Favori 

Bon baiser du Japon et joyeuse saint Valentin

couple mariage japon noce

 

Bon baiser du Japon et joyeuse saint Valentin


Le japon est à la fois un pays modèle sur le plan de l'organisation et de la prospérité, et un anti-modèle dans son refus de la globalisation économique et dans sa lutte pour préserver son modèle culturel et sociétal. Et pour un occidental, les relations hommes-femmes au japon sont pour le moins pour le moins étranges.
Les hommes occidentaux déclarent apprécier la femme japonaise, en faisant les louanges de ces sirènes. Les hommes qui apprécient le couple avec la femme japonaise, citent la grâce et la beauté de ces femmes japonaises, leur diversité, et leur grande sophistication. Ceci explique que de nombreux hommes occidentaux installés au Japon sont mariés avec des femmes japonaises.

 

couple japon kokuhaku

 

Confession d'amour à la saint Valentin : kokuhaku

La confession d'amour est une tradition japonaise bien sympathique. Les filles japonaises commencent leurs histoires d'amour par un kokuhaku ou la confession d'amour. Au Japon, il n'est pas rare qu'une femme demande à l'homme de sortir avec elle. Une femme qui fait cette demande est rare en occident en dépit de l'évolution de nos sociétés. Le st Valentin devient au Japon, comme toujours, un mélange de tradition japonaise et étrangère. Chocolat, fleurs, et kokuhaku.
Le " kokuhaku " ou la confession amoureuse s'effectue au début de la relation. Cette déclaration donne une idée sur une autre différence. La femme japonaise semble franche et directe dans l'annonce de ses désirs et besoins.

 

couple mariage japon

 

Mais le couple au Japon aujourd'hui  

La société japonaise est de plus en plus ouverte quand il s'agit de l'amour, et des relations, pourtant les relations entre les hommes et les femmes sont très compliquées depuis les années 80. Chaque sexe semble vivre dans un monde qui s'éloigne progressivement de l'autre sexe. La séparation entre les hommes et les femmes, dans les transports, dans le travail, et même dans les lieux publics comme les restaurants est une réalité au Japon. Dans une réception, vous pouvez remarquer un groupe de femmes, et un groupe d'hommes. Vous pensez qu'à la fin de la soirée, ils vont se mélanger, discuter ensemble. Mais cela n'arrive que rarement.
Au Japon, la rencontre dépend de l'âge pour les femmes et du salaire pour les hommes. Les femmes après un certain âge, autour de la trentaine, ont du mal à trouver un partenaire. Les hommes moins aisés devraient de se contenter du célibat ou de relations virtuelles.
Le plus souvent, l'amour au Japon de nos jours se définit par l'aisance du partenaire masculin. Dans une agence matrimoniale comme dans les annonces en ligne, le revenu et le statut social sont affichés en premier.
Sur les forums de rencontre, il est fréquent de lire des phrases du genre : " A38 ans, je ne peux plus être exigeante, je cherche juste un homme avec un revenu annuel de plus de 7 millions de yens, et qui n'est pas chauve ". On peut lire des phrases du genre : je ne peux pas faire confiance à un homme pauvre.
L'homme pauvre devient synonyme de manque de talent, de chance et de réussite. Quant à la personnalité de l'homme, ses opinions politiques, son comportement, il semble qu'il s'agit de questions secondaires.

Il est probable que les femmes japonaises aient perdu confiance dans les hommes après avoir vécu des siècles dans l'ombre d'un mari ou d'un père, et les hommes actuels semblent eux-aussi de moins en moins attirés par ces femmes " nouvelles ".

