8 minutes reading time (1523 words)
Favori 

Peut- on évaluer le stress ?

 homme femme meditation

 

 

Notre santé et notre survie physique ou sociale dépendent de notre capacité à trouver l'équilibre entre les événements de la vie, et notre réponse à ces événements, physique et mentale. L'équilibre entre les processus physiques et mentaux se nomme en psychologie homéostasie.

 


Le stress, la maladie le plus répandue  

 

Par contre, il est peu fréquent de parler avec les amis ou avec ses familiers sur la gestion du stress, comment chacun affronte à la fin de la journée cette tension accumulée, comment se débarrasser du stress et de ses conséquences. De même, nous évitons de parler du stress comme un événement majeur, on préfère diminuer l'emprise du stress sur nous pour ne pas se montrer perdant accablé. Nous préférons dire que nous sommes fatigués, que nous avons besoin de partir en vacances, que nous avons besoin de changer les idées.

 

 


Chacun comprend parfaitement la dangerosité de stress sur sa vie personnelle, émotionnelle et professionnelle. Nous savons tous comment le stress peut altérer notre qualité de vie, peut nous rendre malheureux, tendus, insatisfaits, et comment le stress peut favoriser des maladies comme la dépression, l'insomnie, les maladies cardio-vasculaires ou d'autres.
Curieusement, nous aimons minimiser le stress que nous subissons pour montrer forts, capables de maîtriser la situation, capables de contrôler le poids de l'environnement social et professionnel sont non existences.


Selon les statistiques américaines, 43 % des adultes souffrent des maladies engendrées par le stress. Sont les mêmes statistiques, 75 à 90 % des consultations médicales sont liées aux résultats du stress traduits par des plaintes et des douleurs variées.

 

 

Autre chiffre important : le stress est la sixième cause de décès aux États-Unis après les maladies cardiaques, le cancer, accident de la route, cirrhose du foie et suicide.

 


D'autre part, le stress cher à la société, à la collectivité, et à la personne stressée. Le prix à payer varie selon les personnes, c'est un prix à payer combattre le stress au travail, améliorer la productivité et éviter les arrêts maladie, c'est un prix à payer pour traiter les maladies engendrées par le stress, c'est un prix à payer sur le plan individuel pour retrouver une qualité de vie émotionnelle, et personnelle.
Le stress fait des ravages dans notre société, affectant notre productivité, notre portefeuille, une qualité de vie, et notre santé. Ce stress indispensable pour affronter les défis au quotidien, pour répondre aux changements imposés par la vie en société, et par la condition humaine, devient un fléau grave quand il est mal maîtrisé. Le problème du stress est un problème de maîtrise, apprentissage, de notre capacité à affronter les événements sans pour autant être accablé. La naissance d'un enfant par exemple est un événement stressant, mais la maman devrait dépasser le stress de cet événement pour retrouver son calme, sa sérénité et sa qualité de vie, condition indispensable pour pouvoir est utile à son bébé.
Nous ne pouvons éviter le stress, nous devons apprendre à le maîtriser.

 

 

Evaluer votre stress

 


Trop de changements dans notre existence exigent de nous une capacité accrue d'adaptation, et provoquent un état d'épuisement biologique.
L'échelle Homles est une évaluation de la réadaptation sociale, mise au point par deux médecins américains, citant une liste de 41 événements positifs et négatifs évalués comme source de stress. Chaque événement a été évalué par un nombre de points, ou par un degré de stress. Un score supérieur à 300 points en une année accroît le risque de maladies liées au stress, hypertension artérielle, maladies cardiaques, épuisement ou dépression.
Un score entre 150 et 299 : le risque est réduit de 30 %.


Les événements de la vie et leur degré de stress selon Holmes:


décès du conjoint : 100
divorce : 73
séparation du conjoint : 65
emprisonnement : 63
décès d'un membre de la famille : 63
blessures ou maladies : 53
mariage : 50
renvoi du travail : 47
réconciliation avec le conjoint : 45
retraite : 45
altération de la santé d'un membre de la famille : 44
grossesse : 40
problèmes sexuels : 39
arrivée d'un nouveau membre de la famille : 39
réadaptation professionnelle : 39
changement de situation financière : 38
changement du nombre de querelles avec le conjoint : 35
emprunt important : 32
impossibilité de rembourser un emprunt : 32
changement de responsabilité professionnelle : 29
fils ou fille quittant la maison : 29
problèmes avec les beaux-parents : 29
réalisation personnelle extraordinaire : 28
conjoint cessant de travailler ou reprenant le travail : 26
début ou fin de scolarité : 26
changements de conditions de vie : 25
révision des habitudes personnelles : 24
problème avec son patron : 23
changements des conditions de travail : 20
changement de résidence : 20
changement d'école : 20
changement de loisirs : 19
changement des activités religieuses : 19
changement des activités scolaires : 18
petit emprunt : 17
changement d'habitudes de sommeil : 16
réunions de famille : 15
changement d'habitudes alimentaires : 15
vacances : 13
fêtes de nouvel an et de Noël : 12
infractions mineures à la loi : 11

 

 

 

Le stress en général

 


Le stress existe depuis la nuit du temps, il fait partie de nos réactions vis-à-vis des défis et des stimulations contre certaines agressions. Le stress est une force positive qui contribue à notre survie, et qui améliore le côté actif de nos actions.

