Pensée positive

femme-fleurs-roug_20210704-150105_1

femme-fleurs-rouge

 

 

 Ce n'est pas toujours simple de garder son enthousiasme et son optimisme, indispensables pour la réalisation des projets, et pour la qualité de vie, dans une société anxiogène, et déprimé.

"La vie est une bataille. Sur ce point, optimistes et pessimistes sont d’accord. Le mal est pénible, la beauté est enchanteresse, mais rare ; la bonté est fragile, la méchanceté triomphe parfois, les imbéciles sont nombreux, les gens de sens ne font pas la majorité et l’humanité est malheureuse.
Un mélange mystérieux de douleur et de plaisir sur lequel plane une règle qui nous invite à apprendre, et à chercher de comprendre."

Introduction à la pleine conscience, Henry James

 

Les personnes pessimistes ont tendance à penser que le malheur est de leur faute. La cause de leur malheur spécifique ou de leur misère générale est, selon elles, une stupidité, un manque de talent, une laideur.

La pensée conventionnelle veut que le succès engendre l'optimisme, mais Seligman pense que c'est l'inverse qui est vrai. L'optimisme tend à engendrer le succès. Seligman a constaté que les personnes qui abandonnent facilement ne remettent jamais en question leur propre interprétation de l'échec.

L'optimisme raisonné admet qu'il y a un domaine dans lequel les pessimistes excellent : leur capacité à voir une situation avec plus de précision.

 

« La vision traditionnelle de la réussite, tout comme la vision traditionnelle de la dépression, doit être révisée. Nos lieux de travail et nos écoles fonctionnent selon l’hypothèse conventionnelle que le succès résulte d’une combinaison de talent et de désir. Lorsque l’échec survient, c’est parce que le talent ou le désir font défaut. Mais l’échec peut également survenir lorsque le talent et le désir sont absents.
Le désir est présent en abondance, mais l’optimisme fait défaut.  Ce que nous voulons, ce n'est pas un optimisme aveugle, mais un optimisme qui a les yeux ouverts. Nous devons être capables d'utiliser le sens aigu de la réalité du pessimisme quand nous en avons besoin, mais sans avoir à rester dans son obscurité. ”

Martin Seligman, Apprendre l’optimisme, 1991

 

Seligman affirme que notre individualisme engendre certaines difficultés. Si nous sommes invités à croire en nos propres possibilités infinies, toute forme d'échec devient dévastatrice.

L'approche optimisme est changement radical en psychologie. Dans les années 1960, le comportement d'une personne était considéré comme étant le produit des pulsions internes, selon l’approche freudienne, ou le produit des récompenses ou des punitions selon l’approche comportementaliste.

L’approche optimiste une approche cognitive, qui encourage de commencer le changement par mettre en question nos propres pensées et nos propres jugements sans attendre les récompenses ou les punitions, d'être consciente que les bouleversements de l'ère moderne exigent des changements personnels rapides et efficaces.

 

Il est légitime d'avoir un moment de mélancolie, de doute, un moment ou nous n'avons plus envie de discuter. Par contre, il est important de ne pas se laisser aller vers une mélancolie profonde. Le  pessimisme complique la réalisation de projets, nous fragilise, et nous rend anxieux. 

La première chose à faire quand vous sentez ce vent de pessimisme vous envahir est de sortir, de participer à une activité sociale, à s'intégrer dans la vie des autres, à la recherche des gens enthousiastes et optimistes. N'oublions pas que le pessimisme est parfois contagieux, de même que l'anxiété.

 

Devenir positif

 

abs11.5 orange Soigner votre vie, votre quotidien, en tentant de faire des projets pour améliorer votre qualité de vie. Participer à une activité, voyager pour rencontrer des gens différents, sortez le week-end avec votre appareil photo pour s'intéresser à un lieu, à une histoire. Autorisez-vous à être égoïste et à faire des choses pour votre propre santé mentale.

 

 

abs11.5 orange Utiliser les moyens disponibles de divertissement pour améliorer votre humeur, n'hésitez pas à chercher la légèreté, le rire, et l'amusement de temps en temps. Ces moyens existent, des livres, des films, des spectacles peuvent changer votre état d'esprit, en laissant votre cerveau se reposer, et retrouver ses idées positives.