 

estampe shunga


Selon le journal Nippon.com, une enquête effectuée en 2016 par l'Association japonaise du planning familial a révélé que 47,2 % des personnes mariées n'avaient pas eu de relations sexuelles depuis un mois. Ce pourcentage constitue un record, il a progressé de 2,6 et 15,3 points par rapport à 2014 et 2004.
Interrogés sur les raisons de cette absence totale de relation, 35,2 % des hommes mariés l'ont attribuée à la " fatigue due au travail ", 12,8 % au fait qu'ils ne considèrent plus leur épouse que comme une " personne proche ", et 12 % à la " naissance d'un enfant ". Du côté des femmes, 22,3 % ont imputé leur comportement au côté " ennuyeux " du sexe, 20,1 %, à " la naissance d'un enfant " et 17,4 %, à la " fatigue due au travail ".
La comparaison des résultats des quatre enquêtes effectuées par la JFPA depuis 2010 montre une progression rapide du nombre d'hommes qui attribuent l'absence de relations sexuelles à la " fatigue due au travail ". Elle met aussi en évidence la propension des femmes à expliquer  volontiers cette situation par le fait que, pour elles, leur époux n'est pas assez proche, n'est pas assez intime.


Dans l'enquête de 2016, le pourcentage des Japonaises ayant qualifié le sexe d'" ennuyeux " est supérieur de 15,1 % à celui des hommes.
Les résultats de l'enquête de 2016 ont inspiré le commentaire suivant à Kitamura Kunio, le président de cette association : " Quand les hommes et les femmes ne font plus assez d'efforts pour communiquer et qu'ils ne gardent pas une attitude positive vis-à-vis du sexe, la tendance à l'absence de relations sexuelles tend à s'accentuer. "
Selon cette enquête, l'âge le plus fréquent du premier rapport sexuel est de 18 - 20 ans. L'âge moyen de la première expérience sexuelle est de 19 ans et la différence entre les hommes et les femmes à cet égard est minime. Plus de 50 % des hommes ont fait l'amour pour la première fois à 20 ans, tandis que, chez les femmes, ce moment se situe à 19 ans.  
Les sept enquêtes réalisées par la JFPA depuis 2002 montrent que les hommes accusent un certain retard par rapport aux femmes en termes d'âge de la première relation sexuelle. Par ailleurs, le pourcentage des hommes n'ayant jamais eu aucune expérience sexuelle est de 21,5 % alors que, chez les femmes, il est seulement de 16,6 %.
40 % des jeunes célibataires n'ont jamais eu de rapport sexuel
83,9 % de célibataires âgés de 18 à 34 ans ont exprimé le désir de se marier. 15,2 % des hommes et 19,4 % des femmes âgées de 30 à 34 ans ne sont pas tentées par le mariage.
42 % des hommes et 46 % des femmes célibataires de 18 à 34 ans n'ont jamais eu de rapport sexuel.

 

Et nous ??

La société japonaise va traverser cette crise comme elle l'a toujours fait depuis des siècles.  
Les Américains et les Occidentaux se montrent plus passionnés par leur partenaire dans le couple que les Japonais. Selon les études, comme celle de Junko Yamada et professeur Masaki Yuki de l'université de Hokkaido, les Américains et les occidentaux vivent dans une société plus dynamique, plus mobile sur le plan sociétal. La passion dans le couple en occident tente de rassurer le partenaire, et d'éviter son attachement à l'extérieur du couple dans une société monogame, qui souffre d'une crise de l'engagement. Ce phénomène coïncide également avec le caractère collectif et interdépendant de la société asiatique en général, et Japonaises en particulier, et s'oppose à la société individualiste occidentale.
Il suffit de lire les forums de célibataires en France et en Europe, les critiques de chaque sexe vis-à-vis de l'autre, pour être navré. Il suffit de voir la guerre actuelle entre les hommes et les femmes sur les réseaux sociaux pour se demander :

Quel modèle veut-on ? Quel couple ? Quelles relations entre les deux sexes ?
Arriverons-nous à sauver notre modèle de couple et de relations ?

Joyeuse Saint Valentin à vous


Reference :
https://www.nippon.com/en/features/h00161/
Junko Yamada, Mie Kito, Masaki Yuki. Passion, Relational Mobility, and Proof of Commitment: A Comparative Socio-Ecological Analysis of an Adaptive Emotion in a Sexual Market. Evolutionary Psychology, 2017; 15 (4) : 147 470 491 774 605

 

4
Downton Abbey ; une douleur nommée progrès
L'humilité peut sauver ce monde, l'idiot de Dostoï...

Articles en lien

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
mercredi 19 décembre 2018
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook