Search - Advanced Portfolio Pro
Search - JEvents
Search - Easy Blog
Search SEO Glossary
plg_search_djcatalog2
Recherche - Catégories
Recherche - Contacts
Recherche - Articles
Recherche - Fils d'actualité
Recherche - Tags

Encyclopédie: sexologie et couple

Perversion sexuelle, déviance

 femme main braguette homme perversion

Perversion sexuelle, déviance


En sexualité, tout comportement qui s'écarte des normes sociales majoritaires peut être désigné comme un comportement déviant.

 

Déviance sexuelle
Le terme de déviance sexuelle désigne un comportement éloigné du comportement majoritaire validé par la société, faisant partie d'une normalité sexuelle culturellement admise.
Le sens du terme déviance s'approche de celui de la perversion sexuelle et la déviation sexuelle. Cependant, ces deux derniers termes sont plus utilisés dans un contexte psychologique.
La déviance ou la déviation sexuelle est un trouble du comportement, qui privilégie les pratiques sexuelles considérées par la société comme anormales, pour des raisons juridiques, sociétales, ou scientifiques.

 


La normalité opposée à la déviance
La normalité sexuelle est un concept culturel, sans fondement scientifique médical. C'est une sexualité conforme aux normes établies par la société : normes culturelles, éthiques, morales, et parfois sanitaires.
Les normes sociales concernant la sexualité sont généralement des normes religieuses, insistant sur le couple, la fidélité, la transmission des valeurs, etc. Les normes culturelles tentent de créer des références concernant le comportement comme la pudeur, la gestion de la nudité, l'intimité, l'âge de la sexualité active. Nous pouvons citer d'autres normes sanitaires, médicales, et morales.


S'écarter de ces normes est qualifié d'une déviance, parfois d'une perversion même quand il s'agit d'un comportement individuel accompagné d'un consentement entre deux adultes. Par exemple, une grande différence d'âge dans un couple est considérée comme une perversion, même si les deux partenaires dans ce couple sont adultes, consentants, et bien informés. Dans ce cas, il ne s'agit nullement de paraphilie, ou d'un comportement pathologique. Il s'agit plutôt d'un comportement non validé par la normalité imposée par la société.
Préciser la normalité est une tâche difficile voire impossible en matière de sexualité. La précision de la déviance sexuelle, avoir une définition cohérente et précise devient également une tâche difficile.


Dans le passé, on considérait les pratiques sexuelles minoritaires comme une perversion sexuelle. La masturbation était considérée comme une perversion sexuelle au niveau du choix du partenaire. La masturbation était considérée comme normale chez l'enfant, tolérée quand il s'agit d'une pratique occasionnelle, et pathologique quand il s'agit d'une pratique régulière. De même, l'homosexualité était considérée comme une perversion dans le choix d'un partenaire. L'homosexualité masculine était considérée comme une déviation sexuelle en raison de la confusion entre l'homosexualité et la pédérastie, ou même la pédophilie.
L'homosexualité féminine était considérée comme une déviation sexuelle. Ces trois pratiques sont considérées actuellement comme des pratiques sexuelles normales. D'autres pratiques continuent à être considérées comme une déviation sexuelle comme le travestisme (le désir de se donner l'apparence du sexe opposé, grâce à des artifices vestimentaires). Cette habitude varie selon le contexte culturel, d'un simple jeu, ou la personne garde l'entière conscience de son identité sexuelle, à la conviction d'appartenir à l'autre sexe. Bien que le travestisme soit considéré comme une déviation sexuelle, il existe des courants militants pour la normalisation de cette pratique, considérant qu'il s'agit d'une orientation sexuelle et non pas une déviation.
La pédophilie est une déviation sexuelle est définie par le désir d'un adulte d'avoir des relations sexuelles avec un enfant. Cette déviation est punie par la loi. La bestialité ou la zoophilie est une déviation sexuelle qui consiste à avoir des relations sexuelles avec les animaux. La bestialité et la zoophilie sont également interdites par la loi. D'autres déviations sexuelles comme la nécrophilie consistant à la recherche de la satisfaction sexuelle avec des cadavres sont interdites par la loi.


On retrouve des perversions sexuelles intéressant les pratiques sexuelles comme le sadisme, le masochisme. La personne sadique trouve son plaisir dans la souffrance qu'il infligeait à l'autre, souffrance physique ou morale. Le masochiste au une exaltation et une satisfaction sexuelle et psychologique dans la contrainte, la souffrance physique et l'humiliation. Le cannibalisme, l'exhibitionnisme, le voyeurisme et d'autres pratiques de ce genre sont considérées comme des déviations sexuelles.

 


La perversion sexuelle
Le terme perversion désigne un comportement détourné, un comportement qui cherche un objectif non déclaré. Ce terme a été utilisé pour désigner un comportement faux, ou une corruption morale. Au XIXe siècle, la perversion sexuelle désignait un comportement sexuel contre nature, c'est-à-dire un comportement sexuel qui évite le but affiché de la sexualité : la reproduction.
La perversion sexuelle est utilisée aujourd'hui dans le langage populaire pour
* -  Désigner un comportement déviant, ou parfois comme synonyme de paraphilie : la pédophilie est qualifiée parfois de perversion, le fétichisme, ou l'exhibitionnisme.
* -   La perversion sexuelle est utilisée également pour désigner une pratique sexuelle comme l'éjaculation hors du vagin.
* -   La perversion sexuelle est utilisée pour qualifier un comportement sexuel stéréotypé, comme la mise en scène, ou le jeu de rôle pendant les préliminaires.
* -  La perversion sexuelle peut être utilisée pour désigner un comportement sexuel égoïste qui ne prend pas en compte les besoins et le plaisir de l'autre partenaire.


Le discours médical concernant la sexualité en général est un témoin de nombreuses erreurs, en ce qui concerne la masturbation, l'homosexualité et d'autres. Le discours médical au début XIXe siècle considérait la sexualité comme un acte dont le but unique et premier est d'engendrer, de procréer. Ainsi tout comportement sexuel ne respectant pas ce but a été considéré comme pervers. Actuellement, il est conseillé de substituer à ces termes le terme paraphilie qui désigne comportement sexuel pathologique, sans stigmatisation, et sans références culturelles.

 


Signification psychanalytique
De nombreuse déviation existe chez les personnes normales. Chez un sujet normal, les déviations sont mineures, peu fréquentes, et occasionnelle. C'est déviation peuvent être considérés comme une réminiscence de la sexualité infantile. La psychanalyse pense que l'enfant a une activité sexuelle importante, accompagnée de pratiques sexuelles primitives, sans inhibition. C'est dans ce sens que la psychanalyse décrit l'enfant comme un pervers polymorphe. La sensualité infantile est plus ou moins oubliée refoulés à l'âge adulte. Elle peut réapparaître à la puberté.

 


Distinguer une pratique sexuelle minoritaire d'une déviation sexuelle
La déviation sexuelle implique une pratique sexuelle permanente, ou fréquente, qui conditionne la satisfaction sexuelle, ou la jouissance. En cas de fétichisme par exemple, le fétichiste ne peut accéder à sa jouissance sans le but fétiche. Dans un couple sans fétichisme, les deux partenaires peuvent jouer avec l'objet fétiche de temps en temps, sans être obligés de l'intégrer dans leurs pratiques sexuelles pour accéder à la jouissance. En cas d'exhibition, la personne exhibitionniste cherche la satisfaction sexuelle dans le fait de montrer son pénis ou sa nudité à d'autres personnes. Dans le couple sans déviation sexuelle, la nudité fait partie des pratiques sexuelles, des jeux préliminaires, ou des jeux de séduction. Une femme utilisant une lingerie pour séduire son partenaire, de temps en temps, n'est pas une exhibitionniste déviante.


Un autre point semble important, les déviations sexuelles se souciaient peu de la santé des partenaires, de leur sécurité, et les retentissements sociale ou sociétales de leurs pratiques. Une personne exhibitionniste va chercher son plaisir sexuel dans cette pratique, en dépit de risque juridique ou social. Dans certains cas, ces perversions peuvent avoir conséquences dramatiques comme la pédophilie, mettant en danger la vie et l'équilibre

 

Réf:
* D. RICHARD LAWS, WILLIAM T. O'DONOHUE: SEXUAL DEVIANCE, Theory, Assessment, and Treatment. SECOND EDITION, 2008 The Guilford Press

 

 

 

Commentaires

Suivez-nous !