Villa Lobos compose ses Bachianas brasileiras

 

villa lobos bach

Villa Lobos compose ses Bachianas brasileiras

Ce compositeur brésilien du début du 20e siècle est un peu oublié sauf des guitaristes pour lesquels il a écrit de nombreuses pièces et des violoncellistes qui trouvent dans son œuvre de nombreux morceaux rendant hommage à cet instrument.
Violoncelle et guitare, deux instruments qu'il apprend à jouer dès son plus jeune âge, l'un avec son père, l'autre dans la rue avec les carioca et les seresteiros (donneurs de sérénades).
À 16 ans il se promène à travers le Brésil, et retranscrit les morceaux de musique traditionnelle.
" Dans ma musique, je laisse chanter les rivières et les mers de ce grand Brésil. Je ne cherche pas à étouffer l'exubérance tropicale de nos forêts et de nos cieux, que je transpose instinctivement dans tout ce que j'écris. "  écrit Villa-Lobos, lors de voyages à paris où il admirait les compositeurs de son époque Claude Debussy, Maurice Ravel, Paul Dukas, Florent Schmitt, Darius Milhaud, Arthur Honegger, Albert Roussel.
Sa musique triomphe à Paris, la consécration se produit en 1948 : Villa-Lobos est élu membre correspondant de l'Institut de France.
Il est joué dans le monde entier, dirige ses propres œuvres ou les œuvres de ses amis. Ce compositeur prolixe, rend hommage à son pays natal en retranscrivant les mélodies du folklore dans de nombreux Choros, mais aussi de façon plus inattendue, il rend hommage à un des maîtres de la musique classique : JS Bach ceci dans des compositions appelées Bachianas brasileiras, dont la plus célèbre la n° 5 pour violoncelle et voix.
Il meurt à l'apogée de sa notoriété en 1959, et laisse plus de 1500 compositions.

 

Bachianas brasileiras

Les Bachianas brasileiras sont neuf compositions faites de diverses combinaisons d'instruments et de voix, créées entre 1930 - 1945.
Chacune représente un mélange d'airs du folklore brésilien et de style Jean-Sébastien Bach. La plupart des mouvements de chaque suite ont deux titres, l'un emprunté à Bach (prélude, Fugue, etc.), l'autre brésilien (Embolada, O Canto da Nossa Terra, etc.).
Bachianas brasileiras N° 5 musique pour formation de 8 violoncelles et une voix (soprano), elle s'articule en deux mouvements, une aria et une danse.

 


L'aria : Le premier mouvement en La mineur est un chant, une vocalise. Cette partie est ensuite jouée en variante avec un violoncelle soliste, et les autres violoncelles en accompagnement.
Suit un poème décrivant la beauté du ciel au coucher (paroles de Ruth V. Corrêa).
Tarde, uma nuvem rosea lenta e transparente,
Sobre o espaço sonhadora e bela!
Vient ensuite la dança.

 

Lire la suite
0
  244 lectures
  0 commentaires
244 lectures
0 commentaires

Jenkins : le compositeur vivant le plus joué

Karl William Jenkins


Jenkins compose Adiemus

Karl William Jenkins est un compositeur britannique contemporain.
Sa musique est mieux connue que son nom en France, musique si familière. Nous avons dans les oreilles Adiemus, musique devenue un tube planétaire admiré et chanté par les chorales ou ses très populaires musiques de film publicitaire (pour la compagnie delta air lines ou le diamantaire De Beers).
Jenkins est le compositeur de " musique classique " vivant le plus joué dans le monde aujourd'hui.
Ce compositeur gallois né en 1944, apprend la musique avec son père organiste et chef de chœur.

Karl Jenkins commence sa carrière musicale comme hautboïste à l'Orchestre national des jeunes du Pays de Galles. Il étudie la musique à l'Université de Cardiff, puis à Londres à la Royal Academy. Il rejoint un groupe de jazz-rock Nucleus puis le groupe de rock Soft Machine en 1972.
Jenkins fait ses preuves dans la création de musique de publicité, remportant des prix. Ces publicités le font connaître dans le monde entier.
Sa notoriété est venue du projet Adiemus  (songs of sanctuary) et de palladio en 1995 musique qu'il a joué à travers le monde, de la Finlande au Japon,  En peu de temps, Karl Jenkins est devenu l'un des compositeurs les plus prisés de la planète, The Armed Man : A Mass for Peace ("L'Homme armé: Une messe pour la paix" au Kosovo), créé en 2000, a été donné presque deux mille fois  et d'autres œuvres comme son Requiem, son Stabat Mater, son Gloria et The Peacemakers sont rapidement devenus des " classiques " de la musique contemporaine.
Jenkins a le don de mettre dans ses œuvres une spiritualité puissante qui enchante le public ceci par sa recherche de mélodies simples aux lents développements et d'harmonies extrêmement efficaces...

Adiemus : Une œuvre à part   

Adiemus est une oeuvre spéciale, mélange de musique symphonique et de musique ethnique, mélange de différents genres de mélodies, d'harmonies et de thèmes musicaux simples et répétitifs réunis en un travail choral.
"J'ai eu l'idée d'écrire quelque chose sur une base orchestrale mais avec des voix ethniques, pour dire les choses simplement dit-il.

C'est un travail de longue haleine, et le phénomène Adiemus grandit progressivement : le projet évolue en  Adiémus II, III, IV et V.
Dans ces compostions dans Songs of sanctuary Jenkins a fait appel à un chant choral utilisant différentes syllabes ou sons qui n'appartiennent à aucune langue particulière.

Paroles :

A-ri-a-di-a-mus-la-te, a-ri-a-di-a-mus-da,
A-ri-a-na-tus-la-te-a-do-a
A-re-va-ne-tu-e-va-te, a-re-va-ne-tu-e-va-te,
A-re-va-ne-tu-e-va-te-na-di-a

C'est une musique étrange et envoutante qu'est la musique d'Adiemus. Musique ethnique ? new age ?

Au Japon, elle est classée dans la catégorie "musique soignante", et non pas comme du classique. Même le nom Adiemus renvoie à plusieurs significations puisqu'il se rapproche des mots latins adeamus (" approchons ") et audiamus (" écoutons ").

Cette musique simple et spirituelle est adorée par les chorales du monde en entier

Lire la suite
4
  1080 lectures
  0 commentaires
1080 lectures
0 commentaires
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook