Search - Advanced Portfolio Pro
Search - JEvents
Search - Easy Blog
Search SEO Glossary
plg_search_djcatalog2
Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Tags
Favori 

Coronavirus 2019 (COVID-19) : état de connaissance 17 mars 2020

 Coronavirus microscope electronique

Coronavirus 2019 (COVID-19) : état de connaissance 17 mars 2020

 

Transmission


On pense que la propagation de personne à personne du coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) se fait par l’intermédiaire de gouttelettes respiratoires, ce qui ressemble à la propagation de la grippe.

Dans le cas de la transmission par gouttelettes, le virus libéré dans les sécrétions respiratoires lorsqu’une personne infectée tousse, éternue ou parle peut infecter une autre personne s’il entre en contact direct avec les muqueuses ; l’infection peut se produire si une personne touche une surface infectée puis se touche les yeux, le nez ou la bouche.

Les gouttelettes ne se déplacent généralement pas à plus de 1 à 2 mètres. Étant donné l’incertitude actuelle concernant les mécanismes de transmission, des précautions sont recommandées de manière routinière dans les pays touchés.

Les taux d’ARN viral sont plus élevés peu après l’apparition des symptômes que durant la maladie ; cela soulève la possibilité que la transmission soit plus probable au stade précoce de l’infection, des données supplémentaires sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse.

La transmission du SRAS-CoV-2 par des individus asymptomatiques (ou des individus en période d’incubation) a décrite. Cependant, on ne sait pas encore dans quelle mesure cela se produit

 

 

 

Virologie


Dans une analyse de 103 souches de SRAS-CoV-2 provenant de Chine, deux types différents de SRAS-CoV-2 ont été identifiés, désignés type L (représentant 70 % des souches) et type S (représentant 30 %). Le type L prédominait pendant les premiers jours de l’épidémie en Chine, mais représentait une proportion plus faible de souches en dehors de Wuhan qu’à Wuhan. Les implications cliniques de ces résultats sont incertaines.

 

 

 

Tranche d’âge


Les personnes de tout âge peuvent contracter une infection par le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2), bien que les adultes d’âge moyen et les plus âgés soient les plus souvent touchés.

L’infection symptomatique chez les enfants semble être peu fréquente ; lorsqu’elle se produit, elle est généralement bénigne.

Des infections asymptomatiques chez les adultes ont également été décrites, mais leur fréquence est inconnue.

Lors d’une épidémie de COVID-19 sur un bateau de croisière où tous les passagers et le personnel ont été soumis à un dépistage du SRAS-CoV-2, environ 17 % de la population à bord s’est révélée positive ; la moitié des 619 cas confirmés de COVID-19 étaient asymptomatiques au moment du diagnostic.

 

 

 

Présentation clinique


La pneumonie semble être la manifestation grave la plus fréquente de l’infection. Il n’existe pas encore de caractéristiques cliniques spécifiques permettant de distinguer de manière fiable la COVID-19 des autres infections respiratoires virales.

Dans une étude, la fièvre a été signalée chez presque tous les patients, mais environ 20 % d’entre eux avaient une fièvre de très faible intensité 38 °C. Dans une autre étude la fièvre (définie comme une température axillaire supérieure à 37,5 °C)n’était présente que chez 44 pour cent des patients lors de leur admission.

Selon l’OMS, le temps de guérison semble être d’environ deux semaines pour les infections légères et de trois à six semaines pour les maladies graves .

 

 

 

Les soins à domicile


La gestion à domicile est appropriée pour les patients atteints d’une infection légère qui peuvent être isolés de manière adéquate dans un cadre ambulatoire. La prise en charge de ces patients doit se concentrer sur la prévention de la transmission à d’autres personnes et sur la surveillance de la détérioration clinique, ce qui devrait entraîner une hospitalisation.

Les patients doivent rester à la maison et essayer de se séparer des autres personnes et des animaux de la maison. Ils doivent porter un masque facial lorsqu’ils se trouvent dans la même pièce [ou le même véhicule] que les autres personnes et lorsqu’ils se présentent dans un établissement de soins.

 

 

 

Guérison et fin des précautions


La décision d’abandonner les précautions de lutte contre les infections pour les patients atteints de COVID-19 doit être prise au cas par cas en consultation avec les experts en prévention et en lutte contre les infections et les responsables de la santé publique.

Les facteurs à prendre en compte pour cette décision sont notamment la résolution des signes et symptômes cliniques et les résultats négatifs des tests PCR pour le coronavirus 2.

Des tests PCR positifs pour le SRAS-CoV-2 ont été signalés chez quatre patients COVID-19 confirmés en laboratoire après qu'ils une nette amélioration clinique et après deux tests négatifs consécutifs . La signification clinique de cette découverte est incertaine, on ignore si ces personnes ont continué à excréter le virus infectieux. L'immunité après guérison n'est pas encore comprise.

 

 

 

 

Virus sur les objets et les surface


On ignore combien de temps le SRAS-CoV-2 peut persister sur les surfaces ; d'autres coronavirus ont été testés et peuvent survivre sur des surfaces inanimées jusqu'à six à neuf jours sans désinfection. Dans une étude évaluant la survie de virus séchés sur une surface plastique à température ambiante, un échantillon contenant le CoV-SAR (un virus étroitement apparenté au CoV-SAR-2) avait une infectiosité détectable à six jours, mais pas à neuf jours. Divers désinfectants (dont l'éthanol à des concentrations comprises entre 62 et 71 % ont inactivé un certain nombre de coronavirus liés au CoV-2 du SRAS en une minute.

 

RÉFÉRENCES

Zou L, Ruan F, Huang M, et al. SARS-CoV-2 Viral Load in Upper Respiratory Specimens of Infected Patients. N Engl J Med 2020.

Wang W, Xu Y, Gao R, et al. Detection of SARS-CoV-2 in Different Types of Clinical Specimens. JAMA 2020.

Lu R, Zhao X, Li J, et al. Genomic characterisation and epidemiology of 2019 novel coronavirus: implications for virus origins and receptor binding. Lancet 2020; 395:565.

Li Q, Guan X, Wu P, et al. Early Transmission Dynamics in Wuhan, China, of Novel Coronavirus-Infected Pneumonia. N Engl J Med 2020.

Cai J, Xu J, Lin D, et al. A Case Series of children with 2019 novel coronavirus infection: clinical and epidemiological features. Clin Infect Dis 2020.

Japanese National Institute of Infectious Diseases. Field Briefing: Diamond Princess COV ID-19 Cases, 20 Feb Update. https://www.niid.go.jp/niid/en/2019-ncov-e/9417-covid-dp-fe-02.html (March 01, 2020).

 Patel A, Jernigan DB, 2019-nCoV CDC Response Team. Initial Public Health Response and Interim Clinical Guidance for the 2019 Novel Coronavirus Outbreak - United States,
December 31, 2019-February 4, 2020. MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2020; 69:140.

 Young BE, Ong SWX, Kalimuddin S, et al. Epidemiologic Features and Clinical Course of Patients Infected With SARS-CoV-2 in Singapore. JAMA 2020.

0
Pourquoi le coronavirus est si dangereux ?
Coronavirus 2019 (COVID-19), état des connaissance...

Articles en lien

 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Guest
vendredi 29 mai 2020

Suivez-nous !