Encyclopédie: médecine et santé

Anurie : symptômes et causes

abdomen2

Anurie : symptômes et causes

Ce terme désigne l'absence ou la faible quantité d'urine. En médecine, on parle d'anurie quand la quantité d'urine est moins de 100 ml / 24 heures.

L'anurie indique une obstruction des voies urinaires, ou l'incapacité des reins à produire de l'urine. L'anurie est un symptôme rare.
Sans traitement, l'anurie peut provoquer une urémie (accumulation de l'urée dans le sang) entraînant des complications pouvant mettre la vie en danger.
L'anurie est un cas d'urgence, surtout en cas d'obstruction des voies urinaires. Dans ce cas le médecin peut soulager le patient, il peut le cathétériser pour évacuer l'urine. En cas de quantité d'urine de plus de 75 ml, il s'agit d'une obstruction des voies urinaires basses, en cas de quantité d'urine de moins de 75 ml, l'obstruction est haute, ou il s'agit d'un déficit rénal.

Examen médical

Le médecin commence par l'histoire clinique, il pose des questions sur les changements de quantité d'urine, le rythme des mictions, et cherche à quantifier la quantité d'urine évacuée pendant 24 heures.
Les antécédents du patient sont importants, présence d'une maladie rénale, infection rénale, augmentation de volume prostatique, calculs rénaux, ou problèmes de vessie.
L'examen médical commence par la vérification des signes vitaux comme le rythme cardiaque, la tension artérielle, puis par la palpation de l'abdomen, pour détecter une vessie remplie (globe vesical), ou un oedème sous-cutané pouvant orienter le diagnostic vers une insuffisance rénale.

Anurie : symptômes et causes

Nécrose tubulaire aiguë
L'oligurie (réduction importante de la quantité d'urine) est le symptôme terminal dans la nécrose tubulaire aiguë.  L'appareil tubulaire dans les reins est responsable de la sécrétion d'urine et de la préservation de l'eau de l'organisme. Au début de la maladie, on observe une polyurie (augmentation de la quantité d'urine) qui se transforme progressivement en anurie ou en oligurie. Le patient souffre également des signes d'augmentation du taux de calcium dans le sang (hypercalcémie) : faiblesse musculaire, arythmie cardiaque, urémie (anorexie, nausée, vomissement, confusion, léthargie, prurit).

Nécrose corticale (bilatérale)
La zone corticale du rein abrite les glomérules responsables de filtrer le sang pour neutraliser les toxines, et les substances néfastes. En cas de nécrose de la zone corticale rénale, le patient se plaint d'anurie avec hématurie (présence du sang dans l'urine) accompagnées de douleur du flanc, et de fièvre.

Glomérulonéphrite aiguë
C'est l'inflammation des glomérules qui filtrent le sang pour neutraliser les substances néfastes et les expédier en dehors de l'organisme par l'intermédiaire de l'urine. La glomérulonéphrite s'accompagne d'anurie ou d'oligurie avec fièvre, malaise, douleur du flanc, hématurie, céphalées, nausée, augmentation de la  tension artérielle.

Syndrome Hémolytique-urémique
L'anurie se produit généralement durant le début de la maladie, et peut durer plusieurs jours. Le patient se plaint le vomissement, diarrhée, hémorragie, tension artérielle augmentée. Il peut également montrer les signes d'une infection respiratoire qui peut être à l'origine de cette lésion. Cette affection profonde dans l'organisme peuvent provoquer une réaction auto-immune contre les globules rouges entraînant une hémolyse (destruction des globules rouges)

Occlusion d'artère rénale bilatérale
L'occlusion d'artère rénale signifie la nécrose et l'altération du parenchyme rénal par manque d'irrigation sanguine. L'occlusion de l'artère rénale peut produire anurie, oligurie, accompagnée de douleur, nausée, vomissement, fièvre, et hypertension artérielle.

Occlusion de veine rénale (bilatérale)
L'occlusion de la veine rénale peut produire une anurie accompagnée de douleur, fièvre, hématurie. Cette occlusion peut être associée à une embolie pulmonaire. L'origine de cette occlusion est généralement une thrombose veineuse.

Obstruction des voies urinaires
L'obstruction des voies urinaires provoque une anurie, accompagnée de douleur et de difficultés à uriner, avec incontinence.
L'obstruction peut être d'origine vésicale (de la vessie), dans ce cas, le patient se plaint d'anurie accompagnée de distension de la vessie, de douleur dans la moitié inférieure de l'abdomen, vomissement, nausée, signes d'infection urinaire. L'obstruction des voies urinaires hautes peut s'accompagner d'anurie, signes d'infection, douleurs intenses de coliques néphrétiques en cas d'obstruction par calcul.

Vascularite
Le terme vascularite signifie l'inflammation des petits vaisseaux entraînant nécrose et obstruction. L'origine peut être auto-immune.
La vascularite peut s'accompagner d'anurie, malaise, douleurs musculaires, tension artérielle élevée, urticaire et purpura.

Anurie chez le nouveau-né
Chez les nouveau-nés, l'anurie est définie par l'absence d'urine pendant 24 heures. L'anurie peut être primaire ou secondaire. L'anurie primaire peut résulter de malformations congénitales affectant les reins ou les voies urinaires. L'anurie secondaire peut être liée à la déshydratation, ou à une ischémie rénale, ou à des anomalies congénitales chez le nouveau-né.

Références:
Professional Guide to Signs and Symptoms, 5th Edition, 2007 Lippincott Williams & Wilkins.
Paulman, Paul M.; Paulman, Audrey A.; Harrison, Jeffrey D. :Taylor's 10-Minute Diagnosis Manual: Symptoms and Signs in the Time-Limited Encounter, 3nd Edition 2010 Lippincott Williams & Wilkins.

Commentaires

Suivez-nous !