Search - Advanced Portfolio Pro
Search - JEvents
Search - Easy Blog
Search SEO Glossary
plg_search_djcatalog2
Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Tags

Haendel : la musique comme plaisir

Haendel presentant  Water Music au  roi George I

Haendel présentant Water Music au roi George I, peintre belge Edouard Hamman

 

Haendel : la musique comme plaisir

 

Lorsqu’Haendel est arrivé à Londres en 1711, il avait déjà son propre style enraciné dans son éducation nord-allemande et influencé par un séjour en Italie. Il avait rencontré Arcangelo Corelli et Domenico Scarlatti en Italie et y avait connu le succès avec des opéras italiens et des œuvres religieuses. Il connaissait bien l'œuvre de Jean-Baptiste Lully, qui dominait la musique française, et aussi celle de l'Anglais Henry Purcell. Ce cosmopolitisme séduit les mélomanes londoniens, qui apprécièrent qu’Haendel évite certains excès du Haut Baroque que Bach privilégiait.


Händel fut bientôt nommé directeur de la musique du duc de Chandos, qui lui présenta d'autres membres de l'aristocratie anglaise. Haendel perfectionna un nouveau style, plus direct, que l'on peut entendre dans ses Chandos Anthems et le masque Acis et Galatea. C'est à cette époque qu'il écrit Esther, le premier de ses oratorios anglais, un genre pour lequel il deviendra célèbre.


En 1717, le George Ier demande à Händel de composer la musique d'un voyage en péniche sur la Tamise. La musique devait être sensationnelle : le roi voulait faire une grande déclaration publique pour détourner l'attention de son fils, le prince de Galles, qui formait une faction politique opposée. Haendel devait trouver un équilibre entre le désir de nouveauté et la nécessité d'un large attrait populaire.

Alors qu'un concert sur une péniche avec une cinquantaine d'interprètes était une nouveauté en soi, Haendel a ajouté à cette occasion, des joueurs de cor de Bohème, dont les élégantes fanfares sonnaient très différemment des cors de chasse familiers du public anglais. Avec les bassons et les trompettes, ils ont permis à la musique de se propager en plein air. La water musique est née.


La Water Music est essentiellement un mélange de styles européens populaires. Elle commence par une ouverture sur les rythmes irréguliers du style français, incorpore des danses qui étaient à la mode dans toute l'Europe à l'époque, et inclut la plus anglaise des musiques - le cor - qui est devenu le son caractéristique de l'œuvre.

 

0
La peinture n’est pas morte : de Balthus à Fischl
Musique à Venise

Articles en lien

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
jeudi 21 janvier 2021

Suivez-nous !