Search - Advanced Portfolio Pro
Search - JEvents
Search - Easy Blog
Search SEO Glossary
plg_search_djcatalog2
Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Tags

Encyclopédie: sexologie et couple

Chimie de l'attirance sexuelle

 couple baiser lit erotisme intime

Chimie de l'attirance sexuelle

L'attirance sexuelle, émotionnelle ainsi que le sentiment amoureux sont des états cérébraux, mentaux et physiques. L'apprentissage avec l'idée de l'amour commence tôt, les enfants de cinq à huit ans ont déjà créé les caractéristiques qu'ils vont chercher plus tard chez le partenaire amoureux.

Attirance sexuelle : sa chimie
Ces images héritées de l'enfance et des relations avec les parents et l'entourage serviront à établir les critères de sélection que le cerveau utilisera pour interpréter et réaliser la sélection sexuelle et amoureuse.


Ces messages seront stockés dans le cerveau sous forme chimique appelée neurotransmetteurs, mettant en action deux  neurotransmetteurs : la dopamine et la phényléthylamine. Ces deux transmetteurs seront envoyés par le cerveau vers plusieurs parties du corps pour avertir la personne qu'elle est en train d'être séduite ou de tomber amoureuse. Le cerveau conscient va interpréter ces messages chimiques, dans un contexte culturel et social, pour encourager ou pour inhiber. La phényléthylamine est une sorte d'amphétamine  qui déclenche des sensations de joie, excitation, légèreté et d'euphorie. La phényléthylamine se trouve en faible quantité dans le chocolat aussi.


Durant l'état amoureux, le corps produit une grande quantité de phényléthylamine, entraînant des effets semblables causés par certaines activités physiques extrêmes dépassant les limites conscientes du corps comme les sauts en parachute. Cet amphétamine réduit l'appétit, peut troubler le sommeil, provoque une hyperactivité et une excitation.


De nombreuses études démontrent que deux personnes amoureuses ont pratiquement  un taux de  phényléthylamine identique au début de la relation. Cela peut expliquer que le couple à ses débuts peut passer des heures à se regarder, à se parler et à faire l'amour. Les études démontrent que cet état amoureux extrême dure en moyenne moins de trois ans et ne dépasse jamais la durée de six ans.  Progressivement et graduellement, l'organisme chaque partenaire s'habitue à la phényléthylamine, le sentiment de passion quitte progressivement le couple.


Si le couple réussit à bâtir une relation amicale basée sur des sentiments conscients, le couple sera légèrement affecté par la baisse de la phényléthylamine. Pour les personnes ne pouvant pas se passer de cette drogue naturelle, c'est souvent la fin du couple.
Après la séparation, il y a un manque de la phényléthylamine qui entraînera une période de sevrage plus ou moins longue, correspond au temps qui dura la peine d'amour ou de deuil.


Lorsque l'action de la phényléthylamine s'atténue, à notre transmetteur, la dopamine est actionnée, pour influencer une zone précise du système nerveux central nommé le système limbique, une zone du cerveau où siègent les émotions. La dopamine peut entraîner des émotions renforçant certains comportements liés au plaisir et à l'attachement. C'est généralement la phase au début de la relation qui se caractérise par l'amour pour la vie, l'amour pour toujours.

La dopamine est un neurotransmetteur secrété en grande quantité pendant l'orgasme, laissant l'individu serein, heureux et prêt à dormir.

Le partenaire qui s'endort tout de suite après avoir fait l'amour, est un partenaire qui a eu un orgasme, qui s'est détendu. Il est utile de distinguer l'orgasme de l'éjaculation chez les hommes. Certains hommes sont insomniaques après une éjaculation. Ils décrivent parfois une éjaculation sans détente, et sans les sentiments de détente et de bien-être qui succède un orgasme.

 

 

Commentaires

Suivez-nous !