Encyclopédie: santé mentale

Communication : résoudre les conflits

 communication homme femme

Communication : résoudre les conflits

La communication est la transmission d'un message dans un but précis comme démontrer ses émotions ou ses sentiments, influencer les autres ou atteindre certains buts.

 

 

Communiquez pour résoudre les problèmes
La communication est le moyen idéal pour résoudre les conflits d'une façon pacifique, civilisée et sans conséquence grave. Cependant, l'utilisation de la communication pour résoudre un conflit suit certaines règles.


N'oubliez pas pour désamorcer un conflit ou pour résoudre un problème, la communication devrait être bidirectionnelle, associant l'argument à l'écoute active et bienveillante, en évitant de mettre les émotions au sein du conflit, les émotions affectent la capacité de communiquer et d'écouter.

 

 

Éviter les jugements absolus
Dans une communication, l'utilisation des termes comme " vous ", " toujours ", " chaque fois " ou des termes semblables, peut créer un obstacle majeur rendant la communication caduque.


Cela ne veut pas dire que vous n'avez pas raison dans votre argument, cela veut dire que généraliser la situation, rendre le jugement absolu, cela ne peut qu'augmenter la tension, sans résoudre le problème.

 

La communication exige toujours deux conditions : avoir un bon argument à communiquer, et réussir à être écouté. Mais si vous généralisez, vous ne serez pas écouté.

 

 

Utiliser le " je " à la place de "vous"
C'est une erreur fréquente dans les communications interpersonnelles. Si vous dites : " vous ne savez pas de quoi vous parlez ". Votre message ne transmet pas une communication mais un jugement absolu. Dans ce cas, vous rendez votre communication caduque. À la place de cette phrase accusatrice et sans argument, vous pouvez dire " je n'arrive pas à comprendre ce que vous voulez dire ". Cette dernière phrase ouvre un chemin supplémentaire à votre interlocuteur pour s'expliquer, et pour vous, vous permettre d'écouter la suite. Cette phrase est également sans accusation.

 


L'utilisation de " je " devrais être évitée dans la communication. Si vous avez un adolescent par exemple, vous lui dites : "j'ai peur quand tu rentres tard à la maison", vous transmettez un message personnel, alarmant, anxieux qui montre votre peur. Si vous dites : " c'est mieux pour nous tous si tu rentres un peu plus tôt à la maison," vous transmettez un message courtois, sans jugement et sans anxiété.

 

L'utilisation du pronom " je " est agressive dans la communication interpersonnelle, utilisation qui attaque votre interlocuteur sans lui laisser une occasion de s'expliquer.

 

 

Eviter d'associer communication et émotions
Ce n'est pas toujours facile d'éviter d'associer les émotions ou de les exprimer dans un conflit verbal. Le but de la communication est de transformer le conflit verbal en discussion car les conflits verbaux sont contre-productifs, s'agissant d'un conflit verbal personnel ou professionnel.
Au lieu de laisser les émotions moduler vos expressions et votre communication, la question essentielle est : comment pouvez-vous aider à résoudre ce problème, comment transformer le conflit en discussion pour aboutir à une solution. Cela passe par un recul nécessaire, par éviter les expressions imprégnées d'émotion, et par l'écoute active et bienveillante.

 

 

Critiquer le jugement, le comportement, et jamais la personne
Dans un conflit, il y a plusieurs points de vue, autour d'un jugement ou d'un comportement. La communication devrait éviter les jugements, pour éviter les réponses défensives. Vous pouvez critiquer le jugement de la personne, ou son comportement, en évitant soigneusement de personnifier les critiques. Il s'agit d'un conflit autour d'un sujet, celui-ci ne devrait pas se transformer en conflit personnel. Les attaques personnelles peuvent rendre la communication caduque, et engendrer des réponses agressives nuisibles à l'amour-propre de chacun, et compliquer la recherche d'une solution.

 

 


Comprendre que chaque personne est précieuse
Dans un conflit verbal, vous ne pouvez pas pratiquer une écoute active et bienveillante, vous ne pouvez pas transformer le conflit en discussion si vous considérez la personne en face de vous comme inférieure ou indigne de la discussion.

 

En respectant l'opinion de l'autre, en préservant sa valeur personnelle, vous pouvez comprendre les motivations, et obliger la personne en face à vous respecter, à respecter votre opinion, et à chercher la meilleure solution.

 

Commentaires

Suivez-nous !