Encyclopédie: médecine et santé

Abcès du poumon

 

 

 

poumon

Abcès du poumon

L'abcès pulmonaire est une infection du parenchyme pulmonaire qui provoque l'apparition d'une cavité comblée de matériel nécrotique ou purulent.


Fréquence
La fréquence des abcès pulmonaires a largement diminué au cours de ces 30 dernières années grâce à la thérapie antibiotique.
L'abcès de poumon chez les patients âgés de 50 ans et plus de sont associés à un cancer broncho-pulmonaire dans 30 % des cas.
Les abcès de poumon coexistent généralement avec les lésions d'empyèmes (collection purulente).

 

Facteurs de risque :
- alcoolisme.
- troubles nerveux.
- dysphagie.
- abus de substance.
- maladies œsophagiennes : (cancer œsophagien, sclérodermie)
- mauvaise hygiène buccale.
- lésions pulmonaires malignes.
- dilatations des bronches

 

m5Symptômes
Les symptômes sont généralement insidieux et prolongés, se produisant pendant des semaines ou des mois :
- Fièvre, frissons, sueur
- Toux
- Crachats purulents
- Douleurs de cage thoracique
- Hémoptysie (crachat du sang)
- Dyspnée (difficulté de respiration)
- Malaise, fatigue, faiblesse.
- Tachycardie (accélération de rythme cardiaque)

 

Causes des abcès pulmonaires
- Le facteur le plus important pour provoquer l'abcès pulmonaire est l'aspiration (passage des aliments dans les bronches.
- Infections dentaires ; l'abcès de poumons est rare chez les personnes édentées.
-          90 % d'abcès pulmonaires sont provoqués par des bactéries anaérobies.
- L'infection anaérobie peut s'associer à des germes aérobies comme les pneumocoques, Escherichia coli.

 

Diagnostic
L'abcès pulmonaire peut être primaire ou secondaire.
L'abcès primaire est une infection qui prend naissance dans le parenchyme pulmonaire suite à une aspiration ou à une pneumonie. L'abcès secondaire et provoqué par d'autres maladies présentes dans l'organisme, par exemple l'endocardite [inflammation de la chemise interne qui tapisse le cœur]. Dans ce cas, la maladie présente diffuse les germes par voie sanguine.
L'abcès de poumon peut être aigu ou chronique. L'abcès est aigu si les symptômes ont lieu depuis quatre à six semaines. Au-delà de six semaines, on considère l'abcès pulmonaire comme chronique.
Le médecin devrait distinguer l'abcès pulmonaire des autres lésions pouvant produire des symptômes similaires :
- tuberculose
- pneumonie
- abcès parasitaire [amibiase]
- lésion cancéreuse : cancer primitif du poumon, métastases, lymphomes.
- sarcoïdose
- embolie pulmonaire.
Après un examen clinique minutieux, les analyses du sang peuvent permettre de constater la présence d'une nette augmentation des polynucléaires neutrophiles. Les analyses permettent également d'identifier les bactéries responsables, en analysant le crachat, ou l'aspiration du contenu de l'abcès par une aiguille, ou durant une Bronchoscopie.
Durant cette bronchoscopie, le médecin peut injecter dans les poumons une quantité de sérum physiologique, et les inspirer. Cela se nomme lavage broncho alvéolaire. Ce lavage permet généralement d'avoir assez d'échantillons pour identifier les bactéries, et pour étudier leur sensibilité aux antibiotiques disponibles.
Un cliché radio simple du poumon peut faire le diagnostic d'un abcès pulmonaire, montrant une lésion cavitaire, comblée d'un liquide. Le scanner peut également faire le diagnostic.

 

Le traitement
Le médecin devrait d'abord assurer l'oxygénation du patient, puis étudier la possibilité de drainer l'abcès.
Le traitement par antibiotique est la règle. Les antibiotiques utilisés dépendent de la sensibilité des bactéries impliquées. En général : pénicilline, metronidazole, clindamycine sont utilisées.
La chirurgie est rarement indiquée. Elle est réservée aux patients ayant des complications.
Le pronostic
Les patients guérissent par antibiothérapie seule dans 95 % des cas.

 

Les complications de l'abcès pulmonaire sont :
Empyème
Hémoptysie massive
Pneumothorax [présence de l'air dans la plèvre]
Fistule broncho pleural
La mortalité est basse dans l'abcès pulmonaire, ne dépassant pas 2,5 %.
En cas d'abcès pulmonaire résultant d'un séjour à l'hôpital, la mortalité est élevée, avoisinant 65 % des cas, en raison de la résistance des germes impliqués.
Il est indispensable de traiter l'abcès pulmonaire, même chronique pour éviter l'apparition d'autres abcès plus menaçants comme l'abcès cérébral.
L'abcès pulmonaire est différent de la pneumonie, les suppurations qui accompagnent la pneumonie sont généralement multiples et de petite taille [moins de 2 cm de diamètre]

 

Réf
Finegold SM: Lung abscess.  Mandell, Douglas, and Bennett's principles and practice of infectious diseases,  ed 5. New York, Churchill Livingstone, 2000.
Herth F, et al : Endoscopic drainage of lung abscesses: technique and outcome.  Chest  2005 ; 127[4] : 1378.
Levison J, et al : The value of a CT-guided fine needle aspirate in infants with lung abscess.  J Paediatr Child Health  2004; 40[8):474.
Mansharamani NG, Koziel H.: Chronic lung sepsis: lung abscess, bronchiectasis, and empyema.  Curr Opin Pulm Med  2003; 9(3):181.
Mansharamani N, et al: Lung abscess in adults: clinical comparison of immunocompromised to non-immunocompromised patients.  Respir Med  2002; 96(3):178.
Schiza S, Siafakas NM: Clinical presentation and management of empyema, lung abscess and pleural effusion.  Curr Opin Pulm Med  2006; 12(3):205.

 

 

Commentaires

Suivez-nous !