Le stress joue un rôle important dans notre style de vie et dans le rythme de notre quotidien. Le stress joue également un rôle important dans notre capacité à réaliser nos projets, convertir la pensée en actions, répondre aux défis, et survivre.
Le stress est présent quand on commence embrasser son partenaire, mais aussi quand on passe un examen, ou quand on essaie de survivre en échappant à un incendie.

 


Notre vie moderne se caractérise par la complexité et la multiplicité des défis, le quotidien est devenu dans certains cas anxiogène, et peu naturel, d'autant que nous vivons dans une époque de changements importants à un rythme accéléré. Nous subissons des pressions de plus en plus grandes, et déterminantes.

 


Le stress pour la survie est rare heureusement dans notre style de vie, mais le stress pour arriver à temps, pour répondre aux exigences du quotidien, pour s'adapter avec les autres devient de plus en plus présent.
Le stress accompagne les efforts que nous devons réaliser pour nous adapter avec les difficultés de notre environnement, cela explique que notre style de vie devient stressant, et stressé. Certains chercheurs pensent que nous sommes nombreux à avoir développé une accoutumance aux hormones sécrétées par le stress, à être dépendants à une stimulation constante, à une tension, un stress quotidien.
Si le stress augmente la productivité, accélère le rythme, améliore le rendement économique, ce stress a un coût important sur le plan humain, et sur le plan sanitaire. Le coût annuel du stress pour l'industrie se reflète dans les frais d'arrêt maladie, absentéisme, et dans les maladies liées au stress comme l'hypertension, l'anxiété, et les maladies cardio-vasculaires. Dans certains pays anglo-saxons, le terme " usure du stress " devient de plus en un concept médico-social.

 


Il est important de savoir que le stress n'est pas le monopole des gens productifs qui courent toute la journée, le stress affecte également ceux qui souffrent d'une monotonie excessive, de frustrations, d'ennui et de manque de projets et de défis. Le manque de stimulation, la colère, l'angoisse, peut également déclencher un niveau pathologique de stress de même que l'ennui et la perte de l'amour-propre.
Le plus difficile est de trouver l'équilibre entre une stimulation trop forte, voire intolérable, et une stimulation insuffisante. Cette stimulation satisfaisante est notre défi pour avoir une qualité de vie acceptable.
Culturellement, nous avons appris dans nos écoles à sublimer les effets du stress, les motivations, l'ambition, le perfectionnisme, le toujours plus. Cependant, ce stress peut être utile pour élaborer un projet, mais il peut être un handicap pour l'élaboration du même projet.

 

 

 

Les solutions en face du stress

 


Qu'on soit stressé par un quotidien surchargé ou par ennui et frustration de ne pas avoir des projets, les personnes souffrant du stress ont un point commun : le sentiment de ne pas avoir la maîtrise de leur existence, et une certaine perte du sens dans leur vie. Certaines personnes parviennent à maîtriser une dose considérable de stress, s'engage à fond dans leur travail ou dans leurs activités, profitant de cette dose de stress pour surmonter les difficultés. Il suffit de discuter avec ces gens pour remarquer une réalité simple : ce qui est stressant pour une personne, ne l'est pas pour les autres.

 


Pour maîtriser les effets du stress, il faut adopter un mode de vie sain, d'éviter les excitants comme le tabac, l'alcool ou certains médicaments. Sur le plan relationnel, éviter les relations difficiles, toxiques ou abusives, et tenter d'apaiser les relations imposées comme les relations familiales. Les activités artistiques et sportives peuvent être une réponse utile pour alléger le stress, de même que certaines techniques de relaxation. Il est important également de comprendre les mécanismes du stress, ses sources, ses causes pour adapter votre mode de vie et vos réponses.

 

 

Réf :
Elizabeth Des Chenes, ; Anxiety disorders, 2010 Greenhaven Press, a part of Gale, Cengage Learning

 

1
Faut-il obliger les médecins à lire des romans ?
Sexe occasionnel : le plaisir d’abord

Articles en lien

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
lundi 20 septembre 2021
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://causam.fr/

Suivez-nous !