Encyclopédie: sexologie et couple

Désir sexuel : différence hommes et femmes

 couple sexualite

Désir sexuel : différence hommes et femmes

La mésentente sur la différence de la demande sexuelle dans un couple est une cause fréquente de problèmes conjugaux, et de consultation médicale ou sexologique. Certaines femmes parlent d'un partenaire obsédé, certains hommes parlent de femmes frigides.

 

Désir féminin, désir masculin : nombreuses différences
Généralement, ce sont les femmes qui ont moins de désir dans le couple. Il est inutile de penser que les hommes sont de véritables obsédés, quand on voit le nombre de femmes qui se plaignent de la disparition du désir sexuel chez leur conjoint. Il est inutile de penser que les femmes sont des anges de vertu surtout quand on lit, quand on écoute leurs confidences sur leur vie sexuelle.

 


Développement psycho-social différent entre hommes et femmes
Le développement psycho-sexuel de l'homme et de la femme se fait de façon différente. Le désir sexuel de l'homme est stimulé continuellement, d'une façon constante par son imagination, et par ses hormones, les androgènes. La sexualité fait partie des préoccupations masculines, les hormones semblent aider les hommes à penser sexuellement, avoir moins de problèmes pour désirer.
Les femmes ont d'autres parcours de développement psycho-sexuel. Une femme doit apprendre à découvrir son corps et ses besoins. Les pulsions sexuelles sont moins pressantes à la puberté chez la fille que chez le garçon. L'apprentissage de la sexualité est progressif chez la femme, de même que la présence du désir sexuel.
La culture dominante à travers les siècles n'a pas valorisé le désir sexuel féminin. Au contraire, les femmes étaient invitées à dissimuler leur désir et leurs pratiques sexuelles. Les traces de cette éducation continuent à être présentes, les femmes mentent régulièrement sur le nombre de leurs partenaires, sur leurs pratiques sexuelles pour éviter la stigmatisation sociale et la dévalorisation. Le comportement sexuel masculin est culturellement valorisé.

 

Relations entre émotion et désir sexuel
Pour de multiples raisons, les hommes ont eu par le passé, la facilité de distinguer amour et sexualité. Cela ne veut pas dire que les hommes séparent toujours ces deux éléments. De nombreuses publications pensaient que la nature du désir masculin favorisait cette distinction entre sexe et amour, entre sexe et sentiment. Le désir sexuel masculin était considéré comme le fruit d'une stimulation hormonale par les androgènes. Les femmes considéraient autrefois que les hommes n'ont pas besoin d'un sentiment amoureux pour désirer une femme, en prenant l'exemple classique : les clients de la prostitution.
Les mêmes publications considéraient le désir sexuel féminin comme plus complexe, associant attirance, et émotions. D'ailleurs les femmes aiment bien dire que le désir sexuel féminin s'épanouit avec les émotions, et que les femmes ont besoin d'aimer pour désirer. Autrement dit le désir féminin est différent du désir sexuel masculin. Cela veut dire également que le désir sexuel féminin est plus fragile.
Le comportement sexuel féminin en Occident, aujourd'hui, dément nettement ces théories. L'amélioration de la condition féminine, économique et sociale, a modifié en profondeur le comportement sexuel féminin. Les femmes multiplient les partenaires sexuels. Le nombre des partenaires sexuels entre les hommes et les femmes est presque identique dans la jeune génération. L'âge moyen du premier rapport sexuel est identique. Le comportement sexuel hédoniste (sexe occasionnel sans engagement) est aussi répandu chez les femmes que chez les hommes. Certaines femmes sont également clientes de la prostitution masculine, et du tourisme sexuel.

Le discours féminin actuel porté par la nouvelle génération de jeunes femmes ressemble étrangement au discours sexuel masculin même si les femmes insistent sur l'importance de l'émotion dans la sexualité, fidèles à un héritage culturel ancien.

 

Comment comprendre actuellement la différence du désir sexuel ?
Sur le plan physiologique, le taux des hormones androgènes est stable et continu chez les hommes, alors que les femmes subissent d'importantes variations hormonales. Cette explication est valable scientifiquement. La grossesse en augmentant le taux progestérone altère le désir sexuel féminin, les pilules contraceptives progestéroniques diminuent nettement le désir sexuel féminin.


Cette différence hormonale est importante dans les couples. Les hommes ont plus de facilité à désirer, et à initier les rapports sexuels dans le couple. Cet élément joue un rôle déterminant dans la fréquence des rapports sexuels dans le couple en cas de baisse du désir sexuel féminin. Après l'accouchement par exemple, ce sont les hommes en majorité qui initie le retour progressif à la sexualité au sein du couple. C'est le cas également pendant l'allaitement. L'importance des émotions dans la vie sexuelle semble être un élément partagé entre les hommes et les femmes dans l'état actuel, en réalité, les deux sexes parlent de satisfaction sexuelle en parlant de sexualité liée aux émotions. Autrement dit, la sexualité avec un partenaire amoureux, dans un environnement intime, est plus satisfaisante que la sexualité occasionnelle sans sentiment.

Commentaires

Suivez-nous !