Encyclopédie: médecine et santé

Adolescentes enceintes : rôle de l'alimentation

adolescente ensceinte

Adolescentes enceintes : rôle de l'alimentation

 

 

L'adolescence représente la deuxième phase de croissance dans la vie. Les adolescents connaissent une période de croissance et de maturation rapides qui commence vers les premières années de l'adolescence (10 ou 11 ans pour les filles et entre 12 et 13 ans pour les garçons) et peut durer jusqu'au début de l'âge adulte. L'adolescence se caractérise par un sentiment d’invincibilité: «Cela ne m'arrivera pas». Les adolescents présentent parfois des comportements à risque, les jeunes adolescents, sont souvent incapables de voir les conséquences de leurs comportements. Les adolescents ont tendance à être centrés sur eux-mêmes, et pensent que personne ne les comprend ni ne comprend leur situation.

 


Une nutrition adéquate est essentielle pour maintenir la santé à chaque étape de la vie. Les besoins nutritionnels diffèrent selon les groupes d'âge et selon les conditions de santé.
Les adolescents sont réputés pour leurs mauvaises habitudes alimentaires. Leur alimentation tend à être riche en sucre, en sel et en graisses saturées et à manquer de fruits et de légumes. Parmi les comportements alimentaires courants des adolescents, on peut citer le fait de sauter des repas, de grignoter fréquemment des aliments riches en graisses ou en sucre ou à faible valeur nutritionnelle, et de s'appuyer sur des aliments pratiques et rapides.

 

 

Nutrition pendant la grossesse chez les adolescentes

Les grossesses chez les adolescentes sont rarement planifiées, découvertes tardivement. L'adolescente, en ignorant sa grossesse, continue à suivre ses habitudes diététiques, ses régimes hypocaloriques, et une éventuelle consommation de substances récréatives, alcool ou tabac.
L'insuffisance alimentaire chez l'adolescente enceinte affecte son propre corps et le développement de son bébé. Il est important de faire le diagnostic de la grossesse le plus tôt possible, d'ajuster les habitudes alimentaires, et l'hygiène de vie selon les besoins de la mère et de son bébé.
Lorsqu'une adolescente tombe enceinte, elle a besoin de tout le soutien possible. Les bébés nés de mamans adolescentes sont plus susceptibles d'avoir un poids inférieur à la naissance, un risque accru de mortalité infantile et certaines maladies congénitales.

Les adolescentes qui tombent enceintes peuvent être à risque sur le plan nutritionnel. De nombreux adolescents manquent de bonnes habitudes alimentaires, leur alimentation est souvent riche en graisses et en calories. Les facteurs de style de vie caractéristiques de l'adolescence (scolarité, emplois après l'école, sortie en groupes) contribuent à ancrer ces habitudes alimentaires.
Les choix alimentaires peuvent être affectés par des contraintes financières obligeant les adolescentes à chercher produits les moins chers. Les adolescentes enceintes devraient avoir droit à des prestations sociales dès qu'elles confirment leur grossesse.
Ces problèmes sont fréquents chez les couples qui vivent loin de leur famille, bien que certains puissent se rendre dans leur famille pour manger ou emprunter de l'argent pour se nourrir.
Une mauvaise alimentation et un faible poids chez les adolescentes enceintes entraînent un risque élevé d'avoir un bébé de faible poids à la naissance, des bébés nés prématurément à haut risque accru de complications de santé.

 

 

La famille et l’alimentation de l’adolescente enceinte

La famille a un impact important sur la nourriture des jeunes femmes. Dans certains cas, la famille fait les courses et la cuisine pour l’adolescente enceinte. La famille a un impact positif sur le régime alimentaire, en encourageant les adolescentes à manger sainement, ou en fournissant des repas à celles qui vivaient loin de leur famille. Cependant, pour certaines adolescentes, la dépendance à l'égard de la famille signifie manger la même nourriture que le reste de la famille. Le régime alimentaire de la famille peut s’avérer inapproprié pour la grossesse adolescente.

 

adolescentes ensceintes

 

 

 

Groupes alimentaires et choix sains

Il est nécessaire de choisir les bons d'aliments : les protéines (3 portions et plus par jour), les fruits (quatre ou plus) et les légumes (deux à quatre), le pain et les céréales, les produits laitiers, et limiter les graisses et le sucres.


Pendant la grossesse, il est utile d’éviter certains aliments :
• viandes crues ou insuffisamment cuites
• fruits de mer
• certains poissons (riches en mercure ou autres polluants)
• fromage et lait non pasteurisés
• charcuterie
• œufs crus
• caféine ( cafés, sodas, boissons énergisantes, grandes portions de chocolat, etc.)

Chacun de ces aliments peut causer de différents problèmes, d'intoxication alimentaire, infection ou toxicité, qui peuvent provoquer une fausse couche, ou retard de développement du fœtus ou d'autres problèmes de grossesse.

 

 

Vitamines prénatales

Vous pouvez obtenir ces vitamines en choisissant une alimentation saine et équilibrée, ou à l’aide de suppléments. Ces vitamines ne sont pas destinées à remplacer les repas, mais de les compléter.

 

Voici les vitamines et minéraux que vous voudrez rechercher:
• Calcium: 1300 mg pour les adolescents
• Acide folique / folate (vitamine B9): 400 à 800 mcg (0,4 à 0,8 mg), max 1000 mcg (1,0 mg) par jour
• Fer: 27 mg
• Protéines: 71 g
• Vitamine A (bêta-carotène): 770 mcg, max 3000 mcg par jour
• Vitamine B1 (thiamine): 1,4 mg
• Vitamine B2 (riboflavine): 1,4 mg
• Vitamine B3 (niacine): 18 mg, max 35 mg par jour
• Vitamine B6 (Pyridoxine): 1,9 mg, max 100 mg par jour
• Vitamine B12: 2,6 mcg
• Vitamine C: 80 mg (moins de 18 ans), 85 mg (plus de 18 ans); par jour max 2000 mg
• Vitamine D: 600 UI, max 4000 UI par jour
• Vitamine E: 15 mg, max 1000 mg par jour
• Zinc: 13 mg (18 ans et moins), 11 mg (plus de 18 ans)
Si vous ne consommez pas 2 à 3 portions de poisson gras (saumon, thon, sardines, hareng, anchois) par semaine, il faut ajouter des acides gras oméga-3 à votre supplément.

 

 

 

Acide folique

Les femmes enceintes ont besoin d'acide folique pour prévenir les anomalies du tube neural chez le fœtus. Les anomalies du tube neural incluent le spina bifida ( une ouverture anormale de la colonne vertébrale), se développent tôt pendant la grossesse, dans les premières quatre à six semaines. Toutes les femmes en âge de procréer, y compris les adolescentes, devraient recevoir l'équivalent de 400 microgrammes d'acide folique par jour. L'acide folique est la forme artificielle de vitamine B-9; la forme naturelle de B-9, appelée folate, se trouve dans les légumes à feuilles vertes, les agrumes, les haricots, les jaunes d'œufs, les noix et les pois.

 

 

 

Besoins en fer


Les adolescentes commencent leur grossesse avec des réserves faible de fer. Les femmes enceintes, y compris les adolescentes enceintes, doivent augmenter leur apport en fer à 27 milligrammes par jour. Les adolescentes enceintes doivent prendre des suppléments de fer pour répondre à leurs besoins. Un faible apport en fer au cours des deux premiers trimestres de la grossesse double le risque d'accouchement prématuré et triple le risque d'avoir un bébé de faible poids à la naissance. Une adolescente enceinte avec un faible apport en fer pendant la grossesse peut ressentir de la fatigue, manque d'énergie avec un essoufflement à l'effort.

 

 

Calcium

Un fœtus en croissance a besoin de calcium, un nutriment dont de nombreuses adolescentes manquent avant la grossesse. Une adolescente enceinte a besoin de 1300 milligrammes de calcium par jour, qui peuvent provenir de produits laitiers, de légumes à feuilles vertes, d'amandes ou de poissons. Certains aliments sont enrichis en calcium, le lait ou le jus d'orange. Si une adolescente ne reçoit pas suffisamment de calcium pendant la grossesse, sa propre masse osseuse pourrait en souffrir, ce qui l’exposerait à un risque d'ostéoporose plus tard dans la vie.

 

 

 

Vitamine A

Vous avez besoin de cette vitamine pour la peau, la vue et pour une croissance osseuse saine. Les carottes, les légumes verts et les patates douces sont de bonnes sources. Pendant la grossesse, vous avez besoin de 770 microgrammes par jour.

 

 

Vitamine C

Elle favorise la santé des gencives, des dents et des os et aide votre corps à absorber le fer. Les bonnes sources comprennent les agrumes, le brocoli, les tomates et les fraises. Pendant la grossesse, vous avez besoin de 85 mg par jour.

 

 


Vitamine D

Elle aide le corps à absorber le calcium pour aider à développer les os et les dents de votre bébé. Les sources comprennent l'exposition au soleil, le enrichi et les poissons gras, comme le saumon. Pendant la grossesse, vous avez besoin de 600 unités internationales (UI) par jour.

 

 

 


Vitamine B6


Elle aide à former des globules rouges et aide votre corps à utiliser les protéines, les graisses et les glucides. Vous pouvez trouver de la vitamine B6 dans le bœuf, le foie, le porc, les céréales complètes et les bananes. Pendant la grossesse, vous avez besoin de 1,9 mg par jour.

 


Vitamine B12


Aide à former des globules rouges et maintient votre système nerveux. Vous ne pouvez trouver cette vitamine que dans les produits d'origine animale. Les bonnes sources comprennent le foie, la viande, le poisson, la volaille et le lait. Pendant la grossesse, vous avez besoin de 2,6 microgrammes par jour.

Grossesse adolescente

 

 

Manger pour deux ?


Il est important de se rappeler que votre bébé en pleine croissance n'a besoin que d'environ 300 calories saines par jour. Le dicton « vous mangez pour deux» est trompeur parce que vous n'avez pas à doubler votre consommation. Si vous voulez éviter une prise de poids inutile, ajoutez seulement 300 calories aux calories de vos repas. La grossesse n'est pas le bon moment pour faire un «régime» ou essayer de perdre du poids, cela peut être dangereux pour le bébé.

 

 

 

Nausées matinales et fringales

Les nausées matinales et les vomissements peuvent compliquer l’alimentation difficile. Lorsqu'il est difficile de manger, il est conseillé «manger ce que vous pouvez, quand vous le pouvez» et de compléter avec des suppléments et des vitamines chaque fois que vous le pouvez.
Des envies intenses et parfois bizarres peuvent accompagnent certaines grossesses. Ces fringales ne posent pas de problèmes s’ils ne poussent pas à consommer un excès d’aliments ou de calories.

 

 

References
Clapp J. F. Maternal carbohydrate intake and pregnancy outcome. 2002. Proceeding of the Nutrition Society, 61(1), 45–50.
Dudek S. G. 2001. Nutrition essentials for nursing practice (4th ed.). Philadelphia: Lippincott.
Lederman S. A, Alfasi G, Deckelbaum R. J. Pregnancy associated obesity in Black women in New York City. Maternal Child Health Journal. 2002;6:37–42.
Olson C. M, Strawderman M. S. Modifiable behavioral factors in a biopsychosocial model predict inadequate weight gain and excessive gestational weight gain. Journal of the American Dietetic Association. 2003;103:48–54.
Young T. K, Woodmansee B. Factors that are associated with cesarean delivery in a large private practice: The importance of prepregnancy body mass index and weight gain. American Journal of Obstetrics & Gynecology. 2002;187:312–318.
Wardlaw G. M. 2000. Contemporary nutrition (4th ed.). Boston: McGraw Hill.

Evans, Arthur T: Manual of Obstetrics, 9th Edition, 2010 Lippincott Williams & Wilkins

 

 

Commentaires

Suivez-nous !