Encyclopédie: sexologie et couple

Amour romantique

 mariage plage couple noce

Amour romantique

L'amour dans notre société occidentale est associé à l'amour romantique. Tout amour qui s'éloigne de cette définition est mal considéré. Si un homme se déclare son désir sexuel, son amour devient " mauvais " car intéressé. L'expression du désir sexuel est dévalorisée dans l'amour romantique. L'amour romantique est un état de fusion d'émotions intenses et des pensées obsédantes. Les amoureux considèrent que la fusion fait partie de la qualité de la relation, les deux vies seraient liées profondément. L'idéal de cet amour est l'autosuffisance, où les deux amoureux sont dans un monde à eux sans besoins des autres. L'amour romantique se nourrit d'illusion sur la pérennité du sentiment, de l'amour infini, éternel et invariable. Chacun défend le caractère exceptionnel de cet amour.

L'amour romantique était considéré, dans le passé, comme une maladie, une malédiction, car il pousse les deux personnes dans une envie de fondre, de s'approprier l'autre, préférant la mort à la séparation (comme Roméo et Juliette.)

Cet amour est le plus répandu chez les jeunes et gagne en popularité en occident, en dépit de ses caractères jugés immatures par les psychanalystes, le jugeant infantile. Le but serait de trouver de retrouver l'entre non séparé, le retour au ventre maternel, si protecteur.

Dans ses études, walster (1978) a noté que la plupart des histoires d'amour romantique se terminent en séparation. Le couple qui arrive à dépasser l'amour romantique vers l'amour amitié peut éviter la séparation.

Whitlock (1998) a étudié l'amour romantique, et ses résultats ont montré que l'attrait sexuel et la passion étaient des points centraux de l'amour romantique mais classés après confiance, honnêteté, et bonheur.

 

Amour romantique comme illusion
Ce modèle romantique méprise le célibat, quand on est seul on est inachevé, on existe dans les yeux de l'autre, elle devient femme dans ses bras, alors être seul devient un état de sous-existence ou un état provisoire comme une maladie.

L'amour romantique intègre également une autre illusion, l'amour parfait (l'homme de ma vie, la femme de ma vie), cela donne l'illusion de l'existence d'un couple parfait, sans conflit. Puisque le grand amour existe, on est invité à quitter une femme (ou un homme) pour une autre si elle nous présente le grand amour, c'est logique.

L'idéalisation du partenaire fait partie l'amour romantique (le prince charmant, cendrillon, la femme belle et sexy jour et nuit).

Ce qui est constant dans notre culture actuelle, c'est la négation des ratés de ce genre de relation, si une fille dit qu'elle a rompu, on lui répond ce n'était pas le bon (sous-entendu le grand amour existe), si on parle de misère affective, on nous répond : On a une âme soeur, on est prédestiné. Donc continuons à espérer et ne changeons rien.

Selon certaines études, plus de 75 % la plupart des histoires d'amour romantique se terminent en rupture. Les couples qui arrivent à dépasser la fusion de ce romantisme ont plus de chance, semble-t-il.

 

Amour romantique et sexualité
Cette distinction entre un amour "bon" et " mauvais" est simpliste, car même dans l'amour romantique, le désir sexuel est présent ; la femme si sublimée dans cet amour, est la première à souffrir en cas d'un amour non sexuel, ou en cas d'absence physique du partenaire .

L'amour peut aussi être jugé par sa durée, la conception occidentale contemporaine de l'amour aime à répéter que l'amour qui dure est un amour sincère, oubliant ainsi toutes la littérature occidentale des siècles derniers sur l'intensité des sentiments, la qualité d'échange émotionnelle dans des relations d courte durée qu'on nomme à présent amourette ou relation " de cul ".

Depuis les années 60, l'expression de la sexualité dans l'amour a changé progressivement dans la culture occidentale. Une sexualité dans l'amour est glorifiée, louée, encouragée, un désir sexuel sans amour est considéré bestial et impropre. Il s'agit sans doute d'un discours dominant efficace sur certaines tranches d'âge.

En dépit de ce discours, la sexualité comme désir continue à trouver ses expressions, dans les relations extra conjugales, la prostitution, les pratiques sexuelles de groupes, et dans la pornographie.

 

Amour romantique : Rôle du désir sexuel
Dans une relation amoureuse, les personnes expriment de nombreuses émotions y compris le désir sexuel, l'excitation sexuelle avant le le passage vers l'acte sexuel. Bien que le désir sexuel, l'excitation, et l'activité sexuelle puissent exister en même temps, ils sont considérés comme des phénomènes séparés et distinctes, ayant des motivations différentes et des conséquences différentes sur le développement de la relation.
Chaque personne possède une série d'attributs sexuels qui peut avoir des conséquences sur les autres, comme la beauté physique. D'autres attributs sexuels sont plus complexes intégrant le comportement par exemple. De nombreuses études confirme la nécessité du désir sexuel dans la naissance de l'amour romantique
Le médecin allemand Krafft-Ebing (1886/1945)  pense que le désir sexuel peut distinguer l'amour sensuel d'autres variétés d'amour. William James (1890/1950) a également pensé que le désir sexuel est à la base de l'amour entre les hommes et les femmes.
Le psychothérapeute Albert Ellis (1954) croyait que le désir sexuel était la force qui propulse des individus dans l'état amoureux. Selon lui l'amour romantique est, en grande partie, basé sur le désir sexuel. Ellis croyaient que l'amour romantique pourrait survivre si le désir n'a pas été assouvi, et que l'amour romantique périrait en cas de consommation sexuelle. Lee (1973, 1988) a conclu  que l'amour romantique commence toujours par l'attirance sexuelle, et se termine par l'assouvissement du désir sexuel.

