Encyclopédie: médecine et santé

À quoi sert la biopsie cervicale ?

 

conisation col uterin

 

À quoi sert la biopsie cervicale ?

La biopsie cervicale est pratiquée en présence d'anomalies sur le frottis de dépistage. Ces anomalies (précurseur du cancer) repérées sur le frottis sont ensuite diagnostiquées par la biopsie.
Ce diagnostic fait par étude au microscope de la biopsie permet la mise en route d'un traitement adapté. Ainsi le traitement de ces anomalies précancéreuses a réduit considérablement le nombre de cancers invasifs du col.


Le frottis réalisé par passage d'une brosse ou spatule, à la surface du col et de la jonction, permet le recueil de cellules. Ces cellules proviennent de différents tissus : deux types de tissu ou revêtement (couvrant la surface de l'organe)


a- Le col (exocol) est bordé d'un revêtement pluristratifié malpighien épais et résistant. Il s'agit de cellules malpighiennes.
Les lésions précancéreuses affectant ce revêtement sont appelées CIN, on les classe en légère (1), moyenne  et sévère (3). Les anomalies de ce revêtement sont diagnostiquées par la biopsie.
b- L'endocol est un canal ou défilé débouchant dans l'utérus et il est bordé d'un revêtement glandulaire tapissé d'une seule couche de cellules à cytoplasme mucosécrétant produisant la glaire cervicale. Les anomalies précancéreuses du contingent glandulaire sont appelées AIS sur biopsie. Le diagnostic des anomalies est fait par une biopsie ou par un curetage (grattage avec une curette).

 

Biopsie du col utérin

il s'agit de prélever un petit morceau de tissu sur le col au niveau de la jonction en repérant la zone prélevée.

col uterin normal

Les résultats de la biopsie:


A- CIN de bas grade ou CIN 1 :

Cette lésion du revêtement malpighien est le premier type d'anomalie, appelée aussi lésion de bas grade, cette anomalie peut disparaître seule (acquisition d'une immunité par la patiente) et nécessite toutefois une surveillance régulière par frottis.
Il s'agit d'anomalie touchant les cellules des couches basales (ou le tiers inférieur de ce revêtement pluristratifié)
On retrouve cette lésion sur les biopsies des femmes qui ont un résultat au frottis de type : ASC-US  (atypie du contingent malpighien d'origine indéterminée) ou LSIL  ou qui ont test HPV positif particulièrement avec les souches HPV 16-18.

Conduite à tenir :  
-Chez les femmes de 25 ans et plus, un frottis de surveillance annuel.
-Chez les femmes de moins de 25 ans, un frottis annuel est aussi souhaitable, en sachant que la lésion peut disparaître et que le risque de cancer est faible dans cette tranche d'âge.

 

B- Discordance entre frottis et biopsie
CIN 1 est retrouvé sur la biopsie chez une patiente suspectée au frottis d'une lésion plus avancée (ASC-H ou HSIL ou  atypie cellulaire squameuse dont on ne peut exclure une lésion de haut grade), dans ce cas de figure,
-on préconise chez la femme de 25 ans et plus, trois possibilités
1) le suivi est par frottis et Test HPV à un an puis à 2 ans ou
2) Nouvelle biopsie avec échantillonnage ou
3) traitement immédiat par excision de la zone anormale.
-Chez la femme de moins de 25 ans, on réalise un frottis avec colposcopie tous les 6 mois.

 

C- CIN de haut grade
CIN 2 à 3 : ces lésions affectent les 2/3 ou les 3/3 du revêtement et ont un risque important d'évoluer vers le cancer  (l'évolution prend plusieurs années)  et donc il est recommander de traiter.
Soit par ablation de la zone anormale (chirurgie) soit par destruction (laser).
On retarde toutefois le traitement chez la femme enceinte, la fin de la grossesse est attendue pour mettre en route un traitement.

dysplasie severe col uterin


Traitement des CIN  (de haut grade)

Ablation chirurgicale : supprimer la zone anormale de la surface du col et de la jonction.
Cette exérèse (excision) de tissu permet également d'étudier l'extension de la lésion au plan profond (caractère superficiel ou invasif de la lésion), de vérifier les berges ou bords (des bords sains assurent une guérison complète, des bords non sains seront à surveiller et à traiter à nouveau).
La Conisation (chirurgie du col) au scalpel ou au laser, découpe un cône en décrivant un cercle sur la surface du col au pourtour de la jonction pour en profondeur (pointe du cône) retrouver et enlever une partie du canal endocervical. Cette chirurgie enlève la jonction.
Après ablation, la cicatrisation est complète.

 

Autres traitements
-Cryochirurgie (azote liquide) destruction par le froid
-Laser  (faisceau d'énergie de haute intensité)
Ces deux techniques détruisent entièrement le tissu anormal, ne permettent pas une étude des bords ni de l'extension en profondeur de la lésion au microscope. Ces deux techniques peuvent être suivies de récidive.   

 

Traitement des anomalies de l'endocol
Le revêtement glandulaire peut également être affecté par le virus HPV et développer des anomalies. Ces anomalies sont détectées par le frottis et confirmées par la biopsie. Ces anomalies sont moins fréquentes que pour le revêtement malpighien.
Le traitement est l'excision de la zone atteinte, une hystérectomie curative est envisagée chez la femme qui ne souhaite plus d'enfants.

 

 

Commentaires

Suivez-nous !