Encyclopédie: médecine et santé

Allaitement : questions à se poser

allaitement2

 

Allaitement : questions à se poser

 

En général, vous êtes invitée à réfléchir à l'alimentation de votre bébé à la fin de votre grossesse. Si vous décidez de donner le sein, vous commencerez votre allaitement dans les 4 heures qui suivent la naissance.

Bien que l'allaitement maternel soit la meilleure alimentation pour le nouveau-né, le choix du biberon est parfois justifié, d'autant que les laits en poudre assurent au bébé une croissance aussi parfaite que le lait maternel.
Avant de prendre votre décision, vous pouvez avoir en tête certaines questions :

Bien que l'allaitement maternel soit la meilleure alimentation pour le nouveau-né, le choix du biberon est parfois justifié, d'autant que les laits en poudre assurent au bébé une croissance aussi parfaite que le lait maternel.
Avant de prendre votre décision, vous pouvez avoir en tête certaines questions :

 



abs11.5 orange Quels sont les bénéfices de l'allaitement maternel ?


Le lait maternel assure au nouveau-né les aliments nutritifs indispensables à sa croissance. La composition du lait maternel évolue au cours de la croissance du bébé pour répondre d'une façon adéquate aux besoins du nouveau-né, ce lait maternel possède les qualités nutritionnelles indispensables à la croissance de l'enfant : les anticorps pour protéger son organisme, les acides aminés essentiels, les vitamines, des protéines, et les sels minéraux. En cas d'allaitement, votre bébé aura moins d'infections digestives, de rhinites, de bronchite ou d’otites.
D'autre part, l'allaitement renforce le lien entre le bébé et sa maman en assurant au bébé confort et sécurité. Ce point-là serait à prendre en compte en cas d'allaitement par biberon. Sécuriser l'enfant pendant son repas est un geste utile en cas d'allaitement naturel ou d'allaitement par biberons.

 

 



abs11.5 orange Quand il faut éviter l'allaitement maternel ?


Dans de rares situations, l'allaitement maternel serait contre-indiqué, c'est le cas de certaines maladies affectant le sein comme l'abcès mammaire, en cas de certaines maladies générales affectant la mère pouvant contaminer le nouveau-né par l'intermédiaire du lait comme la séropositivité au HIV. L'allaitement maternel est également contre-indiqué en cas de prise de certains médicaments ou de certaines drogues.

 

 



abs11.5 orange Faut-il préparer les seins à l'allaitement ?


Si vous choisissez l'allaitement maternel, il est utile de préparer vos seins durant les derniers mois de votre grossesse. L'essentiel est de masser les mamelons afin d'augmenter leur résistance et leur souplesse, et éviter les douleurs pendant l'allaitement.

 

 


abs11.5 orange Des aliments utiles pendant l'allaitement ?


La réponse à cette question classique est simple : il n'existe pas d'aliments pour avoir du bon lait. Veillez à voir une alimentation équilibrée et variée. De rares aliments sont à consommer avec modération, car ils peuvent passer dans le lait et altérer son goût comme les asperges et les plats épicés. La consommation excessive d'agrumes peut provoquer des crises de diarrhée chez le nouveau-né. Le point-clé pour la mère qui allaite est de bien boire. La quantité d'eau conseillée est de 1,5 litre par jour.
La bière n'augmente pas la quantité du lait ; les boissons alcooliques sont déconseillées pendant l'allaitement.

 

 

 


abs11.5 orange Les problèmes des mamelons ?


Chez les jeunes mamans, il est possible que les mamelons souffrent de ce que l’on nomme crevasses, il s'agit en réalité d'irritations et des gerçures liées à l'humidité. Pour la prévention : après chaque tétée, il est conseillé de sécher les mamelons avec un linge sec et propre, de les masser avec une goutte de lait, cela remplace largement une crème hydratante. En cas de mamelons douloureux, vous pouvez utiliser un « bout de sein» pour la tétée et en cas de mamelons très douloureux, « un tir lait ».

 

 

 

abs11.5 orange Les douleurs mammaires pendant l'allaitement


Généralement, les seins égorgés du lait sont inconfortables, mais rarement douloureux. Ce sentiment d'un inconfort et de tension s'apaise après l'allaitement. Il est possible d'alléger cet inconfort en utilisant un tir lait si besoin.
En cas de sein douloureux, avec un liquide jaune qui sort du mamelon, il est possible que vous ayez une infection. Cela nécessite une consultation pour avoir un traitement antibiotique adéquat. Pendant l’infection, l'allaitement est contre-indiqué. Il faut prélever le lait avec un tir lait et le jeter.

 

 

 

 

abs11.5 orange L'allaitement et l'aspect extérieur du sein


Les seins gonflent au début de la grossesse, c'est l'un des signes de la grossesse. Au fil des mois, vos seins seront plus gros et plus tendus, car les canaux galactophores responsables de la sécrétion du lait vont se développer sous l'influence des hormones pour préparer l'allaitement.
À la fin de la grossesse, et à la fin de l'allaitement, les seins retrouvent parfois leur aspect. Dans certains cas, les seins augmentent de volume après la grossesse.

 

 

 

abs11.5 orange Les petits seins produisent-ils moins de lait ?


La plupart des femmes sont capables de produire suffisamment de lait pour leurs bébés, quelle que soit la taille de leurs seins. Certaines femmes à petits seins produisent beaucoup de lait, tandis que certaines femmes à gros seins ont du mal à en produire suffisamment.

 

 

 

 

abs11.5 orange Pourquoi certaines femmes produisent-elles plus de lait que d’autres ?


Des seins différents ont une capacité différente. La quantité de lait ne dépend pas de la taille des seins, elle dépend du tissu mammaire. Si vous avez des problèmes d’allaitement ou si vous pensez que votre réserve est faible, vous devriez consulter et vérifier si le bébé est bien nourri.

 

 

 


abs11.5 orange Peut-on nourrir un bébé si on a de petits seins ?


La taille des seins ne conditionne pas l’allaitement ni la qualité du lait sauf en cas de réduction mammaire (réduire chirurgicalement la taille de la poitrine.)

 

 

 

abs11.5 orange L’allaitement fait tomber les seins ?


Les seins tombants sont le résultat de la grossesse, car les changements hormonaux provoquent un relâchement et un étirement des ligaments situés en dessous. Lorsque vous prenez du poids et que vos seins deviennent plus gros et plus lourds, ils peuvent commencer à s’affaisser. Lorsque vous commencez à allaiter, vos seins peuvent gonfler avec le lait (engorgement) et devenir plus gros ; cependant, ils diminueront de taille une fois que vous aurez établi votre routine d’allaitement. Après le sevrage de votre bébé, vous pouvez vous attendre à ce qu’ils reprennent leur taille d’avant la grossesse.

 

 

 

 

abs11.5 orange Le lait maternel est l’aliment idéal ?


La nature vous a fourni le moyen idéal pour nourrir votre enfant pendant sa première année de vie : votre lait maternel contient le bon mélange de matières grasses, de protéines et d’anticorps pour aider votre enfant à se développer et le protéger contre les maladies. C’est pourquoi un nombre croissant de mères choisissent d’allaiter.

 

 

 

abs11.5 orange L’allaitement rend le bébé collant et dépendant de sa mère ?


Non. Les bébés qui bénéficient de l’allaitement maternel ont tendance à être plus indépendants plus tard dans la vie. C’est une question de proximité et de soin, l’allaitement permet au bébé d’être soigné, aimé, rassuré. La proximité de la mère est un élément vital pour le bébé.

 

 

 

 

abs11.5 orange L’exercice physique peut avoir un effet sur le lait ?

Oui. L’exercice intense peut augmenter l’acide lactique, légèrement amer, dans le lait. Parfois, le goût de la sueur sur les seins peut irriter le bébé et le détourner de son repas. Prendre une douche avant d’allaiter ou laver soigneusement les seins peut régler ce problème.

 

 

 

 

abs11.5 orange Y a-t-il un moyen pour savoir combien de lait le bébé reçoit ?


Non. Si vous ne pouvez pas mesurer le lait consommé, vous pouvez vérifier le bon fonctionnement de l’appareil urinaire de votre bébé (généralement un bébé a six à huit couches mouillées et deux couches sales par jour. D’autre part, le poids du bébé est un bon indicateur pour savoir si l’allaitement est suffisant.

 

 

 

abs11.5 orange Le lait maternel ressemble au lait de vache ?


Non, votre lait est moins blanc et plus sucré, et change d’apparence au jour le jour, car sa composition change pour répondre aux besoins nutritionnels de votre bébé. Au début, vous produisez un colostrum blanc jaunâtre, collant et riche en protéines. Dans les jours qui suivent, lorsque votre lait contiendra deux parties, qui pourraient se séparer [c’est la cas quand on le réserve au réfrigérateur] : Le premier lait est fin, aqueux, et peut paraitre bleu pâle ; le second est plus épais et plus crémeux.

 

 

abs11.5 orange L’allaitement restreint — il la liberté de la mère ?


La maternité est une charge à la fois noble, et difficile. La maternité restreint la liberté de la maman pendant des années. L’allaitement peut être faire partie de cette charge ou nous pouvons le voir comme une solution.
Vos seins sont toujours avec vous et prêts à nourrir votre bébé. L’allaitement est plus simple que l’allaitement artificiel : biberons, tétines propres, eau chauffée, lait en poudre. Cependant, l’allaitement complet exige votre présence à proximité de votre enfant pendant les premiers mois.

 

 

 

 

abs11.5 orange Combien de calories perd une maman pendant l’allaitement ?


L’allaitement maternel brûle d’environ 500 calories supplémentaires par jour. Ce fait peut aider la maman retrouver son poids d’avant la grossesse. Si vous êtes impatiente de perdre du poids plus rapidement, assurez-vous de manger au moins 1 800 calories par jour et de prendre des repas équilibrés (fruits, légumes, légumineuses et viande maigre). Il est préférable d’attendre deux mois après l’accouchement pour suivre un régime, lorsque votre production de lait est bien établie et que vous avez récupéré physiquement après l’accouchement.

 

 

 

 

abs11.5 orange Il faut durcir les mamelons pour l’allaitement ?


Non. Pendant la grossesse, vos seins subissent naturellement des modifications qui les préparent à l’allaitement. Avant la naissance de votre bébé, la zone autour de vos mamelons va s’épaissir et les glandes de vos aréoles vont produire une substance utile pour la lubrification et la protection des mamelons.
Une fois que vous commencez à allaiter, une poussée de l’hormone ocytocine rend vos mamelons plus souples et plus extensibles pour la bouche de votre bébé.

On dit que les mères qui allaitent perdent du poids plus rapidement que celles qui utilisent le biberon, j’allaite depuis cinq mois et je suis toujours en surpoids.
Votre corps peut conserver ce poids supplémentaire pour préserver son énergie, afin de protéger votre bébé de la malnutrition. Il ne faut pas réduire votre apport calorique sans avoir discuté de votre régime alimentaire avec votre médecin.

 

 

abs11.5 orange Le bébé doit-il faire un rot après la tétée comme un bébé au biberon ?

Comme pour le biberon, le bébé peut avaler un peu d’air pendant qu’il tête. S’il a le hoquet, vous pouvez essayer de lui faire faire un rot en le maintenant sur l’épaule et en lui tapotant le dos.

 

 

Reférence:

Savoir l’essentiel sur l’Allaitement

Auteur : J.P Goumier

Année : 2020

Lien achat livre numérique (181 pages ) : https://www.amazon.fr/dp/B086Z22LF4

Lien achat livre imprimé ( 217 pages ) : https://www.amazon.fr/dp/B086Y7QK8J

 

 

 

Commentaires

Suivez-nous !