Trouble bipolaire actuellement : définition et causes

femme trouble bipolaire

 

Trouble bipolaire actuellement

Le trouble bipolaire est une maladie fréquente invalidante qui se caractérise par des troubles de l'humeur de type manie ou hypomanie accompagnés de symptômes dépressifs parfois sévères.
Les patients souffrent d'hypomanie et d'épisodes dépressifs majeurs.
 


Définition du trouble bipolaire

Le trouble bipolaire est un trouble de l'humeur qui se caractérise par des épisodes d'euphorie (manie), d'hypomanie (épisodes de dépression majeure.)
Il existe deux sous-types du trouble bipolaire : I et II.

Trouble bipolaire de type I
On utilise le terme maladie pour désigner une lésion organique et le terme trouble pour désigner une lésion mentale ou psychologique.     
Les patients atteints du trouble bipolaire de type I sont affectés par des épisodes maniaques et des troubles dépressifs majeurs, accompagnés d'épisodes hypomaniaques.


Trouble bipolaire de type II
Le trouble bipolaire II est caractérisé par, au moins un épisode hypomaniaque, au moins (épisode dépressif majeur) et l'absence d'épisodes maniaques.

 

Épidémiologie du trouble bipolaire chez les adultes

Selon de nombreuses études, le trouble bipolaire affecte 1 à 3 % de la population dans le monde.
Dans une enquête menée dans 14 pays, la fréquence du trouble bipolaire I et II est de 2,8 %. Une étude concernant 11 pays a montré que la fréquence du trouble bipolaire de type I est de 0,6 %., la fréquence du trouble bipolaire de type II est de 0,4 %.


L'âge moyen de l'apparition du trouble bipolaire de type de I est 18 ans, et pour le trouble bipolaire de type II est de 20 ans. La fréquence de cette maladie est identique chez les hommes et les femmes.
L'organisation mondiale de la santé classe le trouble bipolaire dans la 46ème place dans son classement des maladies les plus invalidantes, qui compte 291 maladies, avant le cancer du sein, et avant la maladie d'Alzheimer.  De nombreux patients bipolaires ne reçoivent jamais de traitement. Dans une étude américaine, la fréquence du trouble bipolaire de type I est 1 %, et le trouble bipolaire II et de 1,1 %. L'âge moyen de l'apparition du trouble bipolaire I  est 18 ans, le type II est de 20 ans.


Le trouble bipolaire est la première cause d'invalidité de la tranche d'âge de 18 ans aux États-Unis. En cas d'épisodes maniaques ou hypomaniaques, le fonctionnement psychosocial est altéré dans 70 % des cas. En cas d'épisodes dépressifs majeurs, le fonctionnement psychosocial est altéré dans 90 % des cas.
Parmi les patients qui consultent les psychiatres, la fréquence du trouble bipolaire est de 1 à 4 %.

 

Les causes du trouble bipolaire

La cause principale du trouble bipolaire est inconnue. Il semble qu'il existe des facteurs biologiques, psychologiques, et des facteurs sociaux.
La génétique, l'histoire familiale, les antécédents familiaux jouant un rôle dans le trouble bipolaire. Les études montrent que les facteurs familiaux sont impliqués dans l'apparition du trouble bipolaire.
Le risque d'apparition de trouble bipolaire, en cas d'antécédent familial du premier degré, est de 5 à 10 %. Dans une étude publiée en Suède, le risque du trouble bipolaire augmente si le parent était affecté, ce risque est de 6 %. En cas d'une sœur ou d'un frère affecté, le risque est de 7 %.
En cas de jumeau monozygote (vrais jumeaux), le risque est de 40 à 70 %.


Les gènes impliqués dans le trouble bipolaire ont été largement étudiés, sans résultat précis pour le moment. La prédisposition génétique semble dépendre de plusieurs gènes, plutôt que d'un seul.
Les gènes impliqués dans l'apparition du trouble polaire, sont également impliqués dans d'autres pathologies psychiatriques comme la dépression majeure, la schizophrénie, les maladies des autistes.

Neurobiologie
Il existe plusieurs preuves des modifications du fonctionnement cérébral chez les patients affectés par le trouble bipolaire.
Il n'est pas clair que les changements observés soient à l'origine de la maladie, ou une conséquence de la maladie.
L'imagerie médicale suggère que le trouble bipolaire est une maladie évolutive. La durée moyenne de vie après le diagnostic de la maladie est de 24 ans selon certaines études, d'autres études démontrent une modification de la substance grise chez certains patients affectés par cette maladie.


Les facteurs psychosociaux
L'âge paternel avancé est associé à des mutations génétiques nombreuses dans le sperme, cela peut augmenter le risque du trouble bipolaire.
Les enfants nés d'un mariage de parents âgés de  20 à 24 ans, ont six fois moins de risque de trouble bipolaire que les enfants nés de parents âgés de 45 ans et plus.
Les événements stressants de la vie comme la maltraitance infantile sont associés à l'apparition du trouble bipolaire, et à une aggravation de la maladie.


Le trouble bipolaire est plus fréquent chez les personnes ayant déclaré des antécédents d'abus physique durant l'enfance.

 

Dans certaines études, les patients atteints de troubles bipolaires sont victimes de violences psychologiques et de violences sexuelles durant leur enfance. Les abus sexuels sont associés avec un trouble bipolaire sévère, aux cycles rapides.

 

Références
1. American Psychiatric Association. Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, Fifth Edition (DSM-5), American Psychiatric Association, Arlington, VA 2013.
2. Murray CJ, Vos T, Lozano R, et al. Disability-adjusted life years (DALYs) for 291 diseases and injuries in 21 regions, 1990-2010: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2010. Lancet 2012; 380:2197.
3. US Burden of Disease Collaborators. The state of US health, 1990-2010: burden of diseases, injuries, and risk factors. JAMA 2013; 310:591.
4. Cerimele JM, Chwastiak LA, Dodson S, Katon WJ. The prevalence of bipolar disorder in general primary care samples: a systematic review. Gen Hosp Psychiatry 2014; 36:19.
5. Cross-Disorder Group of the Psychiatric Genomics Consortium. Identification of risk loci with shared effects on five major psychiatric disorders: a genome-wide analysis. Lancet 2013; 381:1371.
6. Serretti A, Fabbri C. Shared genetics among major psychiatric disorders. Lancet 2013; 381:1339.
7. Schneider MR, DelBello MP, McNamara RK, et al. Neuroprogression in bipolar disorder. Bipolar Disord 2012; 14:356.
8. Strakowski SM, Adler CM, Almeida J, et al. The functional neuroanatomy of bipolar disorder: a consensus model. Bipolar Disord 2012; 14:313.
9. Gildengers AG, Chung KH, Huang SH, et al. Neuroprogressive effects of lifetime illness duration in older adults with bipolar disorder. Bipolar Disord 2014; 16:617.
10. D'Onofrio BM, Rickert ME, Frans E, et al. Paternal age at childbearing and offspring psychiatric and academic morbidity. JAMA Psychiatry 2014; 71:432.
11. Sugaya L, Hasin DS, Olfson M, et al. Child physical abuse and adult mental health: a national study. J Trauma Stress 2012; 25:384.
12. Gilman SE, Ni MY, Dunn EC, et al. Contributions of the social environment to first-onset and recurrent mania. Mol Psychiatry 2014.
Etain B, Aas M, Andreassen OA, et al. Childhood trauma is associated with severe clinical characteristics of bipolar disorders. J Clin Psychiatry 2013; 74:991.

 

 

Notez cet article:
1
La vie est courte, sortez avec un robot
Klimt: le baiser en or, un art nouveau

Commentaires

 
Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
mercredi 17 janvier 2018
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook