujets favoris de nos repas du Nouvel An. A chacun ses bonnes résolutions : arrêter de fumer, commencer à suivre un régime, changer de travail, faire un voyage, entreprendre un projet.
Par exemple, on sait que la fréquentation des salles de sport augmente en Janvier, les résolutions du Nouvel an sont passées par là.

 

Nos résolutions du Nouvel An

 

Selon les études, 88 % de toutes nos résolutions du Nouvel an vont échouer. Autre chiffre : 50 % des Américains par exemple vont prendre des résolutions au nouvel An.


Nos résolutions dépendent de notre volonté


Une résolution c'est une action volontaire, et la volonté c'est comme un muscle, elle ne peut s'exercer correctement sans entraînement, ni ressources.
Un acte volontaire dépend de nos besoins, de nos passions. Quand on dit : on veut, on désigne surtout le désir, ce désir naît d'un besoin : améliorer sa vie, préserver sa santé, réaliser un projet ou entreprendre une activité sportive.
Ce désir se transforme en projet avec détails, bénéfices et inconvénients. C'est alors le moment de la décision. Le désir se transforme en idée réalisable, concrète. Chaque détail exige une décision réfléchie, raisonnable, accompagnée de sa propre liste d'arguments et de justifications.
Agir volontairement, c'est agir avec conscience, pour des raisons conscientes, en assumant toutes les conséquences. Quand la personne agit sans pouvoir expliquer ses choix par des raisons conscientes, il s'agit d'un automatisme inconscient, et non pas de la volonté.
Pour améliorer la volonté, des choses simples peuvent aider. La seule façon de corriger les défauts de la volonté est de les connaître.
Après une longue et difficile journée au bureau, nous sommes plus susceptibles de consommer le reste de crème glacée, ou d'avaler deux tranches supplémentaires de pizza (et de pas suivre le régime qu'on voulait faire). Une étude de l'Université du Michigan a révélé aussi que le fait de marcher dans une rue d'une ville surpeuplée, peut réduire notre capacité à la maîtrise de soi.
Nous supposons que la maîtrise de soi est une question de caractère, que nous allons suivre les bonnes résolutions du Nouvel An seulement si nous avons un peu plus de discipline. Mais les études suggèrent que la volonté est limitée, fragile, et nécessite toute notre attention et tous nos soins.
Dans une étude, on a remarqué que les élèves qui ont jeûné pendant trois heures, ont moins de maîtrise de soi et moins de capacité à prendre des décisions. La volonté nécessite de l'énergie, du repos, et de la disponibilité.


Notre cerveau à la table de St Sylvestre

Nos résolutions du Nouvel An est une expression de notre volonté. Les cellules de notre cerveau responsables de la volonté sont situées dans le cortex préfrontal (derrière le front). C'est la zone responsable de la concentration, de la mémoire courte et de la résolution des tâches abstraites. Quand vous décidez de faire un voyage en Asie ou d'arrêter de fumer, ces cellules ne peuvent pas gérer autant de décisions, ou autant de complexité. Et ces décisions risquent de se perdre, d'être effacées comme une mémoire de courte durée.
Voila un exemple, à l'université Sandford, un groupe d'étudiant a reçu un nombre à deux chiffres à retenir, un autre groupe a reçu un nombre à sept chiffres à retenir. Après une courte promenade, ils avaient le choix entre deux collations. Ce qui est plus surprenant : Les étudiants avec des numéros à 7 chiffres étaient deux fois plus nombreux à choisir une tranche de gâteau au chocolat, les étudiants avec deux chiffres ont préféré une salade de fruits.


Les chercheurs expliquent ce phénomène par le fait que les 7 chiffres sont plus difficiles à retenir. Cette surcharge sur le cerveau, stresse l'organisme qui va chercher consolation et énergie dans le sucre et le gâteau.
Notre cortex préfrontal qui gère notre volonté est comme un muscle, et nécessite entrainement et soins.
Si vous décidez d'utiliser ce muscle au début l'année avec une résolution comme arrêter de fumer, aller à la salle de gym, ou faire le tour du monde, ce muscle risque de souffrir par manque d'entraînement, et de lâcher l'affaire.

 

bonne annee

 

Résolutions contre habitudes

Les habitudes sont des comportements répétés qui n'exigent pas de notre cerveau beaucoup de concentration. Si vous voulez réussir, il faut progressivement transformer certaines résolutions en habitude, pour éviter la fatigue et l'obligation de concentration prolongée.
Cesser de fumer est une résolution abstraite. Pour la transformer en habitude, il faut un plan : fumer une cigarette en moins par jour ou passer à la cigarette électronique.
Changer votre régime alimentaire est une résolution abstraite. Par contre, remplacer la pâtisserie par un fruit est une habitude simple. Transformer la résolution en habitude augmente vos chances de réussir. Une fois, le comportement souhaité est installé, votre cerveau peut passer à autre chose.

 

bonne annee fete

 

Comment réussir les résolutions

Il devient plus simple à présent d'affronter la cérémonie des résolutions du nouvel An. Pour mieux réussir à les réaliser :

abs11.5 orange Choisissez une seule et unique résolution
Une seule résolution réussie vaut mieux qu'une liste de résolutions oubliées. Comme nous l'avons expliqué, notre cerveau est un organe fragile, sensible. Prendre plusieurs résolutions ne fait que surcharger notre cerveau, qui va aller à l'essentiel, au plus simple, et oublier le reste. Nous ne pouvons nous concentrer que sur une seule résolution, en donnant à cette résolution tous les soins nécessaires pour la réussir.

 

enfant sapin cadeau nouvel an

 

abs11.5 orange Comprendre ce qui signifie la volonté

La volonté commence par l'idée, puis par les détails qui transforment l'idée en projet, puis d'autres détails qui transforment le projet en réalisation concrète. Pendant ce temps, il faut de l'optimisme, de la patience, de la motivation et de l'endurance.

abs11.5 orange Installer le changement par petite dose
Si votre résolution intéresse un comportement, Commencez par la tâche la plus simple, la plus modeste. Vous pouvez passer à la tache suivante plus tard.
Cela n'a aucun sens d'essayer d'arrêter de fumer et perdre du poids en même temps ou dans le même mois. Au lieu de cela, nous devons respecter nos limites. Les habitudes humaines sont têtues. Les mauvaises habitudes sont difficiles à oublier.

abs11.5 orange Dites-le, et laisser-les autres vous encourager

Les gens autour de vous, qui vous encouragent, qui vous soutiennent, ont un impact significatif sur votre comportement, et sur vos chances de réussir. Si vous annoncez votre résolution à votre entourage, vous avez plus de chance de respecter vos engagements, et plus de chances d'être soutenu.

abs11.5 orange Rester positif

abs11.5 orange Mettre l'accent sur la carotte, et non pas pas le bâton.
Une étude de l'Université de Chicago décrit comment les commentaires positifs sur votre nouvelle attitude peuvent augmenter la probabilité de réussite. Evitez les commentaires négatifs, les personnes indifférentes ou pessimistes.

abs11.5 orange Entourez-vous de personnes motivées, encourageantes et positives.

abs11.5 orange Recherchez les gens motivés prêts au changement comme vous.


Dans une étude de Harvard, les chercheurs ont constaté que certaines personnes avaient changé leurs habitudes après une tragédie personnelle (divorce ou maladie), d'autres ont changé parce qu'ils ont été intégrés dans des groupes sociaux (associations, club sportif, groupe de travail etc.) qui les ont motivés.


Bonne année, et meilleurs vœux pour 2017

Lire la suite
2
  828 lectures
  0 commentaires
828 lectures
0 commentaires

Gueule de bois : Qui a bu doit boire

chat-gueule-de-bois-choux

 

Noël est là, le repas va être arrosé des commentaires d'une cousine enthousiaste, les conseils d'un vieil oncle et les bruits des enfants. Si la présence de votre tante ou de votre belle-mère vous donne envie de boire, pensez à la gueule de bois qui risque de vous accompagner le lendemain ou pendant que vous ouvrez vos cadeaux de Noël.

 

Lire la suite
2
  1290 lectures
  0 commentaires
Mots-clés :
1290 lectures
0 commentaires

Médias : plus d’insatisfaction de son corps

nudite

Les adolescents qui lisent des magazines, qui regardent la télé, sont plus susceptibles d'être mécontents de leur corps, surtout les filles.

C'est le résultat d'une étude suggérant que les filles sont plus affectées par les images diffusées par les médias et les magazines, se plaignent de leurs corps, de leur beauté et cherchent à ressembler aux modèles affichés à travers le sport, le régime, et la chirurgie esthétique.>

Les auteurs signalent que le rapport entre l'exposition à ces images et le mécontentement de son corps, n'est pas direct, ils existent des variables psychologiques qui peuvent modérer ce mécontentement, ou le renforcer comme les troubles du comportement alimentaire, et une mauvaise estime de soi.


Les chercheurs ont étudié les réponses de 1165 étudiants espagnols âgés de 14 à 16 ans. Les résultats confirment que le mécontentement de son corps est lié d'une façon ou d'une autre à l'exposition à un certain contenu médiatique, surtout un contenu traitant les régimes, la beauté, la santé ou les clips vidéo.


Les hommes et les femmes ne sont pas égaux devant l'effet de cette exposition. Les filles sont plus affectées, cependant les hommes sont touchés à leur façon, cherchant de plus en plus augmenter leur masse musculaire pour ressembler aux modèles exposés.


Dans cet échantillon, bien que les femmes aient un indice de masse corporelle IMC inférieur à celui des hommes, elles ont intériorisé plus que les hommes les messages présents dans ces contenus médiatiques, sous forme de désir de régime, de moduler son corps, avec une mauvaise estime de soi.

 

 

Lire la suite
3
  2299 lectures
  0 commentaires
2299 lectures
0 commentaires

La solitude n'a rien de bénéfique

train-pc-femme

 La solitude n'a rien de bénéfique

En partant le matin dans un train de banlieue ou dans le RER parisien par exemple, vous pouvez faire un constat simple : bien que l'être humain soit une des espèces la plus sociale de la planète, les gens s'ignorent dans la proximité. Dans un train de banlieue, des centaines de personnes sont assises l'une après l'autre, elles se touchent, elles sont à proximité, mais elles font tout ce qui est possible pour s'ignorer.

 

La solitude n'est pas bonne pour la santé 

Curieusement, les êtres humains ne comprennent pas les avantages de la connexion sociale, surtout dans la culture occidentale.

Les gens cherchent à tort la solitude et l'isolement, en sous-estimant les méfaits de cet isolement. Des gens rapportent fréquemment des expériences positives avec les autres, mais cherchent l'isolement d'une façon permanente et presque quotidienne.

 

Tisser des liens avec des inconnus dans un train de banlieue ne peut apporter les mêmes avantages à long terme que des liens avec vos amis bien sûr. Par contre, tisser un lien avec un étranger dans un train de banlieue peut rendre le trajet plus agréable, peut alléger la solitude, et peut enrichir chacun des participants.

 

Les participants d'une étude réalisée dans le réseau des trains de Chicago ont signalé un grand bien-être en cas d'une discussion agréable avec un étranger assis dans le train. Dans cette étude, les chercheurs ont découvert une profonde méconnaissance des conséquences psychologiques de l'interaction sociale.

 

Les chercheurs ont effectué cette expérience dans les trains de Chicago, et dans leur laboratoire, examinant un paradoxe social : pourquoi les gens qui bénéficient d'un lien social préfèrent l'isolement vis-à-vis de personnes étrangères à leur monde ?

 

Les participants étaient des usagers de train de banlieue de Chicago, et des autobus. Ces participants étaient invités à discuter avec un étranger, ou à faire le trajet dans leur solitude, ou faire ce qu'ils auraient normalement fait, et remplir un questionnaire pour mesurer les conséquences réelles d'une interaction sociale.

 

Curieusement, en majorité, les participants ont déclaré que les trois expériences étaient positives. Cependant, les personnes ayant accepté de parler avec des inconnus ont décrit une expérience positive pendant la durée de l'expérience, et au-delà de la durée de l'expérience. Discuter avec une personne inconnue dans le train a permis d'avoir moins de stress durant la journée, d'avoir des sujets de discussion, et de considérer le trajet dans les trains de banlieue de Chicago plus agréable ou moins pénible.

 

Ref:

  1. Nicholas Epley, Juliana Schroeder. Mistakenly Seeking Solitude.. Journal of Experimental Psychology: General, 2014

 

Lire la suite
5
  1340 lectures
  0 commentaires
1340 lectures
0 commentaires

Mieux travailler, mieux planifier

planifier travail organisation

 

Planifier pour mieux travailler


Pour alléger le stress et augmenter la productivité, la planification et l'organisation de votre journée sont des moyens efficaces et utiles. Chacun d'entre nous suit un rythme global, imposé par la journée, l'année, par les moments de travail et les moments de détente, par les tâches urgentes et par les tâches moins urgentes.

Savoir planifier son travail

Le temps est un matériau précieux pour nous tous. Nous disposons de 24 heures par jour, pour travailler, se reposer, s'intéresser à soi, et pour faire des projets. Le temps nous manque souvent pour remplir les tâches exigées, pour répondre aux engagements, pour assurer les loisirs, et pour avancer les projets de la vie professionnelle et personnelle.

Le manque d'organisation peut surcharger certains moments de la journée, plus votre emploi de temps et votre vie professionnelle seront chargés, plus vous risquez d'être victime de stress, de maladies des gens pressés. Le manque d'organisation vous rend vulnérable, peut vous épuiser en raison du stress, de bousculade permanente. Le manque de temps finit par retentir sur votre productivité, sur votre capacité à terminer les tâches exigées, le travail inachevé s'entasse, le stress augmente, les délais sont dépassés, on passe du stress à l'angoisse, et de l'angoisse à la panique.

Les relations personnelles sont également gouvernées par le temps, par l'organisation de votre journée. Le manque de temps pour les relations personnelles engendre la même dose de stress, parfois plus. Le manque de temps influence votre temps de repos, de loisirs, et la qualité de vie.

Parfois le manque de temps par déficit d'organisation altère la vie intime du couple. Chaque partenaire est débordé par les exigences professionnelles et personnelles, le couple subit ce manque d'organisation, moins d'intimité, moins de partage, moins de sexualité, et plus de fragilité au sein du couple.

Si vous avez trop de temps (période de chômage, ou de maladie) la gestion du temps est aussi nécessaire. Les personnes seules et ayant trop de temps sont aussi stressées que les personnes débordées par les tâches professionnelles ou personnelles. Le manque de stimulation intellectuelle et physique peut conduire à un état dépressif et à un sentiment d'isolement.

Maîtriser votre rapport au temps. La méthode la plus efficace serait de planifier le plus possible, le mieux possible vos activités, en insistant l'importance des activités, et leur hiérarchie, leur priorité.

Déterminer vos capacités. Vous pouvez améliorer votre planification en réalisant les tâches difficiles le matin quand vous êtes en forme physiquement, ou le soir si vous avez un travail intellectuel à réaliser.

Il est capital d'organiser sa vie professionnelle pour éviter l'épuisement physique, et la lassitude morale. Cette organisation professionnelle devrait vous aider à épargner votre vie personnelle, à préserver votre couple, votre intimité, vos loisirs et votre qualité de vie.

Il est important d'organiser les loisirs autant que le travail, les loisirs devraient être un moment de détente, de découverte, de relaxation. Les activités de loisir devraient contrebalancer les exigences du travail, et les contraintes de la vie personnelle. Quand vous programmez des activités de loisirs, veillez à ce que votre travail n'empiète pas sur votre vie personnelle, cela vous épargne une des causes répandues de rupture des couples : le manque de disponibilité.

Quand vous planifiez votre temps, pensez à la journée comme une entité de 24 heures, à la semaine comme une durée de sept jours.

 

Cela veut dire que la planification devra prendre en compte les exigences professionnelles et personnelles à la fois, à court terme, comme à long terme.

 

Lire la suite
3
  731 lectures
  0 commentaires
731 lectures
0 commentaires

La vie est courte, sortez avec un robot

ashely madison exmachina alineation

 

Aimer les robots, c'est mieux que les humains ?

Dans le TGV, au mois d'août, un passager abandonne son journal avant de quitter le train. Il y avait un article qui revient sur l'histoire du site de rencontre Ashley Madison. Le journal décrit comment des hackers ont dévoilé une partie des adresses des abonnés. Plusieurs centaines d'habitants des départements du Nord Est sont cités, y compris dans des localités de 5000 habitants et même de zones rurales.
Il y avait de nombreux français clients de ce site et pas seulement dans les grandes villes.
Ashley Madison : un site de rencontre pas ordinaire

Ashley Madison est un site de rencontre en ligne, messagerie, et réseau social canadien. Ce site a été fondé en 2001. Son nom associe deux prénoms féminins "Ashley" et " Madison ". Le site vise les personnes en couple qui souhaitent avoir une relation extraconjugale.

 

Life is short. Have an affair

Le slogan de ce site est « Life is short. Have an affair. » Ou en français : « La vie est courte. Ayez une aventure. »

Selon SimilarWeb, le site a plus de 124 millions de visites par mois en 2015. Quand des hackers sont parvenus à récupérer la liste des clients du site ainsi que leurs données personnelles (noms, adresse, fantasmes sexuels, numéros de cartes de crédit etc) et ont commencé à les publier à partir du 18 août 2015.

40 millions de noms, adresse, mail, des milliers de messagerie. Le fondateur et PDG du site, Noel Biderman, a depuis démissionné.

Deux cabinets d'avocats au Canada, où le site est basé, ont déposé un recours collectif pour réclamer 578 millions de dollars car selon eux, la violation des données aurait pu être évitée si la compagnie avait pris "les précautions nécessaires et raisonnables pour protéger les utilisateurs".


ex machina femme robot

 

Le site n'a pas disparu. En fait, la société mère "Avid life" se défend en arguant qu'Ashley Madison est en voie de guérison.

Au delà des procès, des scandales et des ruptures, la police de Toronto a confirmé deux suicides liés à cette publication. Un pasteur dévoilé à partir de Ashley Madison s'est suicidé. Il était marié et père de deux enfants, âgé de 56 ans. Un policier de San Antonio s'est suicidé aussi. Il est possible que d'autres drames soient liés à cette affaire.


Découverte de la 4ème dimension

On découvrait certaines choses : 90 à 95 % des utilisateurs inscrits sur Ashley Madison sont des hommes. Ashley Madison utilise des profils de femmes vituelles générés  automatiquement pour donner l'illusion ou le change. Car il n'y a en fait que seulement 1500 femmes inscrites sur le site en 2015.
La société mère Avide life déclare : "Malgré les attaques et la crise actuelle, notre entreprise est pleine croissance".

40, 815,000 membres anonymes, 95 % d'hommes mariés, en couples ou solitaires qui semblent payer pour dialoguer avec des robots, avec des scripts d'intelligence artificielle. Quand un homme signe un compte gratuit, il a accès à des profils nommés «les Anges», profils féminins avec de faux détails et photos. Des robots animent ces anges, envoient des mails, participent aux chats et aux dialogues en directe.

 

ex machina visage masque robot

 

Chez Ashley Madison, l'invité ou le membre, a l'illusion d'être contacté par des femmes à la recherche de relations sexuelles. Pour répondre à ces invitations féminines, il doit payer de 60 à 290 dollars. Chaque message coûte. L'écrasante majorité des hommes sur Ashley Madison payent pour discuter avec des "anges" comme kitten Sensuelle et d'autres, logiciels ou programmes de promesses sorties d'un algorithme.
Ashley Madison semble une réunion d'hommes hétérosexuels, qui parlent sans le savoir avec des robots, robots qui les bombardent de messages et demandant de l'argent.


Mais pourquoi ?

Sans doute, les ingénieurs d'Ashley Madison sont plus intelligents que nous le pensons, ils ne font que répondre aux désirs des hommes.

Au japon par exemple, le sexe partagé est en train de disparaître dans la vie de la jeune génération. Les jeunes hommes remplacent les femmes par la pornographie, et par les images. On sait que les poupées à usage sexuel sont de plus en plus sophistiquées, voire robotisées.

 

femme robot ashley madison

D'autres applications permettent de faciliter ce genre de rencontre de sexe occasionnel, elles sont également très populaires.

 

Ces hommes sont des aliénés ? Des avant-gardistes ? Ces hommes mariés qui s'ennuient dans leurs couples et leurs monogamies, cherchent-t-ils la nouveauté chez Ashely ? La rencontre ? L'aventure ? Est-ce l'avenir du sexe en occident ? On peut espérer que non.

 

Les photos sont du film britannique "Ex Machina" du réalisateur Alex Garland, sorti en juin 2015.

 

 

Lire la suite
1
  893 lectures
  0 commentaires
893 lectures
0 commentaires

Améliorer votre mémoire par le sommeil

femme fatigue

 

Mémoire et sommeil

La mémoire est une fonction cérébrale complexe. Cette mémoire indispensable à l'intelligence humaine est une fonction fragile. Le repos et le sommeil sont les meilleurs alliés pour augmenter la capacité de votre mémoire.

Les études démontrent que le sommeil aide réellement le cerveau à améliorer le stockage des données dans le cerveau et leur organisation. Une meilleure mémoire est le résultat d'un bon apprentissage, et d'un régime de vie équilibré accompagné d'un repos régulier et d'un sommeil de bonne qualité.

Le cerveau fonctionne autrement pendant le sommeil en organisant la mémoire d'une façon sophistiquée fondée sur des liens entre les événements. Quand vous avez un message à transmettre à un ami, vous dormez, le cerveau pendant la nuit va créer des liens entre ce message et d'autres données. A votre réveil, vous avez mémorisé ce message. Une fois, le message transmis, le cerveau gardera des traces de cette réalisation.

Ces liens sont élaborés plus rapidement pendant le sommeil, leurs pertinences sont plus importantes, en d'autres termes la mémoire sera plus performante.


Pour améliorer votre mémoire, il convient donc de bien travailler la question à mémoriser, de tenter de lier la question à mémoriser avec d'autres liens et d'autres éléments, reposez-vous, dormez bien et laissez le cerveau travailler pendant la nuit.


L'idée de ne pas dormir avant un examen est une mauvaise idée privant le cerveau de sa capacité de créer des liens utiles. Vous risquez d'être déçus le lendemain en oubliant de nombreux éléments que vous vous auriez voulu mémoriser.

Laisser reposer les cellules grises, cela les rend plus performantes.

 

 

Lire la suite
3
  723 lectures
  0 commentaires
723 lectures
0 commentaires

Retraite : Arts, artisanat pour un cerveau jeune

retraite active le stagiaire

Le stagiaire ( the intern), film 2015 , Robert De Niro, Anne Hathaway, réalisation: Nancy Meyers

 

Entretien du corps, entretien du cerveau

Depuis presque deux générations, la notion de retraite n'a pas cessé de changer. Le retraité actuel est une personne active, en bonne santé physique et mentale, une personne curieuse, qui voyage pour voir le monde, qui s'engage dans sa famille et dans la société.
C'est une notion populaire, de bon sens, il est important de maintenir le cerveau des personnes à la retraite, en activité. On disait que le travail maintient la forme, on conseillait les personnes retraitées et âgées de lire, de faire des mots croisés, de regarder la télévision.

 

Nos retraités sont plutôt en forme

La santé de nos retraités n'est pas alarmante. Les progrès de la médecine et des systèmes de santé dans les pays développés ont permis d'améliorer la prévention et la prise en change des problèmes de santé chez les personnes après la retraite. Les personnes retraitées sont de plus en plus actives, pratiquent une activité physique ou sportive. Il reste la santé mentale, ou exactement la santé du cerveau.

 

La santé du cerveau, la santé cognitive

La santé cognitive désigne le bon fonctionnement du cerveau, la mémoire, la capacité de réfléchir, la capacité d'apprendre et de résoudre les problèmes de la vie quotidienne.
Le déclin cognitif léger commence dès l'âge de 55 ans et peut devenir un vrai problème sanitaire avec les années. Les études démontrent que le maintien d'une activité intellectuelle peut ralentir ce déficit. Des études récentes soulignent l'importance de deux formes d'activité pour maintenir le bon fonctionnement du cerveau : l'art et l'artisanat.
Les activités artistiques, comme les activités artisanales, sont complexes, font appel à plusieurs compétences. Ces activités semblent aider à protéger le cerveau contre le déclin cognitif. Dans un article publié dans la revue Neurology, en 2015, on considère que 10 à 20 % des personnes âgées de 65 ans et plus, souffrent d'un léger déficit cognitif, caractérisé par des problèmes de mémoire, et des problèmes liés à la réflexion, et à la compétence cérébrale. En général, ce déficit léger n'altère pas la qualité de vie des personnes après 65 ans. Par contre, un déficit cognitif léger peut être un signe d'alarme, il précède parfois un déficit cognitif plus important.
Les études soulignent que les activités artistiques comme la peinture, dessin, ou la sculpture, l'activité artisanale comme le bricolage, travail du bois, de la céramique, de la poterie ou la couture sont bénéfiques pour l'activité cérébrale. Ces bénéfices ont été confirmés dans des études sur une durée moyenne de quatre ans.

En même temps, les activités sociales semblent également jouées un rôle dans la protection contre le déclin cognitif. Ces activités sociales englobent le fait d'aller au cinéma, au théâtre, ou de participer à un club de lecture, ou d'activités informatiques.

 

 

retraite active transmission accompagnement


Sur une période de 4 ans, 121 participants ont développé MCI, selon les chercheurs.
Les activités artisanales ont réduit le risque de déclin cognitif de 55 %, les activités sociales, ou les activités qui utilisent l'informatique ont réduit le risque de déclin cognitif de 53 %.
Les centres de ses activités protègent les neurones, et stimulent la croissance des nouveaux neurones, pour maintenir le cerveau en bonne forme.


On peut imaginer un style de vie pour les personnes après 65 ans qui encouragent ce genre d'activité, comme par exemple l'accompagnement professionnel des apprentis, la transmission de savoir-faire, ou les activités domestiques comme le bricolage qui permettent de chercher des solutions, de maîtriser de nouvelles techniques. Internet semble également un moyen utile et efficace pour lutter contre le vieillissement du cerveau.

 

Lire la suite
1
  707 lectures
  0 commentaires
707 lectures
0 commentaires

Sports extrêmes : Libres, autonomes et passionnés

sport extreme parapente

 

Sport extrême : apprivoiser sa peur pour la dépasser 

Les activités sportives extrêmes sont un exemple d'actes qui sont à l' opposé de nos instincts et surtout le premier instinct humain : la survie face aux dangers.
En Octobre 2012, l'autrichien Felix Baumgartner a établi le record du monde de chute libre (parachutisme). Le saut a été réalisé à 39 kilomètres pour atteindre une vitesse estimée en chute libre de 1342 km/ heure. Ce dernier saut de sa carrière est l'une des cascades les plus spectaculaires de l'histoire.

Au cours des dernières années, le sport extrême a largement évolué. Ces sports peuvent être pratiqués sur terre, dans l'air, et sous l'eau. Ces sports sont plus populaires chez les jeunes, chez les cadres, et chez les citadins.
À la différence des athlètes sportifs, les participants aux sports extrêmes pratiquent leur sport dans un environnement non contrôlé, voire hostile loin des salles de sport, et des terrains d'activité physique.
Les pratiquants du sport extrême sont parfois stigmatisés, ou considérés d'une manière négative, comme des gens déséquilibrés, ayant besoin de prendre des risques inutiles, sans se soucier de leur santé, de leur famille ou de leurs amis.

 

sport extreme escalade


Les études concernant ses pratiquants démontrent que ces personnes cultivées en eux, en affrontant ses risques de concepts bien appréciés par la psychologie positive : le courage et l'humilité. Parfois le courage et l'humilité sont recherchés par les participants à ces activités malgré le danger et la peur. Les pratiquants décrivent comment ces activités les ont aidés à devenir meilleurs.
Selon les études, les sports extrêmes changent les participants. Certains décrivent après un saut à l'élastique un sentiment de courage et d'immortalité, d'autres parlent d'une dose d'optimisme et d'enthousiasme.


Dépasser sa peur

La peur est une réaction émotionnelle humaine normale. La peur est un mécanisme indispensable à la survie humaine. La peur nous protège des dangers, nous prépare à les affronter. L'humain apprend depuis l'enfance que prendre des risques peut conduire à la mort, et qu'il est important d'avoir un but qui justifie ses risques.
Pour les participants des sports extrêmes, il est important de dépasser sa peur, de dépasser ses limites, et d'aller au-delà des instincts naturels. L'exposition répétée à des situations qui peuvent provoquer la peur comme sauter d'un pont, ou escalader une montagne peut conduire à apprivoiser le danger, et à apaiser la réaction émotionnelle, à transformer sa peur en motivation.
Les participants aux sports extrêmes sont conscients du danger qui accompagne leurs activités. La peur est une réponse individuelle, certains pratiquants des sports extrêmes perçoivent la peur comme émotion positive.

 

sport extreme parachute

 

Dépendance physique


Les victimes des accidents de la route décrivent comment certaine expérience change la vie, modifie le comportement, encourage le développement personnel, et l'amour de la vie.
Les neuropsychologues expliquent que le cerveau, après une expérience extrême, libère un neurotransmetteur nommé la dopamine qui déclenche une sensation agréable d'optimisme, de courage et de bonheur. La dopamine joue un rôle important dans la motivation. Il est possible que le sport extrême soit une recherche de ses sensations de bien-être.
Les pratiquants de ces sports sont généralement conscients du risque, sont prudents pour la gestion du danger, ils sont formés pour réduire le risque de leurs activités. On peut supposer que le danger ne soit pas la motivation de ces sportifs, ils cherchent plutôt à être en harmonie avec leur environnement, la nature, avec eux-mêmes, et avec leur vie. Hors de ces activités, les pratiquants ne sont pas des gens inconscients, ils n'ont pas plus d'accidents de la route que les autres, il ne cherche pas le risque pour le risque.

 

sport extreme saut

 

Certains participants avancent d'autres arguments. La plupart des sports actuels ont cessé d'être des jeux, sont devenus des enjeux financiers, sociaux et médiatiques comme le foot ou le tennis. Par contre, les sports extrêmes demeurent des jeux avec une dose élevée de liberté, de gratuité, et des communautés. Les résultats et les performances n'ont pas d'importance, il n'y a pas de carrière, il y a l'amour du sport, l'enthousiasme, et surtout l'adrénaline. Par leur nombre, les pratiquants de sport extrême sont marginaux. Ils sont marginaux aussi par leur comportement. Ils cherchent à prendre un risque dans une société qui fait de la sécurité un souci absolu, de la prudence un principe constitutionnel.
Ils sont seuls face au danger, seuls face à eux-mêmes, ils découvrent à nouveau leur autonomie dans une société qui prive de plus en plus les citoyens de leur autonomie en cherchant l'avis des experts. Ils découvrent leur courage, leur capacité à faire. Ils sont seuls face à la nature. Ils respectent cette nature et s'adaptent à ces conditions.
Ils sont des athlètes sans publiques, sans spectateurs, sans médailles.

Les situations de la vie quotidienne ne donnent plus à l'individu l'opportunité de cerner son identité : ses qualités, ses défauts, son degré de réactivité, de débrouillardise. La confrontation avec un environnement méconnu offre la possibilité de se tester, d'évaluer ses capacités sans aide extérieure. En face du risque, on se connaît mieux, on se juge mieux, on s'évalue mieux.

 

sports extremes surf

 

Sortir de l'accoutumance

L'accoutumance est une adaptation graduelle à certaines habitudes de vie jusqu'à n'en avoir pratiquement plus conscience. On finit par pratiquer certains gestes de façon automatique sans contrôle conscient.
L'accoutumance nous installe dans notre milieu, nous permet d'atténuer nos difficultés, mais nous prive en même temps de notre dynamisme. On cherche fréquemment à briser nos habitudes, et à les exposer à de nouvelle excitation.
L'habitude et l'accoutumance deviennent une drogue quand elles touchent les domaines les plus nobles de notre activité. Lorsque nous travaillons en répétant des gestes sophistiqués mais répétitifs, lorsque nous vivons avec nos proches comme une évidence, nous nous approchons de la vie mécanique du robot.


Les robots ne peuvent pas souffrir, certes, mais ne peuvent pas non plus éprouver du plaisir.


Ainsi, certains pratiquants de sport extrême expliquent leur passion.

 

Lire la suite
3
  999 lectures
  0 commentaires
999 lectures
0 commentaires

Habitudes alimentaire et santé

appetit5

Nos habitudes alimentaires et notre santé

 

abs11.5 bleu1 Ne pas prendre le petit déjeuner: mauvaise habitude

Un petit déjeuner équilibré nous permet d'avoir l'énergie nécessaire pour commencer la journée en ayant une bonne concentration mentale et intellectuelle. Ne pas prendre le petit déjeuner risque de vous faire souffrir d'une sensation de faim intense et de vous inviter à manger n'importe quoi pour apaiser la faim. il est important de varier son petit déjeuner aussi, si vous n'avez pas le temps nécessaire le matin, il est possible de choisir les aliments faciles à transporter pour un petit déjeuner rapide au bureau.


abs11.5 bleu1 Négliger sa santé dentaire: mauvaise habitude

L'utilisation régulière d'un brossage minutieux des dents, un fil dentaire, et une visite annuelle chez le dentiste permettent de garder une santé dentaire parfaite. Cela vous évite les douleurs dentaires, mauvaise haleine, et vous aide à conserver votre dentition. La santé dentaire dépend réellement de vos habitudes sanitaires et de votre hygiène au quotidien.


abs11.5 bleu1 Ne pas boire assez d'eau: mauvaise habitude

Parfois, nous oublions de boire, au travail, dans les moyens de transport, ou en voiture. Le manque d'eau peut provoquer une déshydratation, une fatigue, troubles de concentration, et irritation. Il est possible de garder une bouteille d'eau auprès de soi boire régulièrement, pour vous hydrater.

 

abs11.5 bleu1 Oublier l'exercice physique: mauvaise habitude

L'élément le plus important dans l'exercice physique est sa régularité, l'intégration de l'exercice physique dans nos latitudes est d'une Utilité sanitaire indiscutable. Négliger de temps en temps l'exercice physique affaiblit le système osseux, le système musculaire et le système cardio-vasculaire sans oublier l'éventuelle accumulation de graisse. la clef est d'intégrer l'activité physique dans votre quotidien en choisissant une activité sur mesure, disponible et facilement praticable.

 

abs11.5 bleu1 Tabagisme: mauvaise habitude

Le tabagisme est une habitude, une addiction qui peut provoquer des maladies graves, et altéré progressivement votre santé. Le point-clé dans la lutte contre le tabagisme et de ne pas commencer. Abandonné le tabagisme et arrêter de fumer est une tâche difficile, parfois un défi. Il est important de demander l'aide à son médecin pour arrêter le tabagisme. Si vous trouvez que l'arrêt total est très difficile, une réduction de la consommation tabagique peut être également utile pour votre santé.

 

abs11.5 bleu1 Négliger les périodes du repos : mauvaise habitude

Le repos physique est un élément important à l'équilibre de notre organisme. Il est conseillé de savoir aménager des moments de repos physique et mental pour permettre à notre organisme de retrouver son équilibre. Se reposer avec un livre ou devant un film est un moyen efficace pour surmonter la fatigue et retrouver l'équilibre nécessaire pour le lendemain.

 

abs11.5 bleu1 Savoir choisir l'alimentation adéquate : bonne habitude

C'est le choix de l'alimentation qui fournit suffisamment d'énergie et de nutriments pour répondre aux besoins d'une personne en bonne santé. Les nutriments essentiels devraient être présents dans les menus. Le fer est un exemple de ces nutriments essentiels. Le corps perd un peu de fer chaque jour, on doit le remplacer en mangeant des aliments qui contiennent du fer. Une personne dont le régime alimentaire ne fournit pas d'aliments riches en fer peut développer les symptômes de l'anémie ferriprive (anémie par manque de fer) et souffrir d'une fatigue, des maux de tête et d'une faiblesse musculaire. Une alimentation adéquate devrait répondre à ces besoins

 

abs11.5 bleu1 Savoir choisir un régime équilibré : bonne habitude

Un régime équilibré consiste à consommer suffisamment de quantité, et de variétés. Un régime équilibré devrait inclure des vitamines, et les minéraux comme le calcium et le fer, en s'appuyant sur un ensemble de choix concernant les viandes, les légumes, les fruits. Les produits laitiers par exemple sont riches en calcium et pauvre en fer, les viandes sont riches en fer et pauvres en calcium. Cet exemple démontre l'importance du choix éclairé en ce qui concerne l'alimentation, pour arriver à un régime équilibré et sain.

 

abs11.5 bleu1 Contrôler les calories : bonne habitude

Le contrôle des calories est une bonne habitude alimentaire, à condition d'être raisonnable, éclairé, et informer. Un régime alimentaire adéquat sans suralimentation, sans consommation excessive de calories nécessitent une planification intelligente à la recherche d'un équilibre entre la quantité de calories, la composition des aliments, leur richesse en nutriments pour maintenir l'organisme en bonne santé. Un contrôle sévère et hasardeux des calories peut entraîner un gain de poids à long terme, une perte de poids à court terme, et parfois des problèmes alimentaires. Si vous cherchez à réduire les calories, il est important de bien manger, de vérifier la richesse de votre alimentation en éléments nutritifs essentiels. Il est possible de réduire les calories en respectant les besoins de l'organisme, par exemple le lait écrémé est moins riche en lipides (matières grasses) mais riche en calcium.

 

abs11.5 bleu1 Choisir les éléments riches, éviter les calories vides : bonne habitude

Un verre de Coca-Cola, une poignée de raisins peuvent fournir le même nombre de calories, mais les raisins peuvent offrir de nombreux nutriments indispensables à notre organisme. Les fruits sont par exemple des aliments pauvres en calories, riche en éléments nutritifs, ces fruits peuvent remplacer facilement les aliments vides de calories comme les bonbons ou les glaces. C'est une bonne habitude de de choisir les calories utiles, et d'éviter les calories vides.

 

abs11.5 bleu1 Alimentation et modération : bonne habitude

Nous choisissons chaque jour nos aliments selon nos désirs, selon la disponibilité, Is où l'on aux traditions culturelles. Cependant, la modération au sujet de la nutrition est une question essentielle. La modération signifie de ne pas exagérer la consommation en quantité, de ne pas exagérer la consommation d'une variété d'aliments. Prenons l'exemple des fruits. Si vous aimez les fraises par exemple, ce sont des fruits délicieux, peu caloriques, riches en vitamine C. Si vous consommez ce fruit excessivement et sans modération, vous risquez d'accumuler dans votre organisme les résidus toxiques des pesticides et des polluants atmosphériques stockés dans le fruit. La modération conseille de manger plusieurs variétés de fraises, et de consommer d'autres fruits de saison comme l'abricot riche en fibres et en vitamines A.

 

Lire la suite
2
  838 lectures
  0 commentaires
838 lectures
0 commentaires

Communication : améliorer vos capacités

communication couple repas

 

Mieux communiquer

Nous utilisons la communication pour transmettre un message par voie orale aux gens qui nous entourent, dans notre environnement familier, professionnel ou social. Nous utilisons également la communication écrite dans nos lettres, nos mails et nos comptes-rendus.

On peut avoir des difficultés lors de l'expression orale en cas de timidité ou de phobie sociale, on peut avoir des difficultés à comprendre les messages des autres par ex au téléphone ou encore il est possible de rencontrer certaines difficultés dans l'expression écrite par manque d'instruction ou d'apprentissage.

 

couple bonheurLa communication est un apprentissage

La commutation rudimentaire est innée, pour transmettre les émotions, comme la peur ou la joie, mais la communication interpersonnelle est un apprentissage en fonction du contexte social et culturel. Dans ce sens, il est toujours possible d'améliorer nos capacités de communication en vérifiant si les personnes reçoivent correctement nos messages ou s'ils demandent des clarifications.

En général, nous pouvons parfaire notre communication quand les autres interprètent mal nos messages.

 

 

 

 

homme femme amitieDans une communication : l'idée n'est pas la personne

Le rejet d'une idée ou d'une proposition n'est pas le rejet de la personne. Si vous êtes vulnérable au rejet de vos idées, vous avez à parfaire votre communication, car le but essentiel de la communication est d'exprimer ses idées, et d'influencer les autres. Si vous n'acceptez pas le rejet de vos idées, vous êtes probablement une personne autoritaire qui mélange les idées avec les personnes. Le rejet d'une idée est un droit sur le plan personnel comme sur le plan professionnel, exprime une perception et une évaluation, et non pas un jugement.

En cas de refus d'une idée, une communication efficace devrait se baser sur une clarification de cette idée, sur la recherche d'un consensus, ou d'une idée intermédiaire, en évitant de personnifier le rejet. En cas de refus, il est important d'accepter ce droit. Mais il est important d'avoir une idée alternative en cas de rejet. Il ne suffit pas de dire non pour établir une communication, il faut savoir aussi dire oui, ou proposer d'autres pistes et d'autres idées.

 

 

polygame3

Comment établir une conversation efficace ?

Ce n'est pas une tâche facile que d'établir une conversation efficace avec les personnes non familières, ou avec des personnes hiérarchiquement mieux placées. Une conversation efficace est un apprentissage qui peut être compliqué par une personnalité introvertie, avec manque de confiance en soi, timidité, ou phobie sociale.

 

 

 

 

abs11.5 rose- Dans une conversation efficace, soyez plus intéressé qu'intéressant. Savoir écouter, améliore notre capacité à communiquer.

abs11.5 rose- Savoir attirer l'attention de l'autre en écoutant, en discutant ses points de vue, est largement plus efficace que la tentation facile d'imposer votre point de vue.

abs11.5 rose- N'oubliez pas, les gens aiment parler de leur point de vue, de leur vie, de leur expérience. Inutile de mépriser l'influence du vécu, des expériences personnelles, et des opinions de chacun.

abs11.5 rose- Pour mener une conversation efficace, vous devez intéresser l'autre, en adoptant une attitude civilisée, courtoise, bienveillante, en choisissant les sujets et les approches les plus adaptées à votre interlocuteur.

abs11.5 rose- Essayez d'organiser votre point de vue d'une façon simple, en préparant le plan de votre conversation. Avec le temps et l'apprentissage, cette préparation devient presque automatique, chacune de vos conversations sera guidée par un plan raisonnable et simple.

abs11.5 rose- Soyez toujours patient, soyez toujours un bon auditeur. Pour converser, écoutez les points de vue des autres, modérez-les progressivement, en alternant l'écoute et la parole.

abs11.5 rose- Ne sous-estimez pas la difficulté de mener une communication verbale efficace. Cherchez à parfaire votre capacité à communiquer, en améliorant votre capacité d'écoute, de transmission, et d'expression. La confiance en soi est indispensable pour une bonne conversation, pour une bonne transmission, pour une bonne communication orale.

 

L'apprentissage améliore également votre confiance en vous, cependant, il est toujours important d'éviter les positions autoritaires qui refusent les idées des autres ou qui dénigrent les arguments des autres.

Lire la suite
2
  765 lectures
  0 commentaires
765 lectures
0 commentaires

Empathie et relation de couple

couple empathie sona spa bain

Couple : empathie et besoins

L'empathie est la première étape pour bâtir une communication valable au sein du couple.

Le couple de Patrick et Maria va mal, ils ne sont pas d'accord sur la gestion de l'argent dans le couple, ni sur l'éducation de leur fille. Ils se disputent sans cesse dans une lutte acharnée pour le pouvoir dans le couple, une lutte pour la décision, avec son cortège de colère et de distance émotionnelle qui s'élargit jour après jour.

 

Maria exprime violemment sa colère contre son conjoint, elle n'est pas d'accord avec lui sur l'éducation de leur fille.

Selon elle, Patrick fait l'enfant avec la petite Patricia âgée de six ans. Il joue avec elle, il ne lui refuse rien laissant le mauvais rôle à la mère. Maria le dit avec amertume : progressivement, je perds Patricia, c'est papa qui compte, je suis la méchante.

 

Dans ce couple en crise, les deux parties ont raison. Patrick s'amuse avec sa fille, fait le papa à sa façon, sans se rendre compte de la frustration de sa femme, incapable de communiquer avec la fillette de la même façon. D'autre part, Maria a raison quand elle discute l'importance de l'autorité conjointe.

 

Dans ce couple, il y a une lutte mutuelle pour la décision, pour une validation, émotionnelle et personnelle. Le point de vue de chacun entre en concurrence avec le point de vue de l'autre, pour finir dans une dispute, avec frustration, isolement progressif de chaque partenaire. L'éducation de Patricia devient à son tour un champ de lutte.

 

Qui fait le mieux ? Qui a raison ?

 

Il est certain que la solution réside dans la communication au sein du couple. Mais communiquer quoi, que dire et comment le dire ? Les deux partenaires peuvent essayer de comprendre les raisons qui poussent l'un et l'autre à entrer dans cette lutte. Écouter l'autre permet probablement de comprendre ses motivations. Cette communication est difficile dans ce genre de couple chargé d'un besoin de validation émotionnelle et personnelle. Chacun en cherchant à avoir raison envoie l'autre dans une zone d'erreur. La réconciliation commencerait par accepter les besoins de l'autre, et les valider.

 

Pour comprendre les motivations de l'autre, ses besoins, l'empathie est indispensable, pour valider et pour accepter. C'est se mettre à la place de l'autre, étudier avec bienveillance ses motivations. L'empathie désigne la compréhension des motivations de l'autre, sans les accepter. C'est la première étape pour bâtir une communication valable au sein du couple. L'empathie ne signifie pas que le partenaire doit se sacrifier, doit négliger ses besoins et ses attentes. L'empathie permet à chacun de sortir de ses propres motivations pour comprendre les motivations réelles, émotionnelles de l'autre.

 

En deuxième temps, une discussion peut s'installer.

Dans la recherche d'une solution au sein d'un couple, l'essentiel est de sauver le couple. La discussion ou d'autres formes de communication ne permettent pas de comprendre les réelles motivations de l'autre dans leur ensemble. Cela n'a pas d'importance, car il suffit de comprendre les motivations annoncées et formulées.

Le reste, la complicité du couple, la vie commune permettent de parfaire la cohabitation, de deviner le reste. L'empathie dans la relation intime permet d'apaiser la tension, permet d'approfondir l'intimité dans le couple, c'est une prédisposition, un apprentissage au bonheur et à la satisfaction.

 

Aimer l'autre, c'est aussi le comprendre, le mettre en confiance.

 

Lire la suite
3
  1359 lectures
  0 commentaires
1359 lectures
0 commentaires

Beauté physique, beauté de caractère

Depuis le monde antique, les dieux de l'amour sont beaux. Plus tard, Venus fut à la fois déesse de la beauté et de l'amour. A notre époque moderne, c'est encore le cas. Nous sommes toujours plus attirés par la beauté ; le beau est attirant.

 

monro

 

Beauté physique, beauté intérieure

La beauté fait partie de critères favorisant l'attirance sexuelle ( être attiré par la sexualité de l'autre, par des éléments à caractères sexuels comme la beauté physique, les préférences sexuelles, ou par des détails relatifs au comportement sexuel de l'autre).

La beauté est un jugement personnel qui varie également selon les époques et les cultures. Par contre, le beau semble aimable dans toutes les cultures, attirant, séduisant. Dans certaines cultures, l'homme beau est jugé plus masculin, la belle femme est jugée plus féminine.

Les études sur les critères de la beauté ont commencé au siècle dernier à travers l'utilisation des photographies, et des analyses statistiques. Une donnée surprenante surgit de ces études relatives à la beauté : on attribue des traits positifs de personnalité, d'humour, de bonté aux personnes d'une certaine beauté. L'homme beau à travers sa photographie devient attirant en raison de sa beauté, ce qui favorise son attirance sexuelle. Il est jugé attirant aussi car la beauté devient synonyme d'intelligence, de politesse, de courtoisie.

Ces résultats des années 60 ont été confirmés par la suite. Les gens considèrent les personnes belles comme attirantes, comme sexuellement excitantes, comme de bons partenaires pour un amour romantique, et comme de bons partenaires sexuels, comme de bons partenaires pour le couple.

Cette polarisation positive relative à la beauté est présente également dans l'attitude des gens vis à vis des bébés et des jeunes enfants jugés beaux.

Ces beaux ont une certaine influence sur nous, une influence négative ou positive. L'idée que les hommes soient plus sensibles à la beauté que les femmes est un cliché sans fondement. Les deux sexes sont influencés par la beauté physique.

La beauté subjective réside dans le regard du spectateur en grande partie. Les normes et les modes sociales déterminent ce qui est beau, mais il reste toujours une partie personnelle de ce jugement.

À la fin de XXe siècle, le beau était différent de celui de XIXe siècle. Le beau est différent aussi d'un pays à un autre. Nous avons même une certaine difficulté à définir exactement la beauté d'une personne.

En règle générale, deux types de visages semblent être considérés comme attirants pour les hommes : le visage enfantin avec de grands yeux, un petit nez, et le visage de la femme sexy, avec un grand sourire, et de grands yeux. Les études interculturelles confirment que les yeux  de grande taille et les petits nez sont jugés attirants dans de nombreuses cultures.

Le corps joue un rôle important dans l'attirance sexuelle. Un beau visage sans joli corps altère l' attirance. Le type de corps le plus attirant est lié au poids normal, sans maigreur ni obésité, avec des seins visibles sans excès. Le rapport taille / hanche est présent dans toutes les cultures également. Les hanches larges comme celles de Marilyn Monroe sont considérées comme attirantes.

Chez les hommes, les jambes musclées, les hanches étroites, les épaules larges, et les petites fesses sont considérées comme critère d'attirance sexuelle et de beauté. La taille chez les hommes et la corpulence jouent un certain rôle dans l'attirance sexuelle. 

Nous apprécions la compagnie des personnes jugées belles pour le plaisir esthétique. Un joli visage qui sourit offre un beau spectacle sur le plan esthétique. Nous apprécions les personnes d'une grande beauté car nous continuons d'associer la beauté à certains traits de personnalité comme la douceur ou la bonté. Il s'agit d'un héritage culturel ancien associant la qualité à la beauté.


Les personnes belles ont des qualifications sociales plus importantes, elles sont plus populaires, mieux reçues, elles ont confiance, elles communiquent mieux que les autres.

 

La psychologie évolutionniste explique l'importance de la beauté dans l'attirance par ses avantages sur le plan pratique pour améliorer la sélection naturelle. Les femmes avec des hanches larges sont considérées plus fertiles, les femmes avec des gros seins sont considérées plus nourricières.

Les personnes belles ne sont pas meilleures que les autres, elles sont plus attirantes, elles ont une vie sexuelle plus riche, plus variée, elles ont des avantages sociaux, elles ont plus d'opportunités.

 

seduisante
Le coût de la beauté dans l'attirance

La beauté ne garantit pas l'attirance, ne garantit pas le succès dans l'amour, ne garantit pas la durée du couple. Parfois la beauté, surtout la beauté féminine entraîne l'hostilité, l'envie, le harcèlement, la méfiance, et parfois la violence. Les femmes belles sont également victimes de préjugés, sont jugées comme snobs, hautaines, matérialistes, et infidèles. La beauté féminine peut être un motif d'évitement et d'isolement.

Curieusement, les personnes ayant une beauté plus élevée que la moyenne ne sont pas toujours pleines de confiance, elles souffrent parfois de mauvaise estime de soi, de relations inconfortables avec les autres, ont du mal à être aimées au-delà de l'attirance sexuelle. Elles sont courtisées, désirées, mais difficilement aimées.

 

homme femmes intellgence sociale


Au-delà de la beauté physique : la personnalité

Une comparaison entre les critères cités comme attirants dans les années 60 : honnêteté, compétence, capacité, intelligence, et énergie, et les critères cités au début de XXIe siècle : sociabilité, forte activité, maîtrise de soi et cela démontre un changement de société, qui accompagne l'individualisme, et la recherche d'une qualité de vie au sein du couple (Krueger et Caspi, 1993).

De nombreuses études ont proposé des modèles mathématiques pour comprendre les traits de personnalités jugés attirants. La difficulté est toujours la même, comment attribuer les points pour chaque trait de personnalité, alors que ces points devraient refléter l'importance de ces traits de personnalité ?

Cela explique l'absence de modèle permettant d'expliquer les traits de personnalité et leur influence dans l'attirance sexuelle.

Ainsi, chaque personne explique son attirance à sa façon, en mettant en premier le critère le plus important selon lui :

- La première chose qui m'a attiré était le sourire sur son visage »
- Il était cultivé, il parlait si bien, il était rassurant
- Elle avait ce que j'aimais le plus chez les femmes : cette capacité à être heureuse
- Durant ma maladie, elle était là, j'ai vu comme elle était capable d'aimer
- Drôle et plein d'esprit.

Statistiquement, de nombreuses études démontrent que les femmes et les hommes en cherchant un partenaire pour une relation à long terme privilégient le respect, et l'intelligence relationnelle (sensibilité), les valeurs, et le sens de l'humour. Croire dans l'égalité entre les deux sexes est un critère mentionné de plus en plus dans les études récentes.

Ces critères d'attirance varient selon le but de la relation, selon les époques également. La fidélité est une valeur constante, par contre la maîtrise de soi et l'absence d'émotivité excessive sont des critères plus récents. L'attirance mutuelle est un critère de plus en plus répandu.

 

Il existe un lien entre la beauté physique et la beauté de caractère.

Une personne belle est généralement bien reçue, admirée, elle finit par devenir confiante, aimable, séduisante. Cela se nomme : l'effet de halo.


La beauté dépend donc des autres ; quand on est bien traité, on devient meilleur, on s'améliore. Dans un environnement hostile, nos caractères sont défensifs, ou plutôt agressifs.


Une expérience ancienne a été tentée par Edwin Ray Guthrie en 1938.

Quelques camarades de classe ont décidé d'entourer la fille la plus timide et la plus réservée de la classe. Ils ont commencé, sans avertir les autres, à draguer cette fille, à la séduire, à l'érotiser.

La fille a reçu ce comportement avec confusion, et choc. Elle a tenté d'augmenter sa dose de réserve et d'isolement, mais en vain devant l'insistance de ses camarades. Quelques mois plus tard, elle joua le jeu, elle a développé une confiance en elle, elle a commencé à apprécier les avances de ses camarades, elle a abandonné progressivement un style vestimentaire austère, elle a triomphé sur sa timidité. L'autre partie de l'expérience est simple : les autres camarades de classe commencent à être séduits par son nouveau comportement, elle est devenue attirante.

Bien que cette expérience soit ancienne, on en retrouve les traces dans de nombreux films, ou romans, pour expliquer comment le comportement des autres influence nos propres comportements. Le comportement de ces camarades de classe a renforcé la confiance en soi de cette fille timide, elle change de perception de sa propre image, se comporte autrement, influençant à son tour les autres de se comporter différemment avec elle.

 

 

Lire la suite
7
  1451 lectures
  1 commentaire
1451 lectures
1 commentaire

Qui aimera vos imperfections ?

Dans une publicité d'un site de rencontre lancée au début de l'été, le slogan est : quelqu'un va aimer vos imperfections.
Ce slogan sonne juste dans les oreilles des gens qui cherchent l'amour et la rencontre en ligne. 

Par contre, est-ce la vérité ?

 

Claudia Schiffer Cindy Crawford

Rencontre en ligne : c'est mieux d'être parfait

La rencontre en ligne implique une auto-promotion, auto-marchandisation. « Tu dois te vendre mieux que ça », voilà un conseil fréquent. Il faut choisir la plus belle photo, sexy de préférence, appétissante. « Tu dois montrer tes qualités pour séduire.» Le terme qualité désigne : beauté, sexy et charme.

Vous présentez une image de vous-même en prenant en compte la façon dont les autres devraient vous percevoir. Depuis 10 ans, les sites de rencontre exigent de chacun cette auto-promotion. A l'arrivée, beaucoup d'hommes jugent sévèrement ces filles qui étalent leurs corps sur les sites de rencontres. Beaucoup de femmes critiquent cette sexualisation, cette marchandisation. Les sites de rencontres sont devenus comme la télé : on regarde, on critique, on en parle.
Le grain de beauté de Cindy Crawford est jugé mignon.

 

Qui peut tomber amoureux d'une personne parfaite. Les êtres trop parfaits sont distants, non attachants, voire artificiels.

 

Il y a quelques années, deux grands top-modèles Claudia Schiffer et Cindy Crawford partageaient l'affiche.

Dans un sondage européen, une majorité des européens préféraient vivre avec Cindy Crawford, et non pas avec Claudia Schiffer, en raison d'une petite particularité : le grain de beauté sur la lèvre. Claudia Schiffer était jugée trop parfaite.

 

 

cartoon rencontre

Les sites de rencontre, un festival d'autopromotion rend la rencontre difficile, et donnent l'impression que la majorité des gens mentent. Il suffit de discuter avec les femmes pour comprendre que les hommes regardent les photos en premier, cherchent le côté sexy, et qu'ils s'intéressent peu à la personne. Il faut se vendre. Les hommes disent que beaucoup de femmes ne répondent pas aux messages, font leur marché selon l'apparence physique, la carrière ou l'aisance financière.


Il se passe quoi réellement sur les sites de rencontre ?

 

Dans un livre américain publié en 2015 par Christian Rudder , le "Dataclysm", il est analysé le comportement des utilisateurs des sites de rencontre. Ces analyses permettent d'avoir une idée sur le comportement général sur ces sites.

Il explique qu'une femme reçoit 4 fois plus de messages qu'un homme. Les femmes réagissent moins, mais répondent plus rarement.

Selon lui, après la troisième ou 4ème phrase échangée, les interlocuteurs sont capables de détecter globalement la personnalité de l'autre. La sexualisation des échanges est demandée et pratiquée par les hommes et les femmes.

Tout le monde est tolérant, progressiste et généreux dans les sites de rencontre, mais en apparence seulement. En fait, la couleur de la peau, la religion, l'origine ethnique, les idées politiques, et l'âge influencent le taux de réponses.

Les messages courts sont plus efficaces que les messages longs : 40 à 50 caractères. Ces messages courts ont le taux de réponse le plus élevé : 21 - 22 %.

L'auteur avoue une vérité simple : la photo sur ces sites joue un rôle primordial. Cette première impression reste la plus déterminante même si les mots dans les échanges sont réels , intelligents ou sincères.

L'auteur cite : 20 % des messages sont copiés collés. Dans 75 % des cas, les hommes utilisent un message identique dans leur communication sur les sites de rencontres avec toutes les femmes.

 

cartoon rencontre exigences

Les sites de rencontre sont utilisés comme une messagerie, comme un réseau social. Les gens utilisent les sites de rencontre comme une étape pour discuter, sortir, revenir chez soi avec un partenaire sexuel en espérant transformer la rencontre en relation.

Les critères de choix des partenaires varient mais la photo et la première impression semblent jouer le rôle le plus déterminant pour se rencontrer.


En fait, le slogan publicitaire est inexact. Sur un site de rencontre, on n'apprécie pas les imperfections des autres, bien au contraire.

 

Mais c'est pendant la rencontre que les humains se découvrent, et se défont de leurs masques utilisés sur le net.

Pour lire plus : le livre de Christian Rudder " What Online Dating Tells Us About Human Relationships"

 

 

Lire la suite
4
  905 lectures
  0 commentaires
905 lectures
0 commentaires

Apparence physique, régime : jamais faim

image corps diet regime

 

Une nouvelle fois, des études récentes soulignent que les personnes qui se concentrent sur leur apparence physique, sont moins à l'écoute des signaux de faim et de satiété de leur corps. La faim n'existe plus. Et l'anorexie n'est pas loin.

 

Mon image, mon apprence physique

 

Dans une société où l'obésité est de plus en plus stigmatisée, synonyme de paresse, de laideur, ou de manque de volonté, les adolescentes ne cessent d'être préoccupées par leur poids, les jeunes femmes aussi. Le monde des magazines de mode, de fitness, de régime, et de sport est gouverné par une règle absolue : la restriction des calories.
On apprend tôt à compter les calories, à réduire les portions, à éviter certains aliments, et à se familiariser avec la faim. Un régime strict est le prix à payer pour trouver des vêtements montrables, pour séduire, pour trouver un copain, et même pour trouver un travail. La peur de la nourriture devient une peur de plus en plus présente dans notre société d'abondance.

 

anorexie obesite regime

 

Une spirale hors contrôle :  attention danger

 

Dans Journal of Experimental Social Psychology, une étude sur ce sujet formule un résumé simple : trop se préoccuper de son apparence physique pourrait influencer la sensibilité de la personne à ses propres signaux de satiété et de faim. L'obésité et les troubles du comportement alimentaire ne sont pas loin.
Se concentrer sur son apparence physique peut altérer nos sensations de faim, notre capacité à ressentir la faim et modifier notre consommation de nourriture.

 

Les chercheurs ont mené deux expériences avec l'aide de 113 participantes.
Un groupe de femmes est venu sans déjeuner, un groupe est venu après le déjeuner. Les participantes sans déjeuner ont consulté des annonces mettant en scène des modèles minces. Ensuite, elles ont été invitées à partager un repas. Ces femmes ont mangé la même quantité de nourriture que les femmes participantes ayant déja pris leur déjeuner. Ces femmes étaient peu sensibles à la sensation de faim.


La concentration sur l'apparence physique modifie la capacité du corps humain à ressentir la faim, à consommer de la nourriture, mais aussi à identifier la satiété.

 

fruits balance regime

 

Une étude a montré que les femmes préoccupées par leur apparence physique étaient plus distraites, ou incapables de se concentrer sur des tâches intellectuelles complexes. En même temps, ces femmes ressentaient moins les sensations de satiété et de faim que les autres.

 

Les personnes souffrants de troubles du comportement alimentaire confirment cette absence de lien entre leurs sensations de faim et leurs pensées. Ces patients identifient les sensations de faim sévère, de satiété excessive sans pouvoir détecter la faim ordinaire et la satiété naturelle.


Une étude publiée récemment dans la revue Personal Relationships, 187 femmes d'une université canadienne ont été interrogées sur leur poids : poids idéal, et l'estime de soi. Ensuite, les chercheurs ont demandé à ces femmes si elles avaient discuté avec leur partenaire amoureux ou à leurs amis au sujet de leur problème de poids. Si oui, comment a-t-il réagi ? Si l'ami ou le partenaire amoureux dit quelque chose comme, "ton poids est bien" ce message d'acceptation est un élément positif et réconfortant ou si l'ami ou le partenaire amoureux a répondu "tu as raison de t'inquiéter," ce message était-il un élément de pression ?

 

Les résultats ont montré que, pour les femmes préoccupées par leur poids, les commentaires favorables ou bienveillants étaient plus susceptibles de les encourager à perdre du poids.


Au cours de l'étude de plusieurs mois, les femmes qui ont reçu des messages positifs d'acceptation, ont perdu 0,75 de leur indice de masse corporelle. Elles sont devenues par la suite, moins préoccupées par leur poids au fil du temps.


Les femmes qui ont reçu des messages critiques ou négatifs, n'ont perdu que 0,17 de leur IMC et continuent à être préoccupées par leur poids.
La préoccupation du poids pourrait conduire à un stress, à une honte qui va compliquer et contrecarrer les tentatives de perte de poids.


Cette étude fait écho aux recherches antérieures montrant que les gens ont plus de succès dans leurs tentatives de perte de poids quand ils se sentent autonomes et motivés.


Subir des commentaires critiques ou négatifs sur le corps peut conduire certaines femmes à se sentir dévalorisées. Et cela peut altérer sérieusement leur estime d'elles- mêmes et leurs efforts à perdre du poids.

Lire la suite
5
  1750 lectures
  0 commentaires
1750 lectures
0 commentaires

Amour selon Maslow et Proust : expérience au sommet

couple baiser pluie romance

 

Amour selon Maslow et Proust

Quand un homme dit qu'il a eu 50 partenaires dans sa vie sexuelle, on se demande pourquoi ?

 

Il aime trop les femmes ? Possible.

Il n'a jamais trouvé la satisfaction avec une femme ? Possible.

 

Que cherche une femme dans les bras d'un amant ?

 

Selon le célèbre psychologie Maslow, l'expérience du sexe et de l'amour est une expérience au sommet (expérience-sommet). Ces expériences peuvent se produire dans de nombreuses circonstances différentes.

 

Parfois, les êtres humains découvrent cette "expérience au sommet" loin de l'amour comme l'amateur de musique en écoutant son morceau préféré découvre une expérience nouvelle, mais aussi l'amoureux dans l'étreinte de sa partenaire, découvrant une expérience nouvelle pendant les secondes de l'orgasme sexuel.

 

Ces expériences au sommet entraînent des sentiments de plénitude, d'intégration, et de découverte, rendant la personne euphorique, capable de trouver en lui des moments de bonheur inattendu.

Une expérience au sommet est une affirmation de soi, un moment d'unification avec l'autre, dépassant largement la sexualité. Et dans ce cadre-là, la sexualité devient plus qu'une simple réponse sexuelle organique, c'est une sorte d'expérience spirituelle.

 

citation proust

 

Cela peut expliquer pourquoi on cherche parfois une expérience sexuelle différente. C'est donc la satisfaction qui compte et non pas la sexualité.

 

Un autre génie, plus psychologue que les psy, avant la psychologie, c'est Proust. Il décrit, 25 ans avant Maslow, cette expérience-sommet où le narrateur, dans les derniers chapitres de la recherche, "le temps retrouvé", en écoutant deux sonates de musique pleure, se détache et vit des moments intenses avec lui-même, il se pardonne, et se console (unification et intégration, disent les psy). On dirait que Proust décrit à façon une expérience-sommet.

 

Maslow a-t-il lu Proust ?

 

Si la sexualité est un chemin d'accéder à soi, d'autres chemins sont effectivement possibles mais parfois plus difficiles.

 

 

Lire la suite
4
  1219 lectures
  0 commentaires
1219 lectures
0 commentaires

Sexting, comportement à risque

Il y a quelques années, partager ses photos intimes ou s'engager dans des discussions ou dans des révélations sexualisées étaient considérés comme un jeu, une découverte de possibilités nouvelles offertes par le développement d'internet. Selon les enquêtes, 93 % des adolescents âgés de 12 ans en Occident ont accès à Internet, 71 % de cette tranche d'âge ont un téléphone mobile. Les adolescents maîtrisent parfaitement le monde numérique, par contre, certains adolescents se montrent immatures dans l'utilisation des moyens numériques.

ordinatuer sexting femme

Sexting , comportement sur les réseaux sociaux

Le terme sexting a fait son apparition dans les années 2000 pour décrire ce comportement du partage de photos intimes ou de révélations sexuelles avec des personnes familières ou étrangères par internet et par le téléphone portable. En 2011, les parents américains classaient l'abus de drogue, l'obésité, et la grossesse adolescente, comme les dangers les plus graves pour les enfants, et le sexting occupait la 9ème place.
Les sextos ont suscité de longs débats sur le point de vue de la légalité et sur le point de vue de sécurité.

Les ennuis commencent quand vous êtes installé tranquillement derrière votre écran, ou avec votre téléphone portable, vous discutez avec des personnes considérées comme fiables et amicales, vous échangez des images intimes, de votre dernier piercing, de votre nudité intime ou sexuelle, ou vous dévoilez pour vous amuser quelques secrets de votre vie intime.

Les ennuis commencent quand la personne en face se met à vous menacer de diffuser ces images sur Internet ou par téléphone portable, pour forcer à partager avec lui des faveurs sexuelles, ou pour vous extorquer de l'argent. Nous pouvons imaginer le retentissement psychologique et émotionnel d'un tel événement, et les conséquences de la diffusion de ce genre de photos dans une communauté comme les élèves d'un lycée, ou parmi les étudiants d'une faculté.


Dans une étude publiée en 2013, 3447 adolescents américains âgés entre 18 et 24 ans, ont accepté de répondre aux questions proposées par cette étude.
Quatre catégories ont été proposées : nonsexters, récepteurs, expéditeurs, et récepteur-répondeur. Plus de la moitié de l'échantillon étudié (57 %) des répondants étaient des nonsexters, 28,2 % étaient récepteur-répondeur, 12,6% étaient des récepteurs, et 2 % étaient des expéditeurs. Contrairement à une idée reçue, les récepteurs étaient en majorité de sexe masculin. Les adolescents sexuellement actifs étaient plus présents dans la catégorie récepteur-répondeur. Selon cette étude, il existe plus d'expéditeurs de sexting que de récepteurs, et plus de filles que de garçons dans la catégorie expéditeur.

medias sociaux resaux

Pourquoi le sexting


C'est un phénomène récent, mal étudié. Dans les rares études disponibles, les motivations citées par les pratiquants du sexting sont : faire comme les autres, imiter le comportement sexuel des autres, rechercher de l'excitation sexuelle, rechercher de satisfaction émotionnelle.


Le sexting peut prendre plusieurs formes, comme le message plus ou moins sexualisé par téléphone, l'implication dans des discussions sexualisées sur les forums d'Internet, ou dans les réseaux sociaux, la diffusion d'images "masquées" ou pas, partielles ou totales de sa nudité.


La pratique du sexting peut être un indicateur assez fiable sur le comportement sexuel des adolescents, et des adultes également. Cette recherche de la popularité au sein d'une communauté réelle ou virtuelle, peut expliquer pourquoi certaines adolescentes ou certaines femmes affichent leurs images sexuées sur les forums d'Internet ou sur les réseaux sociaux.

 

La recherche de la gratification, du compliment, peut être également une motivation. La banalisation du sexting est un indicateur qui doit alarmer les parents sur le comportement à risque de leurs adolescents.

 

Lire la suite
4
  787 lectures
  0 commentaires
787 lectures
0 commentaires

Infos people et culture de célébrité: parfois utile

Les adolescents intéressés par la culture people ou par le culte de célébrités ne sont pas plus isolés, ni plus ignorants. Au contraire, ils se montrent intéressés par des sujets économiques, sociaux, politiques qui expliquent la vie des gens célèbres, et leurs comportements.

planete people

 

Notre olympe, nos mythologies modernes

Depuis toujours, la célébrité a été recherchée pour communiquer, commercialiser, avec ses inconvénients et ses avantages. Sur la planète People, il se passe toujours quelque chose. Chaque jour une histoire d'amour, de séparation, de trahison, de souffrance ou de joie.

Les nouvelles des acteurs, des actrices, des chanteurs et des gens célèbres sont une source inépuisable de discussion sans conséquence, de commentaire, et de comparaison. La vie de ces gens qui exercent un métier public est, généralement, étalée dans les magazines et sur les sites Internet.

Cette culture des célébrités, ou la culture People, peut être méprisée ou ignorée en prétendant qu'il s'agit d'une culture superficielle, notamment comme une perte de temps à vivre la vie des autres.

 

people stars

 

La culture people : ce qui peut être utile

Les adolescents sont plus ciblés que les adultes à s'intéresser à cette planète People et à ses habitants. On imite leur comportement, on s'habille comme eux, on discute leurs nouvelles, on collection leurs photos.

 

Les jeunes adolescents apprennent à travers cette culture sur la vie des célébrités, d'autres connaissances, développent des opinions éclairées sur la société, sur l'actualité.

 

La culture People peut sembler futile et sans importance. En s'intéressant à cette culture, les adolescents bénéficient d'une connaissance supplémentaire, en discutant la chirurgie du cancer du sein d'Angelina Jolie, le cancer de la gorge de Michael Douglas, les histoires d'adoption de Madonna ou le militantisme de Brigitte Bardot pour les droits des animaux. À la différence de la culture People avant Internet, la culture actuelle place les gens célèbres dans un contexte social, culturel et économique. Il ne s'agit plus de commercialiser un film ou un parfum, mais de comprendre certaines questions morales, politiques, culturelles, ou philosophiques.

 

Citation marquez

 

Derrière les scandales, les histoires d'amour et les photos, Internet offre aux adolescents, à travers cette culture People, une vision sur la société, sur les  nombreuses industries (cinéma, luxe), sur de nombreuses activités artistiques ou sportives. Cependant, un long séjour sur la planète People peut avoir des inconvénients : perte de temps, imitation, et mauvaise estime de soi en cas de comparaison non justifiée ou dévalorisante.

 

 

 

Lire la suite
5
  858 lectures
  0 commentaires
Mots-clés :
858 lectures
0 commentaires

Fin du tourisme sexuel en Thaïlande ?

bars thailande

 

Tourisme sexuel à la Thaïlandaise

Encore une fois, l’industrie du sexe est au centre des discussions politiques en Thaïlande. La ministre du tourisme dit en juillet 2016 vouloir débarrasser le pays de ses bordels et de ses hôtels douteux. Une série de descentes de police au cours des dernières semaines sur certains établissements qui offrent des services sexuels à Bangkok témoigne de cette volonté.


Selon Reuters, les autorités thaïlandaises promettent d'éradiquer l'industrie du tourisme sexuel.
La ministre du Tourisme Kobkarn Wattanavrangkul estime que le pays doit offrir aux visiteurs un tourisme de qualité et non pas un tourisme sexuel.

 


"Nous voulons que l'industrie du tourisme sexuel disparaisse. Les touristes ne viennent pas en Thaïlande pour des choses pareilles. Ils viennent pour notre belle culture", a dit la ministre.

 

Le gouvernement cherche à transformer la Thaïlande en une destination touristique de luxe pour attirer les touristes fortunés et abandonner le tourisme sexuel.

 

tourisme sexuel thailande

 

Une destination touristique majeure

Depuis quelques années, ce pays est devenu une destination principale des touristes sexuels à bas prix. La prostitution a été rendue illégale en Thaïlande en 1960. Cependant, le gouvernement thaïlandais n’a jamais été désireux de criminaliser une profession qui prospère dans le pays depuis longtemps.

Selon un rapport du programme onusien contre le sida, l'industrie du sexe emploie 123500 personnes dans ce pays.
La Thaïlande est majoritairement bouddhiste et profondément conservatrice, mais abrite une vaste industrie du sexe. Des touristes affluent dans les restaurants, bars et salons de massage à Bangkok et dans principales villes touristiques.


La prostitution en Thaïlande n’a jamais été limitée aux stations touristiques. Presque toutes les villes voire même les petits villages en Thaïlande ont des bordels. La majorité de la prostitution en Thaïlande a lieu entre Thaïlandais. L’émergence du tourisme sexuel en Thaïlande a commencé avec l’arrivée des militaires américains de la guerre du Vietnam dans les années 60. Pattaya est devenu une destination favorite pour les GI. Ils ont rapidement découvert les charmes des filles locales et une nouvelle industrie est née.


Rien qu'à Pattaya, on compte des milliers de bars et de salons de massage qui sont de fait des maisons closes. Le pays tire de cette activité environ 10 % de son PIB. Au premier trimestre 2016, la Thaïlande figure parmi les destinations touristiques appréciées aussi bien par les occidentaux que par les clients asiatiques.
L’industrie du sexe est devenue très importante pour le pays.

On trouve des bars à bière, les Go-Go Bar (bars à l’intérieur où les filles dansent sur une scène ou sur le bar), les Mamasans (une femme qui gère les filles travaillant dans un bar), les Lady boissons (boisson qu’un client achète pour une fille. Les relations de Courte durée (fille dans une chambre à proximité pour un «peu de temps» pour 500 à 1 000 bahts ou Long Time (fille pour la nuit pour 1.000 à 2.000 bahts). Les filles de Girl Friend Experience sont les plus chères où le client achète les services de la fille pour ses vacances et la traite comme sa petite amie. La jeune fille va agir comme compagne et guide sans oublier de partager le plus d’intimité possible.

 

femmes thailande

Le gouvernement ne peut nier que cette industrie génère beaucoup de revenus. Anéantir cette industrie peut priver la Thaïlande de certains revenus touristiques.


Beaucoup de travailleurs du sexe viennent de la zone pauvre du nord-est. Une prostituée à Bangkok de 19 ans, gagne 5000 bahts (143 $) la nuit, 20 fois le salaire moyen (de 8,59 $ par jour).
L’arrêt de l’industrie du sexe n’est pas pour demain.
Une politique active de création d’emploi et de reconversion des travailleurs du sexe, doit accompagner cette volonté pour réussir.

 

paysage thailande


La Thaïlande possède de nombreux atouts pour garder er fidéliser ses clients et ses touristes, un climat tempéré, des paysages superbes, un héritage culturel important et un sens de l’accueil et de l’accompagnement des touristes.


La volonté politique est là. Il reste à la concrétiser....

 

 

Lire la suite
7
  1466 lectures
  0 commentaires
Mots-clés :
1466 lectures
0 commentaires

Introverti : vivre et diriger discrètement

Dans ce monde conçu par les extravertis, une personne introvertie peut apparaître comme timide, incompétente, isolée, anxieuse ou déprimée.

 

femme projets idees introvertie

 

Introvertis : ces personnes discrètes et efficaces

De nombreux chercheurs pensent qu'il est possible de parler de plusieurs types de personnalité humaine. Le psychanalyste Jung a étudié la personnalité introvertie. Selon lui l'introversion est un comportement caractérisé par une distance, et un recul pour privilégier les expériences intérieures. À l'inverse d'une personne extravertie, l'introverti n'a pas besoin d'interaction sociale pour s'épanouir, au contraire il a besoin de solitude, et de paix intérieure.

D'autres psychologues ont pensé que l'introversion est une personnalité calme, réservée, tempérée, privilégiant un certain retrait social. L'introversion devient une forme de timidité ou de phobie sociale, quand elle s'accompagne de mauvaise estime de soi, de pessimisme, de perfectionnisme de culpabilité. On pense que les personnes introverties représentent 30 % de la population en général.

 

citation jung introvertis

 

Quelques idées sur les personnes introverties

Commençons d'abord par les distinguer la personne introvertie de la personne timide. La personne introvertie a besoin de silence et de solitude pour recharger son énergie, pour élaborer ses plans et ses projets. La personne timide n'est pas à l'aise dans l'interaction sociale. La personne introvertie peut être timide, mais ce n'est pas la règle. L'introversion est une motivation pour agir, la timidité est peut être un frein. Rappelons-nous de Bill Gates : il est introverti, mais pas timide. Il est réservé, mais ne prête pas attention à ce que les gens pensent de lui.

Les introvertis ne sont pas des misanthropes. Ils n'ont pas besoin des autres pour être heureux, il apprécie la présence de certaines personnes, de certaines qualités de rapports humaines. Leur force réside dans leur capacité à dépasser la solitude. Les personnes introverties préfèrent les discussions en petit comité, et les interactions face à face.

Les introvertis ne sont pas plus pessimistes que les autres, non pas une personnalité plus négative ou plus déprimée que les autres. Ces personnes préfèrent le recul, une certaine dose de solitude sans tristesse, sans refuser les relations avec les autres. Il s'agit d'une préférence.

 

Une personne extravertie devient déprimée en cas de solitude. Une personne introvertie trouve dans la solitude choisie confort et repos.

 

Il est difficile de bien identifier la personnalité introvertie. Ces personnes sont capables de jouer le rôle des extravertis dans un monde de communication, conçu pour les extravertis. En général, les personnes introverties parlent doucement, avec des mots précis. Ils ont besoin de temps pour assimiler les informations. Ils posent peu de questions, ils Ils agissent vite. Ils acceptent de se laisser guider par leur intuition.

À l'opposé, les personnes extraverties dégagent une grande assurance et sont à l'aise dans l'interaction sociale, dans les relations, donne l'impression de tout accomplir avec facilité. Cependant, ils ne laissent pas beaucoup de place à leur sensibilité ou à leur créativité.

 

Personne introvertie : intello, créateurs, et leaders de son monde

De nombreux artistes et grands penseurs — on pense ici à Albert Einstein, Marcel Proust ou Charles Darwin — étaient des gens réservés

 

La créativité est un processus qui se déroule dans un espace introverti. On a besoin de la solitude pour créer.

 

Beaucoup d'introvertis aiment et excellent dans des rôles de leaders : Bill Gates, Abraham Lincoln, Gandhi et autres. Certains hommes politiques français donnent l'image de personnes introverties.

 

 

Lire la suite
5
  1225 lectures
  0 commentaires
1225 lectures
0 commentaires

Nos relations à l’ère des réseaux sociaux

couple rencontre reseaux sociaux

 

À l'ère numérique, il devient rare de commencer une relation à l’ancienne, face à face. Les réseaux sociaux nous épargnent le réel. Les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Instagram ont révolutionné les relations humaines. Le virtuel prend une place importante.


La rencontre dans un monde imaginaire

 

Pas la peine de perdre une heure dans sa voiture pour aller dîner avec une femme. On commence par le numéro de portable, ou par Facebook. Nous avons pris l'habitude de commencer les relations via des applications et des réseaux sociaux. Quand la relation se termine, on efface les traces. Nos ruptures aussi se passent dans le monde virtuel : un texto et c’est fini.


Nos rencontres ont changé. La séduction devient de plus en plus une question de technique, d’images, de présentation sur les réseaux sociaux et les sites de rencontres.


Les sites de rencontre proposent des listes des gens avec photo et quelques informations sommaires. La rencontre commence par l’attirance. L’aspect physique joue un rôle plus important que dans le passé.
On trouve des applications pour évaluer la compatibilité des couples à travers des questions ou des quiz. Nous sommes conditionnés à utiliser nos téléphones et les réseaux sociaux pour faciliter les interactions que nous ne savons plus comment faire pour construire une relation sans ces moyens.

 

Les réseaux sociaux au sein des couples


La virtualité est un terrain pour l’imagination. Sur les réseaux sociaux, le vrai n'est pas dans ce qui est visible mais dans ce qui ne l'est pas. Les réseaux sociaux mettent à l'épreuve la confiance et le dialogue dans le couple. Facebook n’est pas briseur de couples, mais il peut amplifier les problèmes ou compliquer les solutions d’un conflit.


Certains avocats parlent de « divorces Facebook ». Des séparations liées à l’usage des réseaux sociaux sur lesquels l’un des deux conjoints a entretenu une relation extraconjugale, restée virtuelle ou devenue concrète.
Envoyer un sexto (SMS à caractère sexuel) à autrui, est-ce déjà tromper son conjoint ? Chaque couple répond à sa façon mais les réseaux sociaux peuvent être des machines à jouir et à rêver » lorsqu’on cherche à assouvir certaines «pulsions narcissiques ».


Selon une étude menée par le cabinet d'avocats britannique Lake Legal, Le réseau social est responsable d’un divorce sur trois en Angleterre.
De nombreuses études suggèrent que les réseaux sociaux sont une source d’anxiété. Les critiques virtuelles peuvent affecter notre estime de soi, nous mettre en compétition avec les autres et rendre le couple plus fragile. Les réseaux sociaux peuvent être une source de confusion. Sur Facebook, il y a ces exs qui ne meurent plus, ses relations qui perdurent, ce passé amoureux toujours présent. Les futures ex ont leur place comme les ex des relations de passages.


Selon une étude réalisée par Yahoo, un Français sur cinq avoue avoir espionné son conjoint. Une application Facebook permettant de voir ses amis à proximité grâce à la géo localisation, ou même la possibilité d'utiliser le module Latitude qui permet de savoir à tout moment où se trouvent les personnes avec qui vous êtes amis.

 

Toujours connecté, mais le réel ?


Ce nouveau paradigme de la connectivité amplifie nos mouvements. Il nous pousse plus loin dans nos relations et nous met en face des problèmes inévitables dans les relations humaines.


Les relations sont toujours compliquées avec ou sans réseaux sociaux. Le plus grand danger serait de penser que ces moyens vont faciliter nos rencontres, ou nos ruptures. Nous sommes des humains derrière nos écrans avec nos fragilités et nos attentes.

 

Nous sommes dans une culture de dépendance aux téléphones et aux réseaux sociaux. Les avantages sont nombreux, les inconvénients aussi.

 

Lire la suite
3
  805 lectures
  0 commentaires
805 lectures
0 commentaires

Les Gens intelligents font confiance

confiance

Les gens intelligents sont plus susceptibles de faire confiance aux autres, tandis que ceux qui ont moins de résultats selon les tests d'intelligence, font moins confiance aux autres, selon cette étude de mars 2014. Les auteurs pensent que les individus les plus intelligents sont plus capables de juger le caractère des autres, et de nouer des liens avec des gens fiables (ou peu susceptibles de les trahir).

 

Lire la suite
1
  1317 lectures
  0 commentaires
Mots-clés :
1317 lectures
0 commentaires

Dr Google : trop de patients, trop de diagnostic impossible

sante web Esante

Si vous lisez un livre sur la santé, il est probable que vous passiez une après-midi agréable, que vous preniez quelques décisions utiles pour votre santé et pour votre bien-être. Si vous lisez un livre de médecine, vous allez suspecter la présence de plusieurs maladies qui menacent gravement votre organisme, et vous risquez de fermer le livre en regrettant ces heures de lecture qui engendrent doute et anxiété.

Lire la suite
1
  1028 lectures
  0 commentaires
Mots-clés :
1028 lectures
0 commentaires

Notre personnalité influence notre santé

cynisme dr house

Nos personnalités et nos comportements influencent notre santé. Notre comportement en société, nos réactions vis-à-vis des autres et vis-à-vis de notre environnement conditionnent notre santé mentale et notre santé physique.

 

Lire la suite
4
  1180 lectures
  0 commentaires
Mots-clés :
1180 lectures
0 commentaires

Amour, chocolat, vin : bon pour le cœur

vin-verre-bouteille

 

Amour et chocolat, et vin rouge, c'est bon pour le cœur selon cette étude.
Cette étude publiée en février conclut que la personne impliquée dans un rapport amoureux et affectueux de bonne qualité, à moins de maladies cardiaques que les autres personnes

 

Lire la suite
1
  2282 lectures
  0 commentaires
2282 lectures
0 commentaires

Rabats-joies et anxieux meurent tôt

rabat-joie

 

Karine, une collègue de travail consulte son troisième dermatologue pour une plaque d'eczéma au cou. Avec surprise, cette fois, elle revient soulagée, presque rassurée. Ce dermatologue en plus d'une pommade lui a dit : - Vous avez quelque chose de psychosomatique. Votre peau peut pleurer, réagir tout comme vous.

Lire la suite
2
  1034 lectures
  0 commentaires
1034 lectures
0 commentaires

Pourquoi enlever l'utérus à autant de femmes ?

uterus-hysterectomie-tatouage

 

Il n'existe pas un terme pour désigner les excès de certaines interventions chirurgicales ou interventions médicales de dépistage. On sait déjà qu'il existe trop d'intervention sur l'appendice (appendicectomie), trop de césarienne et trop d'ablation de l'utérus. Ces excès sont justifiés par la prudence. Le médecin préfère une intervention de trop sur l'appendice à une erreur de diagnostic qui peut entraîner des conséquences dramatiques.

 

Lire la suite
3
  2217 lectures
  0 commentaires
Mots-clés :
2217 lectures
0 commentaires

Alimentation saine: Quels aliments, quelle quantité?

carotte-celeri-poivron

La bonne alimentation est celle qui équilibre le nombre des calories, en répondant à nos besoins en aliments et en nutriments, tout en participant à la préservation de la bonne santé et à la prévention contre les maladies.

 

Une bonne alimentation : un ensemble de critères


 

balance-regime-sante

Maintien de la balance calorique 

 

 

Le maintien de l'équilibre calorique est un élément important pour maintenir un poids sain. La suralimentation qui conduit à la surcharge pondérale et à l'obésité est un problème sérieux augmentant ainsi le risque de certaines maladies, comme les maladies cardio-vasculaires, diabète, hypertension, et le cancer.Chez les patients ayant un poids normal, l'apport calorique doit être égal à la dépense énergétique. La recherche d'un équilibre calorique nécessite dans certains cas de limiter la consommation des calories, et d'augmenter la dépense énergétique en pratiquant une activité physique.Le lien entre la dépense énergétique totale et l'apport calorique quotidien varie selon l'âge, le sexe, le poids, et les niveaux d'activité physique. Calculer son apport calorique quotidien réel peut être facilité en utilisant un journal alimentaire de 24 heures, ou d'autres outils d'évaluation. Dans ce journal alimentaire, on peut noter les aliments consommés, les quantités, et calculer l'apport calorique.

 

 

Équilibre des macro nutriments

Le terme de macronutriments désigne les composés chimiques consommés en grande quantité, et qui fournissent l'essentiel de l'énergie au corps humain. On compte trois macros nutriments essentielles : glucides, protéines, graisses. Dans certains cas, les fibres alimentaires sont considérées comme des macros nutriments.

Selon les recommandations de l'association des nutritionnistes aux États-Unis, nos besoins énergétiques devraient être satisfaits par 45 à 60 % d'hydrates de carbone, 10 à 35 % de protéines, et 20 à 35 % de graisse.

 

Gateau

Les glucides et les hydrates de carbone 

La quantité et le type de glucides consommés comme par exemple simple ou complexe, grains entiers ou pas, jouent un rôle sur le taux de sucre dans le sang (glycémie) après le repas, et sur l'indice glycémique. Plusieurs études ont associé les régimes riches en indice glycémique au risque de développer de diabète de type 2, de maladies coronariennes, et certains cancers. L'index glycémique pour les aliments courants est disponible sur Internet.

C'est un moyen remportant pour équilibrer son régime alimentaire et de remplacer les glucides ayant un indice glycémique élevé comme la pizza, riz, et pâtisseries par des aliments ayant un indice glycémique faible comme les fruits et les légumes. Les sucres ajoutés ne représentent pas plus de 25 % du total de calories consommées.



repas Les protéines 

Les aliments riches en protéines sont indispensables pour notre santé. Les protéines existent dans les viandes maigres comme la volaille, les œufs, les haricots, les petit pois, les produits à base de soja, les noix. Cette consommation de protéine devrait éviter autant que possible les acides gras saturés qui sont présents dans la viande rouges et les viandes transformées.

Les sources de protéines alimentaires sont des aliments comme : viande, poisson, œufs, légumes, lait, ou des suppléments alimentaires préparés comme la caséine, lactosérum, soja. La source de protéine a un effet déterminant sur la santé. Les viandes rouges sont associées à une mortalité plus élevée par rapport aux viandes blanches.



huile

Le gras

Le type de matières grasses consommé dans un régime alimentaire est l'élément le plus important dans un régime alimentaire de point de vue qualité et quantité. Les acides gras saturés augmentent le risque de maladies coronariennes, les acides gras poly saturés comme oméga-3 ou 6) réduisent ce risque.

La consommation d'acides gras doit être aussi faible que possible. Les principales sources des acides gras saturés sont les margarines, et les graisses végétales partiellement hydrogénées. Ces matières grasses sont présentes dans de nombreux aliments transformés et dans la restauration rapide. Il existe des preuves que la consommation à long terme des acides d'huile de poisson riche en oméga 3 réduit le risque de maladies cardiovasculaires. Une à deux portions de poisson gras dans l'alimentation hebdomadaire est une bonne idée pour l'alimentation de personnes adultes et en bonne santé.

La consommation de graisses saturées riche en cholestérol affecte le taux de cholestérol dans le plasma. Un taux plasmatique élevé de cholestérol, en particulier le LDL est associé à un risque élevé de maladies coronariennes. On conseille une consommation inférieure à 300 mg par jour de cholestérol alimentaire.

 

legumes-fruits-fibres-alimentaires Les Fibre alimentaires 

La fibre alimentaire est la partie des plantes qui ne peut être digérées par les enzymes dans le tube digestif humain. La quantité recommandée de fibres alimentaires est de 14 g pour 1000 calories, c'est-à-dire 25 g par jour pour les femmes et 38 g par jour pour les hommes.

La consommation de 28 g de fibres par jour peut réduire le risque de crise cardiaque de 41 %. Les régimes riches en fibres peuvent protéger contre les maladies coronariennes par le contrôle des facteurs du risque cardio-vasculaire, en abaissant le taux d'insuline dans le sang, en réduisant le taux de lipides, et en diminuant la tension artérielle.

La consommation des fibres alimentaires peut avoir un effet protecteur contre le diabète en contrôlant le taux de sucre dans le sang (glycémie). De nombreuses études ont démontré un lien direct entre une faible consommation de fibres alimentaires, et l'apparition du cancer colorectal. La consommation de blé complet est associée à une réduction du taux du cancer recto-colique. Dans une étude analysant 20 000 décès, une consommation élevée de fibres alimentaires est associée à une réduction de risque de 22 % de la mortalité chez les hommes et chez les femmes.

 

Équilibre des micronutriments 

Le terme micronutriment désigne les nutriments consommés par petite quantité, comme les minéraux, les vitamines.

 selSodium 

L'apport de sodium alimentaire recommandé pour la population en générale est inférieur à 2,3 g de sodium ou 6 g de sel. Un apport alimentaire riche en sodium est associée avec le développement d'hypertension artérielle, de maladies cardiovasculaires. La réduction de la consommation de sodium est associée à une diminution du risque cardiaque et avec une réduction de la mortalité. Certaines personnes sont particulièrement sensibles au sodium dans le régime alimentaire : les personnes âgées, les patients atteints de maladie rénale chronique.




Creme glace

Calcium et vitamine D 

L'apport journalier recommandé en calcium pour les femmes ménopausées est de 1200 mg par jour, l'apport recommandé en vitamine D est de 400 unités par jour dans les personnes jeunes et au moins 800 unités par jour pour les adultes.

Le calcium et la vitamine D sont nécessaires pour la bonne santé osseuse. Le calcium et la vitamine D sont indispensables pour dans prévention de l'ostéoporose. Les patients devraient être encouragés à consommer des aliments contenant du calcium et vitamine D, tels les produits laitiers enrichis en vitamine D. L'effet d'un apport alimentaire de calcium en dehors de la santé osseuse est moins documenté.




brocolli

Acide folique 

L'acide folique joue un rôle important dans la synthèse des globules (érythropoïèse). Et joue également un rôle déterminant dans la grossesse, pour prévenir contre les anomalies du tube neural, futur système nerveux central. Les femmes qui cherchent à tomber enceinte, devrait augmenter leur consommation d'acide folique pour atteindre la dose minimale de 0,4 mg par jour.

Une grande consommation de folate alimentaire est associée avec une diminution du risque de cancer colorectal. Les études sur ce point sont contradictoires. Certaine étude n'ont trouve aucun effet protecteur de folate contre le cancer colique.




 legumes grillesLes vitamines 

Une bonne alimentation devrait apporter à l'organisme les vitamines nécessaires pour son bon fonctionnement.








 

Les groupes d'aliments 

Le groupe d'aliments joue un rôle dans la nutrition, et dans la santé. Par exemple, les fruits et les légumes sont associés avec une perte de poids, par contre les viandes rouges transformées, les viandes rouges non transformées, les aliments frits et les desserts sont associés avec une augmentation de poids. On peut schématiquement classer les groupes d'aliments en : fruits, légumes, céréales, produits laitiers, viandes.



fruits-legumes-diet Fruits et légumes 

Une bonne alimentation devrait contenir cinq portions de fruits et des légumes par jour. Les fruits et légumes sont une source riche de fibres, vitamines, minéraux essentiels, et glucides faibles en indice glycémique.

Les régimes riches en fruits et légumes sont associés à une diminution du risque de maladies cardio-vasculaires, de cancer, et de la mortalité.

Plusieurs études suggèrent une consommation régulière de fruits et de légumes est associée avec une diminution de risque de maladies coronariennes, et d'accidents vasculaires cérébraux. Le risque le plus faible est associé avec une forte consommation de légumes crucifères (brocoli, chou-fleur, chou, choux de Bruxelles), les légumes verts (laitue, haricots, épinards) et les agrumes riches en vitamine C. La consommation de six portions et plus de fruits et légumes ne semblent pas jouer un rôle plus important dans la protection que la consommation de cinq portions.

L'explication de ce rôle bénéfique des fruits et de légumes résident dans leur richesse en fibres alimentaires. Concernant le cancer, de nombreuses études ont montré des propriétés contre le cancer des fruits et les légumes. Certaines études mentionnent une association entre une consommation importante de tomates, et une réduction du cancer prostatique. Cependant, ces études demeurent discutables en raison de leur faible échantillonnage.
De grandes études ont montré une consommation importante de fruits et légumes est associée avec une nette diminution de la mortalité par maladies coronariennes, et par accident cérébral vasculaire. Cette consommation des fruits et légumes ne semble pas modifier les chiffres de mortalité par cancer. Une étude en 2014 constate que chaque portion de fruits et de légumes réduit le risque cardiaque 4 %.



 painsLes grains, les céréales.

La recommandation de consommer sous forme de grains complets la moitié de consommation quotidienne, est bien utile. Les aliments à base de blé, avoine, riz, maïs, ou orge sont considérés comme des produits céréaliers. Le pain est l'aliment à base de céréales le plus consommé, suivi des céréales du petit déjeuner, tortillas, et pâtes.

Les grains raffinés (riz blanc, pain blanc, céréales raffinées et sucrées) sont broyés, ce qui enlève leurs fibres, le fer et une bonne quantité de vitamines B, afin de donner une texture plus fine et améliorer la durée de vie.

Les grains enrichis sont des céréales raffinées avec fer et vitamines B ajoutés, mais pas de fibres dans la plupart des cas. Les aliments à base de grains entiers sont le riz brun, le complet, céréales à grains entiers, et flocons d'avoine. Ce sont une bonne source de fibres, de glucides avec un index glycémique inférieur.

Dans de nombreuses études, les céréales raffinées sont associés à une prise de poids à long terme, alors que les grains entiers sont associés à une perte de poids. Les patients doivent être informés de remplacer les céréales raffinées par des grains entiers.

 

 produits-laitiers

Les produits laitiers 

Les recommandations américaines en matière de nutrition invitent à consommer l'équivalent de trois tasses de produits laitiers par jour pour un régime hypocalorique. Les produits laitiers sont composés de lait, et des aliments à base de lait : le lait, le fromage, le yogourt et les desserts à base de lait comme yogourt glacé, crème glacée). Les produits laitiers sont une bonne source de protéines, de calcium, de vitamine D et de potassium. Les régimes qui réduisent la consommation des produits laitiers devraient assurer un apport adéquat de ces nutriments à partir d'autres d'autres sources.

Bien que le lait entier soit considéré comme un facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires en raison de son contenu en graisses saturées, il n'y a pas de preuve statistique que la consommation de lait ou de consommation de produits laitiers est associée à un risque accru de maladie cardio-vasculaire.

 

Les boissons 

alcool

Alcool 

L'alcool ne doit être consommé avec modération avec pas plus d'un verre par jour pour les femmes et deux verres par jour pour les hommes. Les risques et les avantages de la consommation d'alcool spécifiques varient en fonction des conditions de l'âge, du sexe, et de la santé de la personne. Pour la population en général, une consommation modérée d'alcool diminue généralement le risque de maladie cardio-vasculaires, en augmentant le risque de cancer du côlon et, chez les femmes, le cancer du sein. Dans le même temps, ceux qui ne boivent pas d'alcool n'ont pas besoin de commencer à boire de l'alcool.



boissons sucree

Boissons sucrées 

La consommation de boissons gazeuses et autres boissons sucrées est déconseillée.

Ces boissons sont une source importante de sucre raffiné dans le régime alimentaire. Les Boissons sucrées et le jus de fruits sont associés à un risque accru de gain de poids chez les hommes et chez les femmes adultes en bonne santé. Leur consommation augmente le risque d'hypertension.



 

Références

  1. Park Y, Subar AF, Hollenbeck A, Schatzkin A. Dietary fiber intake and mortality in the NIH-AARP diet and health study. Arch Intern Med 2011; 171:1061.
  2. Chuang SC, Norat T, Murphy N, et al. Fiber intake and total and cause-specific mortality in the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition cohort. Am J Clin Nutr 2012; 96:164.
  3. Mozaffarian D, Hao T, Rimm EB, et al. Changes in diet and lifestyle and long-term weight gain in women and men. N Engl J Med 2011; 364:2392.
  4. Crowe FL, Roddam AW, Key TJ, et al. Fruit and vegetable intake and mortality from ischaemic heart disease: results from the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition (EPIC)-Heart study. Eur Heart J 2011; 32:1235.
  5. Wang X, Ouyang Y, Liu J, et al. Fruit and vegetable consumption and mortality from all causes, cardiovascular disease, and cancer: systematic review and dose-response meta-analysis of prospective cohort studies. BMJ 2014; 349:g4490.
  6. Pan A, Sun Q, Bernstein AM, et al. Red meat consumption and mortality: results from 2prospective cohort studies. Arch Intern Med 2012; 172:555.
  7. Larsson SC, Orsini N. Red meat and processed meat consumption and all-cause mortality: a meta-analysis. Am J Epidemiol 2014; 179:282.
  8. 51. Cohen L, Curhan G, Forman J. Association of sweetened beverage intake with incident hypertension. J Gen Intern Med 2012; 27:1127.
  9. Schwingshackl L, Hoffmann G. Adherence to Mediterranean diet and risk of cancer: A systematic review and meta-analysis of observational studies. Int J Cancer 2014; 135:1884.
  10. Estruch R, Ros E, Salas-Salvadó J, et al. Primary prevention of cardiovascular disease with a Mediterranean diet. N Engl J Med 2013; 368:1279.

 

Lire la suite
3
  1032 lectures
  0 commentaires
1032 lectures
0 commentaires

Le médecin: son rôle entre alimentation et nutrition

meilleure-alimentation

Les principes qui définissent une alimentation saine génèrent des opinions contradictoires, surtout en ce qui concerne le choix alimentaire. L'information est partagée entre le médecin, les médias, l'expérience personnelle de chaque personne.

Quand le médecin intervient-il dans notre alimentation

 

De nombreuses personnes suivent des régimes alimentaires proposés par des médias plus ou moins sérieux, par des personnes plus ou moins neutres, avant de consulter le médecin en cas d'échec du régime alimentaire ou en cas de complications.

 

habitudes-alimentationChaque médecin est impliqué

Il y a une confusion générale sur les choix alimentaires. Les médecins continuent à être la première source respectée et valable en ce qui concerne la nutrition dans 60 à 70 % des cas selon les études américaines. Chaque médecin est impliqué dans la lutte contre l'obésité, et dans les choix des régimes capables d'améliorer l'évolution de certaines maladies métaboliques comme le diabète.





<h2abs11.5Conseils utiles et amicaux

Le médecin utilise plusieurs stratégies dans ses interventions. Il doit commencer par lutter contre le scepticisme des patients relatif à l'efficacité des interventions nutritionnelles. Les patients jugent les conseils médicaux en ce qui concerne la nutrition peu efficaces et peu utiles. Le médecin devrait formuler ses conseils sur une forme à la fois respectueuse, amicale et utile.

 

Traitements et préventions

Les médecins sont formés pour identifier les personnes à risque sanitaire. Le médecin peut formuler un conseil nutritionnel dans le cadre d'un traitement, comme par exemple l'hypertension artérielle ou le diabète, ou dans le cadre d'une prévention comme l'alimentation pendant la grossesse, ou la prévention de l'obésité.

Les choix alimentaires peuvent aider à diminuer certains facteurs de risque, ou diminuer le risque de certaines maladies comme les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, éventuellement le cancer.

Conseils simples et efficaces

Les conseils alimentaires peuvent être simples et efficaces comme par exemple encourager le patient à consommer des fibres alimentaires ou à réduire sa consommation de sucre ou de sel. Un conseil médical devrait être simple et efficace comme par exemple éviter les calories, ou éviter les acides gras saturés.

 

Consultation médicale en matière de nutrition2

C'est une consultation qui doit évaluer les facteurs de risque sanitaire, leurs liens avec le régime du patient, les composantes du régime alimentaire du patient, les contraintes psychologiques et psychosociales, le style de vie du patient.

 

medecine-nutritionAlimentation et maladie

Les données épidémiologiques actuelles confirment que le régime alimentaire occidental, riche en viandes rouges, en aliments gras, en desserts, et en sucres, est un mauvais régime alimentaire, associé à un risque accru d'obésité, diabète de type deux et de maladies cardio-vasculaires.

À l'opposé, les études confirment que les habitudes alimentaires riches en fruits, en légumes, en poissons, en volaille, pauvres en matières grasses sont associées à un risque faible de maladies cardio-vasculaires, et un risque faible de certaines lésions tumorales. Les médecins peuvent être utiles en aidant les patients à améliorer leur qualité de vie en modifiant le régime alimentaire, pour réduire les facteurs de risque de maladie métabolique, et de maladies cardio-vasculaires. Ces interventions médecins devraient être motivées par certains paramètres :

abs11.5-orange-l'indice de masse corporelle

L'indice de la masse corporelle reflète la masse graisseuse du corps, le surpoids est défini comme par une indice de masse corporelle entre 25 et 29,9 kg / m 2. L'obésité est définie comme un indice de masse corporelle de 30 kg / m 2 ou plus. L'obésité grave est définie par indice de masse corporelle supérieur à 40 kg / m2 ou supérieur à 35 kg / m2 associé à d'autres maladies.

abs11.5-orange-le taux de cholestérol à jeun

Le taux de LDL (composantes du cholestérol) peut être réduit, dans un délai de six semaines, par un traitement, ou un changement de régime alimentaire. Dans certains cas, les médecins préfèrent surveiller, ou adapter le traitement au style de vie du patient. Toutefois, un taux élevé de LDL incite le médecin à intervenir, et à proposer un conseil nutritionnel.

abs11.5-orange- Présence de certaines maladies

Le médecin peut formuler un conseil nutritionnel en face de certaines maladies comme le reflux gastro-oesophagien, l'anémie, la perte de poids, les maladies inflammatoires du tube digestif (maladie cœliaque, maladie de Crohn, colite).

 

Forme d'intervention médicale en matière de nutrition

manger-faim-satieteabs11.5-rouge Approche médicale simple de problèmes nutritionnels

Après avoir fait le bilan, le médecin peut juger utile de discuter nutrition avec son patient. L'approche peut être simple, pour répondre à la question : ce que vous pouvez faire pour améliorer votre régime alimentaire. Le médecin informe son patient de la nécessité de changer son régime alimentaire, sur le comportement alimentaire à suivre, et sur le risque de certains aliments comme le sucre en cas de diabète. En même temps, le médecin va insister sur l'importance d'une alimentation différente, privilégiant d'autres aliments comme les fruits.



pomme-boucheabs11.5-rouge Consommation élémentaire durant 24 heures>

C'est un moyen efficace. Le médecin commence par évaluer l'apport nutritionnel de son patient pendant 24 heures. Cela permet de comprendre certains détails du régime alimentaire, et de rechercher comment modifier ce régime. Chez les patients diabétiques, le médecin peut demander à son patient d'éviter certains aliments, et de le remplacer par d'autres aliments durant 24h.

Parfois, le médecin demande au patient les motivations de sa consommation. Que est la première chose que vous avez mangée hier ? Qu'est-ce que vous avez mangé hier devant la TV ? Combien de fois vous mangez avant de dormir ? Ces questions ont une double utilité : informer les médecins du régime alimentaire de son patient, et souligner au patient certains détails de son régime alimentaire.
En cas de consultation nutritionniste détaillée, le médecin peut demander également des détails concernant les boissons, ou les plats pour expliquer la composition de ces plats, l'apport calorique présent dans son alimentation quotidienne.

 

regime-liste-caloriesabs11.5-rouge Questionnaire de fréquences élémentaires

Parfois, le médecin a besoin de nombreuses réponses. Dans ce cas, et peut proposer à son patient un questionnaire détaillé. Le patient peut partir avec ce questionnaire, répondre aux questions chez lui, et revoir le médecin. C'est un outil d'évaluation assez performante qui permet au médecin de mieux comprendre les détails du régime alimentaire de son patient. Parfois ce questionnaire devra être détaillé, comme en cas d'allergie alimentaire. Le patient va répondre à de multiples questions pendant plusieurs jours.

Par exemple, si le patient a un taux élevé de cholestérol (LDL), le questionnaire devra explorer les sources de graisses saturées et non saturées dans l'alimentation, la consommation de viande, de fromage, d'aliments transformés, de produits laitiers, les crèmes glacées. Combien de repas par jour ? La composition de chaque repas ? Etc. Il s'agit dans ce cas d'une évaluation large et détaillée.

Cette évaluation détaillée peut révéler une consommation excessive de certains aliments, un manque de consommation d'autres aliments. En étudiant ce questionnaire, le médecin peut formuler une recommandation diététique simple, et précise.

 

journal-alimentationabs11.5-rougeRédaction d'un journal alimentaire

C'est un moyen d'évaluation de l'alimentation d'un patient. Dans ce cas, le patient ne répond pas aux questions. Il note seulement, dans un journal, les détails de son alimentation quotidienne pendant plusieurs jours. Le médecin prend en charge l'interprétation et l'évaluation du régime alimentaire de son patient.

Le journal alimentaire est indiqué en cas de problème alimentaire complexe comme l'allergie alimentaire. Le médecin cherchera un lien entre la consommation alimentaire précise et les symptômes de son patient. Le journal alimentaire peut avoir également une fonction éducative. Certains patients modifient déjà leurs régimes alimentaires en rédigeant leur journal. C'est une prise de conscience.



abs11.5-rougeOutil informatique d'évaluation alimentaire

Certains centres et certaines cliniques ont développé des outils complexes d'évaluation alimentaire consultables par Internet. Le patient peut répondre progressivement à un questionnaire complexe et complet, associé à des explications nécessaires pour comprendre les questions, et formuler des réponses. L'avantage de ce système est sa rapidité et son efficacité ; les réponses sont saisies, catégorisées, facilement exploitables. L'inconvénient de ce système est son coût : un coût élevé d'élaboration de mise en place, et un coût élevé d'entretien.



comportement-alimentaireabs11.5-rouge Évaluation comportementale

Dans de nombreux cas, l'évaluation comportementale fait partie de l'intervention médicale en matière de nutrition. Le comportement joue un rôle déterminant dans notre alimentation : le choix des aliments, le nombre de repas, le moment du repas, et la composition des repas. Chez certains patients diabétiques par exemple, le comportement alimentaire joue un rôle dans l'apparition de la maladie, ainsi que dans le traitement et le contrôle de la maladie.

L'évaluation comportementale implique également la relation entre le style de vie et d'alimentation. Les patients qui voyagent beaucoup, ont une alimentation plus désordonnée que les personnes sédentaires, en famille. Les pratiques culturelles et religieuses jouent un rôle sur nos aliments. Le stress, l'ambiance familiale et d'autres facteurs peuvent aussi influencer notre alimentation.
Le médecin prendra en compte ces éléments, pour adapter ses conseils au style de vie du patient, en proposant quelques modifications, en suggérant d'augmenter la fréquence de l'activité physique.

La nourriture est également un moyen d'expression émotionnelle. Les patients expriment leurs émotions à travers leur consommation alimentaire. Dans ce cas, tout changement de comportement alimentaire risque de s'accompagner de stress pour le patient. Le médecin cherchera avec son patient la meilleure stratégie possible, le soutien émotionnel disponible au sein de la famille et de l'entourage du patient.
En cas de troubles de comportement alimentaire, le médecin fera appel à d'autres praticiens comme les nutritionnistes, psychologues, voir les psychiatres pour élaborer la stratégie la plus utile à son patient.

 

Références

Wynn K, Trudeau JD, Taunton K, et al. Nutrition in primary care: current practices, attitudes, and barriers. Can Fam Physician 2010; 56:e109.
Ma Y, Olendzki BC, Pagoto SL, et al. What are patients actually eating: the dietary practices of cardiovascular disease patients. Curr Opin Cardiol 2010; 25:518.
Katcher HI, Hill AM, Lanford JL, et al. Lifestyle approaches and dietary strategies to lower LDL-cholesterol and triglycerides and raise HDL-cholesterol. Endocrinol Metab Clin North Am 2009; 38:45.
Park Y, Subar AF, Hollenbeck A, Schatzkin A. Dietary fiber intake and mortality in the NIH-AARP diet and health study. Arch Intern Med 2011; 171:1061.
Feig DI. Sugar-sweetened beverages and hypertension. Future Cardiol 2010; 6:773.
Schusdziarra V, Hausmann M, Wiedemann C, et al. Successful weight loss and maintenance in everyday clinical practice with an individually tailored change of eating habits on the basis of food energy density. Eur J Nutr 2011; 50:351.

Lire la suite
3
  1169 lectures
  0 commentaires
1169 lectures
0 commentaires

Savoir acheter vos aliments

achat-aliments

 

Savoir choisir les aliments fait partie de toute stratégie de prévention du risque alimentaire. Il est indispensable de bien choisir, de bien acheter pour améliorer votre alimentation, votre santé et préserver autant que possible votre sécurité alimentaire.

 

Savoir acheter

 

-il est important de faire les courses souvent, et en petite quantité à chaque fois, de façon à consommer le plus de produits frais possible, et d'éviter de stocker longtemps les denrées alimentaires périssables qui perdront beaucoup et rapidement leurs qualités nutritives et gustatives.
- acheter les aliments valables, vérifier les points importants comme la composition, l'origine, l'apport nutritif et calorique et la date limite de consommation.
- en cas de besoins spécifiques, comme les besoins des femmes enceintes, ou les besoins des personnes souffrant d'allergie alimentaire, préparez votre liste, en notant les éléments à éviter, puis les aliments à acheter. Demandez conseil et n'hésitez pas à consulter les catalogues des centres spécialisés.
- acheter en premier lieu les produits les moins fragiles, puis les fruits et légumes en prenant soin de les emballer séparément. Terminer par les produits congelés, surgelés ou réfrigérés comme la viande, les poissons, ou les produits laitiers. Vous pouvez utiliser un sac isotherme ou une petite glacière pour rapporter les courses fragiles à la maison. Vous disposez d'une demi-heure à une heure pour respecter la chaîne du froid. Si vous dépassez ce délai, il est obligatoire de consommer ces aliments le jour même et d'éviter leur stockage.
- méfiance sur les offres spéciales, leur objectif est d'écouler les denrées parvenues en date limite de vente. Vérifiez attentivement ces offres, les dates et les compositions.
- éviter les produits aux emballages douteux, ouverts, sales ou abîmés, boite de conserve déformée. Évitez également tout produit ayant subi une rupture de la chaîne du froid.
- pendant le transport, essayez de ranger séparément les produits alimentaires et produits toxiques comme les produits de jardinage ou les produits de bricolage ou produits de nettoyage.
- éviter les produits déjà préparés ou cuisinés autant que possible, ils sont chers, plus caloriques ou contiennent des conservateurs ou des additifs (souvent plus de sel, de sucre que votre préparation ordinaire).

 

savoir-choisir-etre-informeSavoir choisir, être informé

 

Il existe de nombreux labels et de nombreuses étiquettes et de nombreuses catégories sur chaque aliment. L'étiquetage ne permet pas de garantir la sécurité alimentaire d'une façon absolue, mais peut améliorer la qualité alimentaire et participe à réduire le risque alimentaire. Par exemple appellation d'origine contrôlée, label rouge, agriculture biologique peuvent être des indicateurs de produits de qualité particulière ou d'une origine spécifique.

 

La législation française impose aux producteurs de denrées alimentaires de faire figurer sur les étiquettes un minimum d'informations exactes : le nom légal qui informe le consommateur de la composition du produit comme par exemple crème aux œufs, la liste des ingrédients énumérés par ordre de poids décroissant, y compris les additifs, les colorants, les conservateurs, les agents de texture et les organismes génétiquement modifiés. Vous trouverez également sur le produit la valeur nutritionnelle, c'est-à-dire les teneurs en protides, en glucides, en lipides, ainsi que l'apport en calories.

 

Vous trouvez sur le produit des indications particulières et des conseils de stockage, la température de conservation. Dans certains cas, vous trouvez le nom et l'adresse du fabricant et du distributeur.


Mentionner la date de fabrication est obligatoire ainsi que le code du lot de fabrication qui se présente en général sous forme des chiffres précédés d'un L en majuscule.
Vous trouvez sur chaque produit la date limite de consommation, et la date limite d'utilisation optimale. Vérifier la fameuse phrase " A consommer de préférence avant " cela signifie que le produit peut être consommé autour de cette date.

 

 

etre-informe-pour-achter-les-alimentsPour mieux Acheter

 

Organisation

On peut s'organiser un minimum, pour faire les courses au moins une fois par semaine, acheter des légumes à différents stades de maturité, de commencer à manger les plus fragiles et les plus mûrs. Les champignons et les salades se conservent un jour ou deux au frigo, les tomates et les poivrons pendant une semaine, les pommes de terre plus longtemps. Vous pouvez également recourir aux surgelés de produit non transformé (petits pois, carottes, fèves, épinard etc) natures, irréprochables sur le plan de santé, parfois moins chers que les légumes frais.

 

Respecter les saisons

C'est le meilleur moyen de manger de bons produits, au bon moment. Leur composition est appropriée à la saison, et parfois même aux besoins de notre organisme. Les fruits les plus riches en eau et les plus rafraîchissants sont proposés en été, telle la pastèque ou les fruits les plus riches en vitamine C sont proposés en hiver comme les mandarines et les oranges. En respectant les saisons, on mange des fruits et des légumes au meilleur prix, au maximum de leur saveur, et de leurs éléments bénéfiques.

 

Diversifier vos achats

 

Ne cédez pas à un goût particulier, à une variété particulière. Essayer plusieurs recettes pour consommer le maximum de légumes et de fruits que vous trouvez sur le marché.

 

Cesser de tout éplucher

 

Vous pouvez cuisiner une majorité de légumes sans éplucher, vous ne perdez pas ainsi leurs éléments nutritifs bénéfiques. Si vous trouvez que le légume est difficile à cuire sans épluchage, vous pouvez les découper, et les cuisiner sans épluchage

 

Ne laissez pas tremper

 

Ne laissez pas tremper les champignons, les fruits et légumes dans l'eau, surtout les salades et les fraises. Ces légumes perdent leurs minéraux.

 

pour-mieux-acheter-alimentsQuand vous achetez des légumes

 

-Certains légumes devraient être achetés de manière réflexe, en raison de leur importance nutritive comme les oignons, les fines herbes et l'ail.

 

-Consommer différentes parties de la plante, les racines en consommant des navets et des carottes, des graines en consommant des haricots ou du soja, des feuilles en consommant des laitues et des épinards, des fruits en consommant des courgettes, tomates, ou des aubergines. Cette façon de consommer nous apporte des éléments nutritifs importants et variés.

 

-Quand vous préparez des légumes, essayer de trouver des recettes qui gardent le légume le plus proche possible son état naturel. PLus la méthode de cuisson est rapide, plus il conservera vitamines et minéraux. À l'inverse, quand les légumes sont découpés, frits ou réchauffés, ils perdent progressivement leurs éléments.

 

- Essayer d'éviter les préparations de type purée déshydratée, les frites congelées ou chips. Vous pouvez les faire à la maison rapidement, en améliorant la qualité, et en économisant le prix.

 

savoir-acheter-les-fruitsQuand vous achetez des fruits

-adoptez progressivement les bonnes habitudes concernant les fruits, la meilleure habitude est de servir un fruit frais à la fin de chaque repas (habitude des pays du sud). En remplaçant les desserts par des fruits, vous gagnez des éléments nutritifs importants pour lutter contre le cancer, les maladies cardiaques et contre l'obésité.

 

-si vous digérez mal certains fruits crus, vous pouvez les cuire (compote) ou les manger à distance des repas, une demi-heure avant le repas, ou 2 heures après le repas.

 

-éviter autant que possible d'ajouter du sucre sur les fruits sucrés comme les fraises, les framboises, poires, mirabelles etc. Vous pouvez faire également une salade de fruits mélangés ou le goût sucré d'un fruit (orange) remplace efficacement le sucre.


-chercher les fruits mûrs, pour éviter des inconforts digestifs comme les maux d'estomac ou la diarrhée (avec les fruits non à maturité).

 

-quand vous faites vos achats, n'oubliez pas les fruits exotiques, riches en antioxydants. Ils sont riches également en vitamines utiles et en saveur.
-si vous préparez des jus de fruits, il faut les boire rapidement après préparation, pour ne pas perdre les vitamines surtout la vitamine C.

 

-éviter la mauvaise habitude de commencer la journée avec des fruits. L'estomac à jeun peut être irrité par l'acidité des jus de fruits, surtout si vous prenez également un café.

 

 

Lire la suite
3
  1130 lectures
  0 commentaires
1130 lectures
0 commentaires

Comprendre le sommeil pour bien dormir

 

sommeil-couple-reveil

Un jeune adulte actif sur deux se plaint de ne pas dormir assez, ou de ne pas avoir une qualité de sommeil, incrimine d'abord le souci du travail, ou les soucis personnels. En Europe, une personne sur trois dort mal.


Bien dormir : Qualité de sommeil

 

 Bien dormir : Qualité de sommeil

 

Le sommeil est un état périodique nécessaire caractérisé par une suspension de la vigilance, de la conscience, et par une résolution musculaire. L'homme endormi, est déconnecté du monde extérieur. Le comportement est caractérisé par l'occlusion des yeux, c'est-à-dire : fermeture des paupières, chute du tonus musculaire, élévation de la plupart des cellules de perception, diminution des rythmes respiratoires et cardiaques, légère baisse de la température.


Le sommeil, c'est le tiers de l'existence dans une vie humaine. Le sommeil permet de se construire, de se ressourcer, de se reposer, de résister aux agressions microbiennes, au stress, à la dépression, et permet la préservation de la mémoire.


La privation de sommeil favorise l'obésité, l'hypertension artérielle, diabète, amplifie le risque cardio-vasculaire, encourage l'apparition de l'anxiété, et d'autres maladies. Le manque de sommeil affecte profondément la concentration et la vigilance, conduire une voiture après 18 heures d'éveil équivaut à la même perte de vigilance que celle qui apparaît lors d'une alcoolémie de 0,5 g par litre.

Physiologie du sommeil normal

 

Pour comprendre le sommeil, on utilise plusieurs mesures concernant l'activité électrique cérébrale évaluée par électroencéphalogramme, l'activité des mouvements oculaires, et l'activité musculaire. Avec ces trois paramètres enregistrés, on peut suivre les enregistrements sur le même sujet pendant 24 heures, c'est-à-dire durant le cycle normal de veille et de sommeil.

Les types de sommeil

 

A partir des enregistrements de l'activité électrique cérébrale, des mouvements oculaires, et de l'activité musculaire, on peut distinguer :
-le sommeil à ondes lentes, nommé également le sommeil lent ou le sommeil profond.
-le sommeil à ondes et aux mouvements oculaires rapides nommé le sommeil paradoxal ou le sommeil avec rêve, ou le sommeil rapide.

Le sommeil à ondes lentes

 

Ce sommeil profond est caractérisé par quatre stades :


-le stade 1, celui de l'endormissement, dure quelques minutes. C'est une transition entre l'éveil et le sommeil confirmé, elle correspond au temps où l'on commence à s'éloigner du monde extérieur et à devenir moins réactif. Ce stade correspond au moment où la personne se trouve dans un état intermédiaire entre la veille et le sommeil.
L'activité cérébrale devient pauvre, calme, pendant la phase de somnolence, puis une deuxième phase apparaît, c'est la disparition complète des ondes d'éveil et apparition de rythme dit le rythme thêta : c'est le stade du sommeil léger.


-le stade 2 dure d'environ 20 minutes, c'est le stade de sommeil léger. Le dormeur peut encore se réveiller facilement et réagir rapidement. C'est le stade où les ondes de type thêta deviennent plus caractéristiques, s'amplifient. Le tonus musculaire se relâche progressivement.
Les stades 3 et 4 sont les stades du sommeil lent, profond, puis du sommeil lent et très profond. Il faut une centaine de minutes par nuit pour être en forme le matin. Le dormeur est alors difficile à réveiller. La récupération physique dépend de ces stades.


Le stade 3 correspond au sommeil profond, le stade 4 au sommeil très profond. Dans ces deux derniers stades, l'électroencéphalogramme est constitué d'ondes lentes continues, quelquefois entrecoupées d'ondes plus amples.


Au sommeil lent correspond un repos somatique, c'est-à-dire repos de l'organisme, du corps. Le sujet bouge peu, on ne compte que 20 à 30 grands mouvements pendant la nuit. Le tonus musculaire est abaissé, les réflexes sont légèrement diminués, les mouvements oculaires sont lents, et non conjugués.
Au niveau du système nerveux, on observe une prédominance du système parasympathique, qui se traduit par une diminution du rythme cardiaque, et respiratoire, une diminution de la pression artérielle, et de la température centrale.

Le sommeil à ondes et à mouvements oculaires rapides

 

C'est le sommeil paradoxal, qui dure de 15 à 30 minutes. La personne dort plus profondément qu'en stade 4. Les muscles sont détendus, le cerveau et le coeur fonctionnent à vive allure, les yeux sont agités par des saccades rapides. Cette phase de mouvements oculaires rapides est celle des rêves qui jouent un rôle important dans l'assimilation du savoir acquis dans la journée, pour entretenir la mémoire procédurale, pour assurer une récupération psychique.
Le sommeil paradoxal continue à passionner les chercheurs. Il survient de façon rythmique, découpe le sommeil lent en un certain nombre de cycle. Le sommeil paradoxal est caractérisé par un électroencéphalogramme identique à celui du stade 1 du sommeil, le stade de l'endormissement, mais avec des mouvements oculaires rapides, bilatéraux, conjugués, qui ressemblent au mouvement de fixation visuelle rencontrée lors de l'état de veille.
Ce sommeil s'accompagne de secousses musculaires, d'irrégularités cardiaques, respiratoires, et de modifications de la tension artérielle. Pendant le sommeil paradoxal, l'organisme est parfaitement réveillé sur le plan métabolique : les hormones sont actives, les neurotransmetteurs sont en action, on note une intense activité cérébrale.
Chez les hommes, on retrouve des phénomènes d'érection, sans lien avec un contenu sexuel, ou avec un rêve érotique. Le sommeil paradoxal correspond à l'état de sommeil accompagné d'un cortège de phénomènes d'éveil organique. Autrement dit, le cerveau conscient est endormi, le système nerveux autonome est réveillé, ainsi que l'organisme. C'est pendant cette phase de sommeil paradoxal où l'organisme est en pleine activité qu'apparaissent les crises d'asthme, l'infarctus du myocarde, et les accidents vasculaires cérébraux.

L'organisation du sommeil

 

Les différents stades du sommeil sont organisés en cycles interrompus par des phases de sommeil paradoxal avec rêve. Les quantités absolues et relatives de chaque phase sont relativement constantes d'un sujet à un autre, mais varie selon l'âge. L'organisation du sommeil correspond à un sommeil lent et profond en stade 3 et 4 qui occupe la majeure partie du premier tiers de la nuit, ce qu'on appelle souvent le premier sommeil. Le sommeil paradoxal intervient après 90 à 120 minutes de sommeil lent. Il découpe le sommeil lent en cycles composés de sommeil lent de stade 1 et 2, c'est-à-dire un endormissement et en sommeil léger. Le sommeil paradoxal avec rêve représente environ 20 % du sommeil total.
Les sujets qui prétendent ne jamais rêver, ou ceux qui ne se souviennent plus de leurs rêves passent par cette phase.
Le sommeil lent récupérateur est plus abondant au début de la nuit, le sommeil rapide et paradoxal est plus abondant à la fin de nuit. Le réveil spontané est celui qui se produit à l'issue d'un cycle, sous l'effet d'un bruit de l'environnement quand le sommeil devient très léger. Un bon sommeil dure au moins 5 heures. C'est la durée minimale, au-dessous de laquelle on aura du mal à avoir suffisamment de sommeil lent, profond.

Le rythme veille-sommeil

 

Le cycle veille-sommeil se fait chez l'homme sur un rythme de 24 heures. Il coïncide généralement avec alternance lumière-obscurité. L'apparition de la lumière artificielle dans les sociétés modernes à modifier ce rythme. L'augmentation de la durée d'éclairement allonge la durée de veille possible. Notre rythme de vie devient un rythme différent de notre rythme de sommeil.

Le rythme circadien

 

C'est un rythme biologique qui 24 heures. Le terme vient du latin circa (presque) et de dies (jour).
C'est un rythme défini par l'alternance entre veille et sommeil. Le rythme circadien est stable d'un individu à l'autre au cours des différentes périodes de sa vie.
En fonction du rythme circadien, le sommeil lent profond est peu influencé par l'horaire. À l'inverse, le sommeil paradoxal est influencé par l'horaire. Ce type de sommeil intervient vers les fins de nuit et vers la matinée entre 1 h et 13 h.
Cela peut expliquer les troubles psycho-physiologiques de certains travailleurs nocturnes. Il faut savoir à ce propos, que 10 % des gens sont incapables physiologiquement de travailler la nuit.

La sieste

 

L'influence de la sieste varie selon l'heure à laquelle elle est effectuée. La sieste matinale est bénéfique et riche en sommeil paradoxal, elle ne perturbe pas le sommet de la nuit. La sieste au début de l'après-midi peut comporter les deux types de sommeil, son influence reste modérée sur le sommeil de la nuit suivante. Par contre, l'assiette de l'après-midi est néfaste, elle comprend du sommeil profond, et peut perturber le sommeil nocturne. C'est le problème de certains insomniaques, qui croient compenser par des siestes d'après-midi leur manque de sommeil nocturne. Ils deviennent de mauvais dormeurs.

La durée du sommeil

 

Un nourrisson de moins de trois mois peut dormir 16 à 20 heures par jour. Un bébé de six semaines ne fait pas la différence entre le jour et la nuit. Un bébé de neuf mois fait des nuits de 12 h et des siestes de 3 à 5 heures.
Un jeune enfant dort 11 à 12 heures la nuit, et 3 heures le jour.
Un adolescent dort de 7 à 9 heures. Les adolescents ont de plus en plus tendance à retarder l'heure du coucher, et assument un décalage entre leurs horaires de sommeil et leurs rythmes scolaires. Il y a alors une perte d'adaptation aux contraintes sociales, qui risque de déboucher sur des conséquences néfastes : mauvais résultats scolaires, absentéisme matinal, ou parfois déscolarisation. Pour bien vivre le rythme imposé par l'école, il est important de dormir avant 23 h et de se lever à 7:00 du matin.
Chez les seignors, le sommeil diminue peu. Par contre, le sommeil a tendance à se répartir en épisodes avec plus de réveil la nuit et une sieste de jour. Les personnes âgées qui ont envie de dormir le nuit, ne doivent pas faire une sieste à la fin de l'après-midi, mais au début de l'après-midi.

Qualité de sommeil

 

La qualité et la quantité de sommeil varient en fonction de l'âge. Le sommeil du nourrisson comprend deux phases : une sieste diurne, et un sommeil nocturne. Vers l'âge de cinq ans, l'enfant acquiert le rythme monophasique de l'adulte (sommeil durant une nuit entière). La fragmentation de ce rythme apparaît au cours de la vieillesse où l'on constate une diminution du temps de sommeil profond et paradoxal, et une augmentation du temps de sommeil léger. Cette altération progressive du sommeil s'accompagne d'une augmentation de la fréquence des réveils nocturnes.

Comprendre le sommeil pour bien dormi

 

-pour bien dormir, être actif le jour est une bonne idée. Rester au lit à se reposer durant la journée est une mauvaise idée, cela diminue le contraste qui peut exister entre le jour et la nuit.


-profiter au maximum de la lumière du jour, de la physiologie du cycle veille sommeil gouvernée par l'alternance entre le jour et la nuit, la lumière et l'obscurité.
-dormir dans l'obscurité totale afin que la glande pinéale située dans le cerveau secrète de la mélatonine, l'hormone qui peut aider le sommeil.
-proscrire les activités intellectuelles, stressantes, angoissantes avant d'aller au lit.


- Éviter les discussions animées sur les forums d'Internet, par téléphone, les programmes TV violent, les films d'horreur ou les excitants avant de dormir.
-s'abstenir de faire du sport intensif en fin de journée, préférer les activités de détente comme les discussions tranquilles, la musique, la lecture, ou les programmes TV distrayants ou amusants.


-rejoindre son lit dès les premiers signes d'endormissement : bâillements, somnolence, sensation d'engourdissement, baisse de la concentration. L'heure du coucher ne doit être dictée que par l'envie de dormir, par les signes avant-coureurs du sommeil, quelles que soit l'heure.
-éviter les dîners trops copieux ou trop arrosés, surtout des aliments lourds à digérer comme les sauces, des fritures, l'alcool, et les plats épicés.
-éviter les boissons trop diurétiques avant de dormir.
-et supprimer les excitants au moins 6 heures avant le coucher, c'est-à-dire le café, le Cola, thé, et les fruits à forte teneur en vitamine C. Vous pouvez prendre des infusions ou des fruits peu riches en vitamine C.
-respecter vos rituels de sommeil, en faisant une lecture calme et relaxante, écouter de la musique, se mettre en pyjama, ou s'allonger devant la télé pendant quelques minutes.
-éviter les bains (ou les douches) trop chauds ou trop froids avant de dormir.
-dormir raisonnablement couvert, dans une chambre calme, fraîche et pas trop chauffée.
-dormir sur une literie en bon état, avec un matelas de qualité acceptable. Votre oreiller doit maintenir votre tête et vos cervicales à l'horizontale ou presque, dans l'axe de la colonne vertébrale.
-rattraper une nuit trop courte (ou de mauvaise qualité) la nuit suivante, en évitant les siestes trop longues de l'après-midi.
-éviter de faire le diagnostic d'une insomnie sur soi-même, éviter l'automédication et la prise des somnifères sans prescription médicale après examen et vérification.

Réf:


Berry RB, Budhiraja R, Gottlieb DJ, et al. Rules for scoring respiratory events in sleep: update of the 2007 AASM Manual for the Scoring of Sleep and Associated Events. Deliberations of the Sleep Apnea Definitions Task Force of the American Academy of Sleep Medicine. J Clin Sleep Med 2012; 8:597.
Magalang UJ, Chen NH, Cistulli PA, et al. Agreement in the scoring of respiratory events and sleep among international sleep centers. Sleep 2013; 36:591.
Proctor A, Bianchi MT. Clinical pharmacology in sleep medicine. ISRN Pharmacol 2012; 2012:914168.
Berry RB, Brooks R, Gamaldo CE, et al. AASM Manual for the Scoring of Sleep and Associated Events: Rules, Terminology and Technical Specifications, 2.0.2, American Academy of Sleep Medicine, Darien, Illinois 2013.
Howell MJ. Parasomnias: an updated review. Neurotherapeutics 2012; 9:753.
Anderson KN, Bradley AJ. Sleep disturbance in mental health problems and neurodegenerative disease. Nat Sci Sleep 2013; 5:61.
Porkka-Heiskanen T, Zitting KM, Wigren HK. Sleep, its regulation and possible mechanisms of sleep disturbances. Acta Physiol (Oxf) 2013; 208:311.
Xie L, Kang H, Xu Q, et al. Sleep drives metabolite clearance from the adult brain. Science 2013; 342:373.
Tononi G, Cirelli C. Sleep and the price of plasticity: from synaptic and cellular homeostasis to memory consolidation and integration. Neuron 2014; 81:12.

 

Lire la suite
2
  1251 lectures
  0 commentaires
1251 lectures
0 commentaires

Probiotiques et prébiotiques

aliments

 Probiotiques et prébiotiques, c'est quoi ?

Au milieu des années 90, les prébiotiques, et les probiotiques ont été l'objet de nombreuses discussions et études scientifiques pour évaluer leurs actions et leurs potentiels.

 

Probiotiques et prébiotiques, c'est quoi?

 

Les probiotiques sont des bactéries vivantes, qui exercent un effet bénéfique sur la santé, modifient la flore de l'intestin pour favoriser la présence des "bonnes" bactéries. Les probiotiques facilitent le rétablissement de la flore microbienne de l'intestin. Ces probiotiques agissent en modulant le système immunitaire, en renforçant la muqueuse intestinale, en jouant un rôle antimicrobien, et un rôle anticancéreux. Au sein du système digestif, ces probiotiques aident à digérer certaines fibres alimentaires et à absorber des nutriments utiles.

 

La plupart des Probiotiques sont des dérivés alimentaires, particulièrement des produits cultivés à partir du lait. La liste de ces micro-organismes inclut des bacilles d'acide lactique (comme les lactobacilles et Bifidobacterium), des variétés non pathogènes de butyricum d'Escherichia coli (par exemple, Escherichia coli Nissle 1917), ou d'autres.

 

Les études suggèrent une potentielle efficacité des probiotiques dans plusieurs maladies gastro-intestinales, et surtout dans les maladies inflammatoires comme la pouchite. D'autres avantages thérapeutiques ont été également mentionnés dans le traitement de la diarrhée liée aux antibiotiques, la colite infectieuse par clostridium difficile, la diarrhée infectieuse, colite irritable, et l'allergie alimentaire.

 

Les prébiotiques sont des nutriments (polymère de glucide). Il est impossible de digérer les prébiotiques. Leur présence dans les intestins favorise le développement et le maintient des populations probiotiques, car ces derniers sont les seuls à pouvoir les utiliser pour se nourrir. Les prébiotiques permettent aux probiotiques de fonctionner de façon optimale et d'avoir une croissance adéquate.

 

Différents prébiotiques sont disponibles, incorporés à des aliments. L'inuline, un extrait de la racine de chicorée, est le plus fréquent. Les prébiotiques se retrouvent aussi naturellement dans certains aliments tels que l'ail, les oignons, les asperges, les artichauts, les bananes.

 

Les Prébiotiques augmentent également la disponibilité biologique et la prise des minéraux ; des données suggèrent qu'ils réduisent le risque d'obésité en favorisant la perte de poids et la sensation de satiété. Des études supplémentaires sont indispensables pour définir les liens entre la consommation des prébiotiques et l'amélioration de la santé des personnes, pour étudier les interactions entre la flore bactérienne des intestins et la santé globale de la personne et sa santé digestive.

 

Références:

Brownawell, Caers, Gibson, Kendall, Lewis, Ringel, Slavin: Prebiotics and the health benefits of fiber: current regulatory status, future research, and goals. J Nutr.  2012; 142(5):962-74

Lire la suite
3
  1715 lectures
  0 commentaires
1715 lectures
0 commentaires

Produits de beauté : utilité ou bien-être ?

 

femmes visages eau bleu piscine sante

Les gens achètent des produits de beauté pour des motifs essentiellement émotionnels.

 On se pose toujours cette question en achetant un produit de beauté. Il suffit d'observer avec quelle minutie et quelle précision, les clientes font leur choix,  on se demande si ces produits sont recherchés pour leur efficacité sur la peau ou pour d'autres raisons comme la présentation, la texture, l'odeur et les sensations de bien être !! 

Prenons par exemple les produit de beauté  les plus recherchés : la fameuse crème hydratante, fonds de teint et les  crèmes antirides.

 Les études semblent souligner en premier l'aspect émotionnel dans les motivations des achats, et des choix. Les marques et les fabricants comptent aussi bien sur la présentation que sur l'émotion procurée par le produit pour assurer la commercialisation.

 Selon les consommatrices, ces produits réveillent des émotions positives, une sorte de bien-être, réduisent les sentiments de stress et de culpabilité.

Des chercheurs ont effectué des pour évaluer les motifs d'achat de produits de beauté.

La satisfaction de la cliente est plus grande quand les produits de beauté renforcent les émotions positives et allègent l'inconfort vis-à-vis de l'image de soi.

Les émotions positives véhiculées par les produits de beauté sont renforcées par l'image sociale, les fabricants de ces produits utilisent des modèles très attrayants dans leur publicité pour toucher les consommatrices. Les consommatrices comparent leur propre niveau d'attirance physique à celui des modèles utilisés dans la publicité.

Dans la décision d'achat, les femmes cherchent à travers ces produits d'améliorer leurs capacités d'être sexy et attirantes.  Ces tendances sont inconscientes, ou sous-estimées. L'achat d'un produit de beauté répond à ce besoin d'être belle, attirante et désirable. Le rouge à lèvres, les crèmes colorées, les crèmes antirides et d'autres produit sont considérés comme des moyens pour une belle image, une bonne santé, et des émotions positives.

 

.

Lire la suite
3
  1968 lectures
  0 commentaires
1968 lectures
0 commentaires

Je me réjouis des malheurs des autres !

femme-troublee

 

Dans un mail, Patricia avoue qu'elle se réjouit des malheurs des autres. Ce sentiment intime la met mal à l'aise. Elle avoue qu'elle jalouse les autres, se réjouit de leur malheur, et se sent parfois coupable.

 

"Pourquoi les gens ne peuvent s'empêcher de sentir un plaisir quand le malheur frappe les autres? Je ne vous cache pas que ce sentiment m'étonne, je n'arrive pas à savoir ce qui alimente mon intérêt pour le désastre et le malheur. Il m'arrive parfois de regarder à la télévision la vie des gens riches et célèbres, et lorsqu'un présentateur de télé passe devant les juges, je suis plutôt joyeuse, et quand un grand patron d'entreprise est viré, je suis contente en me répétant : il mérite.

 

Mon voisin a fait installer une jolie piscine bleue dans son jardin. J'en étais jalouse, presque malade mais récemment, ce voisin divorce.

La maison est mise en vente. J'ai eu un sentiment de joie à ma grande honte!! . Je ne gagne rien à ces malheurs, mais cela me fait plaisir, c'est curieux. Comment analyser ma " méchanceté?"

 

Les humains s'évaluent en fonction des gens qui les entourent, comme dans un jeu de miroir. Si les gens autour de nous trébuchent, notre estime personnelle augmente.

 

Schopenhauer décrivait ce sentiment comme " la réjouissance méchante : schadenfreude". Certains pensent que l'humain serait programmé pour jouir du malheur des autres.

 

Comment réagit un groupe qui observe deux étudiants? Le premier: privilégié, voiture, copine, bonnes notes, famille riche, et un autre jeune homme pauvre, sans copine, sans voiture, notes moyennes. Il y a une forte chance que le groupe d'observateurs envie le sort du premier mais se réjouit de sa chute. Comme si l'envie constituait un puissant déclencheur de la jouissance méchante " schadenfreude ".

 

D'autres pensent que c'est le ressentiment qui agit dans ces cas; Plus on jugeait que les gens ne méritaient pas leur statut, plus on a plaisir à leur chute". Vous ne les croyez pas méritants, et vous ressentez la schadenfreude. !!!

 

Les personnes que nous envions le plus sont celles qui nous sont les plus proches. Mais l'âge de l'information, la télévision, et Internet, ont compliqué la situation en nous mettant en concurrence avec des personnes que nous ne connaissons pas. Il est risible de passer son temps à regarder à la télévision les malheurs d'un homme riche jugé à l'autre bout de la terre et pourtant c'est ce que nous faisons, comme si la piscine bleue était dans nos têtes avant d'être dans la réalité.

 

Lorsqu'un puissant est condamné par la justice, certains ressentent les mêmes émotions ou lorsqu'un collègue surpayé est mis à la porte. Lorsqu'un voisin riche divorce, on se réjouit. Cela nous rassure, les riches divorcent, les piscines sont vendues, et nous avons notre bonheur familial même sans piscine. Donc, la piscine si convoitée n'a plus d'intérêt.,

 

L'augmentation de l'estime de soi diminue l'intensité du ressentiment. Une bonne estime de soi permet de ne jalouser personne ni d'envier les piscines bleues !!!

 

Que voulez-vous Patricia, les humains sont comme ça !!! Mais entre-nous, pensez-vous que la piscine fait le bonheur?

 

Lire la suite
1
  1608 lectures
  0 commentaires
1608 lectures
0 commentaires
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook