Search - Advanced Portfolio Pro
Search - JEvents
Search - Easy Blog
Search SEO Glossary
plg_search_djcatalog2
Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Tags

Jane Austen, si moderne

Jane Austin est, parmi les écrivains anglais, celle qui a su décrire les liens étroits entre amour, séduction et mariage dans l'Angleterre du XIX siècle.

Six romans ont suffi pour faire de Jane Austen (1775-1817), l'un des plus grands écrivains britanniques. Vive ironie, sens de l'humour, et un talent pour décrire toute une époque ; comme dit Virginia Woolf, l'un des auteurs les plus satiriques de son temps. La famille, les rencontres, les bals, l'amour romantique, tous les chemins de Jane Austen mènent au mariage et à la fidélité. La société chez elle est moins responsable de l'individu. Le devoir ne tolère pas l'interprétation, c'est une idée absolue. Elle défend le bonheur de faire son devoir, d'être fidèle à ses principes.

Dans le monde de Jane Austen, tout est tempéré. Pas de monstres comme chez Balzac, Dostoïevski, mais de petits monstres sentimentaux comme Wickham dans un orgueil et préjugé. Cet officier est plutôt méprisable que monstrueux ; il n'a tué personne, il a trahi, il s'est mal comporté dans une relation amoureuse. Dans les romans de Jane Austen, vous ne trouverez pas d'actions spectaculaires, ni guerre, ni paix, ni politique ni religion. Vous allez vivre dans une classe sociale la gentry, noblesse de campagne, qui passe son temps à faire des pique-niques, des bals, des commérages. C'est un huis clos qui permet d'éclairer des comportements, et des réactions. Le social n'existe pas, la religion n'existe pas, la rébellion n'existe pas.

Si vous aimez les romans d'Agatha Christie, vous pouvez apprécier cet huis clos de Jane Austen, où des personnes, sans héroïsme dans le sens collectif du terme, peuvent se montrer des héros au sens individuel, dans le sens de « destin de vie ». Il est possible qu’Agatha Christie ait été influencée par Jane Austen ; Cette dernière possédait un certain talent pour manier l'ironie, suscitant le rire du lecteur sur les prétentions médiocres de certains personnages comme M. Collins, ou sur le bavardage interminable de Mme Bennet.

 

Auteur : Thérèse Mallaisy

Nombre de pages:  112

Edition : 2016

Catégorie: biographie, biographie et analyses littéraires

Prix en format numérique Kindle :  3,57 euros

Prix en fromat  imprimé : 5,80  euros

Lien pour achat : https://www.amazon.fr/dp/1533519706

 

Commentaires

Suivez-nous !