En vedette

Alain et la psychologie positive : le bonheur est une action

Psychologie postitive bonheur

 

Alain et la psychologie positive : le bonheur est une action

La psychologie positive est une nouvelle branche de la psychologie en pleine expansion. Martin Seligman est un pionnier de la psychologie positive (terme lui-même inventé par Abraham Maslow).

Depuis les années 2000, cette science humaine propose de s'intéresser non plus à ce qui fonctionne mal chez les individus mais ce qui fonctionne le mieux. Cette branche de la psychologie tente de réunir les avantages de la philosophie, de la psychologie, et du développement personnel pour célébrer l'épanouissement, le bonheur et le bien-être.
Les chercheurs en psychologie positive examinent ce ce qui rend les êtres humains heureux, épanouis et satisfaits dans le but de comprendre et de favoriser les facteurs qui permettent aux individus, et à la société de prospérer.


La psychologie positive repose sur trois piliers :
-  l'étude des émotions positives,
-  l'étude des traits de personnalité positive, en particulier nos forces et nos vertus mais aussi nos aptitudes, et enfin
-  l'étude des intuitions positives.

Martin Seligman définit la psychologie positive comme devant permettre de se concentrer sur les forces des individus plutôt que sur leurs faiblesses et de développer les talents pour atteindre l'épanouissement plutôt que guérir les pathologies.

 

citation seligman

 

Il distingue trois niveaux de bonheur :
1.    La vie plaisante (pleasant life), basée sur le plaisir, dont l'objectif est de vivre de nombreux plaisirs et d'en amplifier les effets. Ce type de bonheur instantané ne dure pas puisque l'effet des plaisirs décroît avec l'usage.
2.    La bonne vie  (good life) basée sur l'engagement, dont l'objectif est de connaître ses forces pour se maintenir dans un état de bien-être optimal. Le plaisir profond génère des émotions positives dont la durée est plus longue que celles générées par des plaisirs éphémères. La personne est dans un état de satisfaction.
3.    Le sens de la vie  (meaningful life) basée sur le don de soi où l'individu connaît ses forces et les met au service d'une cause plus grande que lui-même. Le sentiment d'accomplissement est alors profond et durable.

 

 

La pensée d'Alain avant la psychologie positive

Émile Chartier, dit Alain (1868-1951), est né dans la petite ville de
Mortagne-au-Perche, en Normandie, qui lui consacre aujourd'hui un musée.
Il est dans l'histoire littéraire le créateur d'un genre particulier : "  le propos  ",  forme de développement de la pensée dans une écriture précise.  Le propos n'est pas la maxime ni l'aphorisme, le Propos chez Alain est concis, affirmatif, porteur d'une pensé et d'une réflexion. On peut classer Alain comme un essayiste et moraliste de la pure tradition française.

 

citation Alain bonheur


Selon le philosophe Alain, apprécier le bonheur est une question d'action et de savoir vivre.
Dans son livre, toujours publié et lu dans de nombreux pays, Propos sur le bonheur, Alain fonde les principes de la psychologie positive, et du développement personnel.
Au coeur de sa pensée, il y a l'idée que vivre, c'est déjà être heureux. "Comme la fraise a goût de fraise, la vie a goût de bonheur", écrit-il.
Prenons quelques exemples de son best-seller Propos sur le bonheur. Alain pense que nous pensons nos émotions, et que notre cerveau peut les contrôler.   


" Sentir, c'est réfléchir, c'est se souvenir. Ceux qui ont trop pensé à leurs peines, lorsqu'ils les racontent à faire pleurer les autres, trouvent encore à cette action un petit soulagement. "

Concernant l'avenir, il conseille de faire appel à la raison et à la volonté pour choisir l'optimisme.

" j'aime bien mieux ne pas penser à l'avenir, et ne prévoir que devant mes pieds. Non seulement je n'irai pas montrer au mage le dedans de ma main, mais, bien plus, je n'essaierai pas de lire l'avenir dans la nature des choses ; car je ne crois pas que notre regard porte bien loin, si savants que nous puissions être. J'ai remarqué que tout ce qui arrive d'important à n'importe qui, était imprévu et imprévisible. Lorsqu'on s'est guéri de la curiosité, il reste sans doute à se guérir aussi de la prudence. "

Dans un autre passage il écrit sur l'importance d'agir, de se jeter dans l'action :  

" La destinée est instable ; une chiquenaude crée un monde nouveau. Le plus petit effort entraîne des suites sans fin. Celui qui a planté ces ormes n'a pas délibéré sur la brièveté de la vie. Jetez-vous comme lui dans l'action sans regarder plus loin que vos pieds, et vous sauverez vos ormeaux. "


Concernant l'action, il demande d'y mettre les moyens pour y arriver  

" Dès que l'on veut gagner, il faut vouloir les moyens, c'est-à-dire faire des sommes de petits profits. Ou bien c'est grimper sans regarder à chaque pas que l'on fait ; or toute pierre n'est pas bonne, et la pesanteur ne nous lâche jamais. Ruine est un beau mot ; car la perte est accrochée au marchand et le tire toujours. Qui ne sent pas cet autre genre de pesanteur perd sa peine."

