Encyclopédie: sexologie et couple

Réponse sexuelle : rôle de l'érotisation

 erotisation

Réponse sexuelle : rôle de l'érotisation

L'érotisation nous aide à socialiser la sexualité à travers notre imagination, et aussi à préserver le désir sexuel en mettant en jeu la créativité, l'imagination, et la capacité de renouveler et d'inventer.

Érotisation : du sensuel vers l'érotique
Notre environnement réel et culturel est chargé de signes sexuels, de symboles, de stimulations pouvant augmenter notre réceptivité, et déclencher notre réponse sexuelle. Chaque personne est réceptive à un panel de stimulation sexuelle, selon son propre système de valeurs, ses besoins, et ses expériences.

Une personne peut juger une stimulation comme agréable sexuellement, une autre peut la juger stupide et sans importance. L'érotisation est avant tout une donnée personnelle capable d'entamer ses traductions physiologiques comme l'érection ou la lubrification vaginale.
L'érotisation est une expérience sensorielle pouvant transformer une stimulation sexuelle en réponse sexuelle, selon la réceptivité de chaque personne. Cette érotisation est conditionnée par un certain nombre de critères personnels. Par exemple, certains hommes jugent les femmes minces désirables pour des raisons conscientes et inconscientes. Chez d'autres personnes, une femme ronde est belle et désirable.
L'érotisation joue un rôle au début de la réponse sexuelle, puis durant la première phase de la réponse celle de l'excitation.
Ce qui caractérise une sensation érotique d'origine visuelle, tactile ou autres est sa capacité de réveiller dans la mémoire un souvenir agréable ou une promesse de désir. C'est la mémoire de chacun qui fait le tri entre ce qui est érotique et ce qui est non érotique.
La relation amoureuse par exemple s'établit selon différentes façons, mais elle est de nature à susciter une réaction favorable chez le partenaire. L'examen du sein par un médecin ou la nudité sociale ne déclenche ni douleur ni plaisir.
Le même geste inscrit dans les jeux érotiques d'un couple peut déclencher une réponse sexuelle.
La transformation des sensations n'est pas spontanée, c'est une transformation dans un contexte psychologique et culturel.
Les stimulations à caractère sexuel sont multiples, la recherche de la beauté, les vêtements, les nudités et ses formes, l'utilisation des accessoires comme le savon, le parfum, les couleurs peuvent être considérées comme des stimulations sexuelles envoyées aux autres pour déclencher le désir sexuel chez eux et une réponse sexuelle.
La littérature, la musique, cinéma, et d'autres arts peuvent jouer le même rôle. Dans ce cas la stimulation est cérébrale intellectuelle.
Il existe d'autres stimulations selon les personnes, comme la personnalité, l'intelligence, l'esprit, le sens de l'humour, la confiance en soi et d'autres. Ce genre de stimulation varie selon les personnes, et selon leurs critères de sélection du partenaire.
Les stimulations peuvent être plus intimes, tactiles (touché, caressé), ou sensorielles comme le regard, ou gestuelles.
Selon les études de Barry W. McCarthy (1987, 1995), l'érotisation augmente chez les personnes qui prennent le temps pour penser à la sexualité. En d'autres termes, il est admis que la personne qui pense plus à la sexualité devient plus réceptive aux stimulations sexuelles et à l'érotisation. D'autre part, ces études confirment que l'érotisation est plus forte chez les personnes à l'aise avec la sexualité, sans craindre le jugement des autres.
Les études confirment que l'intimité émotionnelle est un pilier du désir sexuel, le couple durant cette intimité émotionnelle partage d'une façon réciproque les pensées et les sentiments qui peuvent augmenter l'érotisation et déclencher la réponse sexuelle en libérant chaque partenaire de ses propres peurs, et des contraintes sociales ou culturelles.
Quand un partenaire juge une femme désirable, il signifie qu'il est réceptif aux stimulations sexuelles de cette femme, et il tentera de se mettre en contact avec elle.
Le flirt ou la drague par exemple est considéré par de nombreuses études comme une expression d'érotisation. La drague n'est pas un acte sérieux, c'est un comportement enjoué, une sorte de jeu pour explorer sans risque la réceptivité de l'autre et stimuler son désir

 

Erotisation entre nature et culture  
Ces nombreux facteurs capables d'influencer l'érotisation expliquent la diversité de la réponse sexuelle. Il est faux de penser que seule une personne jeune mince et belle peut avoir des partenaires sexuels ; la diversité du désir sexuel et de la réponse sexuelle est une réalité, toute personne peut être désirée par une autre personne.
La culture façonne nos critères d'érotisation en enjolivant des canons esthétiques, en rendant tel aspect plus érotique que d'autres. Certaines approches sociologiques (féminisme, égalitarisme, et d'autres) insistent sur l'importance de la culture dans le processus de l'érotisation, espérant ainsi modifier la culture de la société et le comportement sexuel. Cette approche est critiquée, car elle peut minimiser la partie naturelle et physiologique de la sexualité humaine, et surtout la partie psychologique. Par exemple, il est difficile de comprendre avec précision comment l'érotisation se construit, et comment naissent les fantasmes, le désir et l'attirance.
L'érotisation est un processus complexe qui peut engendrer un comportement problématique comme le fait d'érotiser des partenaires sexuels des autres ou de personne mineurs sans consentement.

 

Commentaires

Suivez-nous !