Encyclopédie: médecine et santé

Allaitement entre idéal et pratique

sein bebe lait maternel

 

Allaitement entre idéal et pratique

L'allaitement du nouveau-né pendant les trois premiers mois de la vie peut être bénéfique pour sa croissance et pour sa santé. Le lait maternel continue à être supérieur au lait industriel proposé pour l'alimentation des nourrissons, bien que l'alimentation industrielle soit de très bonne qualité, et en nette évolution.
L'allaitement maternel n'est pas une affaire que de lait, c'est une question de santé, encouragé depuis des siècles, parfois d'une façon militante, parfois d'une façon raisonnable et scientifique.

 

 

 

Les avantages du lait maternel

Il est abusif de prétendre que c'est pareil, biberon ou sein. Toutes les études scientifiques confirment les bienfaits incontestables de l'allaitement, source irremplaçable de nutriments, d'anticorps, d'enzymes, et d'autres composants. Ces substances sont fabriquées sur mesure, selon le besoin de nourrissons, et jouent un rôle dans la croissance et la maturation du nouveau né. Le lait maternel fournit aux bébés, à moindre coût, une quantité parfaite des produits alimentaires, biologiques, et toujours de première fraîcheur.
La composition du lait maternel évolue dans le temps, et selon les besoins des nourrissons, en changeant de composition. Aucun lait de substitution ne peut prétendre reproduire une telle complexité, ou de s'adapter d'une façon aussi parfaite avec le besoin du nourrisson.
Les protéines du lait de vache sont étrangères à l'organisme du nouveau-né. Le lait maternisé ou le lait industriel peut développer des intolérances plus ou moins apparentes qui peuvent se manifester par des rhinopharyngites à répétition, ou par des infections pulmonaires, des allergies comme l'eczéma, ou par une entérocolite.
Le lactose est plus abondant dans le lait maternel, capable d'assurer la constitution du tissu cérébral et nerveux. Le lait industriel riche en sucre sous forme de saccharose développe chez l'enfant le goût des aliments sucrés responsables plus tard des caries dentaires.
Grâce aux anticorps à présent dans le lait maternel, totalement absents dans le lait en poudre, l'enfant bénéficie d'une protection immunologique commencée au cours de la vie intra-utérine contre les infections à virus, à germes pathogènes, et en particulier contre les colibacilles.
Les graisses du lait de vache sont essentiellement constituées d'acides gras saturés. Les cellules cérébrales et nerveuses du nourrisson ont besoin d'acides gras saturés, abondamment présents dans le lait maternel, pour synthétiser les membranes et les myélines des cellules nerveuses.
Il est souhaitable que l'enfant puisse bénéficier du lait maternel, autant que possible, surtout pendant les trois premiers mois. Et si la maman n'est pas disponible, un allaitement même partiel peut être bénéfique.
Le lait maternel favorise la croissance bactérienne bénéfique dans les intestins de nourrissons, pour fixer le fer, pour faciliter la digestion, et pour rendre le bébé plus résistant aux infections. Le lait maternel favorise également le développement de l'enfant, sa protection contre le diabète, l'obésité, et d'autres maladies.

 

 

 

L'allaitement est utile, mais n'est pas sacré

Le militantisme en faveur de l'allaitement peut produire quelques excès, plus ou moins caricaturaux. On retrouve des études qui décrivent que l'allaitement rend l'enfant moins timide, moins réservé, et plus intelligent. Dans d'autres études, on dit que l'allaitement peut protéger l'enfant contre le cancer. Ces études et ces affirmations sont à relativiser. Généralement dans les études, on cite des chiffres statistiques, avec des marges d'erreur, sans prétendre formuler des conclusions valables sur l'ensemble de la population. Il est impossible d'imaginer que le lait maternel seul peut protéger l'enfant contre le cancer, contre l'asthme, ou contre l'eczéma. Dans chacune de ces maladies, il existe plusieurs facteurs qui influencent l'apparition ou l'évolution de la maladie. Il est abusif de penser que l'allaitement va changer l'ensemble de ces facteurs.


Il est inutile également de culpabiliser les femmes qui ne souhaitent pas allaiter pour de multiples raisons. L'allaitement est un acte utile, ce n'est pas un acte sacré. L'allaitement n'est pas la maternité, n'est pas le témoignage d'un dévouement maternel. Une mère qui n'allaite pas est une bonne mère, digne et dévouée. La maternité c'est un ensemble de comportements, et de soins, d'émotions qui accompagnent l'enfant durant toute sa vie, et ne se résume pas à l'allaitement, ou à la durée de l'allaitement.
Si l'OMS préconise un allaitement exclusif jusqu'à six mois et non exclusifs jusqu'à deux ans de la vie de l'enfant, c'est une recommandation générale qui s'applique sur la population mondiale. S'il existe une pression morale et sociétale en faveur de l'allaitement, il est important de comprendre les facteurs qui empêchent les femmes d'allaiter, par exemple les obligations professionnelles, ou les problèmes de santé.
En même temps, il est important d'encourager les femmes à allaiter leur enfant autant que possible, de les conseiller, de les entourer, de les soutenir car l'allaitement nécessite un certain apprentissage pour la maman, comme pour le bébé.

 

 

 

Avantages d'allaiter ?

Le lait maternel contient des anticorps et des aliments utiles pour le développement physique et mental de l'enfant. L'allaitement est conseillé. On recommande que chaque mère allaite, au sein, son enfant pendant les six premiers mois.

De nos jours beaucoup de mamans évitent d'allaiter leur enfant en raison du style de vie ou par manque d'informations.

 

 

 

Avantages d'allaiter pour l'enfant :

1.    l'allaitement augmente l'immunité du bébé : Il est prouvé que le fait d'allaiter rend le système immunitaire d'un bébé plus résistant. Le lait de mère contient les anticorps (protéines capables de lutter contre les germes et contre les infections) qui seront transmis au bébé dans le lait maternel. Ces anticorps immunisent le bébé contre les maladies infectieuses en attendant que son propre système immunitaire soit capable d'assurer sa défense.
2.    L'allaitement aide au développement psychomoteur de l'enfant : Le lait maternel contient des acides gras et des aliments qui aident au développement de cellules nerveuses et du système nerveux central du bébé.
3.    L'allaitement protège l'enfant contre les maladies : le lait maternel contient tous les aliments essentiels à la croissance du bébé, et améliore la résistance de l'enfant à certaines maladies.
4.    Le lait maternel est plus facile à digérer : le lait maternel est plus facile à digérer pour un nouveau-né que d'autres alimentations, l'allaitement améliore la digestion, évite de nombreux troubles digestifs chez le bébé.
5.    L'allaitement peut créer un lien plus fort entre la mère et l'enfant : indépendamment des avantages médicaux et sanitaires, l'allaitement améliore la relation entre la maman et son bébé, assurant au nouveau-né une sécurité et un sentiment de confort.
6.    L'allaitement améliore la santé du bébé : en assurant au nouveau-né un régime équilibré riche en nutriments indispensables, la croissance du bébé sera plus rapide, les maladies enfantines plus rares.
7.    Le lait maternel évolue dans sa composition selon la croissance de votre bébé : cet avantage est d'un intérêt majeur pour la santé de l'enfant.

 

 

 

Avantages d'allaiter  pour la mère :

1. L'allaitement protège les mères contre certains cancers, surtout le cancer mammaire.
2. L'allaitement peut aider la mère à retrouver sa forme d'avant l'accouchement : l'allaitement peut consommer progressivement le surpoids engendré par la grossesse, les graisses stockées seront utilisées pour produire le lait maternel. L'allaitement consomme un apport calorique important.
3. L'allaitement est un moyen économe pour nourrir le nouveau-né : l'allaitement épargne les dépenses engendrées par l'achat des produits laitiers appropriés au nouveau-né, et les accessoires nécessaires comme les biberons, et les appareils nécessaires aux soins hygiéniques de l'alimentation du bébé.
4. L'allaitement est une contraception naturelle efficace : cette contraception peut être utile après l'accouchement, pour éviter une grossesse non désirée. Afin que l'allaitement soit une contraception efficace, il devrait assurer les besoins alimentaires de l'enfant d'une façon exclusive.
5. L'allaitement peut être une activité agréable chez certaines mères. L'allaitement produit une hormone nommée l'ocytocine pouvant aider les mères à se détendre. Cette hormone peut également aider l'utérus à retrouver sa taille d'origine.

 

 

 

Commentaires

Suivez-nous !