15 minutes reading time (3019 words)
Favori 

17 questions réponses sur Nutrition et Grossesse

nutrition et grossesse

 

 

Les études scientifiques tracent un lien entre le développement du foetus et la santé de son environnement. Cet environnement inclut la bonne nutrition de la mère et sa bonne santé.

Durant chaque étape de la grossesse, le foetus dépend entièrement de sa mère pour assurer son alimentation, et sa survie. Cet environnement favorable au développement du fœtus est gouverné par la génétique, mais également par la nutrition de la mère.

Dans certaines études, le terme nutrition foetale  est employé pour désigner les besoins nutritionnels du foetus. Cela indique la nutrition fait partie des facteurs importants de la santé foetale, et du développement intra-utérin.La nutrition joue un rôle déterminant dans la croissance avant la naissance, comme après la naissance bien sûr.

Une fois le bébé est né, la nutrition est nécessaire pour une croissance saine et régulière, pour bâtir un organisme capable de résister à l'environnement et aux maladies.


Le Fœtus a des besoins alimentaires et nutritionnels, il a besoin des hydrates de carbone, de graisse et des protéines. Il reçoit ses aliments directement du sang de sa mère, dans des formes simplifiées. Il a besoin également des vitamines et des éléments minéraux pour assurer le fonctionnement et le développement de ses organes.
Le développement est un processus complexe. Le système nerveux, par exemple, se développe tôt dans l'embryon avant les autres systèmes. Les intestins  grêles et  la vessie sont entièrement formés à la naissance, mais à d'autres parties du corps ont besoin des années pour arriver à leur développent final comme les os.


Cela explique pourquoi certains aliments peuvent être particulièrement importants à certaines étapes de la vie, telle que l'acide folique dans les premières semaines de grossesse et le calcium durant l'adolescence.
Le régime alimentaire de la mère devrait assurer ses besoins du fœtus, et les besoins de la mère à la fois. Ce point est essentiel dépassant dans son importance les autres considérations culturelles ou esthétiques liées à l'alimentation.

 

 

Importance de la nutrition pendant la grossesse

 


Pourquoi parle-t-on de la nutrition pendant la grossesse comme un sujet important, surtout si on mange bien avant et pendant la grossesse ?

 

Les conseils nutritionnels sont la pierre angulaire des soins prénatals pour toutes les femmes pendant la grossesse. L’état nutritionnel d’une femme influence sa santé, l’issue de la grossesse et la santé de son nouveau-né. Les médecins et autres prestataires de soins sont conscients des besoins nutritionnels pendant la grossesse. Bien manger est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire pendant la grossesse. Une bonne nutrition vous aide à gérer les demandes supplémentaires de votre corps au fur et à mesure que votre grossesse progresse. L’objectif est d’équilibrer de nutriments pour soutenir la croissance de votre fœtus et le maintien d’un poids santé.

 

Quantité à manger pendant la grossesse

 


Combien dois-je manger pendant la grossesse ?

Le dicton populaire veut que les femmes enceintes « mangent pour deux », nous savons maintenant qu’il est dangereux de manger deux fois la quantité habituelle de nourriture pendant la grossesse. Au lieu de « manger pour deux », pensez-y comme manger deux fois plus sainement.
Si vous êtes enceinte d’un fœtus, vous avez besoin de 340 calories supplémentaires par jour à partir du deuxième trimestre (et un peu plus au troisième trimestre). C’est à peu près le nombre de calories d’un verre de lait écrémé et d’un demi-sandwich. Les femmes portant des jumeaux devraient consommer environ 600 calories supplémentaires par jour.
Cependant, les besoins énergétiques sont généralement les mêmes que ceux des femmes non enceintes au premier trimestre, puis augmentent au deuxième trimestre, estimés à 340 kcal et 452 kcal par jour aux deuxième et troisième trimestres, respectivement. Les besoins énergétiques varient considérablement selon l’âge, et le niveau d’activité de la femme. L’apport calorique doit être individualisé en fonction de ces facteurs.

 

 

Conseils nutritionnels généraux ou selon les cas ?

<style="text-align: justify;">

Je suis enceinte de mon premier enfant, mais cette grossesse est compliquée par mon hypertension. Dois-je suivre les conseils de nutrition proposés pour toutes les enceintes ou consulter pour des conseils sur mesure ?


Un bon nombre des recommandations diffusées dans les médias sont axées sur les grossesses sans complications. Des ajustements doivent être apportés lorsque des complications, telles que le diabète ou l’hypertension surviennent. Un nutritionniste ou un diététicien peut aider à adapter les conseils et les interventions diététiques.

 

 

La nutrition influence la vie de votre bébé 


Comment la nutrition pendant la vie fœtale influence-t-elle notre santé à long terme ?

Des études montrent que si un bébé est exposé à une alimentation insuffisante ou excessive pendant la vie fœtale, il est plus susceptible de développer des maladies telles que le diabète de type 2, les maladies cardiaques et l’ostéoporose plus tard dans sa vie. Toutefois, modifier l’apport nutritionnel de la mère pendant la grossesse ne peut toujours influer sur le risque de ces affections pour sa progéniture.

 

 

Impacte de la nutrition sur la santé du bébé

 


À quel moment de la grossesse l’alimentation commence-t-elle à avoir un impact sur la santé du bébé ?

La qualité du régime alimentaire de la mère a un impact sur la santé de son bébé au début de la vie. Il est prouvé que le régime alimentaire et les habitudes de vie de la mère (par exemple, le poids et la nutrition de la mère), même avant la grossesse, peuvent avoir un impact sur la santé de sa progéniture plus tard dans la vie. L’impact de l’alimentation sur la santé des enfants est susceptible d’être influencé par l’alimentation et le mode de vie de leurs parents.

 

 

Nutrition et le poids à naissance

 


On dit que l’alimentation de la mère influence le poids de bébé à la naissance. Qu’est-ce qu’un poids idéal ou optimal à la naissance ?


Le poids idéal à la naissance est le poids à la naissance associé à la mortalité périnatale la plus basse. Le poids idéal à la naissance varie selon les populations, tout comme le poids moyen à la naissance. Le poids moyen des enfants à la naissance est autour de 3,40 kg.
L’Organisation mondiale de la santé définit l’insuffisance pondérale (insuffisance de poids) comme un poids de naissance inférieur à 2,5 kg à terme. Un poids élevé est défini comme un poids de naissance supérieur à 4,0 kg à terme. Il n’existe pas de poids idéal à la naissance, mais plutôt un éventail de poids normaux.
Les médecins corrigent le poids de naissance en tenant compte de la semaine de grossesse à laquelle le bébé est né ; un bébé peut être « petit pour son âge gestationnel » ou « grand pour son âge gestationnel ».

 

Alimentation maternelle et obésité enfantine

 


Comment l’alimentation de la mère pendant la grossesse influence-t-elle le risque d’obésité à l’âge adulte ?

Lorsqu’un fœtus est confronté à une disponibilité insuffisante de nutriments, il peut s’adapter pour faire en sorte que ces nutriments soient stockés afin de répondre aux besoins de ses organes vitaux tels que le cerveau, le cœur, les glandes surrénales et le placenta. Cela peut signifier que d’autres organes, comme la moelle osseuse, les muscles, les poumons, le tractus gastro-intestinal et les reins, ne reçoivent pas suffisamment de nutriments. Bien que cette stratégie de survie soit avantageuse pour le fœtus pendant qu’il est dans l’utérus, elle peut avoir un inconvénient à plus long terme.
Les mères obèses pendant la grossesse sont plus susceptibles d’avoir des taux de glycémie élevés, ce qui augmente le poids à la naissance. Cela peut à son tour augmenter le risque que l’enfant devienne obèse à l’âge adulte.

 

 

Nutrition de la mère, diabète de l’enfant

 


Pourquoi la nutrition pendant la vie fœtale influence-t-elle notre risque de développer un diabète de type 2 ?


Les tissus, tels que le pancréas, sont exposés à des niveaux inadéquats de nutriments pendant leur développement, dans le cas du pancréas, cela peut entraîner une réduction du nombre de cellules produisant l’insuline.
L’insuline est une hormone qui aide l’organisme à utiliser l’énergie (ou glucose) provenant des aliments. Chez les personnes atteintes de diabète, l’organisme est incapable de transformer le glucose en énergie. Cela peut être dû à une faible masse musculaire (due à un faible niveau d’activité physique) qui peut réduire l’efficacité de l’insuline (sa capacité à éliminer le glucose du sang).
Une autre raison peut être la résistance à l’insuline qui se développe à l’âge adulte en raison d’une prise de poids malsaine et d’un faible niveau d’activité physique. Il s’agit d’un état dans lequel les cellules de l’organisme répondent moins bien (ou sont moins sensibles) à l’action de l’insuline et, par conséquent, le pancréas doit sécréter davantage d’insuline. La capacité du pancréas à sécréter de l’insuline finit par s’épuiser, la glycémie augmente et le diabète de type 2 apparaît.

 

 

Grossesses et vitamines

 


Pourquoi devrais-je prendre une vitamine prénatale ?

Les vitamines et les minéraux jouent un rôle important dans les fonctions de votre corps. Pour que votre bébé reçoive les nutriments dont il a besoin pour un développement optimal dans l’utérus, il est nécessaire que vous mainteniez une alimentation bien équilibrée. En plus d’une alimentation équilibrée, la prise de certaines vitamines et suppléments prénatals est cruciale pour éviter toute carence pendant cette période sensible. Vous ne pourrez peut-être pas obtenir la quantité adéquate de nutriments nécessaires à partir de sources alimentaires uniquement, et c’est là que les suppléments vous aideront. Alors que certains suppléments comme la vitamine D et l’acide folique sont nécessaires pour toutes les mères, d’autres suppléments varient pour les femmes pour diverses raisons.
La plupart de vos besoins nutritionnels seront satisfaits si vous suivez un régime alimentaire sain et équilibré pendant la grossesse, certaines vitamines et minéraux seront nécessaires en quantités supplémentaires que vous aurez du mal à satisfaire à partir d’un seul régime. Cela comprend le fer, la vitamine D, la vitamine C, etc. En fonction de votre alimentation et de votre état de santé, votre médecin vous recommandera des multivitamines et des suppléments pendant votre grossesse.

 

 

Combien de vitamines pendant la grossesse

 


Combien de vitamines prénatales dois-je prendre chaque jour ?

Prenez une seule portion de votre supplément prénatal par jour. Lisez le flacon pour voir combien de pilules composent une portion quotidienne. Si votre médecin pense que vous avez besoin d’une quantité supplémentaire de vitamines ou de minéraux, il peut vous le recommander. Prenez la quantité recommandée. Certains ingrédients multivitaminés, tels que la vitamine A, peuvent provoquer des malformations congénitales à des doses plus élevées.

 

Grossesse calcium et vitamine D

 


Pourquoi parle — t — on beaucoup de calcium et vitamine D pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, vous avez besoin d’acide folique, de fer, de calcium, de vitamine D, de choline, d’acides gras oméga-3, de vitamines B et de vitamine C.
Le calcium et la vitamine D sont des nutriments importants dans un régime de grossesse, car ils ne fonctionnent pas exclusivement. La vitamine D est nécessaire pour absorber le calcium et, ensemble, elles sont essentielles au développement des os de votre bébé et à la santé globale de vos os. En outre, la vitamine D est connue pour avoir un impact sur votre système immunitaire. Le calcium est nécessaire au développement des os, des dents, du cœur, des nerfs et des muscles de votre bébé et il réduit également le risque d’hypertension et de pré éclampsie chez les femmes enceintes.
Le lait et les autres produits laitiers, comme le fromage et le yogourt, sont les meilleures sources de calcium. Si vous avez du mal à digérer les produits laitiers, vous pouvez obtenir du calcium à partir d’autres sources, telles que le brocoli, les aliments enrichis (céréales, pains et jus), les amandes et les graines de sésame, les sardines ou les anchois avec les os et les légumes à feuilles vert foncé. Vous pouvez également obtenir du calcium à partir de suppléments de calcium.
Les bonnes sources de vitamine D comprennent le lait enrichi et les céréales pour petit-déjeuner, les poissons gras (saumon et maquereau), les huiles de foie de poisson et les jaunes d’œufs.

 

 

Vitamines et minéraux pendant la grossesse

 


Quels sont les vitamines indispensables pendant la grossesse, et comment les trouver ?

Calcium (1300 milligrammes pour les 14 à 18 ans), construit l’os et les dents. Meilleures sources : Lait, fromage, yaourt, sardines, légumes à feuilles vert foncé.
Fer (27 milligrammes), aide les globules rouges à fournir de l’oxygène à votre fœtus. Meilleures sources : Viande rouge maigre, volaille, poisson, haricots et pois secs, céréales enrichies de fer, jus de pruneaux.
Iode (220 microgrammes), essentiel pour le développement sain du cerveau, et la glande thyroïde. Meilleures sources : Sel de table iodé, produits laitiers, fruits de mer, viande, certains pains, œufs.
Choline (450 milligrammes), importante pour le développement du cerveau et de la moelle épinière de votre fœtus. Meilleures sources : Lait, foie de bœuf, œufs, arachides, produits à base de soja.
Vitamine A (750 microgrammes pour les 14 à 18 ans), indispensable pour la peau, les yeux et pour la croissance osseuse. Meilleures sources : Carottes, légumes à feuilles vertes, patates douces.
Vitamine C (80 milligrammes pour les 14 à 18 ans), favorise la santé des gencives, des dents et des os. Meilleures sources : Agrumes, brocoli, tomates, fraises.
Vitamine D (600 unités internationales), renforce les os et les dents de votre fœtus. Meilleures sources : Lumière du soleil, lait enrichi, poissons gras comme le saumon et les sardines
Vitamine B6 (1,9 milligramme), aide la croissance des globules rouges, et le corps à utiliser les protéines, les graisses et les glucides. Meilleures sources : boeuf, foie, porc, jambon, céréales complètes, bananes.
Vitamine B12 (2,6 microgrammes), maintient le système nerveux et aide à former les globules rouges. Meilleures sources : Viande, poisson, volaille, lait (les végétariens devraient prendre un supplément)
Acide folique (600 microgrammes), l’acide folique, connu sous le nom de folate, est une vitamine B pouvant aider à prévenir les anomalies congénitales majeures du cerveau et de la colonne vertébrale du fœtus appelées anomalies du tube neural, et soutient la croissance et le développement du fœtus et du placenta. Meilleures sources : Céréales enrichies, pain et pâtes enrichis, arachides, légumes à feuilles vert foncé, jus d’orange, haricots.

 

 

Fer et la grossesse

 


Pourquoi le fer est-il important pendant la grossesse ?

Le fer est utilisé par votre corps pour produire le sang supplémentaire dont vous et votre fœtus avez besoin pendant la grossesse. Les femmes qui ne sont pas enceintes ont besoin de 18 mg de fer par jour. Les femmes enceintes ont besoin de plus, 27 mg par jour. Cette quantité accrue se trouve dans la plupart des préparations des vitamines prénatales.
En plus de prendre une vitamine prénatale avec du fer, vous devriez manger des aliments riches en fer tels que des haricots, des lentilles, des céréales de petit-déjeuner enrichies, du bœuf, de la dinde, du foie. Vous devez également manger des aliments qui aident votre corps à absorber le fer, notamment du jus d’orange, du pamplemousse, des fraises, du brocoli et des poivrons.

 

 

Grossesse, nutrition et poids

 


Combien de poids dois-je prendre pendant la grossesse ?

La prise de poids dépend de votre état de santé et de votre indice de masse corporelle (IMC) avant la grossesse. Si vous aviez un poids insuffisant avant la grossesse, vous devriez prendre plus de poids qu’une femme qui avait un poids normal avant la grossesse. Si vous étiez en surpoids ou obèse avant la grossesse, vous devriez prendre moins de poids. La prise de poids est tout à fait normale et attendue pendant la grossesse, mais il n’est pas conseillé de la dépasser. N’oubliez pas que vous ne mangez pas pour deux. Trouvez des alternatives plus saines à vos fringales (par exemple : remplacez les glaces par des yaourts), buvez beaucoup d’eau pour rester bien hydraté. Inutile de dire que vous devriez inclure une certaine quantité d’activité physique dans une journée. La clé est de rester active et en mouvement. Dernier point : faites-vous plaisir de temps en temps sans excès.

 

Grossesse et nausées matinales

 


Que manger et boire si je souffre de nausées matinales ?

Les nausées matinales, ou une sensation de nausées et de vomissements sont très fréquentes pendant la grossesse. On pense que cela se produit en raison de la réaction du corps à la gonadotrophine chorionique humaine (hcG), une hormone produite pendant la grossesse. Les experts recommandent aux mamans d’éviter les aliments gras ou épicés pour soulager les nausées matinales. Par conséquent, optez pour des aliments fades et secs. Les aliments faibles en gras, mais riches en glucides fonctionnent bien. Il s’agit notamment du pain et des pâtes.
De plus, évitez de vous allonger après avoir mangé, car cela ralentit la digestion. Mangez des repas et des collations fréquentes au lieu de repas lourds et peu fréquents pour faciliter la digestion. Buvez beaucoup d’eau et prenez vos vitamines la nuit au lieu de la journée pour aider à gérer les nausées matinales.

 

 

Grossesse et planification de repas

 


Comment puis-je planifier des repas sains pendant la grossesse ?

En fonction de l’avancée de votre grossesse et de la quantité d’activité physique que vous pratiquez au cours d’une journée, vous pouvez déterminer votre apport calorique total par jour. Divisez-le en groupes d’aliments composés de céréales, de légumes et de fruits, de produits à base de protéines et de viande et de produits laitiers en quantités fixes. Vous pouvez allouer une certaine quantité de calories pour satisfaire les envies de grossesse auxquelles vous êtes sûr de faire face pendant cette période. Votre médecin vous donnera également des conseils sur vos besoins alimentaires que vous devriez également suivre. Vous pouvez le consulter pour l’élaboration de votre plan de repas.

Références
Forsum E, Lof M. Energy metabolism during human pregnancy. Annu Rev Nutr. 2007 ;27:277–292.

Lassi ZS, Salam RA, Haider BA, Bhutta ZA. Folic acid supplementation during pregnancy for maternal health and pregnancy outcomes. Cochrane Database Syst Rev. 2013 ;3:CD006896.

Institute of Medicine . Weight gain during pregnancy: reexamining the guidelines. Washington, DC : 2009

 

 

 

1
Le libre choix en psychologie
Légumes et fruits : histoire d’amour avec les huma...

Articles en lien

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
jeudi 28 octobre 2021
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://causam.fr/

Suivez-nous !