Favori 

Se laisser gagner par l'optimisme, l'espoir de réussir

macron optimiste

Se laisser gagner par l'optimisme

L'optimisme est une attitude mentale, sociale et culturelle qui prévoit sans raison valable des conséquences positives. Le pessimisme est le contraire, c'est une attitude mentale, sociale et culturelle qui redoute, sans raison valable des conséquences négatives et ou désastreuses.     
Une attitude optimiste peut améliorer la santé, en réduisant l'anxiété et le stress, peut améliorer les résultats scolaires et académiques, et peut favoriser de meilleures relations avec les autres. Les étudiants optimistes bénéficient de résultats académiques plus favorables que les pessimistes, et sont capables d'élaborer des projets et de réussir plus que les autres.

Espoir ou optimisme ?

Dans de nombreuses études, on pose la question sur la différence entre espoir et optimisme. Dans une étude, qui va être publiée en octobre 2017, dans le journal Personality and Individual Differences, les chercheurs psychologues à l'université de médecine de Chicago, ont tenté de déterminer si l'espoir et l'optimisme étaient deux constructions mentales différentes.
Pour aborder l'espoir, ils ont utilisé le questionnaire développé par le psychologue Rick Snyder dans les années 1990.
Rick Snyder considérait l'espoir comme un processus cognitif, comme une réflexion capable d'aider les gens à planifier et à poursuivre leurs buts. Pour Snyder, l'espoir est une construction mentale et psychologique qui précède l'acte, en élaborant des chemins et des plans réalisables pour atteindre les objectifs. L'espoir dans ce cas produit de la motivation, cette force motrice indispensable pour réaliser les objectifs désirés.

optimisme motivation


Les chercheurs ont utilisé des tests d'orientation pour mesurer l'optimisme, considéré comme une vision positive de l'avenir, une attitude mentale et philosophique qui ne dépend pas nécessairement d'un projet.
Les résultats de l'étude confirment la présence d'un tronc commun entre optimisme et espoir, cependant, il existe de nombreuses différences entre ces deux attitudes. Les personnes participant à l'étude semblent utiliser les deux composantes selon des stratégies personnelles.


Par exemple, quand une personne sollicite un stage dans une entreprise, il croit à ses capacités et à sa chance d'obtenir ce stage. En cas de refus, une personne optimiste peut poursuivre son projet en sollicitant d'autres stages dans d'autres entreprises. Cette personne a utilisé deux stratégies différentes : en premier temps, elle avait l'espoir d'obtenir le stage, et en deuxième temps, elle avait l'espoir d'obtenir un stage dans une entreprise différente.
Le résultat de cette étude suggère que l'espoir et l'optimisme sont différents, et partiellement comparables. Notre interprétation personnelle modifie notre définition de ces deux entités. Certaines personnes insistent sur la différence de ces deux entités, d'autres personnes préfèrent mettre en premier la similitude de ces deux entités.

citation henry ford

Optimisme et culture : Voltaire, cet incurable pessimiste  

En sortant du plan individuel, domaine privilégié de la psychologie, nous pouvons poser la question sur la société, et sur son manque d'optimisme.
Il existe peu de pays qui sont définis par leurs écrivains. La France est le pays de Voltaire.  
Cependant, Voltaire avec ses doutes et son incurable cynisme, a fini par rendre l'optimisme suspect, en prétendant que l'optimisme est un manque de lucidité et d'intelligence.

Dans Candide, Voltaire ridiculise les thèses du philosophe allemand Leibniz, fervent de l'optimisme comme attitude mentale et philosophique.
Candide, jeune Allemand à l'esprit simple, de naissance noble mais illégitime, a été recueilli par le baron de Thunder-ten-Thronck. Au château, il est l'élève du docteur Pangloss, partisan comme Leibniz d'une attitude optimiste. Voltaire caricature l'optimisme en parlant d'un candide naïf dans son optimisme, qui va être expulsé de son paradis après avoir été surpris par le baron en train d'embrasser Cunégonde, sa fille légitime. Les ennuis commencent pour Candide.
Voltaire s'amusait dans une critique acerbe des optimistes, en envoyant Candide dans des aventures cruelles, exotiques de Buenos Aires à Constantinople, pour démontrer à son lecteur comment la vie éduque les naïfs optimistes. Candide finira par abandonner ses croyances optimistes, en se retirant pour cultiver son petit jardin.


Voltaire, au moment de rédiger Candide, était bouleversé par le tremblement de terre de Lisbonne qui détruisit la ville en 1755, ainsi par la guerre de sept ans. Banni par le roi, il fut sujet d'un profond pessimisme. C'est lui qui écrivait :


 " Un jour, tout sera bien, voilà notre espérance. Tout est bien aujourd'hui, voilà l'illusion. "

Certains philosophes critiquent l'optimisme en disant qu'il semble se référer à quelque chose en dehors de l'homme, que l'optimisme est lié à une notion de possibilité. Certains pensent que l'optimisme peut dépendre des circonstances et de l'environnement.

L'optimisme gagne parfois

En dépit de nos penchants pessimistes naturels, utilisés parfois pour justifier nos peurs, en dépit du fait que nous critiquions plus facilement les optimistes que les pessimistes, les études sociologiques confirment que les gens optimistes attirent les autres. On critique les optimistes par jalousie ou par frustration envers ces gens heureux, ou encore parce que nous trouvons l'attitude optimiste trop limitée dans un monde complexe. La volonté de voir le monde de manière positive est souvent comparée un aveuglement, à une cécité qui ne veut apercevoir que le côté sombre de la réalité.
Dans une société individualiste, l'humain est responsable de plus en plus de son destin. Il est important de se souvenir que l'optimisme et l'espoir sont des attitudes vides de sens sans l'élaboration de plans pour réussir et sans la motivation nécessaire.
Pour échapper au cynisme excessif de Voltaire, et pour ne pas être candide, on peut accepter la définition proposée par nombreuses écoles psychologiques :


" Face à l'incertain, l'optimiste suppose qu'il existe une issue favorable pour agir ".


Référence :  
Drew Fowler, Emily Weber, Scott Klappa,  Steven A. Miller: Replicating future orientation: Investigating the constructs of hope and optimism and their subscales through replication and expansion.
Personality and Individual Differences , 116:22-28 · October 2017

4
Bonheur individuel ou bonheur collectif
Immortelle Henrietta Lacks

Articles en lien

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
dimanche 21 octobre 2018
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook