Encyclopédie: sexologie et couple

Amour dépendance : Attention

Lorsque S. Peelle dans son livre «love an addiction» théorise la dépendance et par extension la dépendance à l'autre (affective), on a envie  de refuser ses théories en bloc, mais il est difficile de ne pas admettre que ses exemples sont pertinents.

 

amour-dependance 

 

Amour ou dépendance

Un étudiant rencontre une étudiante, font un couple rapidement. Est ce la substitution d'une dépendance aux parents par une dépendance au conjoint ??Dans de nombreux cas de divorce, le couple répondait à un ensemble de besoins, et apparaissait si vulnérable dans le temps.  Les besoins changent : déménagement, éloignement, modifications de statut professionnel, etc.

Au début des années 80, la psychologie américaine commence à identifier ces cas d'amour - dépendance,  et lorsque Robin Norwood puis Susan  Peabody étudient ces  hommes qui aiment trop et  ces femmes qui aiment trop, la psychologie en France discutait la valabilité du modèle mais avec l'évolution de notre société, ces concepts sont devenus plus populaires et largement acceptés.

 

Cependant, nous allons seulement citer les facteurs que Peabody a identifiés dans le cas d'amour- dépendance :
-         l'entourage culturel
-         la peur de la réaction de l'autre en face d'une rupture
-         ignorance
-         abus sexuel durant l'enfance
-         faible estime de soi et culpabilité
-         le complexe de martyr (victimisation)
-         masochisme sexuel 

 

Sternberg a tenté de théoriser l'émotion « amour » pour pouvoir étudier les cas pathologiques comme la violence conjugale. Il propose de se concentrer sur trois composantes :

1- La passion ( infatuation ) : attirance sexuelle, attirance, attachement. Cette passion devrait être tempérée par la tendresse pour éviter des attirances « fatales » ou sans issue. Cependant la tendresse sans passion entraîne le romantisme sans projet.
2 - L'intimité ( intimacy ) : la capacité d'apprécier la proximité de l'autre, sa présence et ses exigences corporelles et psychologiques.
3- L'engagement (commmitment ) : partie devoir, partie responsabilité, projet et obligation. L'engagement sans passion est un facteur de co-dépendance, d'attitude sacrificielle. Un cas de figure classique ( je reste pour les enfants ou je le tolère par devoir, ect.) Une Relation amoureuse équilibrée est, généralement, une savante composition de ces composantes. Personne ne peut avoir une recette car les besoins de chacun sont différents.

 

En prenant soin de l'estime soi, il serait facile de juger les relations ; toute relation nuisible à l'estime de soi devrait être corrigée ou évitée. Donc on peut dire, par exemple, qu'il est utile de s'éloigner des agressions verbales, des personnes qui se considèrent victimes, de ceux qui ne tolèrent pas la réussite des autres, des manipulateurs, des dominateurs, de ceux qui aiment diminuer les autres, des critiques dépressives qui voient tout en noir, et des égoïstes.

 

D'autre part, encourageons les relations avec ceux qui veulent contribuer à nos vies, en nous donnant du temps sans attendre de contre partie, ceux qui nous écoutent sans nous juger, les gens autonomes qui vous apprécient comme vous êtes, ceux capables de reconnaître vos talents et vos points positifs, les authentiques,  ceux qui aiment les jeux de type gagnant - gagnant, ceux qui écoutent sans critiquer, ceux qui veulent sortir la meilleure partie de vous, ceux qui ne comptent pas sur vous pour les aider, et ceux qui félicitent vos réussites et vos accomplissements.

 

 

Commentaires

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

 

 

Catégories

 

CULTURE

SOCIETE

BIEN-ETRE

SCIENCES

VIDEOS

 

 

 

Suivez-nous !

 

causam picto twitter

 

causam picto facebook