Quand Ridge  (1989) ont demandé à un groupe d'étudiants préparant une licence s'ils voyaient une différence entre aimer et tomber amoureux, presque tous (87%) ont répondu qu'il y avait en effet une différence entre les deux expériences : le désir sexuel a été cité comme une distinction principale.
Des résultats similaires ont été rapportés par Regan (1998), qui a réalisé une analyse sur le concept de l'amour passionné. Afin de définir le fait de tomber amoureux, le désir sexuel était l'élément le plus cité (65.8%). Selon ces participants, l'amour passionné se traduisait par un comportement sexuel comme les caresses (1.7% des participants), des baisers (10%), et l'activité sexuelle (citée de 25%).
La recherche confirme aussi que plus les individus sont passionnés dans leur amour, plus ils possèdent du désir sexuel pour leurs partenaires.
Plus récemment, Regan (2000) a demandé un groupe des hommes et des femmes actuellement impliqués dans des relations de drague d'indiquer la quantité de désir sexuel, d'amour passionné. Elle a constaté que le désir sexuel et l'amour passionné ont été franchement corrélés ; plus de participants ont désiré leurs partenaires de drague, plus ils se sentaient amoureux.

 

Amour romantique et désir sexuel
Il n'est pas aisé de tracer le lien entre les formes d'amour qui peuvent unir deux personnes et le désir sexuel. Les personnes amoureuses voient parfois leur union comme un événement spirituel et émotionnel, refusant de donner au désir sexuel une grande importance dans leur relation.
James Giles (1994) a examiné certains de ses liens complexes entre l'amour et désir sexuel, afin de formuler certaines conclusions utiles. Dans ces études, Giles se concentre sur l'amour romantique explore comment la sexualité devient composante essentielle du sentiment amoureux. Il a étudié les expériences du désir sexuel dans le contexte d'amour romantique. Son analyse reprend les conclusions du psychologue Rollo may (1969), qui a noté que le paradoxe de l'amour et qu'il est le degré le plus élevé de la conscience individuelle, et le degré le plus élevé que la fusion avec l'autre.
Ainsi, l'amour est vu comme un duel entre soi-même et la perte de soi-même dans la fusion avec l'autre. C'est le cas des personnes amoureuses qui sont parfois troublées par leur fragilité vis-à-vis de la relation, vis-à-vis de leur dépendance à l'être aimé.
Giles formule ainsi un certain nombre d'idées sur la relation entre l'amour romantique et le désir sexuel. Il pense que le noyau dur que l'expérience amoureuse se trouve dans un complexe impliquant des désirs intenses, désir de partager sa vulnérabilité, sa réalité, afin que l'autre puisse aider à consolider cette vulnérabilité et à améliorer cette réalité. Giles croit que l'intimité, la confiance, et les confidences font partie de cette vulnérabilité que les personnes amoureuses partagent ensemble.

Selon lui, le désir sexuel nous invite à être nus en face de l'autre, c'est une nudité du corps, nudité des émotions, nudité de notre réalité. La relation sexuelle joue donc un rôle important dans ce partage de la vulnérabilité humaine, le partage de ce qui est humain.
Il pense également que la relation sexuelle est une autorégulation, chaque personne découvrira en face de la nudité de l'autre ses propres désirs et ses propres fragilités.  Au sein de la relation sexuelle, chacun découvrira son corps différemment, il découvrira ce qu'il aime comme caresse et comme geste affectueux, ce qu'il désire pendant ce partage sexuel. Il découvrira aussi des sentiments nouveaux vis-à-vis de son partenaire, comme la jalousie, la peur de la perte, ou la peur de l'abandon.

Ce modèle théorique permet de conclure que le rôle de la sexualité dans l'amour romantique et le partage d'une intimité que les émotions amoureuses ne peuvent pas réaliser. Le passage par la sexualité consolide ainsi l'amour romantique, en montrant chaque partenaire dans sa propre réalité, et dans sa propre vulnérabilité.

D'autre part, de nombreuses études suggèrent que le désir sexuel peut engendrer un sentiment d'amour romantique ou d'amour passionné. Depuis des siècles, les dramaturges et les poètes ont mis en lumière ce rôle de l'attirance sexuelle dans la naissance de l'amour romantique ou dans la naissance de la passion.

Shakespeare, par exemple, a mis en scène le ravage que le désir sexuel peut provoquer sur l'existence des humains, des conséquences négatives comme la convoitise, le viol, la jalousie (Hamlet, Troilus et Cressida,) , et des conséquences positives comme la naissance d'une relation amoureuse et romantique, comme une force puissante incitant les gens à aimer et à chercher le partenaire amoureux capable d'améliorer leur qualité de vie et de satisfaire leurs besoins (Romeo et Juliet). L'attirance sexuelle peut entraîner la présence d'un désir évident encouragé par l'anticipation et par l'attente. Ainsi la consommation sexuelle dans ce cas encourage et transforme le désir sexuel en amour romantique et passionné.

Commentaires

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook