Favori 

Balthus: réalisme et modernité dans un style unique

balthus La Toilette de Cathy

La Toilette de Cathy

Balthus, étoile solitaire et unique


Ce peintre contemporain est après tout un peintre discret, cosmopolite et mondain, d'une famille aisée, germanique d'origine polonaise par son père, artiste peintre qui fréquentait les milieux artistiques européens.
Balthus, diminutif de Balthazar Klossowski de Rola est né 1908 à Paris.

 

balthus Jeune fille a la fenetre

Jeune fille à la fenêtre

Il passe son enfance à Paris. A la 1ère guerre, ses parents gagnent Berlin puis s'exilent en suisse, et se séparent. Sa mère " Baladine " d'origine russe fréquente Gide, Bonnard, et Rilke.
Rilke devient le compagnon de sa mère, l'encourage, préfaçant un petit livre de ses dessins (l'histoire de Mitsou, le chat)
A 16 ans Balthus suit l'enseignement de Pierre Bonnard et de Maurice de Vlaminck pour devenir peintre. Il est en admiration devant Cézanne. Comme Cézanne pense que l'art doit rester en harmonie avec la nature et ne pas tendre vers l'abstraction, Balthus le pensait également.

balthus Grand paysage aux arbres

Grand paysage aux arbres


Il copie les œuvres des grands maitres au Louvre, copie les maîtres italiens de la renaissance (Piero della Francesca).
En 1934 il participe à sa première exposition sans grand succès, se lit d'amitié avec Miro, Giacometti, fait des portraits (de Miro, Derain). La fréquentation du surréaliste Artaud le conduit à chercher et affirmer ce qu'il y a de profondément moderne chez les peintres anciens.

 

balthus La joie de vivre

La joie de vivre


En 1937 il épouse Antoinette de Watteville qui lui donnera deux garçons.
Après la deuxième guerre, il se retire dans la campagne savoyarde où la nature l'inspire, à Champrovert dans une ferme fortifiée. Là il peint des tableaux intimistes montrant des enfants, des fillettes avec chat, réunis en tableaux familiaux.

En 1943, il s'installe en suisse. En 1946, il se sépare de sa femme, voyage entre la France, la Suisse, l'Italie, et l'Allemagne.
De 1954 à 1961, il change d'habitat et s'installe dans le Morvan au Château de Chassy après un séjour chez Georges Bataille qui lui montre la région. Il y peint 60 tableaux.

En 1961, Malraux le charge de rejoindre la villa Médicis à Rome (pour diriger l'académie de France à Rome) qu'il repeint et aménage, restaure, fonction qu'il remplira pendant 15 ans. Sa fonction le conduit au Japon, pays fascinant où il rencontre sa deuxième femme Setsuko authentique aristocrate avec laquelle il aura une fille. Sa seconde épouse, Setsuko Ideta, inspira trois toiles (La Chambre turque, Musée national d'art moderne, Paris).
Par sa formation et sa vaste culture, il a incarné le rôle de l'Académie de France : création, respect du passé et être dans le présent. L'influence exercée par Balthus durant son long mandat (1961-1976) s'avéra déterminante, avec la restauration du palais et des jardins de la Villa Médicis, restauration conduite de bout en bout par le peintre.
Il meurt en 2001 dans son chalet suisse.

 

balthus Lenfant aux pigeons

L'enfant aux pigeons


Dans les années 1930, Balthus élabora une œuvre marquée par le réalisme puissant, teintée d'onirisme et de réminiscences enfantines : La Rue (Museum of Modern Art, New York), ou d'un érotisme violent : Alice et La Toilette de Cathy (Musée national d'art moderne, Paris), La Leçon de guitare.
Il peint des paysages, des natures mortes et des portraits au visage lunaire, aux traits peu précis, des nymphettes aux allures provocantes. " Le roi des chats " comme on le surmonte.

S'il peint des lolitas aux poses décontractées, insolentes, provocantes ou équivoques, il semble qu'il s'agisse plutôt de la nostalgie pour ce moment magique de l'enfance et de la promesse que représente la jeunesse, jeunesse que l'on quitte à regret pour tomber dans le conformisme de l'âge adulte.
Ainsi ces peintures provocantes de nus ambigus feront sa célébrité (la leçon de guitare).

 

balthus Nu devant la cheminee

Nu devant la cheminée

Corps exposé, pose impudique, exhibition, provocation : tableaux annonciateur de l'époque actuelle où le partage de l'intimité et le dévoilement du corps se pratiquent sans réserve chez les jeunes qui naviguent sur la toile et les réseaux sociaux.
Balthus se voulait " un peintre dont on ne sait rien ", un artisan discret et solitaire. Il nous a laissé une œuvre troublante, sans lien avec les courants d'Art du 20ème siècle. Il ne ressemble à personne, il n'a pas non plus fait école.

Personne n'a voulu ressembler à Balthus.


" Sa grandeur, c'est d'avoir récupéré les archétypes de la peinture depuis le XIIIe siècle et d'en avoir fait des images modernes. "

 

4
10 poèmes : Bob Dylan mérite son prix Nobel de lit...
Avant toi, film romance à partir d'un best seller ...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
vendredi 21 septembre 2018
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook