Encyclopédie: sexologie et couple

Hystérectomie et réponse sexuelle

 femme lit deception sexualite

Hystérectomie et réponse sexuelle

L'hystérectomie affecte le vécu sexuel, l'utérus définit une partie de l'identité sexuelle et participe à l'imaginaire et au plaisir sexuel de certaines femmes.
L'hystérectomie provoque des répercussions émotives : émotions à caractère dépressif, réactions de négation, évitement, perte du sens de la sexualité, perte de sensibilité, perte d'excitabilité sexuelle.

Sexe sans utérus
Nous pouvons diviser les séquelles de l'hystérectomie affectant la sexualité et la réponse sexuelles en deux groupes : séquelles organiques et séquelles psychologiques.


Séquelles organiques
Bien que 90% des interventions chirurgicales gynécologiques soient exécuté pour des lésions non malignes, avec l'objectif d'améliorer la qualité de vie, (13), les études cliniques démontrent que cette chirurgie entraîne fatigue, dépression, besoin de repos, arrêt de travail, difficulté conjugale durant des semaines. (13) Les femmes se plaignent d'une baisse de fréquence d'activité sexuelle régulière (31%), fréquence réduite d'orgasmes pendant le coït (46%) (17) . L'impact de stimulation clitoridienne sur excitation sexuelle et orgasme semble non modifié par l'hystérectomie. Une réduction considérable de sensation vaginale et cervicale est rapportée. (17)
Les autres séquelles mentionnées dans la littérature sont : dyspareunie, vaginisme, et la sécheresse vaginale. La dyspareunie semble être améliorée dans un délai de 1-2 dans (19) . La sécheresse vaginale semble être présente dans 35.2% de femmes, après deux ans. Dans 8,7% des cas, Les patientes souffrent d'une sécheresse vaginale développée durant l'année suivant l'hystérectomie. (19)
La dépression est un problème majeur. Les patientes souffrant de dépression avant que la chirurgie semblent avoir plus de problèmes après l'hystérectomie, les problèmes sont : dyspareunie, sécheresse vaginale, baisse de libido, et manque d'orgasme. (19)

L'amélioration totale du fonctionnement sexuel, suggérée dans certaines publications (18), peut être expliquée par le sentiment d'un " bien-être " après une hystérectomie pour traiter des lésions douloureuses ou incommodantes ( hémorragies, fibromes, adénomyose).
Concernant l'hystérectomie subtotale, il semble que la conservation du col ne modifie pas les séquelles (14), Aucune différence notable n'a été trouvée entre hystérectomie totale et subtotale e en ce qui concernent la libido, la fréquence des relations sexuelles, l'orgasme (14)

Les analyses montrent que la ménopause, la sévérité de plaintes gynécologiques et la fréquence des rapports sexuels seraient les facteurs les plus importants pour avoir des résultats sexuels améliorés (15).
L'impact d'hystérectomie vaginale et abdominale sur le comportement sexuel de femmes, dysfonctionnement sexuel, image du corps et satisfaction avec chirurgie a été étudiée (15).

Séquelles psychologiques
* A- Image de du corps : Selon les données publiées, les femmes considèrent l'utérus comme un organe prolongeant la pénétration, et permettant aux hommes d'éjaculer à l'intérieur de leur corps, et sert de réceptacle au sperme. Les ovaires ne semblent pas avoir la même signification. Il semble qu'hystérectomie influence la fantasmatique de la pénétration et le vécu sexuel. Certaines associent ces images à leur toute première relation coïtale. La suture au fond du vagin, et la vide au fond du vagin entraînent des craintes d'une pénétration douloureuses, pouvant déchirer la zone cicatrisée. (3,4). La représentation du vide au-delà du vagin accompagne des interrogations sur le pénis pendant la pénétration, sur l'éjaculation et sur le sperme. (5,6)
* B- Perte de la capacité procréatrice : La perte de la faculté vivre une nouvelle grossesse, de plus pouvoir choisir la maternité peut entraîner un sentiment de frustration et de dépression.
* C- L'identité : L'hystérectomie et l'ovariectomie peuvent provoquer une remise en question, une crise d'identité. Ce bouleversement psychologique peut entraîner une crise d'identité féminine et sexuelle favorisant un dysfonctionnement sexuel. L'utérus fait partie intégrante de l'organisme féminin, définissant ainsi une part de l'identité féminine. Certaines femmes se sentent asexuées, castrées. D'autres expriment le sentiment de plus être femme, ou d' être différente des autres femmes.
* D- La relation de couple : Un bon nombre de couples connaissent une période de déséquilibre après une hystérectomie. Éloignement pouvant aller jusqu'à la séparation. Le manque de communication pouvait être la source de ces problèmes conjugaux. La réaction du conjoint est toujours recherchée dans la période postopératoire. La difficulté à communiquer entraîne l'éloignement: des sentiments d'agressivité ou de culpabilité face au partenaire, un désir de solitude, sentiment d'anormalité, de dégoût face à leur image corporelle génitale. Les femmes ayant subi à une atteinte à leur image corporelle, à leur identité en général, et à leur identité sexuelle désirent s'isoler, s'éloigner des hommes. Ces bouleversements qui nécessairement touchent leur conjoint, impliquent un déséquilibre dans leur vie conjugale. (9)
* E- La réponse sexuelle postopératoire : Les données de la littérature suggèrent que les femmes qui ont connu des difficultés sexuelles après cette chirurgie semblent être dysfonctionnements au niveau de leur désir, de leur excitation et de leur orgasme. Les femmes qui déclarent connaître une amélioration de leur sexualité, la ressentent davantage du niveau de leur désir sexuel. (2,7) Certaines femmes se plaignent de difficultés en phase d'excitation et aucune étude n'a mentionné une amélioration à ce niveau.
* Les difficultés à atteindre un orgasme avec le partenaire sont présentes. Les femmes qui ont connu une amélioration au niveau de leur réponse sexuelle globale l'ont attribué à l'amélioration de leur condition physique, à une meilleure capacité d'abandon et e complicité. (5,6) Les patientes ayant des dysfonctions sexuelles l'imputent au traumatisme opératoire, la perte de l'utérus, l'image corporelle négative, crise d'identité générale et d'identité sexuelle, agressivité envers les hommes, un conflit dans le couple.

 

Références
* 01- Rhodes JC, Kjerulff KH, Langenberg PW, Guzinski GM Hysterectomy and sexual functioning. JAMA (1999) 282:1934-1941
* 02-Master WH and Johnson VE (1966) Human Sexual Response Little, Brown, Boston
* 03-Alzate H :Vaginal eroticism: a replication study. Arch Sex Behav (1985) 14:529-537. and for example,
* 04-Alzate H Vaginal eroticism and female orgasm: a current appraisal. Journal of Sex and Marital Therapy (1985) 11:271-284.
* 05-Komisaruk B, Whipple B : Vaginal stimulation - produced analgesia in rats and women. Annals NY Acad. (1986) Sciences 467:30-39.
* 06-Komisaruk BR, Gerdes C, Whipple B : Complete spinal cord injury does not block perceptual responses to genital self stimulation in women. Archives of Neurology (1997) 54:1513-1520.
* 07-Cutler WB, McCoy NL, Friedmann E, Genovese-Stone E, Zacher MJ : Sexual response in women. ObstetGyncol 95:4 (Supplement) April 2000, 198.
* 08-Cutler WB, Friedmann E, Genovese-Stone E, and Felmet K : Urinary stress incontinence: a pervasive problem among well women. J Wmns Health (1992) Vol 1:259-266.
* 09-McCoy NL and Matyas JR : Oral contraceptives and sexuality in university women. Arch Sex Behav (1996) 25:73-90.
* 10-BILL ZEPF, M.D. Thakar R, et al. Outcomes after total versus subtotal abdominal
* hysterectomy. N Engl J Med October 24, 2002; 347:1318-25.
* 11- Maryann Napoli: Hysterectomy Still Overdone: How to Avoid One. Healthfacts. March, 2000
* 12- Farrell SA; Kieser K : Sexuality after hysterectomy : Obstet Gynecol 2000 Jun;95(6 Pt 2):1045-51
* 13- Rock JA: Quality-of-life assessment in gynecologic surgery. J Reprod Med 2001 May;46(5 Suppl):515-9
* 14- Kim DH; Lee YS; Lee ES: Alteration of sexual function after classic intrafascial supracervical hysterectomy and total hysterectomy. J Am Assoc Gynecol Laparosc 2003 Feb;10(1):60-4
* 15- Gutl P; Greimel ER; Roth R; Winter R: Women's sexual behavior, body image and satisfaction with surgical outcomes after hysterectomy: a comparison of vaginal and abdominal surgery. J Psychosom Obstet Gynaecol 2002 Mar;23(1):51-9
* 16- Kritz-Silverstein D; Wingard DL; Barrett-Connor E : Hysterectomy status and life satisfaction in older women. J Womens Health Gend Based Med 2002 Mar;11(2):181-90
* 17- Winnifred B. Cutler, Norma L. : Impact of Hysterectomy on Sexual Life of Women. A Poster Presentation by Athena Institute at the American College of Obstetricians and Gynecologists 2001 meeting.
* 18-. Roovers JP; Van Der Bom JG; Van Der Vaart CH; Heintz AP : Hysterectomy and sexual wellbeing: prospective observational study of vaginal hysterectomy, subtotal abdominal hysterectomy, and total abdominal hysterectomy BMJ 2003 Oct 4;327(7418):774-8
* 19 - Can Hysterectomy Enhance Sexual Function? Clinician Reviews 10(2):39-52, 2000. (c) 2000 Clinicians Group, LLC

 

Commentaires

Suivez-nous !