Encyclopédie: santé mentale

Communication : l'assurance orale

femme assurance confiance

Communication : l'assurance orale

La communication verbale est fondée sur deux composantes : les mots que nous utilisons, et le port de la voix. Ces deux composantes exercent une influence profonde, parfois inconsciente, sur celui qui reçoit, qui nous écoute.

 

 

Communication verbale
Une respiration calme, normale, non saccadée, un relâchement de la mâchoire et des muscles faciaux contribuent à la stabilité de la voix, et à améliorer votre capacité à exprimer votre assurance à travers votre communication orale.

 

 

Mieux communiquer
Ne pas parler trop vite pour éviter les malentendus, ne pas avoir une voix aiguë pour éviter d'irriter, voilà une recette simple pour exprimer une assurance dans la communication orale. Élever la voix sous l'effet de la colère, interrompre ses interlocuteurs, utiliser la menace sont des signes d'agressivité et ou de manque de sang-froid. Essayez d'éviter de perdre votre sang-froid pendant une communication orale, car cela dénote un manque de confiance en soi.

 


Si vous êtes timide, prenez de l'assurance en saluant, en s'engageant quotidiennement dans des conversations, et dans des discussions avec les gens qui ne vous sont pas familiers ou intimes, cela vous permettra d'avoir de l'assurance par l'apprentissage.
Essayez de vous habituer à faire des compliments, et aussi à les accepter poliment quand vous en êtes l'objet. N'ayez pas peur de dire " je ", au contraire ayez confiance en vous en exprimant votre propre avis même si on ne vous le demande pas. En même temps, n'insistez pas trop sur le côté personnel exclusif dans votre communication orale. Evitez de donner un avis personnel quand il s'agit d'un problème scientifique, ou logique, ou quand il s'agit d'une question d'expertise.

 


Si certains ne sont pas d'accord avec ce que vous dites, ne le prenez pas pour un rejet personnel. Il s'agit d'une différence de point de vue, et non pas une différence entre deux personnes.

 


Il est préférable de demander des informations supplémentaires plutôt que d'avoir un avis tranché sur un sujet polémique, ou sur un sujet complexe. En demandant des informations, vous montrerez ainsi que vous le souhaitez ou que vous avez besoin d'être informé pour mieux juger. Si vous le demandez calmement, cela ne sera pas ressenti comme une menace ni même comme un défi.


Vous pouvez demander en utilisant des formules neutres du genre " pourriez-vous détailler ce point de vue ? ", ou " qu'est-ce qui vous fait dire cela ? ". L'interrogation détaillée est une formule polie dans la langue française, largement plus courtoise que le simple "pourquoi " qui peut apparaître parfois lapidaire ou menaçant.

 


En cas de désaccord, dites que vous n'êtes pas d'accord avec calme et fermeté, en évitant de personnifier le désaccord. Encore une fois, c'est une divergence de point de vue, ce n'est pas un duel entre deux personnes.

 


Quand vous exprimez votre point de vue, ne soyez ni arbitraire, ni hésitant. Essayez d'exprimer spontanément et directement vos sentiments quand il s'agit d'un événement, n'attendez pas des jours ou des semaines pour exprimer ce que vous ressentez.
Prenez conscience de vos maniérismes verbaux, de vos habitudes inconscientes, des formules que vous utilisez dans votre langage, évitez les formules vides de sens, qui n'ajoutent rien à la conversation comme " quoi ", " vous comprenez ", ou " voyez-vous".

 


Pour exprimer l'assurance dans votre communication verbale, essayez d'être positif.

 

 

Vous pouvez remplacer la phrase négative " je pense que vous voulez aller au cinéma avec moi ce soir " par une phrase plus positive du genre " je vais au cinéma ce soir, ce serait gentil de m'accompagner ". Vous pouvez noter la différence entre les deux phrases : la première est une phrase négative dévalorisante, la deuxième phrase est positive, riche en assurance.

 


Vous pouvez également être plus précis quand vous parlez, par ex la phrase "je m'ennuie " peut être facilement remplacée par un terme plus précis en ajoutant le complément " je m'ennuie quand vous répétez sans cesse la même chose ", ou " je m'ennuie quand je n'ai pas un livre intéressant à lire ".

 

 

Commentaires

Suivez-nous !