En vedette

Voir Venise et mourir ! Oui mais plutôt hors saison

noel venise

 

Voir Venise et mourir ! Oui mais plutôt hors saison


Depuis de nombreux siècles, on redoute la disparition de Venise sous les eaux. Venise est heureusement toujours là, mais, comme pendant les siècles de son histoire, elle est entourée de danger et d'incertitudes.

 

venise palais

 

Venise va plutôt bien en dépit des touristes

En oubliant les articles de journaux, les déclarations alarmantes, si vous effectuez un séjour à Venise, vous allez rencontrer une ville propre, sécurisée, organisée, modernisée, des monuments protégés et restaurés, et un transport efficace. Les musées sont entretenus, les trésors bien exposés, restaurés et entourés par les moyens de conservations et de sécurité les plus modernes.
Certaines traditions sont respectées. Pendant les messes, les églises sont fermées aux touristes.   Les commerces existent en dépit des hordes de touristes, pour vendre les spécialités locales (pâtisserie, mercerie).

À Venise, on mange bien, on rencontre des touristes du monde entier, on peut se promener même la nuit et même demander aux habitants le nom d'une rue ou une adresse.  
Si la France reçoit 80 millions de touristes par an, Venise accueillait 28 millions touristes en 2015 et autour de 30 millions en 2017. La Cité des Doges voit son histoire, son architecture, et la vie quotidienne de ses habitants, bousculés.


Les Vénitiens sont assiégés par les touristes. La population du centre-ville s'est réduite d'un tiers, 250.000 en 1900, à 190.000 habitants en 1946 puis 55 000 habitants actuellement.


Le tourisme génère 1,5 milliards d'euros par an, mais les inconvénients sont là : les commerces de proximité laissent place à une étrange association entre magasins de luxe, et boutiques de pacotilles. Les Vénitiens résistent malgré tout. À quelques mètres des vitrines élégantes de Chanel ou Prada, vous admirez la vitrine d'un boulanger ou d'un traiteur proposant des spécialités italiennes.

Le tourisme fait vivre 30.000 personnes et rapporte à la municipalité deux milliards d'euros par an : 65 % de la population survit grâce aux millions de touristes. Il y a 400 hôtels sur la lagune et 250 restaurants de toutes catégories.

 

Tourisme : richesse et problème à la fois

L'Unesco a accordé deux ans, jusqu'en 2019, avant de classer Venise dans le patrimoine mondial de l'humanité à la condition de mesures pour contenir les hordes insouciantes de touristes.  
La mairie a promis à l'UNESCO de gérer le flux touristique en deux ans : cent policiers supplémentaires, blocage des ouvertures de points de vente de restauration rapide, limitation des chambres d'hôtes, accès prioritaire des résidents sur les vaporetti (90 stations), pas de circulation en vélo, plus de pique-nique sur les ponts, interdiction de nourrir les pigeons.


Venise ne devrait pas devenir une nouvelle Disneyland, discutent les habitants. Les visiteurs d'un jour exploitent les charmes intemporels de Venise, se bornant aux quartiers proches de Saint-Marc et négligeant les autres sites et les galeries d'art.
Comme disait Mary MacCarthy :

"la Venise des touristes est un accordéon de cartes postales ", sans oublier les 400 gondoles noires, " un divertissement pour crétins ", écrivait Paul Morand.

 

gondole venise tourisme masse

 

Venise : un joyau inégalé au monde

Les autorités n'hésitent plus à sanctionner les touristes qui nagent ou qui se jettent dans les canaux, qui attachent des " serrures amoureuses " aux ponts, qui pique-niquent l'été dans les lieux publics, qui font du vélo en ville. Les amendes peuvent aller jusqu'à 500 €.


Le tourisme demeure primordial pour Venise pour des raisons économiques et culturelles. Venise désire jouer encore son rôle de première place de rencontre culturelle en Europe.
Les choix s'orientent-ils pour le moment, à privilégier la sélection par le coût. Venise devient une destination touristique coûteuse. Les prix élevés (20 euros pour visiter monuments, ou musées). Un touriste qui séjourne deux ou trois jours à Venise se doit de disposer d'un pouvoir d'achat qui dépasse la moyenne.


D'autres pistes peut-être ; Inviter à modifier le comportement des visiteurs. Insister sur le fait qu'il s'agit d'une ville d'art et de culture et non pas d'une plage sur la mer Adriatique. Venise multiplie les expositions permanentes d'art moderne au voisinage de ses prestigieuses collections d'écoles vénitiennes : Tintoret, Véronèse, Bellini, Canova.

 

venise canova


Suffisant ?
Les opinions divergent. Si les prix et les taxes peuvent réduire le nombre des envahisseurs. La question des touristes qui passent quelques heures à Venise à faire des photos et à fréquenter les lieux les plus célèbres demeure sans réponse, de même les paquebots de croisières qui traversent le canal.         


Réserver l'entrée de Venise ? Faut-il limiter l'accès des touristes au centre-ville ? Ou suivre les traces de Barcelone, dont le maire a ouvertement appelé les touristes de ne plus venir sans réelle efficacité.  


Éviter le voyage pendant la pleine saison devient un geste utile et pratique pour préserver cette ville.


En attendant, passer quelques jours à Venise est un plaisir pour les yeux, et hors saison, loin des hordes de touristes, assure un séjour réussi.

Lire la suite
57 lectures
0 commentaires
En vedette

Après l'affaire Weinstein

harcelement travail

Après l'affaire Weinstein


Quand j'entends l'épouse d'un ami médecin lui conseillant de faire attention avec sa secrétaire et avec ses patientes, je ne savais pas quoi répondre ;  dommage collatéral de l' affaire Weinstein ?


Fin d'un modèle de relation homme- femme ?

A travers l'histoire, le contrôle de la sexualité était confié à la religion, et à la culture.
Depuis de nombreuses années, la société occidentale optant pour la liberté individuelle a changé de modèle. Amour, intimité et sexualité ne sont plus un sujet tabou, mais des idées précieuses pour une bonne qualité de vie, pour le bonheur individuel.
Au premier regard, on peut penser que la femme semble avoir gagné le pouvoir de piloter sa sexualité en occident. Elle choisit ses partenaires, sa grossesse, son plaisir sexuel, et son destin individuel. Les femmes sont à égalité avec les hommes, ont le droit à une expression libre jamais aussi présente, que par le passé.
 
Au début de ce 21ème siècle, le désir féminin serait la métaphore du pouvoir des femmes dans la société moderne (rapports Hite des années 2000).  Cette nouvelle libération de la sexualité féminine est le symbole de ce nouveau pouvoir féminin, dépassant la honte du corps, revendiquant le droit au plaisir.
Cette sexualité " nouvelle " permet même, un sens personnel du bien et du mal, les seules limites sont le libre choix et le libre consentement sans moralité pré-établie comme on le peut lire dans les livres de la nouvelle romance ou voir dans certaines séries télévisées. Puis une affaire!!


Affaire Weinstein


Le retentissement de cette affaire démontre une première nouveauté : la fin de la spécificité française vis-à-vis des faits divers américains.
La deuxième nouveauté est que les réseaux sociaux peuvent avoir leurs avantages et leurs inconvénients, y compris sur le plan collectif. La parole féminine s'est répandue par les réseaux sociaux sans contrôle ni restriction.  Certains médias voyaient dans cette parole une libération, d'autres ont jugé cette parole dangereuse et contre- productive en raison de l'anonymat, de l'impossibilité de vérifier.     

Cette parole anonyme peut avoir une vertu thérapeutique, mais comme écrit le RTBF le 06 novembre 2017 :
" Il y a aussi un danger derrière ces révélations en cascade. Aujourd'hui, en un tweet, l'on peut condamner un homme sur Internet, en quelques phrases, sans procès, sans défense, sans jugement. Catherine Deneuve, l'une des plus grandes actrices françaises, a même qualifié de "terribles" ces dénonciations publiques. "

De nombreuses journalistes-femmes ont signalé le danger de ces accusations anonymes, insistant qu'il ne s'agissait pas d'une agression contre les hommes, et qu'un harceleur ne devrait pas faire oublier les milliers d'hommes décents et respectueux des femmes.  

Si la condamnation de viol et de harcèlement était sans nuance ; la confusion, et la généralisation peuvent déjà être intériorisés par certains hommes.
Une journaliste dans The Irish times écrit le 13 octobre :  
" Je comprends que des hommes peuvent se plaindre de ces réactions exagérées. Ces femmes personnalisent les problèmes pour pouvoir en discuter. "
Des médias français ou anglo-saxons se montraient compréhensifs vis-à-vis de ces réactions ; en face on trouve des médias hostiles qui titrent, à la façon de Fox news le 7 décembre 2017 : " les hommes sont tous à la merci d'accusatrices anonymes. "  


Nouveau modèle à inventer  

Cette affaire Weinstein et ses retentissements médiatiques risque de laisser des traces sur les relations hommes-femmes dans notre société.
Après le temps médiatique et les messages anonymes, vient, légitiment, le temps judiciaire pour juger les coupables d'agression, de harcèlement, et les fausses accusations.  On peut faire confiance à la neutralité et au professionnalisme de notre système judiciaire.  

Hors du champ judiciaire, de nombreux médias se posent la question si la réaction à ses affaires aura une incidence sur les femmes au travail.
Selon le New York Times, il peut y avoir des " conséquences involontaires ", les hommes évitant les réunions à huis clos ou les réunions d'affaires en dehors des heures de bureau avec des collègues féminines. Les hommes peuvent hésiter à employer ou à engager des femmes pour éviter toute apparence d'inconvenance.

D'autres pensent que les hommes peuvent avoir une réaction d'hypervigilance,  s'éloignant des femmes,  évitant leur présence ou s'entourant d'un témoin pendant un examen médical ou une réunion,  ou refusant toute activité avec une femme, même sportive ou sociale.

Certains hommes influents évitent déjà toutes interactions avec les femmes par précaution.  Le journal the The Atlantic souligne " le progrès des femmes dans la société risque de souffrir et aucune loi ne peut remettre la confiance entre les hommes et les femmes en marche ".

 

Faut changer quelques choses

Un article du journal Ouest France du 24/10/2017 tente une conclusion utile :


" C'est un constat de faillite en matière d'éducation à la relation à l'autre sexe. Dans notre société qui se dit - à travers les médias audiovisuels, les journaux et les magazines - "?sexuellement libérées?", les victimes qui prennent la parole témoignent de la perpétuation d'une aliénation profonde : celle des femmes (mais pas uniquement) comme objet de satisfaction sexuelle, et celle des hommes (mais pas uniquement) comme manipulés par leurs pulsions. "


Le modèle de relation homme-femme présent dans notre société depuis les années 2000 mérite d'être analysé et corrigé.  


Espérons que ces analyses ne mèneront pas vers un modèle répressif ou moralisant,  et que ces épisodes ne se terminent pas par une hostilité croissante entre les deux sexes comme dans certains pays avec une traduction sociétale ou même électorale.

 

Lire la suite
79 lectures
0 commentaires
En vedette

Le bonheur d'être adolescent aujourd'hui

tanguy film Chatiliez

 

Le bonheur d'être adolescent aujourd'hui

Dans son étude de 2015, l'Inserm nous offre une image différente des adolescents, loin de l'image fainéante et désinvolte d'une génération désenchantée et égoïste. Selon cette étude, les adolescents sont confiants dans l'avenir, pour 50 % d'entre eux, étude réalisée sur 15.000 jeunes de 13 à 18 ans.
Cette étude dessine les contours d'une génération loin du cliché de l'ado matérialiste et égoïste, 88 % d'entre eux considèrent que leur bonheur passe par la créativité et par de bons résultats scolaires.

Dans cette étude, les adolescents s'interrogent sur eux-mêmes. 38 % pensent que la vie ne vaut pas d'être vécue, 75 % des filles et 57 % des garçons préfèrent l'isolement et le repli sur soi en cas de mal-être. 7,8 % des ados ont déjà tenté de se suicider en raison de leur mal de vivre. La dépression touche une adolescente sur cinq.


L'image du corps reste problématique pour 40 % des adolescents. La partie du corps la plus dévalorisée chez les garçons et les filles est le ventre, suivi des cuisses, du nez et des seins.

Cette étude réaffirme que les adolescents sont généralement en bonne santé, prennent soin de leur hygiène, ils sont à l'aise dans leurs relations avec leurs parents, soucieux de leur scolarité, et responsable dans leur sexualité.

La société véhicule une image caricaturale des adolescents, matérialistes, accros à leurs portables, déconnectés de la réalité, désabusés, et décérébrés. Les résultats des études confirment que les filles apparaissent matures et lucides plus tôt que les garçons, et que l'adolescence demeure une période de bouleversement psychologique et physiologique. Cependant 48 % des adolescents expriment une confiance dans l'avenir, surtout les garçons 58,6 %, et 38,9 % des filles. Les adolescents français privilégient dans leurs loisirs, le sport, la musique, Internet, et les jeux sur ordinateur. 88 % des adolescents sont actifs sur les réseaux sociaux. Pour une grande majorité, l'école est jugée fatigante, stressante et pénible, mais essentielle.

Au contraire des clichés, 90 % des filles et 85 % des garçons considèrent que leur propre valeur ne dépend pas du nombre d'objets qu'ils possèdent, mais de leurs résultats scolaires et de leur créativité. Parmi les adolescents français, le laxisme n'est pas sollicité. 75 % des adolescents reconnaissent avoir besoin d'une autorité et de limites.

Concernant leur santé, 89,9 % des jeunes sont satisfaits, le médecin fait partie de leur environnement. La santé mentale des adolescents semble moins satisfaisante que la santé physique. La dépression touche 16,8 % des filles et 7 % des garçons. Le risque suicidaire est plus élevé que la génération précédente, les tentatives de suicide sont plus fréquentes, leur taux s'élève à 7,8%.

Le tabac, alcool, cannabis ce sont les substances les plus citées dans la consommation des adolescents.
À 12 ans, la moitié des adolescents se déclare avoir déjà été amoureux, à 18 ans, 37 % affirment avoir déjà eu des rapports sexuels. La sexualité adolescente est responsable, en ce qui concerne l'utilisation des moyens de protection, et de contraception, dans 86 % des cas.

 

phenomene tanguy

 

Sortie tardive de l'adolescence : Tanguy


Comment oublier le film Tanguy d'Étienne Chatiliez en 2001 ?
Cette comédie devient de plus en plus une tendance selon les études actuelles.   Pour Paul et Edith Guetz, un riche couple de cinquantenaire, Tanguy, leur grand fils modèle de 28 ans, qui vit toujours au domicile familial, devient un problème.


Dans la société occidentale, les adolescents semblent prendre leur temps pour devenir adultes, et acquérir leurs autonomies. Si les adolescents actuels sont plus responsables et plus raisonnables que la génération précédente, ils sont moins préoccupés par leur autonomie, et leur entrée dans le monde adulte selon les études actuelles. Cette tendance a été étudiée par de nombreux sociologues américains comme David Finkelhor.

Selon certains chercheurs, les adolescents paresseux, cherchent à éviter les charges de la vie adulte, pour d'autres les adolescents sont plus vertueux que leurs parents, mais cherchent à éviter les problèmes autant que possible.


Cette tendance à prolonger l'adolescence s'accompagne par de phénomènes étranges comme ne pas boire de l'alcool, ou d'éviter les relations sexuelles pour éviter le risque sanitaire ou émotionnel.
L'adolescent actuel consacre moins de temps aux devoirs scolaires que les adolescents des années 90. Il ne s'agit pas réellement un problème de manque de temps.

Travailler, conduire, boire de l'alcool, avoir des relations sexuelles et des rencontres sont des activités adultes que la jeune génération essaye de retarder. On peut parler des adolescents qui ne veulent pas grandir. Ce phénomène est présent dans tous les milieux socio-économiques.
Peut-on trouver l'explication dans notre mode de vie, où les adolescents sont protégés, surveillés par les parents ? Le terme adulte ne semble pas séduire les adolescents, au contraire, pour certains, le terme adulte signifie problèmes et risques. Dans notre mode de vie actuel, où les enfants et les adolescents sont protégés, l'entrée dans le monde adulte devient plus difficile. L'apprentissage à la consommation d'alcool devient différent que la génération précédente. Les adolescents d'aujourd'hui souffre d'une consommation alcoolique excessive et subite, ils ont plus de mal à ajuster leur consommation par manque d'apprentissage.


Aux États-Unis, on note que les adolescents évitent de conduire, ou de sortir, pour éviter d'avoir un accident, pour éviter d'être responsable. Le corps enseignant souligne également un phénomène récent où les adolescents sont incapables de prendre une décision, se réfèrent systématiquement à leurs parents. Dans certains cas, les directeurs des établissements scolaires sont obligés d'appeler les parents pour prendre des décisions concernant leur adolescent même quand il s'agit du choix d'une simple activité scolaire.
Certains auteurs pensent que le développement physique et émotionnel des adolescents d'aujourd'hui est plus lent, et que la protection parentale retarde le contact de l'adolescent avec le monde extérieur.
Si le séjour prolongé de l'adolescent dans le foyer parental peut le protéger de nombreux risques, cette protection parentale peut le priver de développer certaines compétences indispensables pour la vie adulte, comme l'autonomie, les compétences sociales, et les compétences décisionnelles.


Le rôle des parents est toujours primordial, savoir protéger, comme savoir inviter l'adolescent à développer ses compétences et son autonomie.


Pour les parents, cela pourrait signifier faire un effort concerté pour pousser nos adolescents à chercher leur autonomie.

 

Réf :
http://presse.inserm.fr/le-nouveau-visage-de-nos-adolescents/18400/
Jean Twenge, Why today's teens aren't in any hurry to grow up, San Diego University, sept 2017

 

Lire la suite
177 lectures
0 commentaires
En vedette

Quand le social-libéralisme à la française échoue

hollande bourget 2012

 

Quand le social-libéralisme à la française échoue

20 ans après Tony Blair, Hollande a tenté d'introduire une dose de social-libéralisme au sein de la famille socialiste. A la différence du Parti travailliste anglais, les guerres internes des socialistes français, leur indiscipline, et le manque de leadership de Hollande ont fini par un échec sans précédent. Le parti socialiste est dans un état de mort clinique.


Quand Hollande décide, dans l'espoir d'éviter l'échec économique, de s'éloigner du socialisme à la française pour appliquer les recettes du social-libéralisme, il lui a manqué le travail indispensable de théorisation et d'explication.


L'ère Hollande se caractérise par une désintellectualisation du parti. Il n'y a plus d'idées au PS ?  Si, mais des idées surannées qui n'ont pas intégré l'individualisme, le mode de vie actuel, et les mutations culturelles et économiques engendrées par la mondialisation et la numérisation.


Le discours socialiste fondé sur la justice sociale, sur la redistribution, et sur les droits individuels se trouve piégé dans une société individualiste, dont la majorité réclame de en plus de droits. Le parti socialiste a abandonné le travail intellectuel indispensable pour donner un sens à ces propositions politiques. La justice sociale devient un slogan et n'est plus la réalité, l'égalité devient une égalité entre les hommes et les femmes, égalité dépassant l'orientation sexuelle.

Ce discours schizophrène est loin de la synthèse prétendue de François Hollande, c'est un discours de division et de contradictions intellectuelles. Les socialistes ne pouvaient dépasser leurs fractures idéologiques, par conviction, et aussi par clientélisme.

