Encyclopédie: médecine et santé

Adolescente : consultation gynécologique

adolescente bonne sante

Adolescente : consultation gynécologique

Le plus souvent, une adolescente en bonne santé consulte son médecin pour avoir des informations sur la contraception et sur les précautions à prendre au début de sa vie sexuelle.

La première consultation peut permettre aux médecins d'établir une relation de confiance avec l'adolescente dans le but de faire un bilan de santé de l'adolescente, sur les moyens de prévention contre la grossesse non désirée, et contre les maladies sexuellement transmissibles.

Généralement, l'adolescente est accompagnée de sa mère. La maman n'est pas toujours au courant de la vie intime de sa fille. Il est préférable que la jeune fille puisse s'exprimer seule, en étant assuré du secret médical, et du secret de la consultation.

Les messages de prévention ne sont pas toujours simples à expliquer. Les adolescents sont assaillis par les messages de prévention dans les médias, dans les établissements scolaires, et dans la société. Ces messages de prévention devraient inclure la lutte contre le tabac, la lutte contre l'alcool, la bonne alimentation, la prévention contre les drogues et les maladies sexuellement transmissibles.
Les sujets les plus fréquents pendant la première consultation

D'autres sujets peuvent être traités pendant cette consultation, des sujets relatifs à la psychologie, à l'image du corps, à l'estime de soi, à l'anxiété, et aux relations avec les parents et avec les autres.

 


Le rapport sexuel et les maladies sexuellement transmissibles

En France, 3 % des filles ont leurs rapports sexuels avant l'âge de 15 ans, 9 % ont des rapports sexuels avant l'âge de 16 ans. Cela explique l'importance de parler de la prévention, d'expliquer l'indispensable utilisation du préservatif à chaque rapport sexuel pendant au moins les trois premiers mois de cette relation, et à chaque changement de partenaire. Le médecin devrait expliquer qu'il ne s'agit pas d'un manque de confiance en lui, mais une manière intelligente de protéger la santé de la fille et du garçon.

 

 

Le premier frottis

Un premier frottis de dépistage sera proposé après les 6 premiers mois d'une relation avec rapports sexuels (à la recherche d'une infestation virale par HPV) et de même un frottis sera effectué également en cas de perte ou de brûlure vaginale ou démangeaison (recherche d'une infection bactérienne, mycosique etc.)

 

La contraception

Le nombre d'IVG pratiquées sur les mineures entre 15 et 17 ans était de 13 230 IVG en 2006, ce chiffre ne cesse d'augmenter en 2012. La lutte contre les grossesses non désirées commence par la contraception, par l'information, et par des relations de confiance entre le médecin et la jeune adolescente.

 


Les vaccinations

La vaccination contre le cancer du col de l'utérus devient disponible, montrant une efficacité acceptable. Cette vaccination est recommandée avant l'âge de 14 ans, de préférence avant le début des rapports sexuels, ou avec des rapports sexuels depuis moins d'un an.

 

L'acné

L'acné est souvent un motif de consultation en raison de son aspect inesthétique et de ses relations avec la puberté, et les hormones sexuelles.

 


Le tabac

Ce sujet n'est pas toujours traité pendant les consultations avec les adolescentes. Le médecin devrait insister sur le fait que l'idéal est de ne pas commencer à fumer car le sevrage est difficile. Ce sujet devient important car les études démontrent que les jeunes commencent à fumer pendant l'adolescence.

 


Image du corps

Les adolescentes subissent une pression culturelle importante concernant le corps féminin, et les normes esthétiques. Le corps adolescent est influencé par la puberté, et par les modifications hormonales, contre lesquelles l'adolescente ne peut rien faire. Il est utile d'expliquer à l'adolescente la signification de ces changements, leur caractère provisoire, et les moyens de vivre ces moments de mieux possible. L'image du corps chez les adolescentes est affectée par le surpoids, par la taille des seins, et par des questions sur la désirabilité et la beauté. Ces explications sont utiles pour éviter les maladies liées à l'image du corps comme l'anorexie, la boulimie ou les troubles du comportement alimentaire.

 

 


Le comportement

Le comportement sexuel de l'adolescente est imprégné par l'inexpérience, par la crainte, et par la fragilité de l'adolescence. Le médecin peut expliquer à l'adolescente l'importance de comprendre les conséquences de son comportement sexuel, afin d'éviter la sexualisation (se considérer comme objet sexuel), le risque social et juridique de certains comportements sexuels.

Parfois, la consultation médicale peut traiter le comportement adolescent en société, pour dépister la présence d'éventuels troubles de personnalité, un trouble anxieux ou dépressif.

 

 

Commentaires

Suivez-nous !