En vedette

Daft Punk : parcours de deux Parisiens talentueux

daft punk

 

Daft Punk : parcours de deux Parisiens talentueux

 

En 1993, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homeme Christo, amis de lycée fondent à paris, en duo, un groupe de musique " Daft Punk ", en réponse au magazine britannique Melody Maker ayant qualifié leur musique " daft punky trash ", littéralement punk idiot ou imbécile.
Le groupe avait commencé par jouer du rock dès 1991 avec Laurent Brancowitz (guitariste du groupe Phoenix) sous le nom de Darlin et enregistrer un 45 tours de deux titres : " Darlin " et " Cindy so Loud, " passé totalement inaperçu.

 

Daft Punk produit ensuite avec le label écossais Soma. Thomas et Guy-Manuel commencent à jouer sur du matériel électronique, c'est le début de la techno française. Le duo sort un an plus tard, " The New Wave " et attire cette fois l'attention de journalistes et de critiques de musique. L'année 1995 : premier succès, " Da Funk /Rollin and Scratchin ". Le titre rencontre le succès auprès des jeunes et envahit les boites et clubs d'Europe. C'est en 1995 que Daft Punk fait la première partie des Chemical Brothers à Londres. En France, le groupe participe à la 17e édition des Transmusicales de Rennes et est repéré par la maison de disques Virgin ; premier label à diffuser Daft Punk en France.

 

En janvier 1997, Daft Punk sort un autre album " Homework ", caractérisé par les rythmes techno (inspirés de la scène musicale techno de Chicago et Détroit). Cet album rencontre un succès international. Deux millions d'exemplaires sont vendus en l'espace de 2 mois. La presse spécialisée fait l'éloge de l'album, vrai succès auprès des jeunes. Le titre " Around the World " entre dans les tops européens et nord-américains. (clip signé par le réalisateur Michel Gondry, et la chorégraphie Blanca Li).

 

Le groupe se présente, masqué, sur scène, reprenant le caractère anonyme de cette musique techno (brassage et mélange de différents sons, rythmes et morceaux de musique au départ sans chanteur) et entretenant le mystère autour du groupe.

Les deux amis parisiens que rien au départ ne rapprochait (l'un est d'une famille d'origine portugaise et l'autre est d'une famille polonaise), considèrent leur musique comme internationale.  

 

Le groupe entame une première tournée mondiale. L'album Homework devient l'étendard de cette musique techno française (french touch) que les critiques appelleront le " son Daft Punk " genre mélangeant une house filtrée et une techno brute, de funk et aussi de rock. Le succès de cet album constitua un tremplin à d'autres groupes de la scène électronique française.

 

 

Tout fan connait le refrain de 909 révolution : " Stop the music, and go home. I repeat, stop the music and go home. " Cela correspond à la descente des flics interdisant la rave party, la répression contre le droit de faire la fête, etc.  Cette musique reprend les thèmes habituels de la techno : liberté, anticonformisme, anti-star-système, musique festive répétitive et dansante, et aussi peur d'un monde déshumanisé.

En 2001, Daft Punk revient avec un nouvel album totalement différent : " Discovery " et invente le disco pop futuriste à voix synthétique monocorde. L'album est encensé par certains et critiqué par d'autres. Il s'agit en fait de la musique du long métrage d'un dessin animé réalisé par le Japonais Leiji Matsumoto : Daft Punk et Leiji Matsumoto's Interstella 5555 : the Story of the Secret Star System.

 

Après un long mutisme, Daft Punk revient en 2005 avec " Human After All ", album qui exprime l'inquiétude d'un monde occidental robotisé, album jugé par certains comme leur plus mauvais.

En 2006, ils font une tournée mondiale, avec un show mélange de leurs trois albums. Leur spectacle à Bercy leur vaut une nomination aux Victoires de la Musique en 2008 dans la catégorie Spectacle musicale de l'Année.

En 2009, les deux musiciens réalisent la bande-son du film Tron de Disney : L'Héritage (remake du film Tron de Steven Lisberger sorti en 1982). Le film sera récompensé pour sa bande-son du prix de la Meilleure Musique de Film aux Saturn Awards 2011.

En 2013 ils créent une nouvelle fois l'événement avec leur nouvel album " Random Access Memories " comprenant le célèbre titre " Get Lucky ", interprété par le chanteur Pharell Williams.

Aujourd'hui, ils résident aux USA, où ils vendent le plus de disques. Les deux musiciens passent leurs temps entre Paris et LA.

 

Si dans les boites et clubs et autres soirées en France, on danse sur leurs tubes comme " Get' s Lucky ", la musique techno est principalement appréciée par les jeunes, des festivals d'été, des milieux branchés et reste peu diffusée en France suite à sa mauvaise réputation, elle est associée à la consommation de drogues ou autres substances.

La France a rendu hommage pendant la cérémonie de 14 juillet 2017 à la réussite du groupe Daft Punk, et à cette musique festive et dansante si prisée du jeune public.

 

Lire la suite
59 lectures
0 commentaires
En vedette

Kiri Te Kanawa chante Puccini

Kiri Te Kanawa

Kiri Te Kanawa chante Puccini

La soprano néo-zélandaise Kiri Te Kanawa (née en 1944) a annoncé à la BBC ce 13 septembre qu'elle se retirait de la scène et prenait sa retraite. Cette artiste  a eu une belle carrière et sa voix nous a enchanté.  
Comment oublier sa voix, splendide, pleine de joie et de bonheur, en fond sonore du film Chambre avec vue de James Ivory (1986) d'après le roman  d'E.M. Forster, un film romantiques à  Florence, baignée dans la lumière estivale italienne.  
On y entend l'aria "Chi il Bel Sogno di Doretta" à partir la Rondine de Puccini chanté par Kiri Te Kanawa.
Cet air lent,  dont l'intensité monte progressivement,  accompagne le mouvement des acteurs pour aboutir à la révélation de l'intensité du sentiment amoureux des protagonistes. C'est le fameux baiser dans le champ de blé plein de fougue et de spontanéité que l'héroïne Lucy reçoit du jeune anglais intrépide, amoureux d'elle.
Les paroles de ce morceau de musique suivent avec exactitude le thème du film comme vous pouvez le voir avec la traduction qui suit.


Chi il bel sogno di Doretta / A quoi pouvait rêver Doretta ?
potè indovinar?/ Qu'elle est ce mystère?
Il suo mister come mai/ Pouvez-vous deviner ?
come mai fini/ Car ce mystère dure toujours

Folle amore! Amour fou !
Folle ebbrezza!/ Poison fou
Chi la sottil carezza/ Qui se soucie
d'un bacio così ardente/ D'un baiser si ardent
mai ridir potrà?/ jamais oubliable


 

Ce film  explore le thème lors de la rencontre amoureuse, les hésitations d'une jeune fille face à la découverte du sentiment amoureux, le bouleversement et la métamorphose de la jeune fille en femme.
"O Mio Babbino Caro" (mon père aimé) un air de l'opéra Gianni Schicchi (1918) de Giacomo Puccini. La riante musique de mio babino nous accompagne dans cette ballade italienne ou des sentiments contradictoires s'enchainent et se mêlent  joie, peur du rejet et  finalement bonheur d'aimer.

O mio babbino cher/ Oh mon cher papa
mi piace, è bello, bello/  Je l'aime, il est beau, beau.
Vo'andare à Porta Rossa / Je veux aller à Porta Rossa
un comperar l'anello! /Pour acheter l'anneau!

Lire la suite
235 lectures
0 commentaires
En vedette

I love It, I don't care, succès techno-pop

I dont care I love it

 

 

I love It, I don't care, succès  techno-pop

Dans les années 1990, le mouvement musical techno connait ses heures de gloire où de nombreux DJ  mixent  et déconstruisent le son grâce à leurs synthétiseurs, ordinateurs, et boîtes à rythme. Ils ont créé des morceaux rythmés, dansant à base répétitive pour scènes musicales  avec laser, ou pour Rave party dans des endroits improvisés.  Ces soirées insolites ont connu un grand succès  en Angleterre ou en Allemagne : esprit de liberté, anticonformisme et refus de l'ère postindustrielle et  du monde robotisé.

 

Tout le monde se souvient du groupe Kraftwerk (radioactivity)  ou plus récemment du succès mondial de Daft Punk.
Les Dj et autres créateurs ont longtemps refusé d'entrer dans le star-système et  dans les maisons de production.  Certains se sont autoproduits, d'autres ont lancé sur le net leur musique en mixtape, sur des plateformes de chargement ou les ont diffusé dans des raves-party.
Cette musique instrumentale s'est associée progressivement à des groupes et des chanteurs et produit un grand nombre de tubes planétaires grâce des rythmes simples, efficaces  et lancinants.
C'est le cas de la chanson "I love It"  Chanson écrite par une anglaise Charli XCX (son vrai nom : Charlotte Emma Aitchison)  sur un rythme plutôt lent.

 

Différentes versions de cette chanson avec différents tempo ont été composées. Les deux suédoises du groupe Icona Pop ont réussi à toucher le public et ont eu un succès planétaire grâce à un tempo de 126 battements par minute et à un son techno.

Ce duo Electropop suédois formé en 2009, a des influences musicales électro house, punk et indie pop. Les deux membres Caroline Hjelt et Aino Jawo ont grandi à Stockholm, elles rencontrent Charli XCX à Londres à ses débuts.

I Love It a été diffusée en Suède en mai 2012. La chanson entre dans le Swedish Singles Chart (équivalent de notre top 50) le mois suivant.


En janvier 2013, un épisode de Girls, (deuxième saison de la série de HBO créé par Lena Dunham) diffuse la chanson,  puis c'est la série  The Vampire Diaries et en dernier la série comédie musicale Glee .

La première apparition de Caroline Hjelt et Aino Jawo avec Charli XCX se produit en avril 2013,
En juin de la même année, plusieurs versions de la chanson entrent dans le UK Singles Chart, dont une par le vlogger Venus Angelic.

Quand Icona Pop (avec Charli XCX) diffuse sa propre version aux USA, elle entre en haut du tableau des tops américains, dépassant les autres versions (notamment celle de Robin Thicke-Pharrell Williams).

 

I got this feeling on the summer day when you were gone.
I crashed my car into the bridge. I watched, I let it burn.
I threw your shit into a bag and pushed it down the stairs.
I crashed my car into the bridge.


J'ai eu ce sentiment ce jour d'été lorsque tu es parti
J'ai balancé ma voiture dans un pont. J'ai regardé, je l'ai laissé brûler.
J'ai jeté tes merdes dans un sac et les ai envoyés  dans l'escalier.
J'ai balancé ma voiture en travers du pont.

I don't care, I love it. I don't care.
Je m'en fous, j'aime ça, je m'en fous.

I don't care, I love it. I don't care.
Je m'en fous, j'aime ça, je m'en fous.

You're on a different road, I'm in the milky way
You want me down on earth, but I am up in space
You're so damn hard to please, we gotta kill this Switch
You're from the 70's, but I'm a 90's bitch


Tu es sur une route différente, je suis sur la voie lactée
Tu me veux sur terre, mais je suis dans dans les hautes sphères,
Tu es impossible à contenter, nous devons anéantir  ce changement,
Tu es des années 70, je suis une salope des années 90.


Cette chanson reprend les thèmes de la musique techno, anticonformisme, liberté, anti-société de consommation et individualisme contestataire affiché.  
120 764 179 vues sur youtube.

 

Lire la suite
255 lectures
0 commentaires
En vedette

Omar Khairat, maître coloriste des sons

Kairat omar

Omar Khairat, maître coloriste des sons

Omar Khairat est né au Caire, en Egypte en 1949, issu d'une grande famille d'artistes. En 1959, il rejoint le Conservatoire pour étudier le piano et la musique. Il poursuit des études supérieures au Trinity College of Music à Londres. Après une participation dans un groupe de jazz, il commence à composer sa musique pour le cinéma égyptien, la télévision et le théâtre. Il a composé pour le Ballet égyptien. Sa musique est influencée par la musique classique arabe et européenne, la musique traditionnelle africaine, le jazz, la pop et le blues. Ce qui distingue sa musique est sa façon de combiner ensemble dans le même orchestre les instruments occidentaux et orientaux.


Sa carrière de pianiste a commencé en 1979, alors que ses diverses œuvres ont commencé à être reconnues par le public et les critiques. Il est devenu célèbre en composant la musique de films à succès.
Sa première composition importante a été la bande originale d'un film à succès "la Nuit de l'Arrestation de Fatma". Dans son travail, il réussit une belle harmonie dans une structure de musique classique occidentale.

Dans " la nuit de l'arrestation de Fatma ", l'orchestre commence par une balade douce et calme impliquant les codes et les instruments à vent, puis une rupture soudaine vers un rythme dramatique et inquiétant impliquant les instruments de l'orchestre et les percussions. Ce thème joué plusieurs fois, à plusieurs rythmes pour laisser place à une brève balade de piano et cordes pour revenir au thème principal, de plus en plus allégro.     

Mélange entre la musique orientale, percussion africaine, jazz et blues dans une harmonie occidentale bien maîtrisée. Son orchestre est un ensemble ordonné avec la perfection d'un orchestre symphonique, orientale, et orchestre de jazz. Ce mélange produit des sons riches en émotions et en énergie.



On peut penser pendant quelques instants que nous écoutons une musique d'ambiance, puis soudainement, on passe à une musique chargée d'émotion ou romantique pour être surpris par l'orchestration symphonique et l'harmonie somptueuse qui intègrent tous les instruments à la fois, comme dans les ouvertures des œuvres classiques au début du 20ème siècle, dans un rythme dansé africain ou jazzé.



Il est même difficile pour les non-spécialistes de nommer certains instruments impliqués dans ses orchestres, ou leurs origines. C'est une musique de maîtrise et de maturité, rien n'est laissé au hasard, chaque thème exige ses propres sons.    
Il plait au public, qui s'amuse avec lui pendant ses concerts, qui scande le rythme.



Il faut maîtriser l'art pour le dépasser, disait Picasso.

Lire la suite
295 lectures
0 commentaires
En vedette

Jenkins : le compositeur vivant le plus joué

Karl William Jenkins


Jenkins compose Adiemus

Karl William Jenkins est un compositeur britannique contemporain.
Sa musique est mieux connue que son nom en France, musique si familière. Nous avons dans les oreilles Adiemus, musique devenue un tube planétaire admiré et chanté par les chorales ou ses très populaires musiques de film publicitaire (pour la compagnie delta air lines ou le diamantaire De Beers).
Jenkins est le compositeur de " musique classique " vivant le plus joué dans le monde aujourd'hui.
Ce compositeur gallois né en 1944, apprend la musique avec son père organiste et chef de chœur.

Karl Jenkins commence sa carrière musicale comme hautboïste à l'Orchestre national des jeunes du Pays de Galles. Il étudie la musique à l'Université de Cardiff, puis à Londres à la Royal Academy. Il rejoint un groupe de jazz-rock Nucleus puis le groupe de rock Soft Machine en 1972.
Jenkins fait ses preuves dans la création de musique de publicité, remportant des prix. Ces publicités le font connaître dans le monde entier.
Sa notoriété est venue du projet Adiemus  (songs of sanctuary) et de palladio en 1995 musique qu'il a joué à travers le monde, de la Finlande au Japon,  En peu de temps, Karl Jenkins est devenu l'un des compositeurs les plus prisés de la planète, The Armed Man : A Mass for Peace ("L'Homme armé: Une messe pour la paix" au Kosovo), créé en 2000, a été donné presque deux mille fois  et d'autres œuvres comme son Requiem, son Stabat Mater, son Gloria et The Peacemakers sont rapidement devenus des " classiques " de la musique contemporaine.
Jenkins a le don de mettre dans ses œuvres une spiritualité puissante qui enchante le public ceci par sa recherche de mélodies simples aux lents développements et d'harmonies extrêmement efficaces...

Adiemus : Une œuvre à part   

Adiemus est une oeuvre spéciale, mélange de musique symphonique et de musique ethnique, mélange de différents genres de mélodies, d'harmonies et de thèmes musicaux simples et répétitifs réunis en un travail choral.
"J'ai eu l'idée d'écrire quelque chose sur une base orchestrale mais avec des voix ethniques, pour dire les choses simplement dit-il.

C'est un travail de longue haleine, et le phénomène Adiemus grandit progressivement : le projet évolue en  Adiémus II, III, IV et V.
Dans ces compostions dans Songs of sanctuary Jenkins a fait appel à un chant choral utilisant différentes syllabes ou sons qui n'appartiennent à aucune langue particulière.

Paroles :

A-ri-a-di-a-mus-la-te, a-ri-a-di-a-mus-da,
A-ri-a-na-tus-la-te-a-do-a
A-re-va-ne-tu-e-va-te, a-re-va-ne-tu-e-va-te,
A-re-va-ne-tu-e-va-te-na-di-a

C'est une musique étrange et envoutante qu'est la musique d'Adiemus. Musique ethnique ? new age ?

Au Japon, elle est classée dans la catégorie "musique soignante", et non pas comme du classique. Même le nom Adiemus renvoie à plusieurs significations puisqu'il se rapproche des mots latins adeamus (" approchons ") et audiamus (" écoutons ").

Cette musique simple et spirituelle est adorée par les chorales du monde en entier

Lire la suite
477 lectures
0 commentaires
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook