Encyclopédie: sexologie et couple

Androgyne moderne

 portable selfie discussion

 

Androgyne moderne

Au XVIe et XVIIe siècle, la femme, créée par dieu, est une beauté morale, d'une " Divine corpulence " comme écrivait Ronsard : teint rose ou de lis, gorge pas trop lourde, suggérant l'amincissement vers le bas, poitrine généreuse, sont les critères de beauté de l'époque.

Androgyne à notre époque
Au XIXe siècle, les beautés féminines est portée par des jeunes filles aux mœurs faciles et légères, danseuses de cabaret, la beauté se libère du monopole de la bourgeoise. La beauté féminine s'encanaille.
Même époque, apparition du " dandy ", idéal de beauté masculine, un homme ayant un air conquérant, léger, insolent. Les modèles masculins associés à l'aristocrate acceptent la délicatesse. L'esthétique masculine ne se limite plus à la virilité.
La guerre comme réalité sociale change ces tendances pendant un moment. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, la maigreur redevient associée à la famine, à la tuberculose, on exulte des corps généreux, aux formes pleines comme le corps de Marilyne Monroe.
Le retour à l'abondance nous fait oublier la guerre. Le culte de la santé, de l'hygiène de vie, la crainte des maladies cardiovasculaires vont bannir le gras ; Maigreur pour hommes comme pour femmes.


Androgynie ou transgenre : définitions
Un terme qui désigne une personne ayant de caractéristiques sexuelles féminines et masculines et l'aspect physique et le comportement ne permettent pas de décider à quel sexe il appartient. Si la personne possèdent physiquement les organes sexuels masculins et féminins, on utilise le terme hermaphrodite (vagin avec micro pénis, seins et testicules, etc.)
Le mythe de l'androgyne été développé par Platon dans son célèbre Banquet. L'androgyne est une ambiguïté.  Le terme qu'on utilise de plus en plus est le " transgenre. "


"Shemale" est un terme anglais, contraction de "she is a male" qui signifie "elle est un homme", pour désigner des individus dotés de caractères sexuels des deux sexes (apparence féminine, mais sexe masculin). Un terme sans signification précise utilisé en pornographie pour désigner les productions pornographiques des travestis.
L'androgyne est une des figures privilégiées de l'imaginaire contemporain : la mode cultive l'interférence des sexes tandis que l'évolution des mœurs la convoque nécessairement. La beauté masculine est de plus en plus androgyne. Cependant, en face d'un homme ayant une beauté féminine, le terme androgyne est valable, mais en face d'un homme ayant un comportement sexuel féminin (relations amoureuses et sexuelles avec des partenaires masculins) le terme approprié est homosexuel.
En cas d'un homme ou d'une femme ayant un comportement homosexuel et hétérosexuel, le terme utilisé est bisexuel ou ambisexué.
Le terme androgyne désignait un homosexuel au siècle dernier, cette signification n'est plus utilisée.


Androgyne et image érotisée
L'androgyne est une des figures privilégiées de l'imaginaire contemporain : la mode cultive l'interférence des sexes tandis que l'évolution des mœurs la convoque nécessairement. La beauté masculine est de plus en plus androgyne.
Entre canon de beauté et obsession de l'hygiène, notre modèle ne supporte ni les poils ni le gras. La pilosité féminine est devenue " sale ".
Une femme qui ne s'épilant pas les aisselles par exemple ne peut espérer stimuler le désir, quand à la pilosité sexuelle, les femmes comme les hommes commencent à exiger sa disparition.
Les hommes soignent leur corps, utilisent les mêmes produits de beauté que les femmes ; épilation, chirurgie esthétique, régimes, look, parfum, accessoire, cols en V, rayures, couleurs.
Corps aux muscles, silhouettes dynamiques, mais coquetterie revendiquée. La beauté masculine est androgyne répondent à un impératif de séduction qui dépasse largement le cadre amoureux.
Les femmes portent des jeans, se musclent pour être mince et robuste, agissent comme les hommes, et la beauté devient encore une fois un impératif de séduction qui dépasse le cadre amoureux.
Cependant, les études le montrent, cette transformation ne s'est accompagnée par une égalité homme femme ; l'homme imite l'apparence de la femme pour la séduire, la séduction n'est plus un signe d'un amour mais une attitude sociale, mais un homme ayant une apparence androgyne n'est pas forcément un féministe.


Androgyne : une tendance culturelle
L'image érotisée dans les médias des hommes comme des femmes est riche en figures androgyne.
Une femme avec une coupe de cheveux à la garçonne, un jeans, des bottes.
On peut voir aussi des cow boys androgynes , des hommes faisait démonstration de leur délicatesse presque féminine. L'idée dans ces productions (filmes, clip, pub) est simple : l'androgyne est le meilleur des deux mondes.
Le beau jeune homme efféminé, ou androgyne est le modèle de beauté pour les femmes aujourd'hui, l'image érotisée de l'homme a copié l'image érotisée des homosexuels.
Les muscle se féminisent, où la minceur se masculinise, le string est féminin masculin. Les canons du charme masculin sont aussi exigeants et contradictoires que ceux de la beauté féminine. Chez les femmes, la figure de la femme séduisante, ayant une certaine forme de lassitude (l'attente ou souvenir du plaisir) est remplacée par celle de l'androgyne : jeune femme maigre, agressive, méprisante ou indifférente. Cette indifférenciation sexuelle peut être signe d'une grande tolérance, de raffinement mais aussi une confusion de rôle sexuel.


Androgyne moderne et problèmes médicaux
Ces dernières années, l'image sexualisée des hommes ou le " mâle érotique, a proliféré dans les magazines.
Cette image est une réponse aux tendances économiques d'un côté et un produit de changements culturels dans la société aussi.
L'homme est montré avec la dose sexuelle nécessaire, exposant légèrement sa nudité (entrecuisse ou pénis). Cette sexualité exposée devrait afficher un rapport hétérosexuel ou homosexuel, ambigu (androgyne parfois).
Le corps exposé représente un idéal que les individus cherchent à atteindre et engendre ainsi un rapport masochiste et punitif avec son propre corps. L'aversion pour son propre corps devient pathologique et engendre des conséquences sérieuses comme mauvais estime de soir, troubles du comportement alimentaire, et la chirurgie esthétique (Kilbourne, 1999 ; Loup, 1991).


De nombreux troubles médicaux sont en augmentation chez l'homme :
* - Troubles de comportement alimentaire :
* L'anorexie et la boulimie sont en nette augmentation chez les hommes Ces troubles du comportement alimentaire n'exhibent pas de nette différence entre homme et femme.
* - La dysmorphie musculaire
* Ce terme désigne le trouble caractérisé par l'insatisfaction de la masse musculaire (muscularité) de son corps. Le nombre des hommes qui pratiquent la musculation est en nette augmentation en France, comme dans las autres pays occidentaux. La recherche d'une image idéale du corps peut engendrer frustration, anxiété, mauvaise estime de soi, et peut expliquer en partie que la chirurgie esthétique devient une affaire d'hommes.
* -Troubles de désir sexuel
* -Anxiété
* -Dépression

Commentaires

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook