Search - Advanced Portfolio Pro
Search - JEvents
Search - Easy Blog
Search SEO Glossary
plg_search_djcatalog2
Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Tags

Laennec, entendre pour mieux voir

C'est ainsi qu'on peut comprendre la contribution de Laennec à la pensée médicale et scientifique. Aucun médecin aujourd'hui ne peut oublier Laennec ; dès le matin, dès le début de son travail, il cherche son stéthoscope pour ausculter ses patients.
45 ans de vie, pendant ces courtes années, ce breton va finir ses études de médecine, va devenir professeur, va révolutionner la médecine, dans une époque où la révolution française et les guerres de Napoléon secouaient la France, et rendaient le quotidien des français pénible et incertain.

Il est fréquent de voir ses portraits et ses bustes dans les facultés de médecine du monde, il est fréquent de voir son nom à l'entrée des salles de conférence et des amphithéâtres, il est fréquent de voir son nom dans les thèses et dans les diagnostics des médecins. Sur le mur d'enceinte du centre hospitalier parisien Necker-Enfants malades, à mi- chemin de sa section rue de Sèvres, un bas- relief offre au regard des passants le profil de René Théophile Laennec (1781-1826). Avec ces mots : « Dans cet hôpital, Laennec découvrit l'auscultation.»

On le voit en train d'aider les blessées pendant la guerre de la Vendée, on le voit en train de soigner les blessées des nombreuses guerres de Napoléon, on le voit à paris pendant la chute de l'empire, et la défaite de 1815, toujours en train de faire ce qu'il fait de mieux : la médecine et les soins. Il est parmi les rares médecins qui ont développé une nouvelle science médicale, l'anatomie pathologique, qui va devenir la science du diagnostic.

C'est au début de la Restauration que Laennec invente l'instrument qui va faire sa renommée pour les siècles à venir. En 1816, nommé à l'hôpital Necker, il s'intéresse aux maladies pulmonaires, examinant les malades. C'est alors qu'il créé le stéthoscope, d'abord un simple rouleau de papier ficelé qu'il ne tarde pas à perfectionner, fondant à partir de cette invention une nouvelle pratique de diagnostic : l'auscultation.

Parmi ses autres contributions à la médecine il faut citer également sa description de la péritonite et de la cirrhose, celle du mélanome, de nombreuses contributions à la connaissance de la tuberculose, de l'asthme, de la cirrhose du foie et de l'emphysème, la découverte de la thrombose prénatale, etc.

On le voit dans les hospices et les dispensaires en train de soigner gratuitement les pauvres.

On le voit amoureux de sa terre natale : la Bretagne. Il était multiple dans ses talents et ses travaux, mais toujours fidèle à ses convictions.


Introduction
Mariage et révolution
L'orphelin au presbytère
L'orphelin chez l'oncle Guillaume
Paris et sa médecine
Deux maîtres, deux amis
Laennec médecin
La médecine à l'époque de Laennec
Anatomie pathologique
Médecine privée
La chute de l'empire
Laennec à Necker
Auscultation
Les années gloire
Références
Edition Causam

 

Auteur : Milton de Blazy

Nombre de pages:  151

Edition : 2016

Catégorie: biographie, histoire de science et de la médecine

Prix en format numérique Kindle :  3,51 euros

Prix en fromat  imprimé : 6,.21  euros

Lien pour achat : https://www.amazon.fr/dp/B01JIVTGB0

Commentaires

Suivez-nous !