Alimentation: comment nous choisissons?

repas-exterieur

repas-exterieur

 

 

Ils existent  de multiples facteurs qui influencent nos choix alimentaires et nos comportements vis-à-vis de la nutrition. Ces facteurs sont  sous l'influence de préférence sociale, sanitaire, goût personnel, et habitudes culturelles.
En dépit de l'influence culturelle, certaines préférences alimentaires semblent universelles : préférer les aliments riches en graisses semble être une habitude alimentaire partagée. Il existe également des préférences majoritaires influencées par la culture ou la géographie, comme la préférence des aliments épicés dans certains pays d'Amérique du Sud, ou dans la cuisine indienne.
Généralement nous choisissons nos aliments selon les règles suivantes :

abs11.5 bleu1 Les habitudes  familiales 

Les personnes qui choisissent de prendre des céréales le matin répondent parfois à une habitude alimentaire sans justification sanitaire ou culturelle. Il s'agit d'un choix simple, motivé par l'habitude familiale. L'alimentation familiale joue un rôle important dans la formulation du goût et des préférences alimentaires. La cuisine de l'enfance demeure un facteur puissant dans les habitudes alimentaires des adultes.


abs11.5 bleu1 Héritage et tradition

L'héritage et traditions sont des facteurs importants dans les choix nutritionnels. Chaque pays et chaque région possède ses propres nourritures, ses propres manières de préparer et ses propres recettes.

Les habitudes alimentaires varient selon la composition ethnique. Il existe par exemple en France plusieurs régimes alimentaires influencés par les habitudes alimentaires de la Méditerranée dans le sud, et par les habitudes alimentaires du nord. Le régime américain par exemple inclut de nombreuses nourritures ethniques à l'image des populations qui composent ce pays.

abs11.5 bleu1 Les interactions sociales

Les liens sociaux influencent également les choix alimentaires. La plupart personnes apprécient de manger en compagnie des autres. Partager le repas est une tradition presque universelle même si la signification sociale varie selon les cultures. La convivialité est une habitude de vie appréciée en France par exemple, et dans de nombreuses cultures de la Méditerranée. Ce repas, pris avec les autres, invite les personnes à partager la nourriture proposée par le groupe.

abs11.5 bleu1 La disponibilité, la convenance, et l'économie

En général, nous mangeons ce qui est présent, disponible, facile à préparer, et accessible économiquement. La majeure partie du budget alimentation est dépensée dans une alimentation facile à préparer.  La durée moyenne de la préparation d'un repas est de 15 à 20 minutes, incluant moins de six ingrédients, utilisant généralement des aliments partiellement préparés. L'exemple type est la soupe  préparée, et qu'il faut chauffer ou cuire pendant quelques minutes. La nourriture varie également selon des convenances personnelles, certaines personnes n'aiment pas les crèmes glacées à la fin d'un repas riche en matières grasses. Certaines personnes détestent carrément certains aliments.

abs11.5 bleu1 Les émotions

Les émotions jouent un rôle important dans nos habitudes alimentaires. L'alimentation peut jouer le rôle d'une réponse à certains inconforts émotionnels comme l'ennui, la dépression, ou pour calmer une certaine anxiété. Une personne déprimée peut choisir de manger pour ne pas appeler un ami.  Une personne anxieuse peut se servir de la nourriture ou de l'alcool pour apaiser son anxiété. La consommation alimentaire comme réponse aux émotions peut engendrer des troubles comportements alimentaires et provoquer une obésité.

abs11.5 bleu1 Les valeurs culturelles

Les choix alimentaires sont influencés par les idées politiques, éthiques, et par les croyances religieuses.

Les chrétiens renoncent à la viande et aux produits dérivés de l'élevage animal pendant leur carême avant Pâques, les juifs ont également des périodes où la consommation de certains aliments est déconseillée, les musulmans pratiquant se privent de toute alimentation du lever au coucher du soleil pendant le Ramadan.

La nourriture peut refléter également des croyances éthiques ou sociales, comme les personnes qui refusent de consommer la viande pour des raisons relatives à leur conception de la vie animale. D'autres personnes boycottent les produits pour des raisons politiques, écologiques ou économiques.

abs11.5 bleu1 Le poids et l'image corporelle

Dans le choix des produits alimentaires, nous cherchons à adapter notre consommation alimentaire à nos besoins, à notre poids, et à l'image que nous avons de notre corps. Parfois, certaines personnes consomment certains aliments dans l'espoir d'améliorer leur aspect physique, pour maigrir, pour grossir, etc.  L'alimentation sportive est l'exemple d'un choix alimentaire visant à l'amélioration de la capacité physique de l'athlète.

abs11.5 bleu1 La santé

L'alimentation est un élément important de la santé humaine. De plus longtemps, les fabricants et  l'industrie alimentaire tentent de s'aligner sur  les résultats scientifiques liant la santé à la nutrition. Ainsi nous avons des produits vitaminés, du sel riche en iode, et des produits alimentaires adaptés pour baisser le taux de cholestérol.

