Encyclopédie: sexologie et couple

Attirance et proximité: la voisine qui attire

 couple jardin proximite

Attirance et proximité: la voisine qui attire

La proximité joue un rôle important dans l'attirance, et dans la naissance du sentiment amoureux. Des personnes à proximité ont plus de chance d'être attirées, de se désirer sexuellement, et parfois de tomber amoureux.


Importance de la proximité
Les études concernant la proximité et son rôle dans l'attirance sont anciennes. Dans les années 30, en étudiant les dossiers de demandes de mariage, les chercheurs ont remarqué que 12 % des couples qui vont célébrer leur mariage ont vécu dans le même bâtiment, 33 % de ces couples ont vécu dans la même rue.  (Bossard, 1932).
20 ans plus tard d'autres études ont démontré que 50 % des couples potentiels ont vécu dans dans la même zone géographique ; moins de 16 maisons séparaient leurs adresses. Et dans 37 % des cas, cinq maisons seulement séparaient leurs adresses. (Clarke, 1952).
En appliquant les mêmes études sur les étudiants, on observe le rôle important de la proximité dans la naissance des couples, mais également dans la naissance de l'attirance.
Dans ces études anciennes, le facteur le plus important pour favoriser l'attirance était la distance qui séparait le lieu de vie des deux partenaires, des deux appartements, ou des deux foyers familiaux. Cette proximité favorisait plusieurs types de relations : amitié, attirance, relations sexuelles de courte durée, relations à long terme et couple. La proximité a favorisé les rencontres fréquentes, et les échanges. La proximité physique se transforme progressivement en proximité émotionnelle, et dans certains cas, en attirance.

Dans les années 60, la société occidentale entre dans une profonde mutation : libération sexuelle, amélioration de la condition féminine, le passage d'une société industrielle à la société post-industrielle, société de services et de communication. Les études des années 60 n'ont pas révélé une modification profonde, l'attirance et la naissance des couples étaient plus influencées par la proximité que par la compatibilité entre deux personnes ou de leurs classes sociales.
Les études concernant la proximité et son rôle dans la naissance de relations vont dans le même sens pour démontrer que les couples entre deux personnes qui travaillent ensemble, qui font leur étude ensemble, ou qui partagent les mêmes activités sont plus nombreux que le couple réuni sans proximité. (Berscheid et Hartfield-Walster, 1978).
L'explication de l'importance de la proximité dans l'attirance et dans la naissance des relations est relativement simple ; cette proximité au groupe de personnes du même âge, de même niveau socioculturel, parfois de même religion, partageant les mêmes activités ou les mêmes loisirs.(Segal, 1974). Un autre point semble favoriser la naissance des relations en cas de proximité : l'exposition répétée.

 

L'exposition répétée
les études sociologiques soulignent l'importance de l'exposition répétée pour se familiariser avec les autres, pour dépasser la proximité physique vers la proximité émotionnelle, pour être attiré. Dans toutes les études, il existe un lien direct entre la fréquence de l'exposition, et le degré d'attirance. Un homme qui voit une femme quotidiennement à plus de chance d'attirer, qu'un homme qui voit une femme à la fin de la semaine, ou une fois par an. (Moreland et Beach, 1992).

L'exposition répétée semble avoir plusieurs fonctions :
Dans certains cas, nous sommes plus détendus avec les personnes familières, nous avons le sentiment d'être en sécurité avec les personnes que nous fréquentons.  Nous sommes moins timides, nous sommes plus amicaux, plus disposés à s'attacher aux personnes que nous connaissons.
L'importance de l'exposition répétée varie selon les personnes. Il est impossible de mentionner une règle générale sur la transformation d'une personne étrangère en personne familière.

 

Après combien d'exposition, la personne devient à proximité ?
L'exposition répétée semble apaiser les peurs vis-à-vis de l'autre, elle nous indique que la personne en face n'est pas dangereuse, que la rencontre avec elle n'engendre pas un danger physique, social ou émotionnel.
L'exposition répétée favorise le consentement. Après plusieurs rencontres occasionnelles entre un homme et une femme dans le supermarché par exemple, l'homme peut considérer cette femme comme honnête, élégante, équilibrée. En parlant plusieurs fois avec elle, elle n'est plus étrangère, ne nécessite plus sa méfiance.

En discutant, il peut également sonder ses intentions, peut juger son consentement de sortir avec lui, de devenir son ami, voire plus. L'exposition répétée transforme une rencontre entre deux personnes étrangères en rencontre entre familiers.
L'attirance pour la personne à proximité qui est devenue une personne familière, est parfois à l'origine de l'amour romantique. On exprime cela par des propos ambigus du genre : "il me semble vous connaître depuis longtemps. Ou : j'étais attachée à lui, je ne sais pas pourquoi, mais il était là au bon moment, comme si nous avions fait un long chemin ensemble."


Ainsi, dans les histoires de couples, la machine à café, le train, le bureau, et parfois le supermarché prennent une importance imprévue. Ce sont des lieux de proximité physique.

L'exposition répétée semble également formater le goût, les personnes érotisent plus les visages familiers, désirent plus ce qu'ils connaissent, dans une sorte de convoitise primaire. La personne qui travaille avec nous, dans notre espace, devient familière. On apprécie son visage, ou son corps, ou sa façon d'être, puis on la compare avec les autres. C'est un processus d'érotisation qui favorise l'attirance. Dans notre société médiatisée, l'exposition répétée influence le goût d'une façon différente, nous sommes attirés par la beauté et les visages des personnes que nous voyons dans les médias, nous les considérons parfois comme référence en matière de beauté ou de séduction. Dans ce cas, l'exposition répétée devient problématique.

L'exposition répétée module nos comportements favorisant ainsi l'attirance. En considérant une personne comme amicale et honnête, nous nous comportons avec lui de façon amicale et honnête. Cette bienveillance favorise une dynamique de relation sans agressivité, fondée dans une ambiance positive. La personne répond à notre comportement amical par un comportement amical, confirmant ainsi nos attentes.

 

La proximité à notre époque
En dépit d'importantes modifications dans la structure sociale de la société occidentale, la proximité continue à jouer un rôle important dans la naissance des relations, nous continuons à célébrer plus de mariages entre personnes rencontrées sur les lieux de travail, à l'université, ou dans les structures consacrées aux activités sportives ou artistiques. Cependant, la proximité change de visage, on habite moins longtemps la même adresse (que nos parents), la famille élargie n'existe plus, les lieux rituels de proximité (comme les lieux de culte) semblent jouer un rôle moins important, les lieux de rencontre se sont raréfiés.

 

Un phénomène nouveau
Un phénomène nouveau a modifié en profondeur notre société, les moyens de communication sont devenus les lieux de rencontre, les zones de proximité. Malheureusement, ces moyens de communication ne sont pas capables de jouer un rôle déterminant dans la proximité. Discuter avec des personnes sur un forum, ou dans un réseau social, permet l'apparition d'une proximité psychologique ou émotionnelle qui favorise plus au moins l'attirance. Cette proximité émotionnelle est plus aléatoire que la proximité physique, cela explique l'importance de la rencontre physique après le contact par Internet ou par le téléphone. En d'autres termes, les moyens de communication favorisent plus le contact que la proximité.

 

La distance géographique augmente ou diminue l'attirance ?
Autrement dit, si la proximité favorise l'attirance, l'absence provisoire de proximité imposée par un voyage, une distance géographique favorise -elle l'attirance ?
La séparation entre deux personnes en relation, augmente le désir sexuel au début, modifie ce désir par la suite. La distance géographique par exemple favorise l'apparition, au sein de la relation, d'un sentiment de danger, d'un manque.


L'absence de proximité peut fragiliser une relation débutante, car la distance géographique ou l'absence prive les deux partenaires du rôle positif de la proximité dans la relation : moins de rencontre, moins d'érotisation, moins d'intimité. Ce problème semble jouer un rôle de plus en plus important dans le célibat à notre époque ; notre style de vie impose un certain degré de nomadisme. Nous changeons fréquemment d'adresse, nous nous éloignions des gens familiers, cela semble compliquer les rencontres, et la naissance des couples.

En deuxième temps, l'absence de proximité physique diminue la proximité émotionnelle. Les études confirment que les couples vivants séparément ont un taux plus élevé de divorce et de rupture. Les couples qui ne vivent pas ensemble ont même dose de difficultés et de conflits que les couples en cohabitation ou en vie commune, la seule différence est la nature et les sujets de conflit. Certains couples choisissent à notre époque des solutions intermédiaires pour éviter les conflits, en habitant de foyers séparés. Les études confirment le taux de séparation et de divorce est plus élevé dans ces couples que dans les couples en foyer commun. Essayer d'éviter les conflits dans un couple est un chemin sans issue selon les études disponibles, les couples qui durent sont les couples qui ont une bonne gestion des conflits.

 

La proximité : parfois problématique
La proximité physique entraîne une exposition répétée, multipliant ainsi les risques de conflits, et des émotions négatives.
La proximité excessive est présente dans les couples fusionnels, et au début de la vie de couple. Le but de cette proximité est de consolider l'attirance, de transformer l'attirance sexuelle en intimité et en attachement. Progressivement, la proximité devient moins présente, chacun retrouve son espace personnel dans le couple.
L'exposition répétée intensifie l'émotion dominante dans la relation. Au début de la relation, l'attirance sociale et l'attirance sexuelle peuvent être amplifiées par la proximité, de même, qu'une proximité physique peut intensifier les émotions négatives. La violence interpersonnelle la plus répandue dans notre société est la violence entre les partenaires intimes. L'exposition répétée intensifie la colère, la déception, et les sujets de conflit.

Il est important de comprendre le rôle de la proximité dans la naissance des couples, et dans la rencontre. Cela invite les personnes célibataires à s'impliquer dans les activités mettant les gens en proximité physique comme les activités artistiques, sportives ou sociales, de ne pas mépriser les rituels sociaux, les relations de famille, ou les réunions des amis. La proximité augmente nettement les chances des partenaires pour se rencontrer, se familiariser.
Les études démontrent que l'attirance existe dès la première exposition (première rencontre) dans 11 % des cas seulement. Le reste est une attirance favorisée par une exposition répétée, par une proximité.


Cependant, la proximité favorise la rencontre et l'érotisation sans garantie de résultat. Dans certains cas, l'exposition répétée transforme la relation en lien amical, ou favorise les émotions négatives, ou l'aversion.

Commentaires

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook