Le dégagisme à la française

degagisme melenchon

Le dégagisme à la française

En 2011, des manifestants tunisiens criaient contre leur président dictateur Ben Ali, dégage, déclenchant ainsi le printemps arabe. En juin 2017, les Français ont réussi leur dégagisme, à leur façon, avec maîtrise et sagesse.


Comme s'il y avait en France un ras-le-bol de la situation économique et politique, comme si les Français savaient que le pays avait assez d'atouts pour aller mieux, ils ont décidé en votant de changer radicalement leur classe politique. Ils ont mis à la retraite des poids lourds de la politique, des responsables politiques incapables de régler les problèmes du pays, à droite comme à gauche.


Le dégagisme atteint ceux qui promettaient depuis des années de trouver des solutions, de respecter leurs promesses et d'améliorer le quotidien des français.  Après une présidence de droite entre 2007 et 2012, la France sort endettée, avec des comptes publiques lourdement déficitaires, et devient après 5 ans de présidence de gauche le pays le plus imposé en Europe, le chômage toujours plus élevé et les comptes publics plus dangereusement dans le rouge.


Après ces élections, le message est clair, le peuple a dégagé une bonne partie de la classe politique. En écoutant les commentaires de ces hommes politiques mis à la retraite, certains n'ont toujours pas compris que les français ne veulent plus des promesses vides, des affaires et des hommes politiques comme professionnel à vie de leur mandat.
Nous devons l'apparition du mot dégagisme pendant ces élections à Mélenchon. La France insoumise et sa réussite à s'installer dans le paysage politique en moins d'un an témoigne la volonté des français de faire confiance à des gens nouveaux : plus de femmes, plus de jeunes, plus de société civile.


Il suffit de lire les motivations du vote dans les sondages, ou de discuter pour tomber sur cette réponse : nous avons voté Macron ou Mélenchon pour dégager les autres.


Les survivants de la classe politique ont compris le message, les nouveaux sont avertis.
Voter pour dégager n'est pas un acte de foi ou d 'engagement.  C'est balayer le passé et tourner la page. Le dégagisme est un acte indispensable pour construire l'avenir.

C'est le rôle de ces nouveaux visages, de convaincre les français de leur capacité à réformer, à trouver des solutions valables et pragmatiques, et à transformer ce geste de renouvellement en acte d'adhésion.         

Notez cet article:
4
Avez vous pensé au Brexit en votant Macron ?
La sagesse de Shakespeare au 21ème siècle

Commentaires

 
Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
mercredi 17 janvier 2018
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook