chapeau invisible pour conserver un background

 

 

Search - Advanced Portfolio Pro
Search - JEvents
Search - Easy Blog
Search SEO Glossary
plg_search_djcatalog2
Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Tags

Encyclopédie: sexologie et couple

Sexe occasionnel et les femmes

 casual14

Sexe occasionnel et les femmes

La révolution sexuelle a modifié profondément la condition féminine et la libre implication des femmes dans les relations de sexe occasionnel.

 

Femme et sexe occasionnel : ambigüité?
Ces modifications ont été consolidées, et accentuées par la révolution féministe invitant les femmes à avoir une sexualité choisie, libre de toute stigmatisation sociale, et libre du risque de grossesse non désirée.

Cependant, le sexe occasionnel, si largement accepté et admis par les femmes, ne semble pas être la solution idéale selon les femmes. Elles se plaignent de la stigmatisation sociale, et des conséquences psychologiques qui suivent parfois ces relations de sexe occasionnel comme un sentiment de frustration, et ou l'apparition de symptômes dépressifs.

De nombreuses études confirment cette tendance. Les femmes acceptent de plus en plus le sexe occasionnel, en cherchant en même temps le début d'une relation à long terme, espérant que le sexe occasionnel soit le début d'un amour romantique, et non pas le sexe pour le sexe. En étudiant, à travers un questionnaire, les sentiments positifs et négatifs survenus le lendemain de la dernière relation de sexe occasionnel, les résultats publiés semblent indiquer des avis mitigés.
80 % des hommes ont exprimé des sentiments positifs globaux sur leurs dernières expériences de sexe occasionnel. 54 % des femmes ont exprimé des sentiments positifs concernant leurs dernières relations de sexe occasionnel. Les hommes trouvaient dans ces relations des moments de plaisir, de fierté, un renforcement de leur estime de soi, et une satisfaction sexuelle.

Les femmes exprimaient majoritairement des sentiments de regret, d'avoir été utilisées, des sentiments de mauvaise estime de soi, des craintes pour leur réputation sociale. Les femmes ont jugé ces relations de sexe occasionnel moins satisfaisantes sexuellement que les hommes. Dans certains cas, les femmes jugeaient négativement ces expériences dans la relation stagnant dans la zone de sexe occasionnel sans évoluer vers une relation à long terme.

Les femmes se plaignaient également dans les études publiées du manque de gratitude des hommes, de l'absence de gratification pendant et après la rencontre sexuelle, et la tendance de certains hommes à considérer le sexe occasionnel comme une activité sexuelle dépourvue de tout contenu émotionnel.

Dans de nombreuses études, les femmes semblent plus disponibles à s'impliquer dans des relations de sexe occasionnel pendant les jours fertiles de leur cycle, subissant ainsi deux motivations contradictoires : un désir conscient ou inconscient d'une grossesse avec le partenaire choisi, une crainte consciente ou inconsciente d'une grossesse à venir avec un partenaire sans engagement, et sans lien émotionnel. L'augmentation du désir sexuel pendant ces jours de fertilité féminine explique l'implication des femmes dans le sexe occasionnel pendant ces jours, et peut expliquer également que les symptômes dépressifs apparaissent plus fréquemment en cas de relations de sexe occasionnel accompagnées d'attentes contradictoires entre les hommes et les femmes.

La position des femmes vis-à-vis du sexe occasionnel semble contradictoire, elles apprécient d'avoir le droit de choisir un partenaire sexuel selon des critères fondés sur la beauté physique, le statut social, l'aisance financière, d'avoir le droit de s'impliquer dans des relations sexuelles à court terme pendant les jours où leurs désirs sexuels est au zénith.

Elles se plaignent en même temps du comportement sexuel masculin pendant ces rencontres occasionnelles, préférant ne pas être utilisées comme un objet sexuel, préférant s'impliquer dans une relation avec projet, ceci pour éviter les sentiments de frustration et des symptômes dépressifs qui apparaissent parfois après ces rencontres de sexe occasionnel.

 

Réf
* Journal of Personality and Social Psychology, 2011, vol. 100, no.2, 309-329. March 3, 2011

 

 

Commentaires

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

Suivez-nous !