Encyclopédie: sexologie et couple

Rencontre entre deux lesbiennes

baiser entre lesbiennes

 

Rencontre entre deux lesbiennes

L'influence d'Internet et les sites de rencontres est majeure. La Rencontre par Internet est le moyen le plus efficace actuellement. Cependant, les lesbiennes et gais déclarent être plus réceptifs aux propositions de rencontre formulées dans le monde réel, dans un cercle d'amis, dans le milieu du travail, dans les restaurants et les bars, ou pendant des événements sociaux comme le mariage ou les anniversaires.

abs11.5 rose Rencontre  lesbienne

Cette tendance est ancienne et continue à être présente selon les études. Les hommes gais et les femmes lesbiennes affrontent un défi supplémentaire pendant la rencontre. Une femme lesbienne peut être courtisée par une femme bisexuelle ou par un homme. Elle devrait savoir refuser cette rencontre avec tact.  Elle risque aussi de se tromper,  de proposer une rencontre une femme hétérosexuelle, et d'être refusée à son tour. En dépit d'une nette amélioration de la condition lesbienne, l'orientation sexuelle n'est pas facile à afficher.
Les autres difficultés de rencontre ressemblent aux difficultés des personnes hétérosexuelles : trouver la personne ayant des intérêts communs, dans la même tranche d'âge à la recherche des mêmes objectifs, de même projet, et qui plaît physiquement.

abs11.5 rose Le début

Le début d'une relation est un moment complexe, parfois plus complexe pour les femmes lesbiennes. Les études démontrent, que de nombreuses femmes lesbiennes commencent la relation par un scénario d'amitié, où les deux femmes passent un certain temps ensemble, pour tenter de transformer l'amitié en attirance, puis en relation sexuelle et émotionnelle.

Ce scénario, le passage de l'amitié à la relation, n'est pas le scénario le plus facile. De nombreuses femmes soulignent la difficulté de distinguer l'amitié de la romance, de savoir si la personne en face est intéressée par une relation amicale ou pas une relation émotionnelle. La littérature lesbienne est peuplée de ses intrigues et de ses dilemmes, de ces distinctions entre l'amie et l'amoureuse. En cas de rencontre, gais et lesbiennes suivent le même scénario que les s'hétérosexuels. Ce sont des rencontres dans des lieux publics en général, comme aller au cinéma, partager un repas ou discuter. Les sujets abordés dans la première rencontre sont d'ordre général; les femmes lesbiennes parlent plus que les hommes gais de vêtements, de mode, de santé, et de maquillage. Le passage à la rencontre à la sexualité est plus fréquent chez les hommes gais dès la première rencontre. Les lesbiennes déclarent, en majorité, souhaiter attendre pour évaluer les évolutions de la relation, et surtout les émotions qui accompagnent cette rencontre.


abs11.5 rose Critères de partenaires potentielles

En étudiant les annonces dans les journaux, sur Internet, et les réponses formulées à ces annonces, on remarque une grande similarité entre les critères souhaités chez un partenaire, entre les personnes homosexuelles et hétérosexuelles.

Quelle que soit l'orientation sexuelle, les personnes cherchent un partenaire affectueux, fiable, ayant les mêmes intérêts dans la vie, de même statut socio-économique. La beauté physique est un argument important dans le choix chez hommes gais et hétérosexuels. Les femmes hétérosexuelles, et les femmes lesbiennes insistent dans leurs annonces sur la personnalité, et l'intelligence relationnelle. En cas de recherche d'une relation de sexe occasionnel, la beauté physique joue un rôle important chez les femmes lesbiennes et chez les femmes hétérosexuelles.
Il n'existe aucune étude sérieuse montrant que les femmes lesbiennes préfèrent les partenaires lesbiennes masculinisées, de même, les hommes gais ne semblent pas avoir une attirance particulière pour les partenaires masculins féminisés.


abs11.5 rose Le passage de la rencontre à la relation

Comme les couples hétérosexuels, il n'existe pas une définition consensuelle sur ce point. Dans de certains cas, on considère que l'introduction de la sexualité dans la rencontre signifie le début d'une relation. Cette approche n'est pas valable quand il s'agit du sexe occasionnel où le passage à la sexualité signifie plutôt la fin de la rencontre.

Dans d'autres cas, on considère que la naissance d'un projet en commun peut désigner le passage de la rencontre à la relation. Chez les hommes gais, le passage à la sexualité de la première rencontre est plus rapide que les femmes lesbiennes, et les couples hétérosexuels. L'introduction de la sexualité modifie progressivement la rencontre sans prédire l'avenir de la relation.

La satisfaction du premier rapport sexuel influence également l'évolution de la relation.

 

Réf

Beverly Burch :Infidelity: Outlaws and In-Laws and Lesbian Relationships, Journal of Lesbian StudiesVolume 12, Issue 2-3, July 2008, pages 145-159.
Alicia K. Matthews, Jessica Tartaro,Tonda : A Comparative Study of Lesbian and Heterosexual Women in committed Relationships, Journal of Lesbian StudiesVolume 7, Issue 1, December 2002, pages 101-114
Suzanna Rose  & Debra Zand : Lesbian Dating and Courtship from Young Adulthood to Midlife, Journal of Gay & Lesbian Social ServicesVolume 11, Issue 2-3, August 2000, pages 77-104
Savin-Williams, R. C. 1996. Dating and romantic relationships among gay, lesbian, and bisexual youths. In R. C. Savin-Williams and K. M. Cohen, eds., The Lives of Lesbians, Gays, and Bisexuals, pp. 166-80. Orlando, Fla.; Harcourt Brace.

 

Commentaires

Suivez-nous !