Search - Advanced Portfolio Pro
Search - JEvents
Search - Easy Blog
Search SEO Glossary
plg_search_djcatalog2
Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Tags

Encyclopédie: sexologie et couple

Sadisme: paraphilie

 BDSM coeur rouge menottes

Sadisme: paraphilie

Le sadisme est le plaisir à voir souffrir les autres, c'est une paraphilie ou déviance sexuelle qui consiste à chercher la satisfaction sexuelle dans la domination et la souffrance physique ou psychologique d'autrui.

 

Le sadisme : la souffrance des autres comme jouissance sexuelle

Le sadisme est une perversion sexuelle, une paraphilie qui fait de la souffrance morale ou physique infligée aux autres une condition pour accéder à la satisfaction sexuelle. Par extension, sadisme, dépossédé de sa connotation sexuelle, est employé dans le langage quotidien comme synonyme d'agressivité et de cruauté. Il constitue une composante fondamentale de la vie pulsionnelle des humains.
Le sadisme est exercé par les hommes ou les femmes, peut prendre des formes de violence physique comme frapper, restreindre le mouvement, flageller, ou violence morale comme humiliation. Le sadisme peut être un simple jeu érotique au sein du couple, mais il existe un sadisme psychopathique éloigné du sadisme érotique ou littéraire, qui se manifeste par des actes violents allant parfois jusqu'au viol, agressions ou meurtre. Le Sadisme implique un comportement sexuel dans lequel un individu arrive à la satisfaction sexuelle en éprouvant la douleur (masochisme) ou l'infligeant sur un autre (sadisme). Cette association entre le dominant et le dominé est nommée parfois sadomasochisme.


Origine du mot sadisme
c'est en référence à la vie du marquis de Sade, auquel son libertinage lui vaut de nombreuses années d'emprisonnement, se succédant sur un rythme ininterrompu, et en référence à l'œuvre importante du marquis de Sade, philosophique et romanesque, caractérisée par le refus de Dieu, et l'éloge de la nature. Cette œuvre a connu un grand succès pendant les époques.
Le terme est employé pour la première fois en 1886 dans le livre psychopathia sexualis. 70 ans après la mort du marquis de Sade. L'auteur, psychiatre allemand, Richard von Krafft Ebing décrit le masochisme comme la recherche du plaisir à travers la souffrance et la soumission.
Freud va utiliser ce terme pour décrire un comportement psychologique et sexuel, intégrant ce terme dans la littérature psychologique et médicale.

 

Le sadisme en psychanalyse
Freud considère que le sadisme et de miner la période de l'enfance entre deux et quatre ans. Cette période correspond à la zone érogène anale, et à la satisfaction procurée par le contrôle des matières focales. Il a appelé cette période de période sadique anale.
Selon Freud, le sadisme et le masochisme reposent sur l'érotisation de la douleur, son les manifestations opposées de même perversion. Tout en infligeant des douleurs à d'autres, la personne se réjouit en s'identifiant avec la personne qui souffre. Selon la psychanalyse, le sadomasochisme s'exprime par une relation de domination et de soumission, les deux pulsions coexistent étroitement.
Le pour Freud, le sadisme chez les adultes est le détournement sur un objet extérieur de la pulsion de la mort menant à l'association de la violence et de la sexualité.


Les pratiques du sadisme
La souffrance infligée à la victime peut être dans le sadisme de nature très diverse, elle peut résulter de la pratique de sévices physiques comme blessure, mutilation, ou de la torture morale comme les injures et les humiliations. Le sadisme peut être le format fantasmatique accompagné des obsessions, des répétitions et de mises en scène. Le sadisme peut s'exercer à un niveau seulement moral, dans ce cas, ils recouvrent des comportements de brimade, d'humiliations, avec le plaisir de s'y citer l'angoisse et le stress de la victime.


Les jeux érotiques et syndicats font partie des pratiques sexuelles de nombreux couples. Le sadisme est exercé dans ce cas par les hommes ou les femmes, peut prendre la forme de frappe comme fessée, flagellation, ou sous forme de morsures, griffures, pincement, égouttage, bondage, immobilisation, ou à des jeux de privation de certains sens comme le bandeau sur les yeux. Il s'agit des jeux sadomasochistes regroupés sous le sigle BDSM.
Le but de ces jeux et d'augmenter l'excitation sexuelle, d'améliorer la réponse sexuelle de son partenaire, de cultiver dans le couple la confiance, le respect, et de dépasser leurs signes la souffrance physique ou morale, réelle ou simulée, provoque l'excitation.
Dans certains cas, le sadisme peut aller jusqu'à s'exprimer par des homicides, ou par des actes de cruauté. Ces types de sadisme s'exercent sous forme de crimes sexuels réels dans le but est la jouissance et la satisfaction sexuelle. Ces pratiques sont éloignées du sens littéraire du sadisme. Elles représentent une déviation sexuelle et un comportement dangereux. Cette forme de sadisme se manifeste par des agressions, de viol, peut révéler un trouble grave de la personnalité ou une maladie psychiatrique.


Les critères diagnostiques cliniques exigent :
* - Comportement sado maso de plus de six mois,
* - Présence de détresse significative ou altération de la capacité d'un fonctionnement social normal
Ce comportement peut être limité aux rêves et aux fantasmes, ou exprimé avec un partenaire consentant, ou non consentant, ou sans partenaire dans le cas de masochisme.
Le sadomasochisme existe chez les hommes et chez les femmes, hétérosexuelles ou homosexuelles.
Les activités sadiques qui peuvent exprimer une domination, ou infliger une douleur ou une humiliation sur l'autre personne ou une contrainte, en lui bandant les yeux, en fouettant, brûlant. Le sadisme peut atteindre des sommets de cruauté et devient un crime en cas de viol, de coups, de strangulation.
Les masochistes peuvent chercher à être l'objet des actes sadiques de type humiliation, ou douleur physique.


Une pratique masochiste particulièrement dangereuse et fatale est l'hypoxyphilie qui consiste à couper délibérément son approvisionnement de l'oxygène en utilisant des moyens mécaniques ou chimiques. Les rêves sadiques et masochistes commencent habituellement dès l'enfance, les troubles se manifestent à l'âge adulte tôt. Quand ce trouble s'associe avec trouble de la personnalité, il peut entraîner un comportement criminel et cruel même.
Diagnostiquer une paraphilie (déviance sexuelle) exige de mettre en évidence un comportement déviant, périodique, intense, éveillant des sensations sexuelles, ou des fantasmes, pour arriver à une satisfaction sexuelle sur une période de six mois minimum. D'après le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, ce n'est pas une maladie rare.


Réf:
* American Psychiatric Association. Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, 4th ed. Washington: American Psychiatric Association, 1994.
* Masters, William H., Virgina E. Johnson and Robert C. Kolodny. Human Sexuality. Harper Collins Publishers, Inc., 199

 

 

Commentaires

Suivez-nous !