Selon lui, un projet commence par l'idée, par l'imagination et progresse par l'action :

" L'imagination mène le monde des hommes, par ceci qu'elle ne peut s'affranchir
de coutume et il faudrait dire que l'imagination ne sait pas inventer ; mais c'est l'action qui invente. "

En matière de sentiments, il appelle à la raison, à la réflexion, pour lui, l'amour est un projet qui nécessite d'agir :  
" L'amour n'est pas naturel ; et le désir lui-même ne l'est pas longtemps. Mais les sentiments vrais sont des œuvres. On ne joue pas aux cartes pour les jeter au premier mouvement d'impatience ou d'ennui ; et personne n'a jamais eu l'idée de jouer au hasard sur un piano. "


Psychologie postitive

 

Le bonheur est une action

La philosophie et la psychologie positive se rejoignent pour constater que les personnes les plus satisfaites et optimistes sont celles qui ont découvert et exploité leurs forces et leurs  moyens. Le bonheur exige une vie agréable, un sens et une signification. Le bonheur exige de faire face au passé, d'être optimiste à propos de l'avenir, de profiter du présent, de cultiver les émotions positives, de chercher la connaissance, l'amour, la justice et d'avoir le courage et le sens de l'action.


Une vie agréable est une vie qui poursuit avec succès les émotions positives sur le présent, le passé et l'avenir, qui laisse à l'imagination les soins de proposer et l'action courageuse l'occasion de réaliser.
Le bonheur n'est pas le résultat de rebondir d'une joie à une autre ; atteindre le bonheur implique le fait de tolérer des périodes d'inconfort. Les psychologues sont d'accord avec les philosophes comme Alain qui disait qu'une partie importante du bonheur dépend de nos actions.   
Dans son livre sur Alain, Thierry Leterre écrit en 2006:

 

"Pour Alain, le bonheur ne dépend pas de ce que l'on a mais de ce que l'on fait, de notre capacité à agir. Le bonheur est une façon de faire."  

 

Bibliographie:
Alain : propos sur le bonheur, 1925
Seligman, Martin E.P. (2002). Authentic Happiness: Using the New Positive Psychology to Realize Your Potential for Lasting Fulfillment. New York, NY: Free Press.
Seligman, Martin E.P. (2004). "Can Happiness be Taught?" Daedalus, Spring 2004.

 

Lire la suite
308 lectures
0 commentaires
En vedette

La beauté est bénéfique pour nous

Beaute pyschologie


Si l'automne est votre saison préférée, c''est le bon moment pour une promenade,  pour admirer les couleurs des forêts et des jardins, et pour apprécier le pouvoir de la beauté à  générer du bonheur et du bien-être.
Dans les ouvrages de psychologie positive, on parle de la capacité des gens à apprécier la beauté et combien cette capacité peut être source de bonheur et de joie de vivre.
Faire une promenade attentive, marcher à un rythme lent et observer la beauté du monde, voilà un moment de détente pour l'organisme et aussi pour le cerveau. Si vous aimez l'art, regardez attentivement pendant quelques minutes les œuvres, vous allez être touché par l'expérience de la beauté. Si vous aimez les fleurs, il suffit de s'en entourer, de les regarder, sentir, toucher.  
On peut devenir photographe amateur pour mieux observer, mieux profiter de la beauté de notre monde. Photographier ce qui est beau est un moyen de prolonger le regard et de bénéficier des effets positifs de la beauté sur votre psychologie.

 

Beaute pensee

 


Kant : la beauté exige la pensée

La nature de la beauté et la nature de l'Art sont parmi les deux thèmes les plus discutés et les plus controversés dans la philosophie occidentale. La beauté a traditionnellement été considérée comme une valeur ultime, avec la bonté, la vérité et la justice.  Au XXIe siècle, la beauté semble retrouver un intérêt dans les débats en Europe.
Juger le goût n'est pas un jugement logique mais esthétique.
Jusqu'au dix-huitième siècle, la beauté était objective en occident. Pour Platon, la beauté était dans les formes, dans sa proximité avec une forme idéale ou avec une pensée divine. Ainsi, on avait créé les canons de beauté.
Au dix-huitième siècle, surtout dans les îles britanniques, la beauté était associée au plaisir ; le plaisir était l'origine de la beauté. Locke a traité la couleur comme source ou lieu de beauté, dans sa qualité de rêve de l'esprit.
Hume et Kant pensaient que le goût était subjectif. Le goût avait la capacité de détecter et de savourer la beauté. Sans plaisir, il n'y a pas de beauté.


Kant concède que le goût est subjectif, que tout jugement de beauté repose sur une expérience personnelle.
" Je pourrais profiter d'une expérience douce devant le portrait de ma grand-mère, par exemple, ou devant l'architecture d'une maison qui me rappelle la maison de mon enfance. Personne ne me reproche telles expériences, mais elles ne prétendent pas guider ou correspondre aux expériences des autres. " Kant
Selon Kant, le jugement selon lequel quelque chose est beau, est un jugement désintéressé. Le jugement doit être indépendant des désirs humains - les désirs économiques et sexuels, par exemple. Au 19ème siècle, on disait que la beauté est donc une valeur positive ; c'est un plaisir. (Santayana 1896)

 

La psychologie du chocolat et de bonbons

Selon Kant, l'expérience de la beauté exige la pensée, contrairement aux plaisirs sensuels. Pourtant, le plaisir d'un baiser, d'un morceau de chocolat ou d'un verre de vin peut être une expérience de la beauté.
En mai 2017, des chercheurs ont publié dans le journal Current Biology un article amusant sur la beauté et la pensé. Leurs expériences donnent raison à Kant et le contredisent en même temps.
Leurs résultats montrent que les distractions nuisent à l'expérience de la beauté. Pour être touché par la beauté d'un tableau ou d 'une image, il vaut mieux être concentré. Par contre, les expériences confirment que les plaisirs sensuels peuvent être beaux.
Ils ont trouvé que la beauté est agréable et que le plaisir est toujours beau, selon Denis Pelli de l'Université de New York.
Un plaisir intense ou une expérience profonde de la beauté exigent tous deux, une pensée.
Pour explorer ces théories philosophiques, les chercheurs ont demandé à 62 personnes d'évaluer le plaisir et la beauté ressentis en regardant une image, en goutant un bonbon ou un chocolat ou en touchant un ours en peluche. Les chercheurs ont remarqué que distraire les personnes réduisent leurs jugements de beauté. Une image était jugée belle, puis moins belle en cas de distraction, puis rejugée belle en cas de concentration et de calme.   
En d'autres termes, Kant avait raison. La beauté exige la pensée, la réflexion.
Cependant, contrairement à la proposition de Kant selon laquelle les plaisirs sensuels ne peuvent jamais être beaux, 30 % des participants ont déclaré avoir eu une expérience de beauté en savourant un bonbon ou en touchant un doux ours en peluche.
Ces résultats montrent que beaucoup d'autres choses en dehors de l'art, peuvent être belles - même les bonbons, ou les peluches.
Les chercheurs ont l'intention de poursuivre leurs études sur d'autres thèmes : Y a-t-il des gens qui ne peuvent pas éprouver de la beauté ? Quel rôle joue la beauté dans la prise de décision ? Une beauté est-elle nécessaire à la créativité ?  La laideur est-elle le contraire de la beauté ?
Dans d'autres cultures, la beauté rejoint la pensée de Kant, elle exige calme, pensée, et méditation, comme on le peut lire dans la littérature japonaise ou chinoise.  

 

Beaute benefices


En quoi est-ce utile ?
Dans un musée ou dans un jardin, il est important de ne pas distraire les autres, un tableau est plus beau, un jardon est plus magnifique quand le cerveau est concentré. Quand on veut savourer un moment de beauté, arrêtons nos portables et nos smartphones, et plongeons nous dans la beauté sans distraction. C'est ce qu'on fait généralement en écoutant la musique ou en lisant.   


Quand nous embrassons notre amoureux, quand nous savourons une bonne pâtisserie, ou quand nous laissons agir nos sens, nous n'avons pas besoin de réfléchir, nos sens peuvent nous transmettre la beauté sans l'intervention de la pensée.


Réf
Aenne A. Brielmann, Denis G. Pelli. Beauty Requires Thought. Current Biology, 2017; DOI: 10.1016/j.cub.2017.04.018

Lire la suite
243 lectures
0 commentaires
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook