Encyclopédie: médecine et santé

Chute des cheveux ou calvitie

calvitie

Chute des cheveux ou calvitie

On appelle alopécie toute perte de cheveux provisoire ou définitive y compris la calvitie chez l'homme.  C'est un phénomène fréquent affectant plus souvent les hommes que les femmes.

Le cuir chevelu possède à peu près 150000 cheveux ou follicules pileux. La perte de 50 à 100 cheveux par jour peut être considérée comme un phénomène normal, ce chiffre peut atteindre 250 cheveux en cas de shampooing. Au-delà de ces chiffres, c'est un phénomène pathologique anormal, parfois mal vécu, considéré par certains comme synonyme de vieillissement, par d'autres comme un problème d'image, de perte de séduction, ou perte de féminité. La chute des cheveux est un phénomène sans gravité sur la santé, mais peut retentir sur la santé mentale et susciter des troubles psychologiques.
La chute des cheveux, quand elle débute tôt dans la vie, évolue rapidement vers la calvitie. Cette calvitie débute par la lisière frontale chez l'homme, réalisant une calvitie frontale, et par l'os du crâne (dessus de la tête) chez la femme.


Anatomie des cheveux et des follicules pileux

Le poil est une tige de kératine, d'une nature identique à celle de la couche superficielle de la peau, et à celle des ongles. Le poil est généralement arrimé au fond d'une structure particulière nommée follicules pileux, tapissé par des cellules épidermiques. Le poil est constitué d'une tige de kératine et d'un bulbe qui assure sa bonne santé et sa repousse.
La chute et le renouvellement sont incessants, soumis à des influences hormonales. Les androgènes masculins assurent la présence des poils sur le thorax, les aisselles et la barbe, les hormones féminines assurent la présence de la pilosité génitale.
Chaque poil a la capacité de se hérisser comme on peut le constater lors du frisson (froid), ou lors d'une émotion. Cette faculté de se hérisser s'explique par la présence d'un muscle minuscule nommé le muscle érecteur, présent dans la paroi du follicule pileux.


Certaines causes de la chute des cheveux

La chute des cheveux peut résulter d'un problème de santé comme les maladies infectieuses, l'anesthésie générale, les accidents, l'anémie, des troubles endocriniens comme le diabète ou problème de la thyroïde mais également par un choc psychologique.
Dans la plupart de ces cas, le phénomène réversible, les cheveux repoussent progressivement après un traitement adéquat.
La chute des cheveux d'origine androgénique est liée à un changement hormonal comme une production excessive des hormones mâles, ou comme les troubles hormonaux chez les femmes pendant la ménopause. Les facteurs génétiques et familiaux jouent également un rôle important.
La perte de cheveux suite à un choc affectif est fréquente. Ce choc peut accompagner un événement important et douloureux comme une maladie grave, traumatisme psychologique, deuil. Dans ce cas, la chute des cheveux est rapide, massive. Dans certains cas, le choc psychologique entraîne des troubles de pigmentation, les cheveux peuvent blanchir en quelques semaines. La chute des cheveux suite d'un choc psychologique est généralement réversible.
Les médicaments anticancéreux entraînent une chute rapide des cheveux, une chute abondante après le début de traitement. Cela s'explique par l'action de ces traitements qui empêchent la multiplication des cellules qui assurent l'entretien des cheveux. À l'arrêt de la chimiothérapie, la chevelure reprend son abondance, de son aspect, et ses couleurs habituelles.
D'autres médicaments ne peuvent agir de la même façon comme les médicaments anti thyroïdiens, et les médicaments anticoagulants.

Prévention

- améliorer votre hygiène de vie pour freiner la calvitie.
- éviter les lavages excessifs, les mises en plis agressives, et le chignon ou les tresses trop serrées.
- soigner votre alimentation pour assurer un apport utile de vitamine, minéraux et oligo-éléments. Manger beaucoup de fruits et des légumes, et éviter les régimes amaigrissants pouvant affecter votre organisme et affaiblir le cuir chevelu.
- n'oublier pas d'assurer dans votre alimentation la présence des vitamines E, et  B, et des oligo-éléments comme le zinc et le fer, sans oublier les acides gras essentiels.
- modérer votre consommation de coloration des cheveux, décoloration, et permanentes.
- modérer votre utilisation du séchoir.
- faites-vous couper les cheveux courts pour favoriser la repousse de cheveux plus sains.
- éviter les ennemis de vos cheveux comme la pollution, le tabac, et les rayons ultraviolets.
- consulter votre médecin en cas de chute des cheveux, un diagnostic précoce peut améliorer l'évolution.

Commentaires

Suivez-nous !