Encyclopédie: sexologie et couple

Homosexualité : la différence

deux hommes confidences intimes

 

Homosexualité : la différence

À la suite de l'échec des théories évoquant la possibilité des facteurs médicaux, génétiques, hormonaux, ou familiaux pour expliquer l'homosexualité, d'autres théories ont tenté d'expliquer l'homosexualité.

Homosexualité masculine et la différence

Daryl Bem a développé une théorie d'orientation sexuelle assez originale, basée sur le fait que l'exotique devient érotique. Cette théorie a été popularisée en raison de sa facilité de compréhension, bien qu'elle soit empirique et sans fondement scientifique défendable.

Dans cette étude, les auteurs affirment que les facteurs biologiques ne peuvent pas causer ou expliquer l'homosexualité, mais joue un rôle dans l'orientation sexuelle en général. Les auteurs de cette théorie pensent que les activités appréciées durant l'enfance influencent le goût de l'enfant et ses préférences. Les enfants actifs dominants et autoritaires aiment les jeux de compétition et le sport tandis que les enfants timides et réservés préfèrent les activités plus silencieuses et plus sociales.

Les garçons et joue avec les garçons ailleurs en tempérament vigoureux et affirmé, les filles jouent avec d'autres filles des jeux mettant en action des Incas action sociale.

Les enfants exercent donc des activités conformes à leur genre ; les filles apprennent à coudre, à dessiner, à habiller et à soigner leur poupée, pendant que les garçons jouent des jeux de compétition, et d'affirmation de soi.

Selon cette théorie, quand un enfant apprécie des activités non conformes à son gendre, il peut manifester une orientation homosexuelle. Dans ce cas, ces enfants se voient différents des autres, pouvant apprécier cette différence est là considéré comme exotique. Cette attirance vers leurs différences exotiques ne peut se transformer progressivement en attirance érotique. La réponse psychologique à cette différence devient l'affirmation. Selon cette théorie, l'attirance érotique est fondamentalement basée sur des expériences jugées agréables.

Bien que cette théorie ne puisse pas expliquer l'homosexualité, elle peut éclairer un point commun entre une majorité d'homosexuels hommes et femmes : apprécier la non-conformité.

Dans ces études, 71% des homosexuels et 70% des lesbiennes ont signalé qu'ils s'étaient sentis différents de leur père de même sexe pendant leur enfance, et qu'ils ont apprécié cette différence.

Il ne s'agit en effet d'une théorie simpliste, popularisée dans les magazines, et dans les sites Internet, capable d'éclairer un point précis sur le comportement homosexuel, sans pouvoir autant expliquer l'homosexualité, ou éclairer l'origine de l'orientation hétérosexuelle ou homosexuelle.

 

Références:

    Lenore T. Szuchman , Frank Muscarella : Psychological Perspectives on Human Sexuality , 2005
    Burch, B. (1993). On intimate terms. The psychology of difference in lesbian relationships. Urbana, IL: University of Illinois Press.
    Card, C. (1995). Lesbian choices. New York: Columbia University Press.
    Hamer, D., & Copeland, P. (1994). The science of desire. The search for the gay gene and the biology of behavior. New York: Simon & Schuster.
    Mondimore, F. M. (1996). A natural history of homosexuality. Baltimore: The Johns Hopkins University Press.
    Murray, S. O. (1996). American gay. Chicago: The University of Chicago Press.Plant, R. (1986). The pink triangle. New York: Henry Holt and Company

 

 

Commentaires

Suivez-nous !