Après le discours du Bourget 2012, on découvre un François Hollande qui refuse la synthèse, qui refuse de théoriser sa politique, et qui se lance dans un discours vide de sens, inapplicable en désignant la finance comme son adversaire. Ce discours électoraliste laisse penser à la première lecture que la France allait refuser l'austérité, allait faire plier l'Europe (l'Allemagne) sur les questions de rigueur budgétaire.
Rapidement, Hollande oublie ses promesses, pas de renégociation du traité de stabilité budgétaire européen, aggravation sans précédent de la pression fiscale, aucune réforme, puis crédit d'impôt compétitivité et emploi (CICE).  
Il est difficile de savoir si le changement d'orientation économique à partir de la fin de 2013 traduit une conviction libérale chez François Hollande, où il s'agit d'une réponse à l'absence de résultats économiques, et à l'échec traduit par un taux de chômage record.


Pour stimuler l'activité économique, les socialistes vont appliquer des recettes anciennes comme les contrats de génération, les emplois jeunes, cela pour masquer l'absence de réformes économiques structurelles. En sous-estimant la réaction des Français à la hausse de la fiscalité basée sur la classe moyenne, le gouvernement se voit obligé de faire des réformes structurelles de type socio-libérale sans préparation, et sans le dire.


L'écart entre le discours de campagne et les politiques publiques de plus en plus nettement sociales-libérales a entériné le divorce des classes populaires mais aussi d'une partie des classes moyennes avec le PS.


Le social-libéralisme à la française échoue par manque d'efficacité, par manque de conviction, par manque de préparation, et de réflexion, par manque de leadership au sein du parti socialiste.

 

Lire la suite
260 lectures
0 commentaires
En vedette

Le dégagisme à la française

degagisme melenchon

Le dégagisme à la française

En 2011, des manifestants tunisiens criaient contre leur président dictateur Ben Ali, dégage, déclenchant ainsi le printemps arabe. En juin 2017, les Français ont réussi leur dégagisme, à leur façon, avec maîtrise et sagesse.


Comme s'il y avait en France un ras-le-bol de la situation économique et politique, comme si les Français savaient que le pays avait assez d'atouts pour aller mieux, ils ont décidé en votant de changer radicalement leur classe politique. Ils ont mis à la retraite des poids lourds de la politique, des responsables politiques incapables de régler les problèmes du pays, à droite comme à gauche.


Le dégagisme atteint ceux qui promettaient depuis des années de trouver des solutions, de respecter leurs promesses et d'améliorer le quotidien des français.  Après une présidence de droite entre 2007 et 2012, la France sort endettée, avec des comptes publiques lourdement déficitaires, et devient après 5 ans de présidence de gauche le pays le plus imposé en Europe, le chômage toujours plus élevé et les comptes publics plus dangereusement dans le rouge.


Après ces élections, le message est clair, le peuple a dégagé une bonne partie de la classe politique. En écoutant les commentaires de ces hommes politiques mis à la retraite, certains n'ont toujours pas compris que les français ne veulent plus des promesses vides, des affaires et des hommes politiques comme professionnel à vie de leur mandat.
Nous devons l'apparition du mot dégagisme pendant ces élections à Mélenchon. La France insoumise et sa réussite à s'installer dans le paysage politique en moins d'un an témoigne la volonté des français de faire confiance à des gens nouveaux : plus de femmes, plus de jeunes, plus de société civile.


Il suffit de lire les motivations du vote dans les sondages, ou de discuter pour tomber sur cette réponse : nous avons voté Macron ou Mélenchon pour dégager les autres.


Les survivants de la classe politique ont compris le message, les nouveaux sont avertis.
Voter pour dégager n'est pas un acte de foi ou d 'engagement.  C'est balayer le passé et tourner la page. Le dégagisme est un acte indispensable pour construire l'avenir.

C'est le rôle de ces nouveaux visages, de convaincre les français de leur capacité à réformer, à trouver des solutions valables et pragmatiques, et à transformer ce geste de renouvellement en acte d'adhésion.         

Lire la suite
296 lectures
0 commentaires
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook