Encyclopédie: santé mentale

Communication : définition et buts

 femme pc communication

Communication : définition et buts

La communication est la transmission par les moyens disponibles, (verbaux ou non verbaux) d'un ou de plusieurs messages dans des buts variés.

 

 

La communication
Nous communiquons dès de la naissance. Le cri d'un bébé informe sur son état ou sur ses besoins : il a faim, il a mal ou il est tout simplement de mauvaise humeur.
Durant nos vies, nous consacrerons une quantité considérable de notre temps à communiquer, pour assurer nos besoins et nos réussites, pour séduire, pour convaincre, pour travailler, pour réussir, et pour se faire aimer. La communication humaine englobe un ensemble de moyens et de comportements pour accomplir ces buts au sein de groupe, au sein de la famille, et dans la société.
Les buts primaires de la communication humaine sont indispensables pour la survie humaine dans le groupe : exprimer l'affiliation et l'appartenance à un groupe, et influencer les autres.

 

 

La communication chez les enfants : modèle rudimentaire
Chez les enfants, le modèle de communication est rudimentaire et efficace. Nous utilisons ce modèle pendant toute notre vie, ajoutant des variations pour rendre ce modèle plus sophistiqué.
Le modèle de communication enfantine repose sur la communication non verbale, pendant quelques années, puis s'enrichit progressivement par la communication verbale. Les gestes deviennent chez l'enfant un moyen de communication non verbale essentielle, il utilise son corps, ses doigts, sa tête, et ses expressions faciales pour communiquer ses besoins et ses émotions. Les enfants en bas âge développent un comportement adaptatif selon les personnes en face, l'enfant communique plus avec sa mère qu'avec les autres, communique différemment avec sa mère, qu'avec les autres membres de sa famille.

 


Le modèle de communication enfantine se caractérise aussi par l'absence de frontière, c'est une communication tout azimut, au-delà des conventions sociales qui régissent le comportement des adultes.

 


Le modèle de communication enfantine est rudimentaire exprime les émotions avec le corps, par un gestuel riche. Cette communication devient plus austère chez les adultes, qui évitent l'utilisation du corps dans la communication pour éviter la confusion entre communication et excitation.

 


Le modèle de communication enfantine utilise généreusement les expressions faciales pour exprimer les émotions.
La communication enfantine s'enrichit progressivement grâce aux fonctions cognitives (fonction de réflexion et de décision) et par l'apprentissage de la communication orale. Cependant ce modèle de communication enfantine est le premier modèle que nous apprenons pour transmettre nos besoins et nos messages.

 

 


Une communication efficace
-       Parler signifie une communication efficace ? La réponse est non. La parole est un moyen parmi d'autres pour transmettre les informations et les messages. La communication par la parole n'est pas une garantie d'une efficacité. Qui d'entre nous ne se souvient pas d'un professeur ennuyeux, incapable, désorganisé, qui finissait toujours par endormir la moitié des élèves ? Pour communiquer efficacement, nous devons avoir des idées claires à communiquer, en utilisant les autres moyens comme le silence, l'écoute, et d'autres moyens que les mots.

 


-      Les mouvements du corps, appelés parfois langage du corps sont-ils un vrai langage ? assurent-ils une vraie communication ?  La communication non verbale est importante, utile pour la transmission des idées et des messages. Par contre s'il existe un lien réel entre le mouvement du corps et la communication, ces mouvements ne sont pas un langage, car ils varient d'une culture à une autre, d'une personne à une autre, et peuvent être interprétés différemment. Ainsi le terme langage du corps est imprécis et abusif.
-      Le contrôle est-il nécessaire pour mieux communiquer ?

 


Garder son sang-froid, avoir une économie de gestes de parole peut aider à mieux communiquer, sans garantir le résultat. L'essentiel dans la communication réside dans le message, et pas seulement dans les moyens de transmission.

 


-      Les gens qui communiquent bien ont un talent de communication ? C'est une idée fausse. À la naissance, nous avons le même modèle de communication rudimentaire, celui que nous avons utilisé quand nous étions enfants en bas âge. Les gens qui communiquent bien ont appris à communiquer, parfois dans leur milieu familial mais ils ont amélioré leurs modèles de communication à travers leur apprentissage et expérience.

 


-      Maîtriser la parole est plus utile en communication que la recherche de l'écoute ? C'est encore une fausse idée.  Si un arbre tombe dans les bois ? Personne n'est là pour l'entendre, il fait du bruit ?  La parole est un moyen important dans la communication à condition d'être reçu. L'écoute fait partie de la communication. Pour bien communiquer, il ne suffit pas de parler, il ne suffit pas de chercher l'écoute, il est important de se souvenir que la communication est un chemin bidirectionnel, c'est parler, écouter, et d'être écouté.
Communication humaine : ses buts

 

 

La communication humaine est une fonction de survie, indispensable dans les relations de société, et dans les relations interpersonnelles. La communication humaine n'est pas gratuite, elle vise globalement les mêmes objectifs.

 

 

 

Exprimer l'appartenance, exprimer les émotions
Pour appartenir à un couple, à un groupe, chaque humain est invité à exprimer, à sa façon, ses émotions d'appartenance. Exprimer son amour à son conjoint, comme exprimer son respect, ou alternativement son mépris ou sa haine. Ce continuum entre un amour et haine est le fondement des relations humaines. (Wiemann, 2009).


L'appartenance est indispensable pour la vie humaine, car chaque personne souhaite être aimée, désirée, et respectée. L'appartenance à un groupe, une famille, ou à un couple est un besoin pour avoir la protection, le soutien, et une bonne qualité de vie. Cette appartenance devrait être exprimée par la communication de sentiments, et de ses émotions à travers une communication verbale du genre : je vous aime, ou non verbale du genre embrassades, baisers ou étreintes. La communication vise à renforcer le lien d'appartenance, et à consolider les liens interpersonnels.

 

 

Atteindre certains buts
La communication vise à atteindre certains buts sur le plan personnel pour séduire son partenaire, convaincre l'autre de s'engager dans une relation amoureuse, ou dans une relation de couple, ou sur le plan professionnel comme : obtenir un travail, convaincre les autres de ses projets pour avoir un avancement, ou pour améliorer sa situation professionnelle.
L'accomplissement de certains buts est une fonction importante de la communication humaine. Ces buts peuvent changer selon le projet de vie, les responsabilités et les besoins. La communication pour atteindre un but n'est pas toujours positive, elle peut englober une variété de techniques de simple séduction, à la ruse, au mensonge, ou à l'intimidation.

 

 

Influencer les autres
Une des fonctions les plus importantes de la communication est la capacité d'influencer les gens. Pratiquement chaque communication influence, d'une manière ou d'une autre, le comportement des autres, et leurs réactions.  Tenter d'influencer les autres est indispensable dans la vie personnelle pour expliquer ses motivations, essayer d'adapter les décisions des autres, indispensable dans la vie publique pour les mêmes raisons. Sur le plan collectif, la communication politique est le meilleur exemple de l'utilisation de la communication pour influencer les autres, séduire, les convaincre de prendre une décision.

 

 

Distinguer la communication des émotions
Pour bien communiquer, il faut avoir un contenu valable à communiquer, une stratégie adaptée à cette communication.
Il est important de distinguer le fait de convaincre ou d'influencer les autres des émotions, la communication est différente de l'affection par exemple dans le contenu, dans le but recherché. La communication demeure une action unilatérale, alors que l'affection est une émotion à double sens.

 


La communication interpersonnelle, comme la séduction par exemple, peut favoriser l'affection et l'intimité, peut consolider les liens dans un couple ou dans une communauté, mais ne peut créer un lien, une affection ou une intimité en raison de différence de contenu, de stratégie, et d'implication personnelle.

 

 

Réf
* Dan o'haIr, Real Communication,An Int roduction, 2012, 2009 by Bedford/St. Martin's, 2012
* Wiemann, M. O. (2009). Love you/hate you: Negotiating intimate relationships. Barcelona, Spain: Editorial Aresta.

 

 

Commentaires

Suivez-nous !