La série ELITE : divertissement, complexité, et profondeur

Serie elite photo de groupe

 

La série espagnole parue sur nos écrans à partir de 2018 créée par Darío Madrona et Carlos Montero, diffusée sur Netflix, termine sa quatrième saison. Elle cartonne toujours et le succès est encore au rendez vous. Elite fait l'exploit de garder ses personnages centraux ancrés dans la réalité, ce que des séries similaires telles que Gossip Girl et How to Get Away with Murder n'ont pas réussi à maîtriser.


Il s’agit d’une teen drama, une histoire d’élèves d’un lycée privé sensé donné un haut niveau d’études permettant d’entrer dans les meilleures universités et assurer un brillant avenir à cette jeunesse dorée privilégiée par l’argent ou par la naissance.
La première saison est centrée sur un crime survenu dans l’enceinte même du lycée et la recherche du meurtrier de la plus brillante élève, la jeune Marina.


Après l'effondrement de leur école publique, trois étudiants des quartiers pauvres de la ville reçoivent des bourses pour fréquenter Las Encinas, l'école privée réservée aux enfants des résidents les plus riches d'Espagne. Mais alors que Samuel, Nadia et Christian affrontent les étudiants d'élite qui n'apprécient pas leur intrusion, une série d'événements se déclenchent pour aboutir au meurtre d'un de leurs nouveaux camarades de classe.


Les trois boursiers vont susciter à tour de rôle le centre de l’attention, Nadia jeune fille pauvre musulmane voilée, Samuel beau gosse dont le frère sort de prison, et le joyeux et désinvolte Christian.


Malgré la présence de jolis uniformes censé gommés les différences, tout ce petit monde s’affronte en rivalités de classe sociale, de croyance religieuse, de valeurs éthiques et en rivalités amoureuses. Certains acteurs (Marina, Christian) sont retrouvés dans une autre série espagnole bien célèbre La Casa Del papel.


Les jeunes gens vont bientôt découvrir que l’argent et le pouvoir familial ont des limites et étrangement que le rang social n’assure ni la réussite, ni l’amitié ou ni même le bonheur ou l’amour.


Christian, le tombeur de fille qui parle vite, est tout de suite sous le charme de Carla, une fille noble habituée à obtenir ce qu'elle veut. Même si elle sort avec son petit ami de longue date, Polo. Mais ce qui commence comme des rencontres sexuelles occasionnelles se transforme rapidement en un triangle amoureux non conventionnel.


Polo jongle entre jalousie et désir de maintenir simultanément sa relation avec Carla en essayant de séduire Christian, ce qui conduit à des conversations sur la sexualité et le polyamour.
Nous rencontrons Ander, star du tennis en conflit avec son père, puis Omar le frère aîné de Nadia qui cache ses trafics de drogue à leur père musulman pour subvenir aux besoins de sa famille.


Ander et Omar sont emportés dans une romance homosexuelle. Omar est terrifié à l'idée de bouleverser sa famille très conservatrice. Le coming out varie selon la famille et selon la classe sociale.


La première saison s’ingénie à nous montrer que les lycéens boursiers comme les jeunes gens de la bourgeoisie ont les mêmes problèmes de parents absents, incompétents, désargentés, ou corrompus, que l’amitié et la solidarité restent des valeurs sur lesquelles ils peuvent compter face à un drame. Les autres saisons varient peu, d’autres élèves arrivent, d’autres conflits, et d’autres crimes.


On joue sur le flash back pour nous montrer les jours et semaines avant le drame pour expliquer les circonstances de l’évènement et nous laisser jouer au détective, en tentant de deviner qui est l’assassin. Les saisons suivantes appliquent la même recette, l’arrivée des gens en dehors de ces cercles qui perturbe cet univers, comme les autres ils finissent par affronter ce monde de rivalité, aiment, rompent, font la fête, rient et pleurent.

 

Une série comme les autres mais différente

 

Créer une série policière sur une bande de jeunes est la clé du succès de la série américaine how to get away with a murderer, Gossip Girl traite les relations entre filles riches occupées par la mode et le sexe, Sex and the City a traité la libération sexuelle dans l’univers de New york,

Ellite associe l’intrigue policière aux rencontres homo et hétéro sexuelles, et au choc des classes sociales, sans lieu précis, sans inspection sociologique. La société n’existe pas en dehors du lycée.

 

Serie elite Ander et Omar

 

Personnages complexes

 

La meilleure partie d'Elite est sans doute dans ses personnages complexes. Les personnages sont jetés dans des situations qui les opposeront à leurs amis, à leur entourage, complexité que le public a du mal à juger.


Ces jeunes gens passent une grande partie du temps à faire la fête, à s’habiller de vêtement de marque, à nager, à boire et danser, à s’envoyer en l’air engendrant une bonne humeur rafraichissante. Sexe, drogue, polyamour, corruption, homosexualité, coming out, VIH et meurtre sont quelques-uns des points forts de l'intrigue de cette série.
Marina, la fille de l'une des personnes les plus riches de la ville, a contracté le VIH d'un ex-petit ami à l'âge de quatorze ans. Elle tombe amoureuse de Samuel, le petit nouveau et quand elle lui parle de son statut, ça lui tombe sur le dos. Rien ne change dans leur relation. Elite déstigmatise le VIH.


En dépit des événements fantaisistes où des adolescents bien habillés boivent et font la fête dans un cadre luxueux, les conflits personnels, les intrigues amoureuses et les classes engendrent chez les adolescents une tension permanente. Par exemple, la rebelle Marina (María Pedraza), la petite sœur de Guzmán, est prise entre deux frères et entre deux mondes, née dans un milieu riche et puissant mais plus empathique envers les nouveaux élèves de l'école, tombant constamment amoureuse de garçons que sa famille n'approuve pas. Elite dépeint les tensions entre les classes sociales de manière réaliste. Marina refuse de s'intégrer dans le monde binaire de son école et elle en sera finalement punie pour cela.

 

Serie elite amour des femmes saison 4



Profondeur dans un cadre agréable

 

Elite a une profondeur qu'aucune autre série sur le thème des adolescents n'a atteinte depuis des années. Le seul autre drame fonctionnant au même niveau est probablement Euphoria de HBO.
Sur le papier, Elite n'a pas l'air si prometteur. Un groupe d'enfants riches dans une école privée se déchirant les uns les autres. Mais un coup d'œil dans ce monde de sexe, de mensonges et meurtre de la série télévisée espagnole et il est impossible de ne pas être accro. Des différences de classe, de la pauvreté, de l'injustice raciale et des thèmes LGBT, la série se penche sur les problèmes de la vie des adolescents de nos jours. Cette approche de problèmes sérieux est présentée dans un emballage incroyablement brillant, coloré, met en exergue un sens aigu du réalisme.


Les triangles amoureux sont l’un des piliers des séries pour jeunes adultes, mais Elite repousse les limites et multiplie les approches pour examiner ce qui fait réagir les personnages.
Elite devrait être applaudie pour avoir affiché un certain nombre de problèmes sociaux, et comment la société les oblige à réagir.


Comme dans tout feuilleton pour adolescents, il y a beaucoup de romance, mais sur le plan relationnel, la dynamique de l'amitié et de la fraternité se distingue particulièrement, car elle semble réelle et bien pensée.


"Elite" explore également la masculinité et la féminité. Des filles utilisent leur charme pour arriver, vendent leur corps, en parlant de liberté et de choix, des garçons portant le discours d’une masculinité traditionnelle n’ont pas la force d’assumer ce discours, ni de comprendre leurs rôles dans une société moderne.


Guzmán, le garçon le plus populaire de l'école, mais aussi le plus dur envers les nouveaux « étrangers », représente les caractéristiques typiques d'un méchant privilégié : contrôlant, manipulateur et violent. Au fur et à mesure que l’histoire progresse, nous commençons à voir plus d’épaisseur dans sa personnalité. Il est protecteur envers sa famille et sa sœur Marina, il se soucie de ses amis et il finit par tomber amoureux de la fille qu'il voulait humilier.
"Elite" montre comment le mépris des pauvres, le racisme, la xénophobie et l'homophobie sont présents dans toutes les cultures, et dans toutes les classes.

 

Serie elite amour heterosexuel samel et clara

Sexualités multiples et plutôt réalistes


Les scènes de sexe - et il y en a beaucoup - sont plus qu'un simple amusement lascif et complaisant. Il y a tellement de choses sous la surface.
La série explore sans crainte la sexualité, les histoires romantiques sont nombreuses avec des scènes de sexe intenses pour les accompagner, pour explorer l'amour de manière nuancée. Le sexe occasionnel est le plus fréquent, assumé comme une recherche de plaisir, qui se transforme parfois en lien plus émotionnel. La sexualité homosexuelle et hétérosexuelle avec plusieurs partenaires, de polyamory (relation avec partenaires ménage à trois) à la sexualité avec partenaires multiples (plan à trois), la bisexualité, la fluidité de l’orientation sexuelle (être hétéro puis homo puis bi), la sexualité d’expérimentation, la sexualité intéressée motivée par des intérêts financiers ou personnels.

Les problèmes des couples sont présents aussi : infidélité, la difficulté de la monogamie, la difficulté de la communication, la grossesse non désirée, VIH, etc.

 

Serie elite amour homosexuel


La romance homosexuelle entre Ander (joué par Arón Piper) et Omar (Omar Ayuso) est un bon exemple. Les deux se retrouvent dans une histoire d'amour passionnée qu'ils doivent cacher - non pas parce qu'ils ont honte de leur sexualité ou parce que leurs amis n'approuvent pas, mais parce qu'Omar craint que cela ne ruine sa relation avec son père musulman traditionaliste.


Le triangle amoureux entre Nadia, Guzmán et Lu, (Danna Paola), où Guzmán va rompre avec sa petite amie officielle (Lu) pour gagner l’amour de Nadia, musulmane, et réservée.
Il y a aussi le cas de Carla et Polo, interprétés par Álvaro Rico, deux enfants riches qui sont ensemble depuis le collège. Quand ils essaient de pimenter leur sexualité de couple avec Christian, joué par Miguel Herrán, les trois s'emmêlent dans une relation polyamoureuse comique, et douloureuse à la fois.

 

Serie elite amour et tradition

 

Traditions et liberté


Tout au long de la saison, l'histoire de chaque personnage est explorée. La jeune musulmane intelligente et ambitieuse Nadia (Mina El Hammani) et le garçon riche au cœur d'or Guzmán (Miguel Bernardeau) se distinguent. L'un des moments les plus forts de la série est lorsque Nadia défend son hijab après que le directeur de l'école lui a dit qu'elle risquait d'être expulsée si elle continuait à le porter.

 

Bien que Nadia obéisse et l'enlève pendant les heures de classe, elle le porte toujours tout au long de la série et explique à quel point il est important pour elle, même si elle se permet quelques plaisirs comme l’alcool, les baisers et les caresses avec Guzmán. Elle aussi, vit son adolescence, et les difficultés de ses choix.

 

Conclusion :


Un jeu juste de jeunes acteurs, un dialogue léger et percutant, des relations élaborées, et un style général basé sur les fêtes, les vêtements, les couleurs et une bande sonore moderne et agréable, ces qualités aident Elite à se démarquer et de surpasser d’autres séries de même genre comme Gossip Girl ou de Pretty Little Liars.
Elite apporte une approche moderne au drame traditionnel pour adolescents, mais à mesure que les conflits entre les classes et les personnes se résolvent, la tension baisse. Les personnages commencent la saison avec force, puis se transforment parfois en caricatures. L’intrigue liée au meurtre ne sauve pas le scénario de moments d’ennui.
Elite est un drame pour adolescents subtilement différent, audacieux, et profond par rapport aux autres séries teen drama et mérite le détour.

 

Lire la suite
1
  333 lectures
  0 commentaires
333 lectures
0 commentaires

Outlander, Tudors, Poldark, Versailles et histoire de la sexualité

 

outlander noce

 

 

 

De nombreuses séries télévisées actuelles, basées sur une œuvre littéraire ou sur un scénario, n’hésitent pas à sexualiser les personnages dans un contexte donné.

Nous devinons facilement que l’audience représente la motivation première dans cette sexualisation du contenu et de la réalisation. D’autres justifications peuvent surgir : le souci de s’approcher de l’intimité des personnages, de transmettre aux spectateurs un contexte historique dans sa globalité, où la vie personnelle et intime rejoint le collectif et l’environnement historique.

Observer l’histoire dans la chambre à coucher, comme une romance historique. Mettre en arrière-plan un contexte historique donné, implanter des personnages, décrire la vie de ces personnages. À partir de ce contexte historique, il s’agit de peindre le style de vie d’une époque, coutumes, façon d’exprimer des émotions, la vie intime, amoureuse, et accessoirement sexuelle.

 

 

outlander

 

 

Outlander

La série Outlander, est une romance historique qui se déroule pendant la révolution jacobite en Écosse. L’héroïne traverse le temps pour vivre une grande histoire d’amour, avec un insurgé jacobite. Cette histoire d’amour passe de la séduction à la sexualité, du mariage à la grossesse. Les scènes sexuelles présentes dans le roman Outlander de Gabaldon, leur transcription à l’écran offre au spectateur un aperçu de la sexualité dans l’Écosse du 18ème s siècle et des relations entre les hommes et les femmes à cette époque. On voit des scènes sexualisées, des discussions sur les pratiques sexuelles, sur le désir, sur le corps et sur les émotions. La sexualité est montrée, décrite, commentée et détaillée, pour nous rappeler la difficulté de la condition féminine à cette époque. Violence et insécurité obligeant les femmes à accepter la protection des hommes. La relation entre les deux héros se transforme en relation amoureuse égalitaire. Les motivations sexuelles sont de nature émotionnelle et amoureuse.

 

 

versailles serie sexe

 

Versailles

La série télévisée Versailles suit une vieille tradition française d’exhiber la vie intime des monarques, leur sexualité, leurs partenaires, et leur préférence. La série expose les relations homosexuelles du dauphin, les relations entre Louis XIV et ses favorites. La série, généreusement parsemée de scènes explicites homosexuelles et hétérosexuelles, transmet quelques détails sur la sexualité de la classe dirigeante, sur le couple, la fidélité, sur les comportements de deux sexes, et sur les motivations sexuelles. La série Versailles dessine des relations sexuelles fondées sur le pouvoir, et parfois sur la survie. Il n’existe que peu d’amour à Versailles. L’argent, le désir, et l’ambition motivent l’acte charnel.

 

poldark

 

Poldark



La série Poldark reprend le roman de Winston Graham qui décrit l’Angleterre vers la fin du XVIIIe siècle. Une relation amoureuse entre Poldark et sa cousine Élisabeth dans un contexte de difficultés économiques, de pauvreté, de corruption politique. Cette série reflète le double standard de l’époque, les femmes devaient garder leur virginité, cultiver la vertu pour trouver le meilleur mari possible, condition indispensable pour exister, et pour survivre.

 

tudors serie sexe

 

Tudors

 

La série Tudors n’a pas besoin de contexte pour montrer des scènes sexualisées. L’histoire réelle d’Henri VIII demeure une succession de problèmes de chambre à coucher : infertilité de sa première femme, attirance vers la deuxième, trahison et infidélité pour les autres épouses. La cour royale de l’Angleterre du 16e siècle devient le théâtre d’intrigues amoureuses, de messages érotiques, de gestes de séduction, et de jeux d’attirance. La série décrit la sexualité de cette époque, une sexualité partagée entre les traditions religieuses, et entre les désirs individuels assouvis discrètement. La condition féminine laisse à désirer même au sein de la classe dirigeante. En dépit de ses nombreux mariages, le comportement sexuel d’Henri VIII se dirige essentiellement vers la reproduction, l’enfantement, et la recherche d’un héritier.

 

 

 

Histoire de la sexualité et séries télévisées

 

Depuis plusieurs années, nos petits écrans se dévergondent, nos soirées ne manquent pas d’images et de dialogue sexualisés. Cependant, devant ces feuilletons, le public observe avec amusement et intérêt la jupe relevée, ou les culottes déchirées.
En dépit d’images sexualisées nombreuses, beaucoup de gens se sentent inconfortables par rapport à la sexualité et aux discussions relatives au comportement sexuel. Nous regardons sans problème Louis XIV en train de flirter avec sa belle-sœur, nous évitons de parler de notre propre sexualité, de notre propre époque, de nos propres comportements.
De nombreuses personnes jugent qu’il est inapproprié de parler sexualité, commentant avec un petit sourire les études sur le comportement sexuel, ou sur l’histoire de la sexualité en général.

 


Si les livres traitant de la sexualité ou de l’histoire de la sexualité sont rarement consultés par le grand public, l’avalanche de scènes sexualisées dans les séries peut engendrer certains effets bénéfiques sur notre culture populaire : valider le désir sexuel masculin et féminin, déculpabiliser vis-à-vis de la sexualité, remettre la sexualité dans un contexte culturel et historique, et permettre à chacun de mesurer l’évolution de nos comportements individuels et collectifs.

 

 

Lire la suite
0
  3462 lectures
  0 commentaires
3462 lectures
0 commentaires

Anne avec E, des pignons verts

anne with E


 

Une nouvelle fois, une agréable série à partir de la littérature canadienne anglophone. Anne avec E est disponible chez Netflix , en deux saisons, d'après le roman Anne ou la maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery (1874-1942).

Cette auteur d'origine canadienne pour ses livres pour la jeunesse est mieux bien connue dans les pays anglo-saxons et aussi au Japon, où ses livres font partie des textes proposés dans l'enseignement en littérature étrangère. Le roman " Anne " est écrit en 1905 et finira par trouver son public à partir de 1908.

 


Lucy Maud Montgomery : Expérience humaine commune

Maud avait 21 mois quand sa mère, Clara Woolner Macneill, fut victime de la tuberculose. Son père quitte bientôt sa fille en bas âge laissée aux bons soins de ses grands-parents maternels, pour fonder une nouvelle famille à Saskatchewan.
La jeune Lucy passe son enfance sur l'ile st Jean (ou l'ile du prince Edouard) auprès de ses grands-parents. Délaissée par son père, elle trouve refuge dans le monde imaginaire de la littérature.
Comme son plus célèbre personnage de fiction, Anne, l'auteure a passé une grande partie de son enfance à jouer à l'extérieure de la maison, à explorer les forets et à regarder les saisons colorer les paysages de l'île.
Elle commence vers 1890 à écrire elle-même des poèmes qui seront publiés dans les journaux locaux. Elle suivra une formation pour devenir enseignante. Devenue épouse et mère, elle écrira de nombreux romans. La série Anne des pignons verts " Anne of Green Gables " fut vendue à plus de 50 millions d'exemplaires dans le monde, faisant partie d'un héritage culturel incontournable dans la littérature pour enfant. Elle est à l'origine d'une pièce de théâtre qui resta à l'affiche pendant de nombreuses années, et d'une adaptation, dans un film muet en 1919.
Montgomery réussit un roman d'enfance, destiné aux adultes et aux enfants, animé d'ambitions, de rêves, et d'imagination. Sur le plan du style, il s'agit d'un roman de forme classique, où le temps avance d'une façon linéaire.   

Lucy Maud Montgomery

 


Elle raconte l'histoire d'Anne, une petite orpheline de 12 ans qui se voit entrer dans une famille de fermier, par hasard. La fillette ne laissera pas passer sa chance d'avoir une " vraie " famille et charmera Mathieu et sa sœur par sa vivacité d'esprit, sa joie de vivre, et son prodigieux vocabulaire. Elle se révélera une enfant attachante et saura cultiver l'affection de sa nouvelle famille.
Pour le couple, des fermiers, à l'opposé de la fillette, réservé et distant, la jeune Anne deviendra le centre d'une vie plus animée que leur existence précédente, austère et isolée. Ce personnage plein de joie et d'émotions est un mélange de " fifi brin d'acier " et du bon du " petit diable " de la comtesse de Ségur.
Mark Twain dira de l'héroïne de ce roman : " C'est l'enfant la plus attachante, émouvante et délicieuse depuis l'immortelle Alice "  

mark twain Anne Montgomery


Bon sentiment, joie de vivre, amour de la nature, et esprit positif voila l'essentiel des  aventures de la petite Anne qui plairont aux jeunes comme aux plus âgés. L'imagination d'Anne est son alliée. Son imaginaire riche et coloré améliore sa réalité, la porte parfois un peu trop loin. Anne est une femme du 20e siècle, elle allait changer bien de choses.

Dans cette série de livres, Montgomery retrace également la relation entre Anne et Gilbert, amis d'enfance, leur éducation, leur relation. Conforme aux règles sociales du début du XXe siècle, Anne semble moderne, en particulier dans son indépendance et de ses ambitions. Son impulsivité la place dans des situations difficiles, elle trouve les solutions à travers son discours, et à l'aide de sa capacité à évaluer la personnalité des autres. Ces talents l'aident à se faire accepter de la communauté, gagner le respect des élèves, et  à atteindre d'autres objectifs .
La réception critique de Montgomery a été mitigée. Certains ont qualifié ses œuvres de non-littéraires, stigmatisant son utilisation excessive des sentiments, de la prose fleurie  et certaines incohérences.
Les intrigues et les personnages de Montgomery sont parfois incohérents. Cependant, la plupart des critiques, la félicitent comme un vrai conteur dont le charme et l'honnêteté transcendent les défauts.

 

anne green gables


"La jeunesse n'est pas une chose disparue", écrivait  Montgomery, "mais  quelque chose qui demeure pour toujours dans le cœur. " Elle retrace ainsi l'expérience  de l'enfance, de la jeunesse, comme  une expérience commune à tous les êtres humains.
D'autres écrivains ont écrit sur cette expérience commune de jeunesse, comme :  
- Little House on the Prairie (1935), roman de Laura Ingalls  Wilder, qui raconte la vie d'une famille dans l'Ouest des États-Unis à  la fin du XIXe siècle.
- To Kill a Mockingbird (1960), de Harper Lee, qui raconte son enfance au sein des tensions raciales dans l' Alabama quand elle avait 10 ans.
- Other Voices, Other Rooms (1948), roman de Truman Capote
- Claudine à l'école (1900). Ce roman de Colette comme ses autres romans Claudine dessinent une esquisse autobiographique d'une petite petite fille qui grandit en France au début du 20ème siècle.

 

anne pignons verts

 


Anne avec E

L'adaptation de Netflix est une réussite qui transmet au spectateur la joie de vivre d'Anne, son exubérance, ses excès d'imagination, et l'ambiance de ces régions canadiennes au début du siècle, navigant entre traditions et modernité, embrassant un siècle escorté de profondes mutations sociales et technologiques.      
Saluons la vivacité de la littérature canadienne anglophone, qui semble trouver dans les séries télévisées une nouvelle jeunesse et un moyen efficace de large diffusion comme Heartland (11e saison) à partir de livres de Lauren Brooke, ou le cœur a ses raisons " When calls the heart de  Janette Oke, en 4 saisons.


Bibliographie
Barry, Wendy E., Margaret Ann Doody, and Mary E. Doody Jones, eds. The Annotated "Anne of Green Gables," by L. M. Montgomery. New York : Oxford University Press, 1997
Bruce, Harry. Maud : The Life of L. M. Montgomery. New York : Bantam Books, 1994. A thorough look at Montgomery's life and career and the society and culture of her time.

Lire la suite
0
  3608 lectures
  0 commentaires
Mots-clés :
3608 lectures
0 commentaires

Le cœur a ses raisons de Janette Oke, When calls the heart

When calls the heart

 

Connaissez-vous Janette Oke ? Ou  la série le cœur a ses raisons ?
Dans ma famille, on lisait ce genre littéraire,  ma mère et ma grand-mère lisaient en premier dans le journal local, la page du feuilleton romance, et les romans qui mettaient en scène le bonheur  et le positif chez les humains.
Née à Champion, Alberta, Canada en 1935, Janette Oke est née pendant les années de dépression, dans une famille de fermiers canadiens, et a eu une enfance heureuse.

janette oke When calls the heart

Après avoir obtenu son diplôme du Mountain view Bible College au Canada où elle a rencontré son époux Edward, évangéliste, et ont eu quatre enfants. Elle écrit sur ce qu'elle connaît l'amour honnête et les valeurs durables. Son premier succès de librairie est "Love Comes Softly" en 1979. Aujourd'hui, ses nombreux romans sont vendus à  plus de 30 millions d'exemplaire. Elle écrit aussi des histoires pour les enfants et coécrit des romans avec sa fille.


La chaine de famille Hallmark Channel s'est inspirée de ces livres pour réaliser la série "When Calls the Heart".
Janette Oke nous conte dans de nombreux ouvrages l'histoire de pionniers  nord américains en 1910 dans ses zones reculées et peu urbanisées où courage et bon sens sont nécessaire à la survie des habitants.

Sur une trame d'histoire d'amour, elle nous conte l'arrivée d'une jeune et jolie institutrice au sein la vie d'une petite ville où la majorité des hommes sont employés à la mine de charbon. Les péripéties de cette demoiselle occupant son premier poste vous ferons sourire, comment elle réussira à conquérir le cœur des habitants et trouvera sa place dans cette communauté.  
Comment elle se prouvera à elle-même ce qu'elle est capable d'accomplir.

When calls the heart 3

Esprit positif, autodérision, humour, bon sens,  sont les points essentiels de cette série qui n'est pas sans nous faire penser à des personnages courageux et vertueux " célèbres ",  tel M. Ingalls  de la petite maison dans la prairie. Pas de violence gratuite, pas de sexe, de meurtres, pas d'inceste,  rien de choquant ou de dérangeant.  Une vie ordinaire avec ses joie, plaisir, drame et chagrin que tout un chacun subit ou partage. Bon sens, esprit positif, solidarité pour sortir par le haut des difficultés de la vie.   
M6  a diffusé un premier film pilote de cette série : l'histoire d'une institutrice   et ensuite quelques épisode l'après-midi " du cœur a ses raisons ".

When calls the heart 2


Certains esprits diront  "mièvre et sans action " d'autres diront sympathique et bon enfant pour passer une soirée où le bon sens  et le positif sont pour une fois, mis en valeur.   
Si vous avez l'occasion de voir ou revoir cette série, ne la manquez pas.


Si vous faites partie du clan qui déteste Games of Thrones alors vous allez adorer cette série ou les livres de cette femme auteur canadienne.

Lire la suite
4
  8776 lectures
  0 commentaires
8776 lectures
0 commentaires

Poldark: série à succès, roman de Winston Graham

poldark Aidan turner Heida Reed

 

 

Tout le monde salue la nouvelle version de cette série anglaise historique, diffusée sur Netflix depuis juillet dernier.
C'est une fresque historico-romanesque dans l'Angleterre de la fin du VIIIe, adaptée du célèbre livre en 12 volumes de l'écrivain Winston Graham publiée dans les années 50. Déjà adaptée une première fois par la BBC, cette œuvre a connu un immense succès à la télé britannique dans les années 70.


Le point fort du roman réside dans sa richesse, c'est à la fois un un drame historique et une romance, une fiction historique avec des personnages " imparfaits " au caractère bien trempé, multidimensionnels et brillamment décrits.

Ross Poldark (Aidan Turner) le beau ténébreux, fils de bonne famille, noble de campagne (gentry), rentre chez lui en Cornouailles après deux ans passés dans l'armée à batailler dans les colonies en Amérique. Aidan Turner ajoute par son charisme et son énergie une belle dimension à ce personnage romantique, courageux et têtu. Comme dans le roman de Graham, la majeure partie de l'action se déroule après la perte de l'Amérique par les Britanniques.

poldark Aidan turner


A son retour, sa fiancée Elizabeth (Heida Reed) craignant qu'il ne soit tué, s'est fiancée à son cousin, Francis (Kyle Soller). Le père de Poldark est mort, son seul héritage est une maison mal entretenue et une mine d'étain négligée. Il n'a guère de quoi vivre, mais l'obstiné Poldark persévère à travers toutes sortes de défis.
Le jeune Poldark est obligé de discipliner ses deux vieux serviteurs,  de défendre son héritage de son oncle manipulateur (Warren Clarke) - qui ne voudrait rien de mieux que de voir son neveu quitter la région hors de la vue de sa belle fille Elizabeth, et aussi de creuser sa mine d'étain.

Ross fera tout ce qui est possible par changer les cartes que le destin lui a laissées : un maigre héritage, une mine abandonnée et une promise fiancée à un autre. Ross en surmontant ces épreuves, se montrera un vrai homme moderne et progressiste, un héros des temps modernes par son courage et par sa capacité d'adaptation.

poldark Demelza Eleanor tomlinsona

Le personnage important de la première partie est la jeune Demelza (Eleanor Tomlinsona), jeune-fille maltraitée d'un mineur pauvre.  Au contact de Ross, Demelza se transforme en jeune femme active, positive, intelligente, séduisante et même sociable. Sa grande proximité avec Ross, finira par les lier.
Les images du duo galopant à cheval à travers les paysages du bord de mer et des récifs sont d'une grande beauté.

Cette histoire romanesque nous montre la misère en Cornouailles dans cette période fin du 18ème siècle  où les habitants de ces régions attendaient le passage de bancs de poissons pour survivre l'hiver, la vie des mineurs (mines de cuivre ou d'étain), les maigres revenus des exploitations agricoles des propriétaires terriens en cette période de pré-révolution industrielle.
On observera dans cette série la peur des dirigeants anglais de la contagion de la révolution française, avec le durcissement des lois vis-à-vis de tous mouvements sociaux ou supposés l'être.


Ross a hérité d'une mine de cuivre à l'abandon dont il cherchera à relancer l'activité et pour se faire à besoin d'investisseur, car s'il possède la mine, il n'a pas d'argent pour la faire fonctionner. Ce feuilleton nous montre les débuts du capitalisme industriel, les actionnaires qui espèrent rentabiliser leurs investissements au risque de tout perdre, et l'apparition d'un système bancaire cherchant le profit ou la rentabilité à tout prix.
Amours impossibles, amis, ennemis, passion et sensualité, courage et rédemption : tous les ingrédients d'une grande fresque romanesque, avec des descriptions d'une époque : le rôle des femmes, le pouvoir, l'économie et la hiérarchie socio-économique.
Winston Graham a fait un merveilleux travail en décrivant la terre de Cornouailles et ses habitants, leurs vies, leurs traditions dans un pays au début de la révolution industrielle.  Il crée des personnages riches, il réussit des dialogues précis et brillants. Sa narration est enrichie de belles descriptions. Les méchants sont vraiment méchants, mais aux motivations compréhensibles, les bons personnages sympathiques sont réellement bons mais imparfaits.


L'un des plus beaux aspects de la série : nous voyons la progression d'un homme pauvre (Poldark) mais ambitieux, et d'une jeune femme avec peu d'éducation mais si riche en joie de vivre et en bon sens.

On voit la naissance d'un pays moderne, à travers les révoltes  de ses pauvres pour une meilleure justice sociale, la lutte des femmes et la naissance de nouvelles femmes comme Demelza ou Verity qui s' imposent par leur courage et leur bon sens, en dépassant le rôle passif des femmes dépendantes (Elisabeth) de leurs  maris à ce début du 19ème siècle. Nous ne sommes pas loin des personnages féminins positifs décrits à la même époque par Jane Austen.   

poldark Aidan turner Cornouailles


La réalisation de cette série est un hommage à un grand écrivain britannique sous-estimé.
Les images, les superbes paysages du bord de mer, réalisées par Cinders Forshaw sont un atout incontestable à cette bien belle série.
A voir. 

Lire la suite
5
  14089 lectures
  0 commentaires
14089 lectures
0 commentaires

Suivez-nous !