Encyclopédie: sexologie et couple

Les lesbiennes: leurs critères de beauté

femme bustier rose cuir

Les lesbiennes: leurs critères de beauté

Il existe peu d'études expliquant comment les femmes lesbiennes et les femmes bisexuelles sont attirées, quelles sont les critères de cette attirance et comment jugent-elles la beauté d'autres femmes.

 

Critères de beauté et femmes lesbiennes

Laetitia résume la question à sa façon: "C'est un cliché ou c'est un fait réel, je ne sais pas. On dit que les lesbiennes sont plus rondes que les femmes hétéros. On répète dans les forums, j'ai lu ça dans les magazines aussi. Dans mon cas personnel, j'aime bien les rondeurs, je trouve une femme un peu ronde féminine et sexy. Par contre, je voudrais savoir si c' est un cliché de plus ou c'est un fait prouvé scientifiquement ? "

Les études disponibles démontrent une certaine différence entre les critères de beauté et de désirabilité (quand le partenaire est jugé désirable) utilisés par les femmes lesbiennes et par les hétérosexuelles.


Lesbienne, sexe occasionnel, attirance d'abord

Tout d'abord, il est important de souligner que les femmes lesbiennes actuellement ont le même taux de sexe occasionnel que les femmes hétérosexuelles. La femme lesbienne qui cherche le couple et la relation de longue durée est un cliché du passé comme les femmes qui n'aiment pas le sexe, ou qui évitent le sexe sans émotions et sans sentiments. Quand il s'agit de sexe occasionnel, le critère premier pour le choix de partenaire est la beauté, et l'attirance physique. Par contre, selon les études, l'attirance sexuelle entre lesbiennes semble avoir certaines particularités.


Beauté, attirance lesbienne en général

Les femmes lesbiennes intéressées par le sexe avec engagement semblent préférer des partenaires plus âgés. Les femmes lesbiennes semblent moins intéressées par la situation financière de leurs partenaires, plus concernées par la stimulation sexuelle visuelle que les femmes hétérosexuelles. C'est un point important. La partenaire choisie est jugée attirante sexuellement. La personnalité ou l'intelligence comptent plus dans le couple qu'au début de la relation. En règle générale, la lesbienne cherche le partenaire qui la stimule sexuellement par sa beauté, et par son corps, et non pas seulement par son intelligence ou son caractère.

Taille et hanche

Le rapport Taille / hanche est une indication permettant de mesurer la forme du corps, sa minceur, et la taille du bassin. Une figure féminine possède un rapport de taille / hanche de 0.7. Une telle figure est jugée plus attrayant que un rapport de taille/ hanche de 1 comme on peut voir dans les figures masculines. Les rares études confirment que les femmes lesbiennes apprécient un rapport de taille/ hanche de 0,7, comme les hommes hétérosexuels. Cela veut dire qu'elles désirent, majoritairement, plus une femme grande avec un gros bassin qu'une de eptite taille pou trop mince.


Taille des seins

Il existe peu d'études sur la préférence des hommes ou des femmes concernant la taille de la poitrine féminine. Quelques études suggèrent que les femmes préfèrent les petits seins que les gros seins, et que les hommes préfèrent les gros seins, bien que quelques études aient montré peu de différence entre les hommes et les femmes dans les estimations de différentes tailles de sein jugées désirables. Il semble que la différence entre la petite et la grande taille de sein est relative, que la préférence vient plutôt de l'aspect général des seins, de leur beauté dans l'ensemble.


Poids corporel et rondeurs

D'une manière générale, la relation entre le poids corporel et la beauté, entre le poids et la désirabilité varie selon les cultures. En général, les femmes ayant un poids corporel normal, avec un rapport de taille/ hanche bas sont jugés plus attirantes et désirables que les femmes obèses ayant un surpoids.

Les femmes lesbiennes et bisexuelles montrent une préférence pour les personnes grandes ayant un poids corporel moyen ou au dessus du moyen. Ces études, rares par ailleurs, soulignent que les femmes lesbiennes ont plus de poids en général que les femmes hétérosexuelles. Cela s'explique par le refus des certaines lesbiennes de se soumettre à la culture esthétique dominante, et par le fait que les lesbiennes ont une relation plus confortable avec leur corps.

On trouve plus de surpoids parmi les femmes auto désignées comme lesbienne. Par exemple, l'étude de National College Health Assessment réalisée 31500 étudiantes américaine âgées de 18 à 25 ans comparant l'indice de la masse corporelle chez les femmes lesbiennes, bisexuelles, et hétérosexuelles a trouvé que l'indice de la masse corporelle est élevé chez les femmes lesbiennes et chez les femmes bisexuelles que chez les femmes hétérosexuelles. D'autre part, on trouve de nombreuses études qui soulignent que l'attirance entre femmes lesbiennes est moins influencée par le poids que dans les couples hétérosexuels. Les rondeurs sont plus acceptées dans la séduction lesbienne. Cette relative acceptation d'un surpoids modéré a ses avantages aussi. Les troubles de comportement alimentaire (anorexie, boulimie, et autres) sont largement moins fréquents dans la communauté lesbienne (ce n'est pas le cas chez les gays) que chez les couples hétérosexuels.

 

Référence:

Struble CB :Overweight and obesity in lesbian and bisexual college women. J Am Coll Health. 2011; 59(1):51-6
Bailey, R. D., Foote, W. E., & Throckmorton, B. (2000). Human sexual behavior: A comparison of college and internet surveys. In M. H. Birnbaum (Ed.), Psychological experiments on the internet (pp. 141-168). San Diego: Academic Press

 

 

Commentaires

Suivez-nous !