Encyclopédie: santé mentale

Communication paralinguistique

 communication homme femme srieux

Communication paralinguistique

Il s'agit d'étudier les moyens utilisés dans la communication verbale, l'étude de la voix, le ton, comment les mots sont dits, comment les mots sont choisis. L'apprentissage de la communication par linguistique commence dès l'enfance, où l'on apprend de ne pas crier pendant une discussion, de ne pas choisir les mots blessants, de bien savoir écouter.

 

 

Communication : au delà des mots
Dans la communication para linguistique, on pratique une communication non verbale pour habiller votre communication verbale, pour l'accompagner et la présenter. Un message, c'est un contenu, une idée exprimée par des mots choisis, dans un style choisi, dit avec une voix, d'un ton, d'un débit et d'une intensité qui varient, et qui peuvent influencer l'efficacité de la communication.

 

 

Les facteurs déterminant la communication para linguistique
-la qualité : la voix est une identité comme une autre, qui influence notre capacité à communiquer. Une petite voix, une voix féminine, une voix timide, une voix nasale, une voix aiguë ; ces combinaisons modifient la qualité de la communication.

 

 

-l'intensité : il s'agit de savoir comment appuyer certains mots, et comment alléger d'autres, à la façon des acteurs. La même phrase peut avoir une signification différente selon l'intensité qui accompagne sa prononciation.

 

 

-le silence : c'est un choix important dans la communication par linguistique, qui permet d'offrir le temps de réfléchir, d'éviter la communication, de ralentir la communication, de créer une distance personnelle. Le silence dans la communication devrait être manié avec prudence, le trop de silence peut provoquer une inquiétude, peut être méprisant, un peu de silence bien placé permet une discussion moins saccadée, plus distante.

 

 

-le débit : le nombre des mots prononcés par minute varie selon l'héritage culturel, les hommes parlent plus rapidement que les femmes, les gens émus prononcent plus de mots par minute que les gens sans émotion. Pendant une communication par linguistique, chercher un débit modéré, pour donner l'impression de calme et de l'assurance. Un débit modéré permet également de bien structurer se s idées, de bien choisir ses mots.

 

 

-volume ou ton : pendant la communication par linguistique, le volume de la voix joue un rôle dans la transmission. La confiance s'accompagne d'un volume plus prononcé.

 

 

-lancement : c'est un point important, rarement pris en considération. Le lancement c'est le début de communication, influencé par le débit de la parole, le ton et l'intensité. En général, un lancement calme, apaisé est associé à une certaine crédibilité, un lancement saccadé ou perturbé reflète un manque de crédibilité.

 

 

- inflexion : il s'agit d'une variation dans le lancement des phrases, et pour préparer la fin des phrases. En règle générale, trop d'inflexion est synonyme d'un discours enfantin, qui manque de crédibilité. L'absence d'inflexion rend le discours monotone et soporifique.

 

Commentaires

Suivez-nous !