Encyclopédie: sexologie et couple

Sexe prudent et cunnilingus

 rencontre

Sexe prudent et cunnilingus

Le cunnilingus commence généralement par le contact de la langue et les lèvres de la bouche avec le mont de vénus puis avec les lèvres vulvaires en allant vers le clitoris. Certains couples laissent la lumière ajoutant ainsi le jeu de nudité au sexe oral.

 

Moins de risque avec le cunnilingus
Le cunnilingus est l'utilisation de la bouche comme un organe sexuel, avec les lèvres qui embrassent, caressent, mordillent, suçotent, et avec la avec la langue qui lèche, caresse, et percute. Chaque femme a ses préférences, certaines apprécient les mouvements lents, d'autres les mouvements appuyés.
La langue peut caresser les petites lèvres, en les humidifiant puis en traversant la fente vulvaire vers le vestibule et vers la partie visible du clitoris. En général, le mouvement de la langue effleure les petites lèvres permettant ainsi de desserrer le capuchon qui protège le clitoris. La langue peut pénétrer le vagin sans difficulté, un mouvement circulaire englobant le clitoris et le vagin est le mouvement le plus répandu. L'homme peut laisser sa langue dans le vagin pendant quelques instants reposant ainsi sa langue et permettant à sa partenaire de profiter de cette stimulation vaginale.


Risque sanitaire et cunnilingus
Pour ces multiples raisons, l'hygiène est primordiale dans la préparation du sexe oral. C'est le premier acte érotique par excellence. Cette hygiène ne devrait pas être soignée seulement avant un acte sexuel, car une douche externe ne peut pas améliorer la situation. Cette hygiène devrait être quotidienne et continue.  La tendance actuelle à l'épilation intégrale s'explique aussi par ces raisons. C'est un acte esthétique mais aussi hygiénique. Certains hommes refusent même de réaliser un cunnilingus à une partenaire ayant une pilosité excessive.
Même si le risque sanitaire est moins sévère que lors d'une pénétration, le cunnilingus comporte un certain risque de transmission de maladies sexuellement transmissibles comme le sida, l'herpès, et l'hépatite B. Les sécrétions vaginales peuvent également transmettre d'autres maladies comme la syphilis, où les Chlamydia. Le contact avec des zones affectées par le papillomavirus peut favoriser la contamination. Il est conseillé d'utiliser un préservatif coupé dans le sens de la longueur pour isoler la vulve de la bouche, ou utiliser des digues dentaires commercialisées à cet usage.


Risque Emotionnel et cunnilingus
De nombreux facteurs non sexuels jouent un rôle dans l'acceptation et la pratique de cunnilingus :
1. - La pilosité vulvaire : Cette pilosité dense déclenche un sentiment d'insécurité hygiénique chez certains hommes. L'idée de ne pas pouvoir voir la vulve ou la peau sous la pilosité peut entraîner un doute sur l'état sanitaire de la partenaire. D'autre part, le contact de la langue avec la pilosité vulvaire est jugé désagréable.
2. - L'odeur Vulvaire : L'odeur de la vulve varie d'une femme à une autre, est semblable à l'odeur du vagin. Les cellules du vagin sont sensibles aux hormones et se chargent de sucre glycogène selon l'imprégnation hormonale. L'odeur vulvaire est particulière, puissante pendant les jours de fertilité (12-16 ème jour du cycle), et moins odorante avant les règles.
3. - Le goût de sécrétions : Durant les jours avant l'ovulation, le goût est acide - sucré, et devient sucré -acide durant les jours après l'ovulation. Afin de réaliser un cunnilingus il est préférable que l'homme se familiarise avec ces sécrétions et ne pas tenter d'emblée une introduction linguale par exemple.
4. - Gêne de présenter sa vulve au regard masculin : Le cunnilingus met en jeu la nudité féminine d'une façon exposée. Certaines femmes jugent cette nudité gênante ou excessive.
5. - Problèmes liés à la pudeur en général : Le cunnilingus exhibent des zones que le rapport sexuel n'exhibe pas, c'est le cas de périnée et de la zone anale.
6. - Problème liés aux notions religieuses ou philosophiques : l'image de soi joue un rôle important dans cette sexualité.  Se sentir gênée d'être allongée confortablement pendant que le partenaire s'affaire à caresser la vulve est un cas fréquent.
7. - Dégoût de sa propre vulve : Pour des raisons d'éducation sévère ou une éducation riche en idées négatives sur la sexualité.
8. - Dégoût d'être embrassée sur la bouche après un cunnilingus.
9. - Anxiété d'avoir un orgasme pendant le cunnilingus et de perdre le contrôle en face de son partenaire.
10. Le cunnilingus est une pratique sexuelle intime, qui peut engendrer un sentiment de proximité et d'attachement. Il est utile d'assurer la bonne gestion de ces émotions afin d'éviter dans les relations débutantes les ressentiments et la frustration en cas de rupture.


Normes sociales et cunnilingus
Le cunnilingus est une pratique sexuelle ayant des connotations culturelles variées selon la société et la culture dominante. Cette pratique en contradiction avec le but culturel de la sexualité, dans une société liant la sexualité à la procréation, ce genre de pratique est méprisé. Dans d'autres sociétés, cette pratique pose des questions sur le rôle de l'homme et de la femme.
D'autre part, chez certaines jeunes, le cunnilingus et le sexe oral sont considérés comme une activité sexuelle allégée, d'autres peuvent aller plus loin considérant cette activité comme activité non sexuelle. Cependant, afin d'éviter l'hostilité sociale, il est conseillé de bien choisir son partenaire, d'éviter les relations socialement condamnables comme les relations au sein de la famille ou au sein des communautés professionnelles, de pratiquer cette activité dans le champ intime (sans exhibition).


Normes juridiques et cunnilingus
Le cunnilingus est une activité sexuelle gouvernée dans les textes juridiques par les codes réglementant l'activité sexuelle en général. Il est important d'éviter ce genre de pratique avec des personnes mineures sexuellement, de bien vérifier le consentement du partenaire, et de cesser toute activité en cas de doute sur le consentement ou sur l'acceptation du partenaire. Forcer une personne à faire ou à recevoir un cunnilingus est un fait puni par la loi, peut être qualifié d'agression sexuelle.

 

Commentaires

Suivez-nous !