Encyclopédie: sexologie et couple

Amour romantique, romance : approche générale

 baiser ciel bleu

 

Amour romantique, romance : approche générale

Les histoires d'amour imprègnent nos vies. Romans, chanson, et films racontent des histoires d'amour avec plus ou moins de clichés, plus ou moins d'intrigues, mais le message est toujours le même : la recherche de l'amour. L'amour romantique en Europe est un héritage culturel de l'époque romantique caractérisée par une expression sophistiquée et excessive de ses sentiments amoureux accompagnée d'attachement à la nature et à la sincérité.

L'amour a été considéré dans de nombreuses cultures, y compris la culture occidentale comme une émotion soumettant la volonté de la personne. Les exemples classiques sont : la légende arabe du VIe siècle sur le fou et Leïla, l'épopée allemande de XIIIe siècle Gottfried von Strassburg le " Tristan, et Iseult ", la fable française de XIIIe siècle " Aucassin et Nicolette", et " Roméo et Juliette " de William Shakespeare au XVIe siècle. Le cinéma ne fait que continuer cette production.

Le XXe siècle est le siècle de l'amour romantique en Occident, avec ses références aux émotions, à la passion, la jalousie, à l'intimité. Les histoires d'amour romantique menaient les personnes au mariage, maintenant l'amour romantique peut mener aux mariages, au lit, ou nulle part.

Le romantisme existe dans le monde entier, dans chaque culture, mais l'amour romantique, l'utopie romantique dans la culture occidentale intègre l'individualisme, l'intimité, dans l'espoir de répondre aux crises du mariage.

 

L'amour romantique : biologie ou produit culturel ?

Il existe une différence entre l'approche biologique et psychologique considérant les émotions comme phénomène biologique, et l'approche sociologique et anthropologique suggérant que les émotions sont la traduction culturelle des réactions humaines.

L'amour est une émotion universelle, dont l'expression culturelle varie. Le sentiment amoureux est une rupture avec la vie courante, avec le quotidien, une rupture accompagnée d'idées obsédantes.

La recherche médicale, surtout la recherche en neuropsychiatrie semble confirmer l'existence de zones spécifiques dans le cerveau activées quand la personne est amoureuse, cela complique un peu plus le sujet, car l'État amoureux retrouve un fondement biologique, au delà de la culture.

Être amoureux est donc une expérience culturelle et biologique. Cette expérience varie selon les normes de la société, dans certaine société la virginité féminine est exigée comme condition préalable au mariage, ou dans d'autre, l'expérience sexuelle avant le mariage est encouragée.

En cas de sexualité féminine gouvernée par le mariage, l'amour romantique, comme au XIXe siècle chez Jane Austin, ou dans la littérature de XIXe siècle, devient un événement obsédant engloutissant l'individu, focalisant l'expression de l'amour sur les émotions car l'acte sexuel devrait être limité socialement et culturellement à une seule personne, l'amour devient l'expression de l'attachement à cette personne unique, irremplaçable, un partenaire sexuel et amoureux pour la vie.

La libération sexuelle des années 60, en Europe et en Occident a modifié l'expression de l'amour. La sexualité féminine fut détachée du mariage, devenue progressivement un choix individuel, l'amour romantique actuel est né sous forme de récit autoproclamé.

En Grèce antique, la forme suprême de l'amour était celle entre un homme mûr et un jeune garçon. La culture grecque n'avait pas l'obligation de formuler des engagements à vie, ou de lier l'amour au mariage, cette culture s'occupait de savoir qui a pénétré qui. Ainsi, la norme culturelle était que l'homme mûr pénètre le jeune dans une sorte d'initiation, l'homme mûr étant marié et père ; l'engagement avec son jeune amant ne pouvait exister.

Casanova, l'aventurier XVIIIe siècle et grand séducteur cherchait un jour être présenté à une comtesse séduisante. Le jour du rendez-vous, il la reçoit dans une maison, dans un salon meublé de quatre chaises délabrées et une vieille table sale. Quand elle se déshabilla, Casanova fut frappé par la modestie de ses sous-vêtements. Casanova mérite d'être cité : " je n'étais pas riche moi-même, je n'étais plus dans l'amour, j'ai poussé un soupir profond, je suis resté froid et glacial ".

Casanova exhibe l'âme d'un comptable, son amour et son désir cessent subitement devant la situation économique modeste de la comtesse. Son désir avait besoin d'artifices, avait besoin d'un fondement social et culturel. Casanova vivait au XVIIIe siècle dans ce monde européen capitaliste. Le désir avait déjà un lien avec la classe sociale.

Le capitalisme est un système où les décisions économiques ne sont pas basées sur la morale ou sur les émotions, les décisions économiques dans le système capitaliste ont leur propre logique.

Le capitalisme encourageait l'intimité, l'individualisme. La famille devient le théâtre des émotions, la famille n'est plus la cellule de production économique comme dans les sociétés agricoles. Nous trouvons ces analyses chez Engels, suggérant que la naissance de la famille a coïncidé avec l'apparition de la propriété privée, et l'importance de la filiation pour la transmission des biens. Le capitalisme a transformé l'économie en activité spécialisée, indépendante de la famille, du mariage, et de la sexualité. La famille devient une unité non économique dans laquelle les hommes et les femmes s'occupent de leurs émotions, de leur sexualité, de leur amour.

Le capitalisme a modifié également le choix du partenaire, le choix du mari, et la durée du couple en séparant définitivement les intérêts économiques de la morale, et des émotions.

 

Définir la romance ou l'amour romantique actuellement

La culture de l'amour romantique actuel définit la qualité de vie personnelle par la réussite d'avoir trouvé un partenaire sexuel et émotionnel, dans une relation durable, riche en sentiment passionné, et capable de prolonger l'expérience de l'amour et de la passion durant toute la vie.

La culture de l'amour romantique est une culture où l'expérience amoureuse joue un rôle central dans la définition de l'individu, accompagnée par des symboles et des pratiques visant à perpétuer le sentiment amoureux. L'amour romantique actuel est un amour hétérosexuel, sans quotidien, individualiste, sans souci de grossesse ou d'enfants, pouvant être lié ou non, au mariage. L'amour romantique actuel est fortement lié à l'idée de l'autoréalisation.

La modernité a transformé l'amour en exigences absolues, une expérience sans laquelle aucun être humain ne peut être accompli.

De nombreux facteurs ont participé à la naissance de cette culture de l'amour romantique moderne :

Un des principaux facteurs est la distinction entre la sphère privée et la sphère publique. L'amour devient le fondement de la sphère privée, et de plus en plus son unique fondement. L'amour romantique ne peut s'épanouir en dehors d'une culture individualiste.

Au XXe siècle, la culture de consommation encouragée la recherche individualiste de l'amour, a institutionnalisé l'amour romantique et la culture de la romance. La consommation n'est pas seulement une culture matérialiste, mais une culture essentiellement émotionnelle. La consommation est un acte émotionnel et parfois irrationnel. Cette culture de consommation a largement utilisé l'image du couple heureux et amoureux pour vendre des produits, et pour passer le message de la sécurité, et de l'autoréalisation dans une interaction romantique entre un homme et une femme.

L'industrie des loisirs a utilisé également l'image des couples, voir un film, aller au restaurant, ce sont des lieux pour les couples, des lieux pour réunion romantique, et bien-sûr des lieux de consommation.

L'apparition du cinéma a transformé la culture populaire. Fin des romans, l'amour devient une histoire racontée dans les films. Hollywood a transféré la culture de l'amour en ajoutant une dévotion religieuse dans ce sentiment au début du XXe siècle puis un contenu érotique sous forme de baisers et d'étreintes puis un contenu sexuel. Le romantisme hollywoodien se définit par des repères visuels, par certaine atmosphère : Un dîner romantique se passe généralement dans un lieu isolé, à proximité de la mer par exemple, avec un rituel particulier comme les bougies, et la musique. Hollywood a établi une association forte entre amour et bonheur. Grâce au film, l'amour est devenu un moteur puissant dans l'imaginaire collectif.

L'amour romantique moderne est une sorte d'utopie, un récit qui permet à l'être humain de dépasser sa condition ; l'utopie romantique décrit l'autoréalisation, l'authenticité, et le bonheur atteint dans une expérience d'amour hétérosexuel.

Comme les autres utopies, l'utopie romantique est contradictoire, et comme les autres utopies, l'utopie romantique refuse d'affronter ses propres contradictions comme par exemple la contradiction entre l'amour éternel, et la recherche effrénée de l'amour, entre le mariage et l'amour interdit.

L'utopie n'est pas une idéologie. L'utopie nous permet de rêver d'un monde meilleur, inspirons changement, invite au dépassement. L'utopie romantique est essentiellement visuelle associant des clichés sur la masculinité et la féminité dans des scénarios visuels.

L'utopie romantique dans le cinéma américain et européen a commencé par inviter les spectateurs à glorifier l'amour dans le mariage. À travers cet amour, l'utopie romantique a modifié progressivement les pages de la femme dans la société en rendant la femme la vedette de la relation conjugale, et le centre du couple. Progressivement l'utopie romantique a commencé de féminiser les hommes. En cherchant l'idéal de l'intimité, les hommes et les femmes sont encouragés à devenir semblables, c'est-à-dire inviter les hommes à se féminiser, apprendre la communication et l'expression des émotions.

 

L'amour romantique et la rencontre

L'utopie romantique s'intéresse essentiellement à la rencontre, négligeant volontairement la vie du couple. L'utopie romantique s'arrête au baiser final, signe d'une fusion, d'un consentement, d'un achèvement.

Pourtant à la fin du XIXe siècle, dans les pays anglo-saxons, rencontrer (dating) était un mot réservé aux pauvres, aux travailleurs qui cherchent des partenaires en dehors de leur environnement. Les riches et les bourgeois se rencontraient généralement à l'intérieur de leur environnement : dans les églises, dans les bals, dans les salons.

Le terme rencontre était péjoratif car il insinuait une interaction romantique dans un lieu public et non intime.

La rencontre est devenue par la suite une activité de loisir. On rencontrait pendant ses vacances, pendant ses voyages, ou pendant un film ou un repas dans un restaurant.

Les nouvelles technologies ont utilisé la rencontre dans leur publicité, on montrait un réfrigérateur à l'arrière-plan d'un couple dînant aux lumières des bougies. C'était une façon comme une autre de rendre la romance utile pour la consommation.

Les productions cinématographiques ont ritualisée progressivement la rencontre, en l'intégrant définitivement dans l'utopie romantique nouvelle ; la rencontre devient un contact entre deux personnes, pouvant s'aimer, avec promesse explicite de sexualité. On s'éloigne définitivement du lien entre l'amour et le mariage, le couple et l'amour. Nous sommes dans l'amour pour l'amour.

 

L'amour romantique comme discours sur l'intimité

Le discours sur l'intimité insiste sur la proximité émotionnelle et non pas, sur la passion. L'amour romantique ne décrit pas des états de passion, mais les situations d'intimité.
À la différence d'une idéologie, l'utopie romantique est un discours et non pas une idéologie. Un discours produit beaucoup de variations, en excluant d'autres. Un discours ne dicte pas un comportement, mais a définis les limites de ce comportement. Comme dit Michel Foucault :  " le discours n'est pas la manifestation d'une pensée, mais au contraire, une totalité, dans laquelle la dispersion du sujet et sa discontinuité sont parfaitement déterminées."
Il est difficile de savoir pourquoi l'utopie romantique a été si bien acceptée dans le monde occidental. On peut citer de nombreux facteurs, mais on peut également citer la phrase de Pierre Bourdieu : " Les contraintes entourant chaque choix matrimonial sont si nombreuses, avec innombrables combinaisons complexes que les individus impliqués sont incapables de les traiter toutes consciemment.  "

Les critiques formulées sur l'utopie romantique ne sont pas rares. Les courants féministes ont décrit l'amour romantique comme une nouvelle victoire des hommes contre l'égalité des hommes et des femmes, comme le triomphe du couple hétérosexuel. D'autres critiques ont traité les dégâts de l'amour romantique, en parlant des victimes de l'amour, de ces filles et des garçons considérant l'amour romantique comme idéal de vie ; cette croyance s'escorte de frustrations, d'échec et de rupture.

L'amour romantique a joué également dans la modulation du comportement sexuel. La société a libéré la femme occidentale de toute pression sociale concernant sa sexualité et sa maternité. L'amour romantique a remplacé ses normes par une vision utopique puissante. Ainsi de nombreuses filles considèrent la première expérience sexuelle comme une expérience sérieuse inconcevable sans amour et sentiment. Sous l'influence d'un discours puissant sur l'intimité, une jeune femme se retrouve devant un dilemme impossible : elle devrait faire l'amour dans un contexte de relations sérieuses et intimes, le garçon en face ne peut être que troublé quand une fille lui dit dès la première rencontre qu'elle cherche une relation sérieuse et intime.

Le discours sur l'amour romantique et sur l'intimité a rendu la rencontre entre les personnes célibataires, compliquée et déterminante. Étant donné l'importance du partenaire sexuel et émotionnel, étant donné que l'expérience amoureuse est l'expérience ultime, l'expérience la plus importante dans la vie de l'être humain, le choix du partenaire devient crucial.

 

L'amour romantique sous influence

L'amour romantique a été modifié profondément par deux courants culturels importants : la psychologie et le féminisme. La psychologie et la psychanalyse ont averti de l'importance des émotions dans la vie personnelle. La tradition romantique a toujours suggéré que les émotions sont fondamentales dans la qualité de vie, et comment les émotions peuvent être douloureuses.

Le féminisme également a mis l'amour sous le microscope.
Les féministes radicales ne considéraient pas l'amour comme source de transcendance, ou de bonheur. L'amour est la première cause de clivage entre les hommes et les femmes. Ce clivage atteint même l'identité de chaque sexe.

L'amour romantique cultive une réelle ségrégation des sexes, des rôles bien définis, l'homme propose et la femme dispose.

L'utopie romantique est puissante car il permet de dépasser les classes sociales, l'amour romantique joue le rôle d'une force sociale transgressive car il peut perturber les classes sociales et la transmissions des biens. Les femmes dans l'utopie romantique peuvent lutter par leur séduction et leur sexualité contre la suprématie masculine.  Cette situation de la femme contredit les espoirs des féministes radicales qui espéraient l'égalité. D'autres courants de féminisme ont parfaitement épousé le capitalisme et la société de consommation, invitant la femme à profiter de sa situation dominante dans l'utopie romantique, et en cultivant cette domination en étant toujours belle, toujours jeune, plutôt séduisante. Cette situation de la femme n'est pas enviable, elle représente une des contradictions majeures de cette utopie romantique.

Après l'étape de la séduction où la femme est courtisée, où la femme possède toutes les cartes, la femme se retrouve dans un couple où elle doit assurer plusieurs fonctions : maîtresse, épouse, mère, sans oublier la carrière professionnelle. En même temps, l'utopie romantique fragilise le couple. Quand l'amour va, tout va. Un couple fondé sur l'amour et le désir est un couple fragile, la rupture est fréquente, la recherche de l'amour de sa vie est un but en soi, la femme devrait à nouveau être séduisante, désirable, pour chercher un nouveau partenaire, pour un nouveau couple, en dépit de l'âge.
L'amour romantique actuellement est représenté comme une culture en soi ; avec des rituels et des symboles. Restaurant, nourriture raffinée, musique, lumières, bougies, cadeau de St Valentin, vêtements. Tout ceci représente une expérience esthétique.

L'amour romantique est une contradiction entre l'idée qui insiste que la construction des relations intimes durables est l'expérience la plus importante dans notre mode de vie individualiste, et entre l'idée de l'individualisme, de l'autonomie, et de l'autoréalisation. Dans cette utopie, les femmes et les hommes sont de plus en plus indépendants, mais en même temps, de plus en plus dépendants du regard de l'autre, et des critères esthétiques de la société.

Commentaires

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook