Encyclopédie: sexologie et couple

Abus de substance et comportement Sexuel

 drogues addiction tabac seringue

Abus de substance et comportement Sexuel

L'usage et l'abus de substance modifient d'une façon certaine le comportement sexuel adolescent et augmente le taux des comportements sexuel à risque.

 

Drogues et comportement sexuel
Les adolescents se trouvent généralement dans l'obligation de prendre des décisions nouvelles concernant leur attitude, leur santé et leur sexualité, leur autonomie le met en face des pressions et des sollicitations relatives à la consommation d'alcool, des drogues, et de leur activité sexuelle.
Les études montrent que de nombreux comportements à risque pour la santé se produisent en associant sexualité et abus de substance. Les liens entre l'abus de substance (usage des drogues), la contamination par l'HIV et des pratiques sexuelles à risque ont été largement étudiés ( Roberts, Wechsberg, Zule, & Burroughs, 2003).


L'abus de substance augment la précocité sexuelle, la probabilité qu'un adolescent commence son activité sexuelle plutôt que ses camarades est renforcée par l'abus de substance.

L'alcool et les drogues peuvent mener les jeunes à accepter l'initiation sexuelle d'une façon précoce, en acceptant d'avoir des relations sexuelles avec des partenaires expérimentes et plus âgés ou d'accepter des relations sexuelles non protégées ou avec des multiples partenaires. Ce comportement augmente le risque des MST, des grossesses involontaires et non désirés de la violence sexuelle.
Pour beaucoup d'adolescents, l'usage des drogues ou des boissons participent à la prise des décisions sexuelles. Neuf adolescents sur dix avouent que l'usage des alcools ou drogues avait participé à la prise de la décision sexuelle. En dépit de risques connus, de nombreux adolescents rapportent avoir eu des relations sexuelles sans protection sous l'emprise de l'alcool ou des substances.

Presque 88% de 15-24 ans déclarent avoir besoin d'utiliser des drogues pour pouvoir avoir une activité sexuelle. Les filles rapportent plus que les garçons d'avoir des relations sexuelles sans protection sous l'emprise des drogues.

36% de jeunes de 15-24 ans disent avoir été influencés par l'alcool ou les drogues lors de leur décision au sujet du sexe. 29 % disent avoir fait pendant la rencontre sexuelle plus qu'ils ont voulu faire ; 23% de 15 à 24 ans rapportent accepter des relations sexuelles sans protection après avoir consommé alcool ou drogue.

L'abus de substance ou l'alcool sont utilisés pour se sentir à l'aise avec le partenaire, pour surmonter sa timidité, sa peur, ou pour imiter le comportement des autres. Selon les études, un adolescent sur cinq a pris une décision concernant son activité sexuelle sous l'influence d'une substance, surtout l'alcool.
1. L'usage des drogues est un facteur de risque associé à de nombreuses pratiques sexuelles à risque comme :
1. Les relations avec partenaires multiples ( Zule & Desmond, 1999)
2. S'engager dans une relation sexuelle sous l'influence des drogues (Sterk 2003),
3. Accepter des relations sexuelles sans protection (Sterk, 2003)
4. Se prostituer pour obtenir des drogues ou pour l'argent ( Sterk, Elifson, 2000).
5. Initiation sexuelle précoce (Kirk, 2006) avec ses risques physiques ( MST, grossesses non désirées) ou psychologique (dépression, mauvaise estime de soi) ou scolaires.
6. Accepter une relation sexuelle avec un partenaire ayant une histoire de consommation de drogues.
7. Accepter une relation sexuelle avec un partenaire ayant des nombreux partenaires (Kirk, 2006).


Certaines maladies comme dépression ou trouble post traumatique peuvent encourager ce comportement à risque Il n'existe pas de lien entre la dépendance à la substance et le degré de risque sexuel. Les adultes s'engagent plus souvent dans les comportements sexuels risqués que les adolescents.

 

Autres articles relatifs à ce sujet : 

- Acte sexuel : ses risques

La pénétration vaginale est l'acte sexuel par définition, se définit par l'intromission du gland pénien à l'entrée du vagin situé au centre de la vulve, de glisser le gland pour écarter les parois vaginales et de poser le pénis à l'intérieur du conduit vaginal.

- Comportement sexuel normal!!

C'est une question fréquente. Les personnes posent la question à propos de la fréquence ou à propos des variétés d'activités sexuelles pratiquées. Les statistique sur comportement sexuel peuvent dissimuler la vérité pour multiples raisons : franchises des réponses, sens différent donné aux questions et aux réponses selon les couples, méthodes statistiques, et puis l'absence d'un modèle - référence.

- Sexe occasionnel et alcool

L'abus des substances, alcool et autres substances, semble avoir un lien direct avec le sexe occasionnel (relation à court terme à contenu exclusivement sexuel.)

 

Commentaires

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook