Encyclopédie: sexologie et couple

Homosexualité : rôle de la famille

famille pere mere enfants homosexualite

Homosexualité : rôle de la famille

Bell, Weinberg, et Hammersmith ont analysé l'homosexualité et ses éventuels facteurs en étudiant les relations interpersonnelles au sein de la famille nucléaire. Cette étude a englobé 979 femmes et hommes homosexuels, et 477 hétérosexuels.

 

La famille des homosexuels

Cette étude a démontré que les personnes qui s'adaptent mal avec les rôles attribués à la masculinité et à la féminité sont plus susceptibles d'assumer une identité homosexuelle. Cependant, cette étude souligne qu'il n'existe aucun facteur  intra familial capable d'expliquer l'orientation homosexuelle.

L'idée que la relation étroite entre la mère et le garçon homosexuel n'était pas validée par cette étude ni par les études plus récentes. Cela s'applique aussi sur la personnalité de la mère,  ou la participation du père au sein du foyer familial.

D'autres études comme celle de Bieber ont signalé que les familles ayant des relations difficiles ont un taux plus élevé d'homosexualité. La nature des relations enfant/ parents ne semble pas plus différente dans les familles des homosexuels que dans les familles des hétérosexuels. Certains chercheurs croient que la préférence sexuelle est déterminée durant l'enfance et durant  l'adolescence.

Les données concernant l'homosexualité féminine semblent aller dans le même sens : un taux plus élevé des homosexuelles dans les familles dysfonctionnelles et surtout en cas des relations difficiles entre mères et filles, cependant cette constatation ne semble pas pouvoir expliquer l'homosexualité féminine.

Dans d'autres études,  les homosexuelles décrivent des pères faibles et  dociles.
Les études de Bell, Weinberg, Hammersmith ont souligné que la préférence de genre est  déterminée généralement avant l'adolescence, et avant que la personne soit capable d'identifier sa propre orientation sexuelle.

Les études concernant les relations dans les familles des homosexuels soulignent certains facteurs plus fréquents dans les familles des homosexuels sans pouvoir l'expliquer.

 

Influences de parents sur l'orientation sexuelle  de leurs enfants

De nombreux parents s'interrogent sur le rôle dans l'orientation sexuelle de leurs enfants, ses interrogations sont parfois imprégnées de culpabilité et de crainte

Golombok et Tasker ont étudié 25 enfants des mères lesbiennes, et 21 enfants des mères hétérosexuelles. Ces enfants étaient âgés de 10 à 24. Le but de ces études étaient de comprendre si l'orientation sexuelle des parents a fait orientation des enfants.

En dépit d'une croyance répandue, cette étude, comme d'autres études plus récentes, n'a révélé aucune différence significative dans la proportion des ces enfants homosexuels vivant dans les familles lesbiennes ou les familles hétérosexuelles. Une fille élevée dans un couple lesbien ne devient pas statistiquement plus lesbiennes que les enfants élevés dans un couple hétérosexuel.

Il n'existe aucune différence significative, statistiques, entre les jeunes adultes élevés par des couples lesbiens et des jeunes adultes ayant grandi dans un couple hétérosexuel.

 

Références :

    Lenore T. Szuchman , Frank Muscarella : Psychological Perspectives on Human Sexuality , 2005
    Burch, B. (1993). On intimate terms. The psychology of difference in lesbian relationships. Urbana, IL: University of Illinois Press.
    Card, C. (1995). Lesbian choices. New York: Columbia University Press.
    Hamer, D., & Copeland, P. (1994). The science of desire. The search for the gay gene and the biology of behavior. New York: Simon & Schuster.
    Mondimore, F. M. (1996). A natural history of homosexuality. Baltimore: The Johns Hopkins University Press.
    Murray, S. O. (1996). American gay. Chicago: The University of Chicago Press.Plant, R. (1986). The pink triangle. New York: Henry Holt and Company

 

 

Commentaires

Suivez-nous !