 

 

Lire la suite
0
  1033 lectures
  0 commentaires
1033 lectures
0 commentaires

Savoir acheter vos aliments

achat-aliments

 

Savoir choisir les aliments fait partie de toute stratégie de prévention du risque alimentaire. Il est indispensable de bien choisir, de bien acheter pour améliorer votre alimentation, votre santé et préserver autant que possible votre sécurité alimentaire.

 

Savoir acheter

 

-il est important de faire les courses souvent, et en petite quantité à chaque fois, de façon à consommer le plus de produits frais possible, et d'éviter de stocker longtemps les denrées alimentaires périssables qui perdront beaucoup et rapidement leurs qualités nutritives et gustatives.
- acheter les aliments valables, vérifier les points importants comme la composition, l'origine, l'apport nutritif et calorique et la date limite de consommation.
- en cas de besoins spécifiques, comme les besoins des femmes enceintes, ou les besoins des personnes souffrant d'allergie alimentaire, préparez votre liste, en notant les éléments à éviter, puis les aliments à acheter. Demandez conseil et n'hésitez pas à consulter les catalogues des centres spécialisés.
- acheter en premier lieu les produits les moins fragiles, puis les fruits et légumes en prenant soin de les emballer séparément. Terminer par les produits congelés, surgelés ou réfrigérés comme la viande, les poissons, ou les produits laitiers. Vous pouvez utiliser un sac isotherme ou une petite glacière pour rapporter les courses fragiles à la maison. Vous disposez d'une demi-heure à une heure pour respecter la chaîne du froid. Si vous dépassez ce délai, il est obligatoire de consommer ces aliments le jour même et d'éviter leur stockage.
- méfiance sur les offres spéciales, leur objectif est d'écouler les denrées parvenues en date limite de vente. Vérifiez attentivement ces offres, les dates et les compositions.
- éviter les produits aux emballages douteux, ouverts, sales ou abîmés, boite de conserve déformée. Évitez également tout produit ayant subi une rupture de la chaîne du froid.
- pendant le transport, essayez de ranger séparément les produits alimentaires et produits toxiques comme les produits de jardinage ou les produits de bricolage ou produits de nettoyage.
- éviter les produits déjà préparés ou cuisinés autant que possible, ils sont chers, plus caloriques ou contiennent des conservateurs ou des additifs (souvent plus de sel, de sucre que votre préparation ordinaire).

 

savoir-choisir-etre-informeSavoir choisir, être informé

 

Il existe de nombreux labels et de nombreuses étiquettes et de nombreuses catégories sur chaque aliment. L'étiquetage ne permet pas de garantir la sécurité alimentaire d'une façon absolue, mais peut améliorer la qualité alimentaire et participe à réduire le risque alimentaire. Par exemple appellation d'origine contrôlée, label rouge, agriculture biologique peuvent être des indicateurs de produits de qualité particulière ou d'une origine spécifique.

 

La législation française impose aux producteurs de denrées alimentaires de faire figurer sur les étiquettes un minimum d'informations exactes : le nom légal qui informe le consommateur de la composition du produit comme par exemple crème aux œufs, la liste des ingrédients énumérés par ordre de poids décroissant, y compris les additifs, les colorants, les conservateurs, les agents de texture et les organismes génétiquement modifiés. Vous trouverez également sur le produit la valeur nutritionnelle, c'est-à-dire les teneurs en protides, en glucides, en lipides, ainsi que l'apport en calories.

 

Vous trouvez sur le produit des indications particulières et des conseils de stockage, la température de conservation. Dans certains cas, vous trouvez le nom et l'adresse du fabricant et du distributeur.


Mentionner la date de fabrication est obligatoire ainsi que le code du lot de fabrication qui se présente en général sous forme des chiffres précédés d'un L en majuscule.
Vous trouvez sur chaque produit la date limite de consommation, et la date limite d'utilisation optimale. Vérifier la fameuse phrase " A consommer de préférence avant " cela signifie que le produit peut être consommé autour de cette date.

 

 

etre-informe-pour-achter-les-alimentsPour mieux Acheter

 

Organisation

On peut s'organiser un minimum, pour faire les courses au moins une fois par semaine, acheter des légumes à différents stades de maturité, de commencer à manger les plus fragiles et les plus mûrs. Les champignons et les salades se conservent un jour ou deux au frigo, les tomates et les poivrons pendant une semaine, les pommes de terre plus longtemps. Vous pouvez également recourir aux surgelés de produit non transformé (petits pois, carottes, fèves, épinard etc) natures, irréprochables sur le plan de santé, parfois moins chers que les légumes frais.

 

Respecter les saisons

C'est le meilleur moyen de manger de bons produits, au bon moment. Leur composition est appropriée à la saison, et parfois même aux besoins de notre organisme. Les fruits les plus riches en eau et les plus rafraîchissants sont proposés en été, telle la pastèque ou les fruits les plus riches en vitamine C sont proposés en hiver comme les mandarines et les oranges. En respectant les saisons, on mange des fruits et des légumes au meilleur prix, au maximum de leur saveur, et de leurs éléments bénéfiques.

 

Diversifier vos achats

 

Ne cédez pas à un goût particulier, à une variété particulière. Essayer plusieurs recettes pour consommer le maximum de légumes et de fruits que vous trouvez sur le marché.

 

Cesser de tout éplucher

 

Vous pouvez cuisiner une majorité de légumes sans éplucher, vous ne perdez pas ainsi leurs éléments nutritifs bénéfiques. Si vous trouvez que le légume est difficile à cuire sans épluchage, vous pouvez les découper, et les cuisiner sans épluchage

 

Ne laissez pas tremper

 

Ne laissez pas tremper les champignons, les fruits et légumes dans l'eau, surtout les salades et les fraises. Ces légumes perdent leurs minéraux.

 

pour-mieux-acheter-alimentsQuand vous achetez des légumes

 

-Certains légumes devraient être achetés de manière réflexe, en raison de leur importance nutritive comme les oignons, les fines herbes et l'ail.

 

-Consommer différentes parties de la plante, les racines en consommant des navets et des carottes, des graines en consommant des haricots ou du soja, des feuilles en consommant des laitues et des épinards, des fruits en consommant des courgettes, tomates, ou des aubergines. Cette façon de consommer nous apporte des éléments nutritifs importants et variés.

 

-Quand vous préparez des légumes, essayer de trouver des recettes qui gardent le légume le plus proche possible son état naturel. PLus la méthode de cuisson est rapide, plus il conservera vitamines et minéraux. À l'inverse, quand les légumes sont découpés, frits ou réchauffés, ils perdent progressivement leurs éléments.

 

- Essayer d'éviter les préparations de type purée déshydratée, les frites congelées ou chips. Vous pouvez les faire à la maison rapidement, en améliorant la qualité, et en économisant le prix.

 

savoir-acheter-les-fruitsQuand vous achetez des fruits

-adoptez progressivement les bonnes habitudes concernant les fruits, la meilleure habitude est de servir un fruit frais à la fin de chaque repas (habitude des pays du sud). En remplaçant les desserts par des fruits, vous gagnez des éléments nutritifs importants pour lutter contre le cancer, les maladies cardiaques et contre l'obésité.

 

-si vous digérez mal certains fruits crus, vous pouvez les cuire (compote) ou les manger à distance des repas, une demi-heure avant le repas, ou 2 heures après le repas.

 

-éviter autant que possible d'ajouter du sucre sur les fruits sucrés comme les fraises, les framboises, poires, mirabelles etc. Vous pouvez faire également une salade de fruits mélangés ou le goût sucré d'un fruit (orange) remplace efficacement le sucre.


-chercher les fruits mûrs, pour éviter des inconforts digestifs comme les maux d'estomac ou la diarrhée (avec les fruits non à maturité).

 

-quand vous faites vos achats, n'oubliez pas les fruits exotiques, riches en antioxydants. Ils sont riches également en vitamines utiles et en saveur.
-si vous préparez des jus de fruits, il faut les boire rapidement après préparation, pour ne pas perdre les vitamines surtout la vitamine C.

 

-éviter la mauvaise habitude de commencer la journée avec des fruits. L'estomac à jeun peut être irrité par l'acidité des jus de fruits, surtout si vous prenez également un café.

 

 

Lire la suite
3
  3289 lectures
  0 commentaires
3289 lectures
0 commentaires

Suivez-nous !