 

 

abs11.5 orange Éviter les personnes pessimistes, les personnes défaitistes, les personnes qui aiment cultiver leurs problèmes, les personnes qui pratiquent les plaintes toxiques, ces plaintes sous forme de lamentations permanentes sa recherche réelle de solution.

 

 

abs11.5 orange Éviter l'anxiété inutile, comme celle engendrée par les faits divers où vous ne pouvez rien faire, en préférant l'action. Si vous voulez participer à une action, chercher une activité utile où vous pouvez aider les autres sans rester dans la critique. Analyser est une activité anxiogène, agir est une activité positive.

 

 

abs11.5 orange Privilégier quotidiennement les moyens disponibles de relaxation, comme la musique, le sport. Une promenade accompagnée de votre musique préférée peut vous donner un moment de repos, peut vous faire oublier les idées négatives qui altèrent votre optimisme.

 

 

abs11.5 orange Essayer de voir ce qui est positif dans la vie, en acceptant les difficultés comme faisant partie de la vie, en insistant sur ce qui est positif. Les gens volontaires sont moins anxieux, et moins mélancolique.

 

 

abs11.5 orange N'oubliez pas, les activités créatives sont les meilleurs traitements pour améliorer la qualité de votre vie mentale et psychologique. L'activité artistique, peinture, sculpture, photos, entraîne le cerveau dans un processus positif, la création artistique fait oublier le quotidien, et les idées négatives.

 

 

abs11.5 orange Rappelez-vous vos victoires sur les difficultés dans le passé, agir de même, vous êtes la même personne, et vous pouvez toujours trouver la force et l'énergie nécessaires pour triompher sur la difficulté qui vous contrarie.

 

 

abs11.5 orange Être positif n'est pas simple dans notre société, pourtant, c'est indispensable pour la réalisation de nos projets, pour améliorer la qualité de nos relations, et pour préserver notre qualité de vie.

 

 "La vie est cent fois trop courte pour que nous nous ennuyions"
Friedrich Nietzsche

 

Lire la suite
1
  284 lectures
  0 commentaires
284 lectures
0 commentaires

Femmes et pornographie : liberté ou normalisation ?

femme pornographie

 

Femmes et pornographgie


Les séries télévisées actuelles, les livres et les films sont riches en passages érotiques ou sexuels. Ce là ne semble plus choquer les femmes. D'ailleurs les livres de " romance épicée " avec des scènes sexuelles proches de la pornographie, se vendent très. Certains parlent même de pornification de la culture pour décrire cette présence du sexe dans nos produits culturels.
Cette tendance est décrite par d'autres comme un vent de liberté et de normalisation, et décriée par certains au nom des valeurs culturelles ou religieuses.  La question des femmes dans cette tendance culturelle est encore d'actualité.
 


Les femmes regardent les films X   


Le discours féminin se montre attaché à une conception de la sexualité associant la sexualité aux émotions. Dans une étude de 2012, 12 % des femmes rapportent l'utilisation de la pornographie comme moyen récréatif, par curiosité, ou à la recherche d'une stimulation érotique.
Quelques années plus tard, en 2014, selon les études, en France, plus de huit femmes sur dix affirment avoir déjà regardé un film X. Et une sur cinq aime s'adonner à ce loisir coquin. 82 % des femmes sondées ont visionné un film pornographique au moins une fois dans leur vie, 99 % des hommes ont eux regardé ce type de films.

 

femme pornographie ordinateur


En vingt ans, le nombre de femmes qui regardent des films pornos a vraiment augmenté : d'après une étude sur la sexualité de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), elles étaient seulement 23 % en 1992, selon l'institut Ifop.
Si les femmes préfèrent regarder des films en couple (62 %), une Française sur deux (50 %) aime regarder le film porno seule.
Le stéréotype selon lequel toutes les vedettes porno sont des femmes malades, sans estime de soi, forcées ou droguées est une idée ancienne et même un préjugé. Selon les conclusions du Journal of Sex Research , les stars du porno ont plus d'estime de soi que les autres femmes, sont en bonne santé mentale et physique.


En 2015 selon les statistiques de site Pornhub, les femmes semblent préférer regarder certaines pratiques sexuelles plus que d'autres, comme le cuni-lungus entre un homme et une femme. Selon le même site, les femmes cherchent leurs scènes préférées : mots vulgaires, gros sexe, ou sexe d'homme noir.


A partir de 2015, 24 % des visiteurs de Pornhub du monde sont des femmes qui ont tendance à passer plus de temps à regarder le porno sur le site que leurs homologues masculins. La femme moyenne passe 10 minutes et 10 secondes par visite, par rapport aux hommes qui passent seulement 9 minutes et 22 secondes. Les femmes philippines sont en tête avec 13:31 minutes par visite.


Au cours de la dernière décennie, on a assisté à une augmentation notable de productions pornographiques cherchant à séduire les femmes, mettant l'accent sur des relations respectueuses, avec consentement mutuel et une dose d'intimité. Par contre, les sites présentant exclusivement ce type de contenu ont peu de trafic.

 

Andy Warhol sex

 

Les motivations


"Le sexe est plus excitant à l'écran et entre les pages que dans les draps " disait Andy Warhol.

Dans les études disponibles, les femmes consommatrices de pornographie ont les motivations suivantes :
- améliorer la qualité de la relation avec son partenaire dans 58 % des cas. Certaines femmes disent que la consommation pornographique à deux a permis aux hommes de formuler nettement leur demande et leurs besoins. Dans certains cas, les femmes ont été encouragées par cette consommation à deux, à exprimer également leurs besoins.


- regarder la pornographie n'est pas considéré comme un geste d'infidélité par les femmes. Dans 93 % des cas, la pornographie n'est pas considérée comme une infidélité.


- la pornographie aide les femmes à lutter contre le stress, cette fuite dans les fantasmes est présente dans 85 % des réponses.

- la pornographie domestique est en vogue, 40 % des femmes interrogées déclarent avoir fait un sexe-tape avec leurs partenaires.

- la pornographie est partout. 57 % des femmes disent avoir consommé de la pornographie dès l'âge de la puberté car la pornographie est disponible.


Le débat sur la pornographie et les femmes est complexe, certaines femmes disent qu'il s'agit d'une pornographie faite par les hommes pour les hommes, d'autres femmes pensent que la pornographie dégrade l'image de la femme, d'autres femmes sont indifférentes.
Les études concernant la réception de la pornographie démontrent une particularité féminine ; les femmes peuvent être stimulées sexuellement par une pornographie hétérosexuelle ou homosexuelle. La fluidité de l'identité sexuelle féminine s'exprime dans la consommation de la pornographie par les femmes.

Et la nouvelle génération ?
Une étude suédoise récente publiée en 2014 a analysé la consommation de la pornographie dans la génération de 16 - 18 ans. À 16 ans, 96 % des garçons et 54 % des filles regardent des films pornographiques. Les filles qui consomment de la pornographie ont plus de partenaires sexuels par rapport aux autres filles de même génération, leurs pratiques sexuelles sont plus variées, et parfois plus risquées.
Même dans la nouvelle génération, les garçons semblent avoir une perception plus positive de la pornographie que les filles, en dépit d'une augmentation rapide du nombre de consommatrices.

Les études se succèdent, et mettent en lumière certains détails, mais dans l'ensemble, on découvre que le comportement sexuel féminin et masculin se rapproche étrangement, le nombre des partenaires sexuels, l'âge du premier rapport sexuel, les pratiques sexuelles etc. sont presque identiques pour les deux sexes. La consommation de la pornographie suit la même tendance. Les produits pornographiques ou érotiques populaires sont sollicités par les deux sexes.


La société offre, de plus en plus aux femmes la liberté d'exprimer leurs besoins et valide ces besoins. Le comportement sexuel féminin et les besoins exprimés sont de moins en moins éloignés du comportement masculin et des besoins masculins comme si le comportement sexuel était avant tout un produit social.  Etrangement, les études du genre semblent favoriser ces conclusions.

Lire la suite
6
  3538 lectures
  0 commentaires
3538 lectures
0 commentaires

Suivez-nous !